[Drôme] Barsac et la forêt de l'Aup

5h45 de marche / 18kms / +1050m / -1050m.
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3137 OT Die - Crest - PNR du Vercors
Départ : Barsac (parking de la salle des Fêtes)
Arrivée : Barsac
Avertissement préalable : Prenez de l’eau pour la totalité de la randonnée !

Diaporama

Carte barsac et foret de l'aup 5h40 19kms 1000m 1000m     Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

A l'instar d'une précédente exploration dans le coin, celle des Crêtes d'Aurel, il s'agit de suivre un itinéraire panoramique principalement sur sentier ou piste mais aussi en partie en suivant des sentiers de chasseurs en bord de falaise au-dessus de la combe viticole de Barsac. En suivant nos traces (assez évidentes il va de soi...) qui louvoient au milieu des buis et des chênes-verts rabougris, cet itinéraire vous procurera des panoramas étendus allant des monts d'Ardèche à l'W (le Mezenc) jusqu'aux aiguilles de la Jarjatte à l'E au travers desquelles on pourra distinguer d'autres sommets appartenant au massif du Dévoluy. En opérant un regard circulaire d'W en E côté N, il sera possible de réviser sa géographie vercusienne méridionale en essayant de nommer chaque butte ou col qui se présente. Allez ! Bonne route au coeur de cette micro-région du Diois qui n'a de cesse de proposer des itinéraires de légende, itinéraires que vous retrouverez classés au chapitre "Diois" dans les Randonnées d'un jour de la Drôme.

L'effondrement du Grillon

On démarre du parking de la salle des Fêtes du village de Barsac dans la Drôme (il existe un autre Barsac en Gironde connu pour ses vins blancs moëlleux...). Notre Barsac drômois donc se situe à 380m d'altitude. On remonte du parking en contrebas en empruntant un petit chemin qui escalade le coteau. On se retrouve sur la RD739 à l'entrée basse du village côté W. Au niveau du monument au Morts, on incline légèrement à D avant de partir un peu plus haut sur la G en suivant la Montée du Château. Après 150m, on poursuit tout droit sur le chemin de la Bellière qui devient le Chemin de la Clairette jusqu'à atteindre un carrefour de pistes (35mn, 580m). On laisse partir tout droit l'itinéraire du col de Barsac pour s'engager sur la piste de D en forte montée. Un peu plus haut, une fois que l'on est sorti à découvert, on suit la piste de G qui va nous conduire jusqu'au bord de l'impressionnant effondrement du Grillon à 695m. Retour sur ses pas pour 80m avant de trouver à main D le départ d'un étroit sentier forestier sur lequel on va cheminer à flanc de coteau en faux-plat montant pour tout au bout rejoindre le chemin "officiel" du col de Barsac (25mn, 760m). On reprend l'ascension sur la D pour fouler une portion plus plane à 815m et au début de laquelle, avant que le sentier n'opère un large virage vers la gauche, on va partir plein S en forêt de hêtres sur des pentes très modérées pour atteindre le bord de la falaise au Pas de la Trappe (20mn, 885m).

Sur la crête entre les pas de la Trappe et de Tripet (Trois-Becs)

Belle vue en enfilade de la basse vallée de la Drôme, vallée qui s'est creusée entre le synclinal de Saoû sur la gauche et le Grand-Barry sur la droite. C'est ici que l'on se dit que de suivre le rebord de la falaise pourrait être une bonne option pour poursuivre la contemplation de ces paysages d'exception plutôt que de redescendre franchir le col de Barsac avant de rejoindre, en effectuant une large boucle en forêt, le Pas de Tripet. Si fait ! On remonte à l'E du Pas de la Trappe le long du rebord de falaise jusqu'à dépasser de quelques dizaines de mètres un mirador de chasse (950m) et venir buter sur le pied d'une falaise calcaire, certes prenable mais au prix d'un débroussaillage conséquent... Avec un peu de perspicacité, on trouve bien des opportunités de passage en louvoyant entre les buis et les chênes-verts rabougris pour contourner par sa G la base la falaise qui barre l'accès direct à la cime. Pas de panique, on trouve toujours une opprotunité de passer en gagnant tranquillement un petit peu d'altitude. Et ce qui doit arriver se produit : on rejoint une piste d'exploitation forestière désaffectée (elle arrive du col de Barsac ?) qui permet une remontée au SW avant de retrouver le rebord de la falaise dans une zone totalement dégagée. Et là, re-panorama, comme on le pressentait (30mn, 990m).

Sur les crêtes entre les pas de la Trappe et de Tripet

Une fois le contournement derrière nous, la trace part vers l'ESE en bord de falaise face à l'arête de la montagne de Gavet avec en point de mire le col de Beaufayn bien creusé. On efface une première butte (10mn, 1047m) puis une seconde cotée 1065. On va s'éloigner momentanément du rebord de la falaise pour franchir le Pas de l'Aiguille en forêt en suivant un sentier balisé en orange (il s'agit de marques domaniales mais elles sont un bon fil conducteur...) qui permet d'éviter la zone d'aiguilles calcaires qui encombre l'arête. On contourne côté N de la crête avant de se repositionner sur le fil à l'approche du Pas de Tripet (30mn, 1115m). Il ne reste plus qu'à suivre le large chemin vers l'E pour rejoindre le Pas de Tripet (5mn, 1093m).

Sur les crêtes entre les pas de la Trappe et de Tripet

Pour les 25mn qui suivent, on va faire parcours commun avec l'itinéraire décrit en sens inverse dans le topo Tour et sommet de Beaufayn (depuis Les Derbons). On poursuit tout droit sur le sentier du Parc (on vient d'y pénétrer donc balisage jaune-vert) pour rejoindre le col de Beaufayn (10mn, 1100m). Ici, on retrouve arrivant de Die le GR95 et ses marques blanches et rouges, GR que l'on va suivre sur la D pour se hisser jusqu'au Pas du Loup (15mn, 1230m). On laisse le GR95 descendre vers la gauche rejoindre Rimon-et-Savel (itinéraire décrit au jour 8 du mini-trek des Balcons S du Vercors) alors que l'on suit à main D la crête débonnaire qui se termine au point sommital de la montagne de Gavet (5mn, 1250m, parcours commun avec l'itinétaire décrit dans les Crêtes d'Aurel) et sa vue périphérique imprenable à 360°.

A l'approche du Pas de Tripet

Pour finir de boucler la boucle, selon l'expression consacrée... le but étant de retrouver la voiture au parking de Barsac, on suit les marques jaunes qui balisent le sentier qui sinue entre les pins en direction de l'WSW. On pénètre sur une grande clairière aux herbes folles dans laquelle arrive une piste à main gauche (pas marquée sur portail IGN, elle arrive de la bergerie de Fontcouverte). On poursuit tout droit pendant 600m pour rejoindre un large col traversé par la piste d'exploitation forestière tracée entre Barsac et Rimon-et-Savel (15mn, 1115m). On laisse le circuit Crêtes d'Aurel poursuivre sa route sur le fil de la crête jusqu'à la Butte de l'Aigle alors que l'on va incliner sur la D, franchir la barrière forestière et descendre 3 lacets pour trouver à 920m sur la G le départ d'un sentier (coupe-lacet et coupe-feu ?) "balisé" en orange (a priori les mêmes indications des limites domaniales qu'auparavant, et toujours aussi utiles...). A la cote 875, on retrouve une piste que l'on suit sur la G et qui par 3 lacets nous conduit jusqu'à une grande clairière (40mn, 765m).

Au sommet de la montagne de Gavet (montagne du Glandasse)

Dans cette clairière, juste avant de rejoindre une piste stabilisée dans un de ses lacets, on incline fortement à G pour poursuivre avec le balisage orange. Un peu longuet quand même car la descente est vraiment loin d'être conséquente ! Plus bas, au croisement de pistes (25mn, 560m), c'est à G pour rejoindre la route d'accès goudronnée à la ferme de l'Hôpital (5mn, 470m). On suit sur la G le début de la RD750 jusqu'à arriver devant la ferme du Petit Viopis. Là, on emprunte la route qui descend à D rejoindre le vallon creusé par le ruisseau Viopis, ruisseau que l'on suit à bonne distance sur sa RD avant de s'en éloigner définitivement pour rejoindre le carrefour de routes coté 372. Il ne reste plus qu'à retrouver le village de Barsac après une petite montée (40mn, 380m).

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes