Crampons forestiers

Crampons forestiers

Premier essai en vrai du produit : le trek Du Mera peak à l'Everest. J'écrivais d'ailleurs ceci dans le billet de blog :

"Le départ de Lukla est rude : face W et brouillard, on ne doit pas voir souvent le soleil dans le coin en cette saison. En plus, il fait froid et humide. Quand on lève les yeux et que les nuages nous laissent voir les pentes qui conduisent au Zatr Og, le col qui permet de passer dans la vallée de l'Hinku khola, on s'aperçoit de suite que dès demain, toute l'équipe, staff népalais compris bien évidemment..., sera "dans le dur" car Hudhud nous a laissé sur 400m de dénivelée une belle couche de neige qui assurément sera bien glacée. Crampons aux pieds ? On se prépare... Le lendemain, le plus dur n'est pas de remonter sur une pente glacée surtout quand on dispose du matériel et qu'on l'utilise (je suis désolé mais il n'y a pas plus c... que de mourir d'une glissade sur un chemin glacé alors que le piolet et les crampons sont accrochés au sac à dos !). [...] Et pourtant, une simple paire de crampons forestiers (ça se positionne autour des chaussures avec un caoutchouc et les petites pointes accrochent bien même sur de la glace à contition que la pente ne soit pas trop relevée quand même... à Thamel, on peut acheter des modèles chinois à moins de 15€ la paire, chez nous, au Vieux Campeur par exemple, ça vient de Chine, de Corée ou d'Italie et selon les modèles on est entre 20 et 40€). C'est ce que j'utilise sur les terrains non techniques et je peux vous dire que "l'essayer c'est l'adopter !", ça se positionne sur n'importe quel type de chaussures, même les basses, c'est léger à transporter en permanence au fond du sac à dos et c'est vraiment solide. Plutôt que de jouer "la fille de l'air" dans des figures improvisées typées "Lac des Cygnes" et tomber ou de se faire un tour de reins, n'hésitez plus, adoptez-en une paire !"

Je conclus par "Adoptez-en une paire !". C'est assez impressionnant d'emploi sur une pente de neige un peu croûtée mais résistante au poids, pour une traversée d'un névé un peu gelé par le vent, etc. A la suite de cette Première sur les pentes du Zatr Og, je les ai laissés au fond du sac à dos (ça ne pèse rien...) et ai de ce fait pu les sortir à plusieurs occasions cours de ce périple : tout d'abord dans le franchissement du Mera La (une pente débonnaire de neige stabilisée à la montée mais aussi un mur glacé de 20m de hauteur à 35° côté descente à l'E), puis dans la montée au Mera peak high camp (là encore une pente débonnaire de neige stabilisée à 25° max) et pour finir lors du franchissement de l'Amphu Lapsa si bien en montée sur le glacier recouvert d'une neige légèrement gelée sans être glacée comme un miroir (comme c'était un essai j'avais en réserve sur moi la paire de crampons d'alpinisme, quand même...) et côté descente sur le sentier recouvert d'une neige glacée avec quelques cailloux apparents. Plutôt que de risquer une mauvaise glissade sur un névé, voire même sur le bord d'un glacier fleuve en très faible pente, véritable miroir glacé et plan, en 30 secondes, on est sécurisé. Ca marche aussi pas mal sur des sentiers glaiseux casse-gu... comme on en trouve sur l'ïle de la Réunion.

En résumé, l'investissement est minime, la solidité est malgré tout présente, l'accroche est impressionnante, ça ne "botte" pas mais CA NE FAIT PAS TOUT ! (à ne pas oublier...) Pour le randonneur engagé, il faut considérer ce produit comme une aide précieuse mais ABSOLUMENT PAS comme un agrès de sécurité.

Commentaires (2)

1. GROSJEAN PASCAL 30/07/2015

Bonjour Pierre,
En tant que forestier j'utilise ce modèle fourni comme EPI par l'ONF: http://www.simond.fr/mini-crampons-bobcat-id_8133601
Modèle léger et très pratique qui donne satisfaction.
Bien cordialement.
Pascal

2. GROSJEAN 13/04/2017

Bonjour Pierre,

Plusieurs modèles du même genre:
http://www.veriga-lesce.com/fr/crampons/

Amicalement, @+.
Pascal

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau