[Maroc] Haute Route (Massif du Toubkal) n°2


Le circuit décrit propose sur cinq jours un enchaînement de sommets et de cols dans le massif du Toubkal (région d’Imlil, à 1h en voiture de Marrakech). Il revêt un caractère minéral et très sauvage en parcourant des endroits extrêmement peu fréquentés qui sortent du périmètre de la randonnée traditionnelle dans la montagne marocaine. Sans difficulté technique notoire, il reste du domaine du trekking, engagé certes, mais sans excès et s’adresse aux randonneurs qui ne rechignent pas à sortir des sentiers battus là où, justement, le sentier se fait capricieux jusqu’à disparaître momentanément.

 

C’est la suite logique du circuit précédemment réalisé et présenté sur ce site sous la référence de Haute Route (massif du Toubkal) n°1. Il précède le circuit Haute Route (massif du Toubkal) n°3 qui est l’accomplissement du circuit originel prévu.

La carte interactive est disponible sur Google Maps et n’oubliez pas en fin de topo les sous-rubriques Préparatifs, Sur Place, Dossier de voyage (avec la carte téléchargeable en PDF) et bien d’autres choses encore.


Téléchargez la carte du circuit au format PDF : Carte générale GTAM1 Carte Alpi-Toubkal n°2

 

Coquelicots

LE TREK JOUR PAR JOUR

Jour 1 : Paris - Marrakech - Imi Oughlad - Id Aïssa

3h / +600m / -300m

Diaporama Vol EasyJet depuis Roissy-CDG qui atterrit vers midi à Marrakech. Trajet d’1h en voiture jusqu’à Imi Oughlad (1360m), petit village à l’entrée de la vallée de l’Ait Mizane. Rencontre avec les muletiers pour un pique-nique rapide. En milieu d’après-midi, du village en bord de route, monter RG en direction du tizi n’Tacht d’abord sur une trace de sentier qui serpente entre les noyers puis sur un sentier beaucoup mieux stabilisé. Peu avant le col reconnaissable à la présence d’un pylône électrique, on rejoint la piste en provenance d’Asni (1950m, 1h30). Dans le col, on la quitte très vite pour descendre au travers des genévriers avant de la retrouver, évitant par là-même un grand détour. Suivre la piste vers la G jusqu’à l’entrée d’Id Aïssa (1750m, 1h30). Nuit dans l’un des 2 gîtes d’étape.

 

En remontant la vallée des Azzaden (Id Aïssa)

Jour 2 : Id Aïssa - Refuge de la Tazaghart

4h30 / +1350m / -100m

Parcours bucolique sur le sentier balcon de la vallée des Azzaden. De Id Aïssa on reprend la piste jusqu’à ce qu’elle se termine un peu avant le village de Tizi Oussem (1800m, 45mn, gîte d’étape, boutiques). Traverser le village jusqu’à passer devant le gîte d’étape et poursuivre sur un sentier tracé au milieu des champs en terrasse. Après le passage du réservoir, le sentier s’élève plus franchement jusqu’à atteindre les azibs Tamsoult (2400m, 1h30, refuge sommaire, source). On poursuit en direction de l’imposante falaise du Tazaghart pour entrer dans le site rafraichissant des cascades d’Ighoulidène (2500m, 30mn). En RD, le sentier escalade le coteau en lacets serrés pour atteindre le sommet de la cascade principale jusqu’à trouver un replat verdoyant (2700m, 45mn, pause bienvenue…). Le sentier poursuit sa montée par des lacets bien tracés dans des prairies d’altitude. On rejoint ainsi l’embranchement avec le sentier qui arrive de l’Aguelzim et, le refuge à présent bien visible, on termine en faux-plat montant (3000m, 1h).

 

Dans la traversée du Névé Permanent sous le Tazaghart

Jour 3 : Refuge de la Tazaghart - Tizi Melloul - A/R Afella - Refuges du Toubkal

7h30 / +1200m / -1000m

La marche d’approche est terminée et il est temps d’attaquer la haute montagne : au S, sous l’imposante falaise du plateau de la Tazaghart, on rejoint la base du « Névé Permanent » que l’on traverse en écharpe en visant le sommet de la première cascade (3260m, 1h). Attention ! La traversée du névé ne doit pas être prise à la légère : si la neige est gelée, il sera nécessaire, au vu de la pente, d’utiliser corde, piolet et crampons. Par la suite, on remonte RD le long d’une imposante cascade par de faciles banquettes rocheuses. On franchit le verrou rocheux donnant accès à une large combe empierrée (3500m, 1h). A gauche, les sommets des Clochetons et du Biguinoussène nous dominent. La montée au tizi Melloul n’est plus qu’une formalité en plein centre du vallon le long du couloir neigeux issu du col avant de s’échapper sur la D dans les rochers où la progression est plus aisée. On est au tizi Melloul (3875m, 1h30). A droite, la VN d’ascension au Tazaghart (pour info 45mn A/R) mais c’est à G que l’on va se diriger pour suivre une trace de sentier qui parcourt la large selle de l’Afella. Passage sur le sommet à 4043m (celui de D) pour une splendide vue plongeante sur la vallée de l’Ait Mizane dominée par le Toubkal (compter 30mn depuis le col) avant de rejoindre le deuxième qui présente un panorama un peu plus étendu sur le groupe des Clochetons (4040m, 15mn). Retour au tizi Melloul en 25mn. La suite de la journée consiste à rejoindre un col confidentiel caché derrière l’Afella, le tizi Amrharas n’Iglioua (voir l’itinéraire). Pour l’atteindre il faudra tout d’abord descendre une centaine de mètres pleine pente versant S du tizi Melloul dans un pierrier bien commode avant de bifurquer sur la G et rejoindre la base du pilier S de l’Afella. En suivant la paroi et par une courte remontée, on atteint un premier collet (attention à ne pas perdre d’altitude) puis un deuxième qui donne enfin accès au col espéré (3815m, 1h15) au pied de l’Akioud (pour info 1h A/R d’escalade facile en I+). On franchit la chaîne de montagnes d’abord par une descente dans un pierrier puis en suivant les névés qui encombrent le fond de la combe. Vers 3450m, ne pas omettre de bifurquer vers la D pour sortir de ce vallon fermé par de hautes falaises infranchissables. On rejoint ainsi le sentier qui arrive du tizi n’Ouanoums (3300m, 1h), sentier que l’on suit sur la G pour atteindre le site où sont construits les refuges du Toubkal (3207m, 20mn).

 

Le tizi Amrharas n’Iglioua et l’Akioud

Jour 4 : Refuges du Toubkal - A/R Ouanoukrim - Refuges du Toubkal

7h / +1000m / -1000m

Diaporama Du refuge, on se dirige plein S avec comme point visé l’évident col du tizi n’Ouagane en empruntant au-delà de la bifurcation vers le tizi n’Ouanoums un sentier qui a subi les outrages du temps (autrefois, cet itinéraire était très emprunté mais aujourd’hui toutes les caravanes de touristes passent par le tizi n’Ouanoums et le camion s’est peu à peu imposé pour convoyer des marchandises du S au N…). La combe est tardivement encombrée de névés. On passe sous les sommets du Tadaft et de l’Akioud, et toujours sur la D, on jette au passage un coup d’œil sur le tizi n’Bou Imrhaz et sa petite aiguille rocheuse caractéristique duquel il existe une belle voie rocheuse d’ascension sur le Ras Ouanoukrim (passages de II et II+). Continuant toujours plein S, on franchit le verrou morainique et, par de courts lacets RG, on s’élève rapidement jusqu’à prendre pied dans le tizi n’Ouagane (3800m, 2h15). On remonte sur la D en direction de l’arête rocheuse. Les 30mn qui suivent doivent être abordées avec prudence lors du contournement de quelques gendarmes suivi d’une éminence rocheuse (toujours éviter les obstacles par la D). La difficulté est modérée (I+). On retrouve parfois des marques de sentier ainsi que quelques cairns judicieusement disposés et qui nous rassurent dans notre progression.

 

Le sommet du Ras Ouanoukrim vu depuis le Timesguida

On prend pied sur la selle des Ouanoukrim juste à l’aplomb du Ras (sommet N coté 4083m), le Timesguida, point culminant de ce massif à 4088m restant hors de notre vision. Attention ! Bien noter le positionnement du point de sortie lorsqu’il s’agira de retrouver ce passage lors de votre descente : c’est le seul itinéraire facile. Se diriger SW vers un premier col en suivant la trace cairnée qui parcourt en écharpe la base du Ras. Le sommet du Timesguida est à présent droit devant nous. Continuer en direction du large col qui lie les deux sommets et remonter la pente vers la G pour atteindre le Timesguida Ouanoukrim (4088m, 1h30), 2ème sommet de l’Atlas Marocain dépassant de 20m le M’Goun, mais rendant presque 100m au Toubkal, impérial et dominateur juste derrière vous… La vue est remarquable : du Jbel Siroua reconnaissable à la petite « boule » qui habille la montagne tabulaire à l’horizon jusqu’à l’Anti-Atlas. Vers l’E, on distingue les larges crêtes de l’Iferouane, l’adrar Meltsène et tout au fond dans la brume le M’Goun. Le Timesguida Ouanoukrim est la dernière éminence rocheuse d’importance du massif du Toubkal au sud. A ce titre, on peut admirer vers le N dans l’enfilade du Ras, les sommets de l’Akioud et de l’Afella et, au-delà du tizi Melloul, le large plateau de la Tazaghart. Descente sur le dernier col et remontée directe sur le Ras, sommet bifide que l’on atteint en 20mn. On peut faire un A/R sur la 2ème pointe mais c’est du premier sommet du Ras que l’on amorcera la descente plein E pour rejoindre le sentier de montée avant d’obliquer à G et atteindre le point de sortie donnant accès à l’arête rocheuse. Soyez précautionneux jusqu’au tizi n’Ouagane (45mn) avant d’enchaîner le retour aux refuges du Toubkal par l’itinéraire de montée.

Jour 5 : Refuges du Toubkal - Imlil

4h / +0m / -1500m

Retour à Imlil en suivant la vallée de l’Ait Mizane passant par le marabout de Sidi Cham’harouch et Aroumd. Promenade agréable avec de belles vues sur les couloirs abrupts qui dévalent de la crête Toubkal – Afekhoi – Tichki et qui ont pour nom Ikhibi Nord, vallon des Imouzzer, Tizi n’Tagharat… De beaux itinéraires sauvages en perspective, à parcourir la prochaine fois !

separateur.jpg

Relevés de terrain juin 2009

Haut de page

Commentaires (2)

1. hassan ait brahim 21/03/2010

bonjour piere :je suis un guide de montagne agree .je suis originaire de la valee d ourika.j ai fais une visite pour votre site .il esa superbe sur notre region merci pour tous.

2. hassan 05/05/2010

je suis hassan guide de montagne agree par l etat marocain ministere de tourism). originaire de setti fadma vallee de l ourika .je suis a votre disposition pour vour faire des randonnees partir d un journee à une semaine.contactez:meltsan2000@yahoo.fr.tel:0673520907(+212)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau