[Népal] Les balcons de l'Annapurna et du Dhaulagiri

Le trek des balcons de l'Annapurna peut être considéré comme LE trek initiatique du Népal avec :

- ses beaux panoramas de montagnes dont l'emblématique pic de l'Annapurna I et ses 8091m qui, en 1950, a été conquis par la cordée française Lachenal - Herzog, la première à fouler une cime de hauteur supérieure à 8000m. Mais avant de découvrir l'Annapurna I, le massif dévoilera des superbes pics plus ou moins connus comme le Hiunchuli, l'Annapurna III et le Gangapurna, sans oublier le plus célèbre de la région, le Machhapucchre, la fameuse "queue de poisson" ou Fish Tail.
- des traversées de villages à peu près restés authentiques (je parle des vieux villages, pas des "villes nouvelles" qui ont poussé à côté, composées de lodges aux couleurs criardes...),
- des paysages de campagne où les coteaux abrupts sont façonnés en terrasses,
- ces forêt de feuillus qui se teintent en rouge, rose ou blanc au printemps alors que fleurissent les rhododendrons géants,
- le "confort" du lodge tous les soirs (pour certains randonneurs, c'est d'une prime importance : le couchage est un peu spartiate mais la nourriture est de qualité...),
- de beaux dénivelés sans être hors des limites acceptables (l'altitude maximale atteinte de 4150m permettant à des personnes soucieuses du M.A.M de se tester progressivement),
- et le fait que l'on puisse réaliser cette randonnée itinérante en 17 jours Paris - Paris (dans notre monde de consommation à outrance, le fait de "faire le Népal" en ne consommant pas trop de jours de vacances est souvent le critère de choix primordial, malheureusement...).

La fleur de rhododendron, emblême du printemps revenu...

Voilà ! Vous allez me dire "mais qu'est-ce que ce programme fait dans un site de treks hors des sentiers battus ?". Eh bien, tout d'abord parce que c'est beau ! C'est indéniable. Et puis que ces 10 jours de trek touristique peuvent se voir complétés de 7 jours de pur wilderness qui permettent d'explorer des crêtes aux panoramas incroyables. Vous avez sûrement entendu parler du célèbre belvédère de Poon Hill ? Les 3 autres belvédères que je vous propose d'ajouter au périple standardisé sont méconnus des 99% des randonneurs qui viennent dans le coin. Vous n'avez assurément jamais entendu parler du Muldai peak, de Khopra danda et encore moins de Mohare danda ? Eh bien, ce sont pour les deux premiers cités des points de vue sur la chaîne du Dhaulagiri himal et pour le troisième à la fois sur le Dhaulagiri himal jusqu'à la Putha Hiunchuli mais aussi duquel on dispose d'un coucher de soleil inespéré sur l'enfilade des faces S de l'Annapurna himal jusqu'au Lamjung et bien au-delà à l'Himalchuli et les Ganesh ! Un moment rare... Et wilderness ne signifie pas tente et conditions spartiates, pas du tout ! Les comités locaux de développement ont construit des community lodges à chaque étape et des projets privés sont venus se greffer sur l'offre d'hébergement et de restauration. Il serait bien dommage de n'arpenter cette fabuleuse région que 10 jours durant alors qu'elle recèle de fabuleux trésors.

La chaîne du Dhaulagiri himal vue depuis Phalante

Et puis, "cerise sur le gâteau", pour ne pas déstabiliser l'occidental adepte du balisage des itinéraires, sachez qu'un népalais aidé d'un allemand ont intégralement balisé les itinéraires que vous allez emprunter : Prem Rai et Andrées de Ruiter ont fait le travail sur le terrain et l'ont consigné dans un petit guide "Trekking the Annapurna circuit" ed. Himalayan Map House (version anglaise uniquement). Pour la composition de l'itinéraire que je vous propose de découvrir, j'ai juste ajouté ma petite touche "hors des sentiers battus" à leur œuvre... A vous de jouer maintenant !

N’oubliez pas en fin de topo les sous-rubriques Préparatifs, Sur Place, Dossier de voyage (avec la carte téléchargeable en PDF) et bien d’autres choses encore.

