Les photos des semaines précédentes en 2024

Voeux 2024

Janvier 2024 s1 & s2 : Ce fut un des nombreux moments forts de l'année qui vient de s'écouler : à la fin de l'été début de l'automne 2023, j'ai pu réaliser la traversée du haut Dolpo de Gamgadhi à Juphal, un trek d'une trentaine de jours avec une équipe très réduite et en semi-autonomie qui permettait de compléter ma GHT (Great Himalaya Trail ou Grande traversée de l'Himalaya népalais) en me faisant découvrir un nouveau terrain de jeu au Népal : le far west. C'est sur le plateau de Taro kharka que j'ai pu capturer cette scène de lever de soleil sur le Hiunchuli. Mais, qu'il a été difficile de choisir, dans la collection que j'ai ramenée, un cliché pour saluer l'année nouvelle ! Il y avait tant et tant de belles scènes que je n'ai aujourd'hui aucun mal à rejouer dans ma tête le jour par jour de cette randonnée itinérante d'exception. Tiens, justement... Ca pourrait être un beau cadeau à vous offrir, vous qui souhaitez découvrir des espaces vierges (alors ça, difficile de trouver mieux !) et admirer des paysages incroyables de beauté où chaque journée est totalement différente de la précédente. Le topo est en ligne et les hommes (ou femmes...) sont prêts à vous guider entre crêtes et vallées pour vous amener à bon port ! Quant à moi, j'espère que le printemps de cette année 2024 me verra conduire un groupe sur la GTAM (Grande traversée de l'Atlas marocain), un trek itinérant de 85 jours segmentable en 3 portions...) que j'ai proposé à l'agence lyonnaise Tamera. Il est encore temps de s'inscrire... Elle sera exceptionnelle à plus d'un titre, d'abord parce que je suis le seul à la proposer, na !, puis elle se déroulera en sens inverse de celles que j'ai réalisées il y a une quinzaine d'années et il y aura, connotation "hors des sentiers battus" oblige, quelques portions d'exploration de vallées alternatives aux tracés précédents. La suite de l'année devrait me voir sinuer de part et d'autre de la crête frontière des Pyrénées avec la réalisation de la HRP n°4 entre Luchon et Vicdessos. Cette portion de la Haute Route pyrénéenne que j'ai composée sur le papier et les cartes ces dernières semaines me paraît prometteuse en termes de paysages d'exception. Mais pour commencer l'année en douceur, direction la Côte Bleue (c'est entre Martigues et Marseille) pour la découverte sur 4 jours du sentier littoral qui relie les calanques qui bordent la rade de Marseille au N (beaucoup moins connues que celle qui s'écrivent avec un C majuscule, elles, situées à l'E...). Et, bonne année de voyages ! Vous avez plein d'idées à collecter dans les différentes rubriques de ce site, que ce soit ici en France, en Europe, en Asie ou en Afrique. Alors, au boulot !

Au creux d'une calanque de la Côte Bleue

Janvier 2024 s3 & s4 : Entre travail sur l'écran pour vous concocter les plus beaux diaporamas qui vont illustrer le jour par jour des treks que j'ai réalisés en 2023 et les compte-rendus de visites de villes et de musées qui occupent une bonne partie de mon temps à l'extérieur de la maison lors des mauvais jours, je me suis octroyé 4 jours de "petit bonheur" à marcher le long de la Côte Bleue (ce sont les calanques à l'W de Marseille entre Martigues et l'Estaque) où j'ai eu la chance d'avoir une météo assez correcte voire resplendissante lors de la journée entre Carry-le-Rouet et Niolon. Un pur bonheur que je viens de partager en insérant le topo dans la rubrique des Treks en Europe (si, si ! 3 jours d'itinérance c'est un trek...), les photos arrivant avec un peu de retard, comme d'hab' mais qui sont quand même rapidement arrivées...

Vue sur la Sainte-Victoire depuis le barrage du lac de Bimont

Février 2024 s1 & s2 : Après le petit séjour de début janvier sur la Côte Bleue du côté de Marseille, le début de février m'a vu rejoindre l'arrière-pays provençal à Aix-en-Provence où j'ai pu compléter mes connaissances sur la région avec deux journées de randonnée du côté de la Sainte-Victoire : d'abord une randonnée sur les sentiers que foulait le peintre Cézanne à la fin du XIXème siècle et sur lesquels il a commis 85 tableaux in situ ayant pour cadre cette superbe montagne ; puis une traversée longitudinale de la crête de la montagne en montant depuis Vauvenargues par le sentier des Plaideurs et une descente sur le lac de Bimont par le sentier Imoucha. Si la première randonnée pouvait être qualifiée de  tranquille pour une mise en jambes, la seconde randonnée s'est révélée être une exceptionnelle bambée entre ciel et terre, mais c'est la partie "terrestre" que les muscles et articulations auront retenue après 6 heures de marche chaotique sur les lapiaz calcaires et les verrous rocheux de marbre qui composent la montagne... Les deux topos se trouvent désormais sur le site dans la rubrique des Randonnées d'un jour dans les Bouches-du-Rhone. Vous y retrouverez celui de 2022 qui proposait une boucle depuis le lac de Bimont en montant par le sentier Imoucha jusqu'à la Croix-de-Provence et descendait par celui des Venturiers, le sentier le moins chaotique de la face N...