Accueil

Entete
BIENVENUE SUR CE SITE CONSACRE A LA RANDONNEE ET AU TREKKING !

Fougère arborescente à Bord Mahot (Ile de la Réunion)


Vous y trouverez de nombreux topos de randonnées. Ils ont été composés lors de mes pérégrinations sur les sentiers de tous pays. Pour vous permettre de rêver un peu plus, n’hésitez pas à lancer les diaporamas. Consultez en fin de topo les rubriques pratiques et téléchargez les cartes en PDF.
Les treks sont classés par continent. Les randonnées d'un jour, comme leur nom l'indique,
présentent des itinéraires à la journée.
 Elles 
sont classées par pays, région et département.
Inspirez-vous largement de ces itinéraires originaux pour composer les vôtres.

-------

Je suis à votre disposition pour vous aider à préparer vos randonnées au long cours et, si vous le souhaitez, organiser l'intendance pour vous mettre en relation avec des agences ou des guides individuels qui, à prix d'amis, sauront vous offrir sur place un service attentionné.

-------

A vous de jouer ! Et, bons voyages...

 

La photo de la quinzaine

Avis de gros temps sur le Cap Béar

Je laisse le même texte que celui qui accompagnait mon billet de la quinzaine précédente car je pense que rien n'a évolué positivement voire s'est plutôt empiré : "On nous avait lâché, on vient de nous parquer de nouveau ! Je veux bien admettre que dans les grandes villes le confinement soit de mise, encore que, pour ne pas mettre à mal l'état des finances, il ait été convenu que les "actifs" devaient se rendre au travail, et que le MEDEF continue de se faire tirer l'oreille pour intégrer le télétravail comme une bonne solution complémentaire. Non, non, il va falloir emprunter les transports en commun, y subir les affres de la proximité, et je vous passe les détails... Quant aux provinciaux, surtout ceux qui résident dans les "trous du cul du Monde", ils aussi sont confinés chez eux. Qui plus est, on fait tourner au-dessus de leurs têtes une noria d'hélicoptères (à 4000€ l'heure de vol...) qui viennent surveiller qu'ils ne sont pas en train de s'adonner à cette pratique hyper dangereuse que peut être la randonnée sur sentier sur des plateaux désertiques ou dans les forêts ! Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans la tête de nos décideurs franciliens. Quel est le problème ? Celui de ne pas connaître la ruralité et penser que c'est aussi dangereux pour la santé de s'y mouvoir que de passer à l'heure de pointe à Châtelet-les-Halles ? Ou alors qu'il ne doit y avoir qu'une seule règle pour tout le monde et qu'on doit TOUS être confinés comme lors de la 1ère vague ? Je suis très amer sur la capacité de notre gouvernement à gérer cette crise : on a "sauvé" les vacances en ayant en tête que "lâcher les fauves" c'était dangereux mais l'économie devait passer avant tout... Alors, pourquoi l'avoir fait ? Il eût été préférable (et je le pensais bien avant que le 1er confinement ne se termine et pas seulement en ce moment de manière opportuniste...) de déconfiner progressivement en fonction des risques avérés et de reconfiner si besoin était en rapport avec les tendances hebdomadaires. Mais non ! On interdit toute respiration autre que le boulot (pour ceux qui en ont encore un...). On relance l'éducation et le brassage des populations. Les jeunes rapporteront à la maison ce qu'ils auront glané à l'école ou à la fac. A l'opposé, on impose aux plus anciens de rester cloîtrés en leur coupant tout rapport humain autre que celui des soignants augurant des problèmes psychologiques graves. Bref, comme aurait dit le Général de Gaulle "c'est la chienlit !" mais cette fois-ci pas dans la rue comme en 68 mais chez les représentants du peuple que l'on a élus, du moins ceux d'en haut. On fait fi de tous les efforts que les commerçants ont pu soutenir en les remerciant par la fermeture administrative de leurs commerces (tout le monde n'est pas perdant dans l'affaire : Amazon et les grandes surfaces sont loin d'y perdre !). Et pour terminer avec ce billet d'humeur, maussade, focalisons-nous sur cette interdiction de pouvoir randonner comme bon nous semble. Mesure assez inique il me semble lorsque l'on prend en compte un article du journal Le Monde qui relaie un tableau de synthèse des risques du Covid-v2 en rapport avec l'environnement géographique dans lequel on évolue. Depuis le 2 juin dernier, combien de groupes de randonneurs respectant les règles de distanciation édictées par la FFRandonnée ont été déclencheurs d'un cluster ? Pas de stats sur la répartition des lieux de clusters donc "fermez-là et obeïssez !". Il ne reste malheureusement plus qu'à allumer son PC et se repasser les photos que l'on a prises lors des escapades de l'été dernier ou d'avant". J'ai quand même changé la photo de la quinzaine : elle provient du dernier déplacement en Occitanie où malgré la météo instable j'ai quand même pu randonner sur le sentier littoral entre Banyuls et Cerbère. Et revenant à ce confinement qui a la certitude de durer jusqu'à Noël et voire plus... vous pouvez lire ce billet paru dans le journal de la vallée où je réside avec une comparaison objective des pays limitrophes soumis à la même recrudescence du virus et qui ont adopté pour les humains des règles moins restrictives. Et n'hésitez pas à ajouter votre signature au bas de cette pétition pour un accès raisonné au milieu naturel que demande nombre de psychologues.

change.org

Les photos des quinzaines précédentes en 2020 2019 2018 2017 2016 2015 2014 2013 2012 2011 2010

Mur Rigzum gönpo à Ghilling (Mustang)Bien qu'utilisant un mode d'affichage "convenant" aux smartphones et tablettes, il est plutôt recommandé de visualiser les informations dispensées sur l'écran d'un véritable PC.

--------------------------------------------------------------

"Tout bien considéré, il y a seulement deux sortes d'hommes dans le monde :
ceux qui restent chez eux et les autres."
                                  Ru
yard Kipling

 

Ca c'était avant le COVID-19 !
La phase de déconfinement qui s'est déroulée depuis le 2 juin 2020 nous avait
permis de retrouver nos chers sentiers de randonnée sur la totalité du territoire.

C'était quand même pas si mal que ça !
Et même si l'on a bien respecté les 
gestes barrières recommandés,
2m entre deux marcheurs et le 
port du masque lors des pauses,
la 2ème vague annoncée est bien là.
Notre grand sachem, Manu, nous a délivré la mauvaise nouvelle :
il va falloir dématérialiser nos randonnées
et les imaginer depuis chez soi...
pour un long mois, voire plus ?

DANS LA MESURE DU POSSIBLE,
SI VOUS N'AVEZ PAS A VOUS
RENDRE AU TRAVAIL OU
COMPLETER LES RAYONNAGES 
DU FRIGO,
CONTINUEZ 
A LIMITER VOS
DEPLACEMENTS !

Ce serait super que je puisse tous vous retrouver à la fin de ce cauchemar...
Sinon à quoi cela sert-il que je me décarcasse à vous rédiger des topos ?

Vous êtes le 878 914ème visiteur