Téléchargez la carte du circuit au format PDF : Carte générale GTAM1 Carte Balcons Annapurna Dhaulagiri

Trek balcons annapurna et dhaulagiri

LE TREK JOUR PAR JOUR

Jour 1 : Kathmandou - Pokhara

25mn d'avion.
Nuit en guest-house sur Lake side (le Yeti hotel par exemple ? tel : +977 61462768).

Coucher de soleil sur Phewa tal à Pokhara

Jour 2 : Pokhara - Sarangkot

2h40 / +740m / -0m.
Diaporama On suit la rue principale qui traverse Lake side en direction du N (810m). Un peu plus loin, on quitte le Pokhara des touristes pour celui des népalais de la campagne et atteindre un large vallon cultivé en rizières. Après le Green Peace resort (30mn, 805m), on s'engage sur la D en direction de la Hidden Paradise guest-house et on poursuit jusqu'à tomber face à une maison rouge (15mn, 885m). A D sur 300m jusqu'à une flèche rouge marquée au sol qui indique de laisser la piste et partir sur la G. On suit à présent un chemin qui remonte d'abord la RD d'un thalweg puis qui s'élève en forte pente sur le coteau. Voici les escaliers ! On sort de la forêt (ne ratez pas les singes langur qui évoluent dans les branchages) pour atteindre une bhatti (1h, 1175m). Le sentier se poursuit au-dessus de la bhatti puis s'aplanit un bref moment jusqu'au moment où l'on prend pied sur la piste à la droite d'un village. On la suit 30m sur la D et on reprend la marche en escaliers (5mn, 1205m). On atteint une nouvelle bhatti (5mn, 1265m) de laquelle on dispose d'une vue plongeante sur la vallée de Pokhara et Phewa tal. Un peu plus haut, on traverse la piste pour prendre en face le sentier en zigzags qui rejoint plus haut un hameau situé sur la route arrivant du N de Pokhara.

A Pokhara, ça plane pour lui...

A G toute, sur la route, pour rejoindre rapidement l'aire de décollage des parapentes (30mn, 1435m) et la traverser en diagonale emprunter un sentier en lacets équipé d'une rampe jusqu'au pied de la butte sommitale de Sarangkot (10mn, 1505m). Tout droit ensuite, dans la ruelle en escaliers au bord de laquelle on trouvera une place pour la nuit dans un des lodges qui la bordent (5mn, 1550m, T, C, E, WiFi). Demain, il ne restera plus grand chose à monter pour contempler le panorama sur le massif des Annapurna au lever du soleil.
Noter que cette étape peut se faire en taxi ou en bus mais que la montée à pieds revêt un intérêt particulier en s'élevant au-dessus de la vallée lacustre de Pokhara.

Jour 3 : Sarangkot - Naudanda - Khande - Australian Camp

4h40 / +750m / -250m.
De bon matin, c'est-à-dire juste avant que le soleil ne se lève, on poursuit dans la ruelle en escaliers pour rejoindre le belvédère aménagé au sommet de la colline de Sarangkot (5mn, 1580m). De ce point de vue, on voit s'allumer les uns après les autres tous les sommets du massif de l'Annapurna et du Dhaulagiri par ordre d'altitude. Les couleurs passent de l'orange au rouge flamboyant puis finissent imperceptiblement au blanc d'une extrême pureté. Un spectacle à ne pas rater ! Après cette "récréation" matinale, redescente au lodge pour se rasséréner avant de partir pour l'étape. Il est temps de prendre son petit déjeuner...

Depuis Sarangkot, le spectacle tous les jours renouvelé de l'éveil...

Du lodge on remonte les escaliers jusqu'au dessous du belvédère pour partir à G sur un large chemin étale qui se transforme en piste un peu plus loin. On atteint un col (15mn, 1525m) et on poursuit à D en suivant la piste en légère descente. Au premier croisement rencontré, on continue tout droit et au deuxième on part à D rejoindre une maison (20mn, 1505m, arrêt d'autobus virtuel). On poursuit sur la piste en traversant de nombreux hameaux dans lesquels sont groupées les maisons gurung et chhetri. On atteint Kaskikot (1h, 1550m). Noter que vers 10h du matin le bus emprunte cette piste pour rejoindre, en moins de 20mn depuis la maison et en acquittant la somme de Rs30, le village de Kaskikot. Ensuite  c'est toujours en suivant la piste que l'on rejoint Naudanda, un village situé sur une crête boisée et où passe la route qui vient de Pokhara et s'en va vers Béni (30mn, 1500m, tous commerces, transports en commun). On suit la route goudronnée vers l'W sur 4 à 5kms pour rejoindre Khande (1h20, 1715m, bhattis, boutiques). Là aussi, on peut emprunter l'un des nombreux bus qui passent sur cette route pour s'éviter un parcours peu passionnant (15mn, Rs30). A Khande, on descend par la petite ruelle en face de l'arrêt d'autobus. La ruelle se transforme en petit sentier. Il s'insinue entre les baraques pour s'en aller contourner une combe et trouver sur le coteau d'en face le départ d'un sentier empierré qui monte plutôt directement à l'assaut de la montagne. On passe auprès d'une chauttara (30mn, 1865m) d'où on dispose d'une belle vue à l'arrière sur la vallée de Pokhara et le Phewa tal. Ensuite on s'en va croiser une source (25mn, 1990m). Puis le sentier s'aplanit et franchit le collet dans lequel se situe l'Australian Camp (15mn, 2040m, lodges, boutiques, T, C, E).

Lever de soleil sur l'Annapurna himal depuis l'Australian camp

Jour 4 : Australian Camp - Landruk - Modi khola

4h / +300m / -960m.
Diaporama Vers 6h du matin les montagnes s'allument une à une sous les rayons du soleil qui apparaît derrière les crêtes du massif du Manaslu. Dans l'ordre, l'Annapurna I puis le II, le IV, le Gangapurna et enfin les Annapurna S et III. Seul le Machhapucchre reste grisâtre car un peu trop à contre jour. Puis en moins d'une demi-heure le massif en entier resplendit pour présenter une vue panoramique dont on se souviendra longtemps. Après le petit-déjeuner, on suit le chemin qui part en direction du NE face au Machhapucchre. On descend sur un sentier empierré dans en forêt jusqu'à une clairière (5mn, 2000m). Au croisement qui suit (5mn, 1980m), c'est tout droit jusqu'au Green View lodge (jonction avec le sentier qui arrive de Dhamphus). On remonte vers Pothana (10mn, 2000m, lodges, boutiques). A présent l'itinéraire est plus ou moins bien balisé aux couleurs de nos GR français en rouge et blanc. Au niveau d'une clairière un poteau indique qu'il faut tourner sur la G. On remonte le fil d'une crête encombrée de rhododendrons de belle importance sur les branches desquels quelques familles de singes rouges s'amusent. On passe une butte (40mn, 2155m, guirlandes de taluchos) puis le sentier devient étale pour atteindre le col de Pitam deurali (5mn, 2125m, apparition du Dhaulagiri I qui pointe son nez au loin vers l'W, embranchement sur la D du sentier de trek du Mardi himal).

Depuis Pitham deurali, Annapurna sud et Hiunchuli

On descend en zigzags serrés jusqu'à rejoindre la piste (45mn, 1820m), piste que l'on suit vers la D pour atteindre Bhichuk. On poursuit sur la piste en direction du village de Tolka perché à flanc de montagne (20mn, 1800m). L'Annapurna S réapparaît droit devant dominant la vallée de la Modi khola. Un peu plus loin, on retrouve le vieux sentier qui part sur la D (15mn, 1790m) et s'en va passer auprès d'un lodge avant de rejoindre la piste de l'autre côté de l'épaule juste avant l'école de Tolka. Tout de suite après avoir dépassé la cour de l'école on s'engage sur la G en forte descente dans des escaliers qui louvoient entre les lodges et on atteint le torrent (25mn, 1715m) que l'on traverse sur un pont suspendu un tantinet antédiluvien... De l'autre côté du vallon, on part sur la G pour retrouver la piste un peu plus haut avant de s'échapper sur la D rejoindre l'entrée du village de Landruk (35mn, 1675m, lodges, restaurants, T, C, E, WiFi). Le sentier se faufile au milieu des habitations, retrouve la piste en contrebas et après 30m pique du nez vers la G. On désescalade le coteau de terrasse en terrasse jusqu'à atteindre le fond de la vallée de la Modi khola. On traverse la rivière sur un pont métallique (30mn, 1365m, bhatti) avant de suivre le sentier qui conduit à Ghandruk. Grosse épreuve s'il en est que l'on va reporter au lendemain à la fraîche. On se pose dans le deuxième lodge que l'on croise après la rivière, le très accueillant Bright guest-house, juste avant que le sentier ne se "cabre" pour affronter les 600m de grimpette jusqu'au village (5mn, 1380m).

Montee vers Ghandruk

Jour 5 : Modi khola - Ghandruk - Kimrong

4h20 / +990m / -470m.
Diaporama On monte "dré dans l'pentu" sur un chemin tout en escaliers qui louvoie entre les terrasses. On trouve le soleil à mi-pente. Vers le N apparaissent les sommets du Hiunchuli et du Gangapurna puis peu après la partie terminale en queue de poisson du Macchapuchhre et enfin l'Annapurna III. On atteint le croisement avec le sentier qui arrive de Kimche (1h30, 1905m, à 1h vers la gauche, piste avec service de bus vers Birethanti puis bus ou taxi vers Pokhara). On continue en montée sur la D pour franchir la porte de Ghandruk et rejoindre les premiers lodges du village (25mn, 2000m). On suit une ruelle assez étroite bordée d'une flopée de lodges. Belle vue panoramique sur la totalité du cirque S de l'Annapurna avec le jaune des cultures, le vert des feuillages, la ponctuation de rouge des fleurs de rhododendrons et le blanc immaculé des glaciers veinés du gris des roches. Puis on bascule en descente pour traverser une combe au milieu de laquelle on trouve une série de moulins à prières (10mn, 2015m). Tout de suite après, on laisse l'évident chemin qui se dirige vers le vieux village de Ghandruk (resté à l'écart des commerces et des lodges) pour monter à G en direction d'un lodge et passer bien au-dessus du vieux village. Belle vue panoramique de ces maisons typiques de l'ethnie gurung regroupées sur un plateau agraire dominé par les cimes du massif de l'Annapurna.

Le vieux village de Ghandruk

Après avoir dépassé le belvédère sur la vallée de la Modi khola, on laisse partir sur la gauche en forêt le sentier en escaliers à la pente plutôt relevée qui conduit directement à Ghorepani (10mn, 1980m). On poursuit tout droit pour s'en aller franchir la rivière sur une passerelle métallique (10mn, 1980m) puis remonter le coteau à flanc, d'abord doucement puis plus rudement, jusqu'au col qui s'inscrit dans la Kot danda (50mn, 2230m, lodges). De l'autre côté, on descend en forêt sur un sentier très peu équipé de marches et glissant par endroit. En bas, on dépasse le lodge de Chyapar (55mn, 1845m) avant de partir sur la G rejoindre la passerelle qui permet de franchir la Kimrong khola. Arrivé en RG, il ne reste plus qu'à effacer la petite grimpette de rien du tout qui donne accès au plateau de Kimrong sur lequel on trouvera de quoi se poser pour la nuit (10mn, 1845m, lodges).

Le plateau agraire de Kimrong

Jour 6 : Kimrong - Chomrong - Bamboo lodge

5h30 / +1250m / -800m.
Diaporama A peine on a quitté le lodge que la grimpette se présente. On prend à G juste après la dernière maison et tout de suite à D au niveau d'un petit temple. On remonte le coteau au milieu des terrasses cultivées puis on entre dans la forêt. La pente ne faiblit pas. On dépasse une chauttara (30mn, 2035m). Plus haut (20mn, 2110m), on part sur la G pour s'en aller rejoindre le sentier principal Chomrong - Tadapani (10mn, 2165m). On le suit sur la D et on franchit une épaule où le Macchapuchhre apparaît en RG de la vallée très creusée de la Modi khola (15mn, 2260m, Hill Top lodge). Derrière le lodge on descend un peu en forêt en empruntant le nouveau sentier tracé en fond de combe. On dépasse une source (10mn, 2245m) et par une série de up / down on atteint le petit hameau de Salaphu situé sur la crête au-dessus de Chomrong (30mn, 2300m). Une pancarte invite à s'engager sur la D pour suivre un petit chemin panoramique. Après un parcours étale on nous propose une spectaculaire descente en escaliers à forte déclivité. Au tiers de la pente, on aura vu arriver de la D le sentier de Landruk via Jhinu (15mn, 2180m, lodges, T, C, E, WiFi).

Chomrong

On poursuit la descente en escalier en direction de la rivière issue des pentes S de l'Annapurna S. On croise une boutique juste avant de traverser le vieux village lové au fond de la combe et arriver à la passerelle métallique qui permet de passer RG (35mn, 1850m, bhatti). Après c'est une belle remontée en lacets sur un escalier pour atteindre Lower Sinuwa (45mn, 2060m, lodges). De cet endroit on dispose d'une vue plongeante sur l'enfilade de la basse vallée de la Modi khola qui part vers le S et on aperçoit, perché en RD, le village de Jhinu et, beaucoup plus loin sur la RG, le gros bourg de Landruk dans lequel on est passé au début du périple. On reprend la grimpette jusqu'à Upper Sinuwa (35mn, 2320m, lodges) avant d'entrer dans une belle forêt de chênes et de rhododendrons au milieu de laquelle le sentier louvoie en courbe de niveau.

A Sinuwa

Le bonheur est quand même bref puisque le "plat népalais" (non, pas le dal-bhat mais les fameux up / downs...) redevient d'actualité : ce ne sont que montées et descentes de quelques mètres qui se suivent de manière assez rapprochées et qui laissent parfois le souffle court. Puis on sort à découvert pour apprécier l'étroitesse de la haute vallée de la Modi khola au pied du Mardi himal. Après quelques passages aménagés à flanc de falaises, voici que l'on arrive au sommet d'un impressionnant escalier (1h, 2400m) dont on va désescalader les 487 marches pour se rapprocher du lit de la rivière. Il s'ensuit un petit passage quelque peu boueux avant d'entrer sur le site de Bamboo (15mn, 2300m, lodges, C, E) et se poser à la Bouddha guest-house.

A partir de Sinuwa on entre dans la haute vallée de la Modi khola

Jour 7 : Bamboo lodge - Deurali

3h20 / +1150m / -215m.
Diaporama Comme l'indique le nom du bivouac, on traverse une forêt de bambous. Et comme la veille ce ne sont que montées et descentes que l'on subit, certes moins marquées que la veille. On prend quand même un peu d'altitude jusqu'à sortir à découvert et atteindre le site de Dovan (50mn, 2570m, lodges, C, E). Ici, les rhododendrons sont roses. On évolue toujours en up / down mais les montées sont à présent plus marquées que dans la première partie de la journée alors que la vallée se resserre au pied du sommet du Mardi himal. On dépasse un temple en forêt (45mn, 2800m). Quelque temps après, on part sur la G suivre le nouveau sentier, un peu mieux viabilisé que celui de droite, pour rejoindre le site d'Himalaya lodge (20mn, 2900m, lodges, C, E). Au-delà c'est une sévère montée qui attend le marcheur jusqu'à la grotte naturelle de Hinku cave (45mn, 3170m) puis une petite descente pour aller traverser la base d'un couloir d'avalanche très creusé (10mn, 3135m, parfois présence d'un névé à traverser plutôt rapidement). La dernière épreuve de la journée est une remontée jusqu'à Deurali, un ensemble de lodges coincé entre le lit de la Modi khola et une falaise bien verticale (15mn, 3235m, lodges, C, E).

Du côté de Dovan, le Machhapucchre se dévoile...

Jour 8 : Deurali - Annapurna BC

4h20 / +950m / -50m.
Diaporama Petite côte pour démarrer la journée afin de franchir le verrou rocheux proposé à la base du Hiunchuli. On dépasse un dernier lodge puis on descend en direction de la Modi khola. Autrefois on restait RD de la vallée mais cela faisait passer juste en-dessous de la cascade du couloir E du Hiunchuli, dangereuse car imprévisible (il y a eu de nombreux morts...). L'A.C.A.P. a donc modifié l'itinéraire et on se retrouve RG (15mn, 3280m). On traverse une "forêt" de buissons de rhododendrons malingres avant de retrouver la RD de la vallée, loin de la zone avalancheuse (30mn, 3360m). On poursuit la remontée de la vallée sur de maigres alpages avant de s'attaquer à plusieurs ressauts sous les falaises redressées du Hiunchuli.

