Photos des semaines précédentes en 2020

Le massif de la Meije vu depuis l'oratoire du Chazelet

Janvier 2020 s1 & s2 : Comme à chaque début d'année, je vous présente mes meilleurs voeux de bonne et heureuse année. Même si les temps sont difficiles et peu propices au ludique (il est attesté que "le français est pessimiste" et il y a de quoi...), il ne faut pas se complaire dans ce marasme ambiant (bien alimenté, je le pense, par nos édiles gouvernementaux). Alors, plutôt que de se consoler en acquérant un smartphone dernier cri (ça coûte un bras quand même...), faites durer le vôtre une année de plus (le mien attaque vaillamment sa douzième année de vie et ne s'est jamais aussi bien porté !) et mettez la somme envisagée de côté ; en parallèle, économisez chaque jour, pièce après pièce, 1 euro. Arrivé aux vacances d'été, vous détiendrez en fin compte un pactole compris entre six cents et mille euros. Son utilisation ? Pardi, réaliser (par exemple) un Tour de l'Oisans de 15 à 20 jours. Le cliché ci-dessus devrait vous convaincre de la qualité des paysages que vous y croiserez...

Coucher de soleil sur le massif des Annapurna dégusté depuis Mohare danda

Janvier 2020 s3 & s4 : Il est temps de penser au trek de ce printemps 2020. Au Népal, celui des Balcons de l'Annapurna et du Dhaulagiri me semble tout indiqué pour que ce soit celui sur lequel vous vous engagerez. Par la faible altitude à laquelle il s'inscrit (moins de 4000m), le niveau de difficultés modéré, la gentillesse des habitants que vous croiserez sans oublier la grandiloquence des paysages que vous allez pouvoir déguster principalement au lever et au coucher de soleil lorsque les montagnes seront libérées de leur gangue de nuages arrivés du Téraï, ce trek est encore aujourd'hui resté assez confidentiel et assez peu prisé des touristes (à l'exception notable de l'aller-retour au camp de base S de l'Annapurna).