Les photos des semaines précédentes en 2024

Voeux 2024

Janvier 2024 s1 & s2 : Ce fut un des nombreux moments forts de l'année qui vient de s'écouler : à la fin de l'été début de l'automne 2023, j'ai pu réaliser la traversée du haut Dolpo de Gamgadhi à Juphal, un trek d'une trentaine de jours avec une équipe très réduite et en semi-autonomie qui permettait de compléter ma GHT (Great Himalaya Trail ou Grande traversée de l'Himalaya népalais) en me faisant découvrir un nouveau terrain de jeu au Népal : le far west. C'est sur le plateau de Taro kharka que j'ai pu capturer cette scène de lever de soleil sur le Hiunchuli. Mais, qu'il a été difficile de choisir, dans la collection que j'ai ramenée, un cliché pour saluer l'année nouvelle ! Il y avait tant et tant de belles scènes que je n'ai aujourd'hui aucun mal à rejouer dans ma tête le jour par jour de cette randonnée itinérante d'exception. Tiens, justement... Ca pourrait être un beau cadeau à vous offrir, vous qui souhaitez découvrir des espaces vierges (alors ça, difficile de trouver mieux !) et admirer des paysages incroyables de beauté où chaque journée est totalement différente de la précédente. Le topo est en ligne et les hommes (ou femmes...) sont prêts à vous guider entre crêtes et vallées pour vous amener à bon port ! Quant à moi, j'espère que le printemps de cette année 2024 me verra conduire un groupe sur la GTAM (Grande traversée de l'Atlas marocain), un trek itinérant de 85 jours segmentable en 3 portions...) que j'ai proposé à l'agence lyonnaise Tamera. Il est encore temps de s'inscrire... Elle sera exceptionnelle à plus d'un titre, d'abord parce que je suis le seul à la proposer, na !, puis elle se déroulera en sens inverse de celles que j'ai réalisées il y a une quinzaine d'années et il y aura, connotation "hors des sentiers battus" oblige, quelques portions d'exploration de vallées alternatives aux tracés précédents. La suite de l'année devrait me voir sinuer de part et d'autre de la crête frontière des Pyrénées avec la réalisation de la HRP n°4 entre Luchon et Vicdessos. Cette portion de la Haute Route pyrénéenne que j'ai composée sur le papier et les cartes ces dernières semaines me paraît prometteuse en termes de paysages d'exception. Mais pour commencer l'année en douceur, direction la Côte Bleue (c'est entre Martigues et Marseille) pour la découverte sur 4 jours du sentier littoral qui relie les calanques qui bordent la rade de Marseille au N (beaucoup moins connues que celle qui s'écrivent avec un C majuscule, elles, situées à l'E...). Et, bonne année de voyages ! Vous avez plein d'idées à collecter dans les différentes rubriques de ce site, que ce soit ici en France, en Europe, en Asie ou en Afrique. Alors, au boulot !

Au creux d'une calanque de la Côte Bleue

Janvier 2024 s3 & s4 : Entre travail sur l'écran pour vous concocter les plus beaux diaporamas qui vont illustrer le jour par jour des treks que j'ai réalisés en 2023 et les compte-rendus de visites de villes et de musées qui occupent une bonne partie de mon temps à l'extérieur de la maison lors des mauvais jours, je me suis octroyé 4 jours de "petit bonheur" à marcher le long de la Côte Bleue (ce sont les calanques à l'W de Marseille entre Martigues et l'Estaque) où j'ai eu la chance d'avoir une météo assez correcte voire resplendissante lors de la journée entre Carry-le-Rouet et Niolon. Un pur bonheur que je viens de partager en insérant le topo dans la rubrique des Treks en Europe (si, si ! 3 jours d'itinérance c'est un trek...), les photos arrivant avec un peu de retard, comme d'hab' mais qui sont quand même rapidement arrivées...

Vue sur la Sainte-Victoire depuis le barrage du lac de Bimont

Février 2024 s1 à s4 : Après le petit séjour de début janvier sur la Côte Bleue du côté de Marseille, le début de février m'a vu rejoindre l'arrière-pays provençal à Aix-en-Provence où j'ai pu compléter mes connaissances sur la région avec deux journées de randonnée du côté de la Sainte-Victoire : d'abord une randonnée sur les sentiers que foulait le peintre Cézanne à la fin du XIXème siècle et sur lesquels il a commis 85 tableaux in situ ayant pour cadre cette superbe montagne ; puis une traversée longitudinale de la crête de la montagne en montant depuis Vauvenargues par le sentier des Plaideurs et une descente sur le lac de Bimont par le sentier Imoucha. Si la première randonnée pouvait être qualifiée de  tranquille pour une mise en jambes, la seconde randonnée s'est révélée être une exceptionnelle bambée entre ciel et terre, mais c'est la partie "terrestre" que les muscles et articulations auront retenue après 6 heures de marche chaotique sur les lapiaz calcaires et les verrous rocheux de marbre qui composent la montagne... Les deux topos se trouvent désormais sur le site dans la rubrique des Randonnées d'un jour dans les Bouches-du-Rhone. Vous y retrouverez celui de 2022 qui proposait une boucle depuis le lac de Bimont en montant par le sentier Imoucha jusqu'à la Croix-de-Provence et descendait par celui des Venturiers, le sentier le moins chaotique de la face N...

L'adrar Meltsène vu depuis le plateau situé au-dessus du tizi n'Reilhis

Mars 2024 s1 & s2 : Pas beaucoup d'occasions de sortir dehors dans la Drôme en ce moment. Alors, entre classement des photos de l'année dernière et sorties culturelles au théâtre ou déplacement en train pour des séjours découvertes de villes (Madrid pour ses musées mais surtout Barcelone, c'est un vrai régal pour les amateurs d'Art Nouveau !), je peaufine le tracé de la haute route n°5 dans l'Atlas marocain prévu sur les deux premières semaines de mai 2024. En espérant qu'il tombe enfin de la neige sur les sommets car, sans névés résiduels, pas d'eau sur les crêtes qui entourent la vallée du Zat lors des bivouacs d'altitude et donc il aura nécessité de se replier sur un autre itinéraire entre vallées et traversées de cols. Mais, j'ai de la ressource en termes d'itinéraires de trek dans l'Atlas... Il est toujours temps de vous inscrire si le "coeur vous en dit" mais dépêchez-vous quand même car le prix des billets d'avion grimpe de jour en jour. Nous sommes actuellement 2 sur ce trek, il reste encore 2 places pour des "fous" motivés. L'itinéraire est en tout point exploratoire et réserve de bien belles vues depuis les crêtes, hauts plateaux et sommets qui tutoient les 4000 mètres ! Et vous ne trouverez aucune agence au monde qui le propose. Alors...

Menton - Fête du citron 2024

Mars 2024 s3 & s4 : Toujours pas beaucoup d'occasions de sortir dehors dans la Drôme en ce moment. Alors, entre classement des photos de l'année dernière et sorties culturelles au théâtre ou déplacement en train pour des séjours découvertes de villes, cette fois-ci nous nous sommes rendus pour la première fois sur la Côte d'Azur en cette fin d'hiver pour assister au carnaval de Nice et à la Fête du Citron de Menton. On en a aussi profité pour visiter quelques emblématiques musées de la Côte d'Azur (Picasso à Antibes et Vallauris, Fernand Léger à Biot, Chagall à Nice...) et nous avons découvert deux charmantes villes aux architectures très différentes, Nice, un vrai régal pour les amateurs d'Art Nouveau !, et Menton, très italienne, déjà... Tous les clichés que j'ai pu engranger vous seront livrés dans Google Photos d'ici un temps certain, voire un certain temps..., car la file d'attente de traitement des photos s'allonge, s'allonge... et je n'arrive pas à suivre. Surtout que les quelques journées de franc soleil par ici vont bien commencer à arriver et que je préfère, bien entendu, me trouver sur les chemins... Dans le tuyau, il y a toujours le voyage au Maroc pour réaliser le trek exploratoire de la nouvelle haute route, la n°5, dessinée sur les crêtes de l'Atlas du Toubkal. Sans vous heurter plus que de nature...., comme il est prévu sur les deux premières semaines de mai 2024 (en espérant qu'il tombe enfin de la neige sur les sommets car, sans névés résiduels, pas d'eau sur les crêtes qui entourent la vallée du Zat lors des bivouacs d'altitude et donc il aura nécessité de se replier sur un autre itinéraire entre vallées et traversées de cols, mais sans inquiétude car j'ai quelques circuits en réserve dans ce coin-là...), le temps presse pour vous inscrire si le "coeur vous en dit" car le prix des billets d'avion grimpe de jour en jour. Nous sommes actuellement 2 sur ce trek, il reste encore 2 places pour des "fous" motivés. L'itinéraire est en tout point exploratoire et réserve de bien belles vues depuis les crêtes, hauts plateaux et sommets qui tutoient les 4000 mètres ! Et vous ne trouverez aucune agence au monde qui le propose, ni ne pourrez compter sur un "deuxième service" car vous me connaissez depuis un bout de temps, je ne refais jamais deux fois le même programme. Na ! Alors...

La place du Registan à Tashkent (O'zbekistan)

Avril 2024 s1 & s2 : Toujours pas beaucoup d'occasions de sortir dehors dans la Drôme en ce moment avec tous ces forts épisodes méditerranéens qui passent et repassent au-dessus de nous en apportant des tonnes d'eau et... de sable du Sahara ! Je me suis attaqué à la mise en ligne des photos rapportées en mai 2023 (oui, oui, pas de commentaires...) du voyage en Ouzbékistan puisque je ne peux pas vraiment sortir de la maison... Les diaporamas commencent à apparaître de jour en jour dans le dossier Villes du Monde et plus particulièrement ici. Tiens d'ailleurs si l'on en revient au Sahara, il y a toujours dans le tuyau le voyage au Maroc pour réaliser en ma compagnie le trek exploratoire de la nouvelle haute route, la n°5, dessinée sur les crêtes de l'Atlas du Toubkal et quand même bien loin du désert. Sans vous heurter plus que de nature...., comme il est prévu sur les deux premières semaines de mai 2024 (en espérant qu'il tombe enfin de la neige sur les sommets car, sans névés résiduels, pas d'eau sur les crêtes qui entourent la vallée du Zat lors des bivouacs d'altitude et donc il aura nécessité de se replier sur un autre itinéraire entre vallées et traversées de cols, mais sans inquiétude car j'ai quelques circuits en réserve dans ce coin-là...), il est encore temps de vous inscrire si le "coeur vous en dit" bien que le prix des billets d'avion grimpe de jour en jour. Par contre, sur place, on n'en aura pas pour cher car plus on est de fous moins c'est cher... Nous sommes actuellement 2 sur ce trek, il reste encore 2 places pour des "fous" motivés. L'itinéraire est en tout point exploratoire et réserve de bien belles vues depuis les crêtes, hauts plateaux et sommets qui tutoient les 4000 mètres ! Et vous ne trouverez aucune agence au monde qui le propose, ni ne pourrez compter sur un "deuxième service" car vous me connaissez depuis un bout de temps, je ne refais jamais deux fois le même programme. Na ! Alors...

La place du Registan à Tashkent (O'zbekistan)

Avril 2024 s3 & s4 : Ca y est, la saison est lancée ! Une mise en train du côté des Rochers Saint-Michel et de La Pâle à Pennes-le-Sec puis un mini-séjour dans les Gorges du Verdon où j'ai pu, enfin..., découvrir les Cadières de Brandis et faire quelques petits tours dans cet écrin de nature du Parc naturel du Verdon. Les 5 randonnées que nous avons faites avec Raymond nous ont permis d'améliorer notre connaissance des lieux afin de pouvoir conforter de visu nos sensations qu'il était possible de dessiner une traversée en itinérance qui suivrait les crêtes qui s'inscrivent au N des gorges à l'instar de ce que j'ai déjà réalisé du côté du Dévoluy ou en bordure du plateau du Vercors avec la haute route.  En avant-première, je vous offre une photo de l'envers des aiguilles calcaires dressées dans le ciel d'azur de cette région bénie des Alpes de Haute-Provence, ce sont les Cadières de Brandis, un bien bel espace où randonner ! En attendant de m'y retrouver un jour ou l'autre, mais assurément bien vite, pour un circuit de crêtes bien dans l'esprit "hors des sentiers battus" comme il se doit..., cap sur l'Atlas marocain avec la haute route n°5 ! Pas de temps à perdre si vous voulez me suivre, mais cela n'a pas vraiment l'air de susciter un engouement général... Tant pis !

Coucher de soleil au tizi n'Oumlsma en haut de la vallée de l'Ougdemt

Mai 2024 s1 & s2 : C'était il y a 10 ans (déjà...!) : un coucher de soleil en haut d'un col très venteux, le tizi n'Oumlsma, situé au-dessus du village reculé d'Arg tout au bout de la vallée de l'Ougdemt au pied de l'Igdet, ce "géant" de plus de 3600m qui trône dans la partie occidentale de l'Atlas marocain. Le groupe de 6 randonneurs que j'avais conduitt sur cette Haute Route avait bivouaqué ici et le spectacle qui nous y avait été offert était somptueux ! Ce projet de Haute Route, une fois accomplie, allait devenir, au retour, la quatrième du nom, et me laisse encore des frissons tant ce que nous avons pu admirer pendant les dix jours de cette bambée relevait de l'incroyable et de l'unique. Auparavant, j'avais commis 3 Hautes Routes dans le massif du Toubkal (n°1 et n°2 pour se mettre en jambes... et surtout la n°3 qui avait validé la possibilité de composer un tracé de suivi de crêtes mais à cette époque, sac léger, car entièrement en assistance muletière puisque l'on retrouvait le camp chaque soir près d'une source légèrement en contrebas d'un col (les mules et leurs muletiers contournaient les chaînes montagneuses par le bas...). C'est vraiment avec la Haute Route n°4 que j'ai pu valider qu'il n'était pas forcément nécessaire de descendre tous les jours des sommets pour se ravitailler en eau car au milieu du printemps on dispose encore de neige résiduelle dans des combes protégées des rayons du soleil et il est possible de la faire fondre. Cette fois-ci, j'étais sorti du cadre strict du massif du Toubkal. Mais pour la Haute Route n°5, celle qui va nous occuper lors des 2 semaines qui viennent, Isabelle, Sabir, notre accompagnateur marocain fils de mon grand ami Ahmed Ait Hammou, et moi-même, retour du côté oriental du massif ! En se basant sur les repérages que j'ai pu opérer en 2022 lors des treks Tour et sommet de l'adrar Meltsène et Les bergeries du Toubkal et en me basant sur celui de 2008 Les cols secrets du Toubkal, j'ai pu composer un projet d'une bonne douzaine de jours autour de la vallée reculée du Zat, l'une des plus sauvages de cet Atlas du Toubkal. Au programme une bonne dizaine de sommets dépassant les 3500m et même le passage au sommet de l'Iferouane qui ne mesure sous la toise que 3996m. A voir si on ne peut pas se faire la courte échelle ? A 3, on pourrait sûrement atteindre les 4000 fatidiques...

Aux azibs Arboni Irkane (Taska n'zat, Arjoût, Annrhemer et Angour)

Mai 2024 s3 & s4 : Pfouh ! De retour de l'Atlas marocain après cette quinzaine de jours à ne pas créer la haute route n°5 comme prévu... Trop compliqué vu le peu de neige sur les crêtes pour refaire de plein d'eau en cette année 2024 et surtout pas assez de monde dans le groupe pour partager l'équipement commun (brûleurs gaz, recharges de gaz, casseroles, tentes, etc.). A 3, le poids de chaque sac à dos aurait été trop important vus les profils en up / down proposés par les crêtes du Zat ! Mais ce n'est que partie remise dès que je convaincrai une demi-douzaine de randonneurs aguerris à venir voir là-haut comme c'est beau...! On n'est quand même pas resté les bras croisés... Comme c'était la première sortie d'Europe pour Isabelle, alors nous avons composé une nouvelle mouture des Cols secrets du Toubkal de 2008 en lui ajoutant pour 2024 quelques cols et crêtes qui n'apparaissaient pas à l'époque, et pour cause, soit parce que je n'avais pas encore exploré telle ou telle vallée (celle du Zat par exemple que je n'ai découverte qu'en 2022...) ou que la voie d'accès n'était pas encore créée (l'ascension du Toubkal depuis Tissadaï puisque ce sentier n'a été tracé qu'une dizaine d'années après que j'aie franchi la barrière Tichki - Afekhoï - Imouzzer pour la première fois...). Il résulte de ce trek d'exploration une mouture 2024 bien séduisante avec la traversée intégrale de l'adrar Meltsène (en 2008, je n'avais fait que l'A/R...), la remontée plutôt humide des assifs n'Oufra et Zat et le franchissement du tizi n'Tislit et son A/R au sommet du Tougroudadène avec un bivouac de légende en contrebas du col près de la source. Et puis pour Isabelle, il s'est agi de fouler un premier sommet à plus de 4000m, l'Iferouane à 4002m. Le record n'a pas tenu longtemps puisque 2 jours après elle l'"explosait" avec les 4167m du Toubkal ! Le topo est déjà en ligne Les cols secrets du Toubkal (version 2024) bien entendu sans les photos et les diaporamas. Ca c'est pour (beaucoup...) plus tard...