La Modi khola essaie de se frayer un passage entre les piliers du Hiunchuli et du Machhapucchre

On entre dans une large combe et on passe sous la première série de lodges du Machhapucchre BC (1h20, 3660m). Le chemin tourne un peu sur la G et atteint la deuxième série de lodges (10mn, 3710m). Ici, le Machhapucchre reprend de l'importance et, au fond de la combe qui s'ouvre au N, l'Annapurna III et de Gangapurna présentent de belles faces rocheuses bien sévères. On se dirige à présent vers l'W en direction du seigneur des lieux, l'Annapurna I.

Au milieu de ces géants, le Machhapucchre BC semble si ténu...

Une crête de légende ferme la large combe avec les faces N du Hiunchuli, très rocheuses, l'Annapurna S et le Fang. On monte de replat en replat sous la face S du Tharpu Chuli qui cache l'enfilade des sommets de la chaîne sommitale des Annapurna. Une dernière pente plus redressée que les précédentes conduit sur la plateforme de l'Annapurna BC (1h30, 4130m, lodges, T, E). On est au Sanctuaire de l'Annapurna, entourés de montagnes dépassant toutes les 7000m et desquelles descendent de somptueux glaciers aux imposants séracs. Et puis en regardant vers l'arrière sur le chemin que l'on a suivi, le Machhapuchhre reprend une forme altière que l'on lui connaît. Quelle belle montagne quand même !

Les lodges de l'Annapurna Base camp

Jour 9 : Annapurna BC - Bamboo lodge

4h35 / +265m / -2100m.
Diaporama Après un lever aux aurores pour admirer le lever de soleil sur le sanctuaire de l'Annapurna (on comprend pourquoi ce mini-trek est si prisé des touristes), on prend tranquillement son petit-déjeuner alors que par la fenêtre on a une vue plongeante sur le vallon fermé par le Machhapucchre. En RG, c'est une file ininterrompue de touristes qui monte depuis les lodges du Machhapucchre BC où ils ont passé la nuit pour admirer le même panorama mais avec 2 à 3h de retard sur ceux qui avaient choisi de dormir en haut... Impressionnant ! Le site va bientôt être envahi alors il est urgent de s'échapper.

L'Annapurna I

On refait en sens inverse le parcours des deux jours précédents jusqu'à Bamboo lodge. Journée plutôt tranquille mis à part la première partie jusqu'à Deurali où une chute de neige bien drue a pu laisser 20 à 30cm de poudreuse. En gros c'est 2h30 jusqu'à Deurali, 40mn pour Himalaya lodge, 50mn pour Dovan et, pour finir, 35mn jusqu'à l'étape, à savoir l'excellent lodge, la Buddha guest-house.

Jour 10 : Bamboo lodge - Chomrong - Siprang

5h05 / +930m / -1280m.
Diaporama Petite descente en relatif mais conséquente en dénivelée pour rejoindre les lodges de Chomrong perchés à flanc de coteau et que l'on atteint après une remontée de 2260 marches... Pour indication les temps de parcours : Upper Sinuwa 1h20, Lower Sinuwa 25mn, la passerelle métallique 25mn et l'International guest-house 55mn. Au-delà, on poursuit "dré dans l'pentu" sur 400 marches complémentaires qui donnent accès au sentier balcon parcouru 4 jours auparavant menant au Hill Top lodge (45mn, 2260m) et 5mn plus tard au croisement avec le sentier arrivant de Kimrong. Voilà, c'en est fini avec l'aller-retour au Camp de Base de l'Annapurna.

En quittant la haute vallée de la Modi khola (Annapurna Sud)

Délaissant le sentier de descente vers Kimrong, on poursuit en courbe de niveau en direction du NW. Après avoir dépassé un lodge, on croise une source d'eau claire (5mn, 2180m) précédant une descente d'un escalier un peu brinquebalant. Puis c'est une marche sur un sentier en balcon au-dessus de la Kimrong khola pour rejoindre le premier hameau du village de Ghurjung (15mn, 2055m, lodges). On franchit une étroite gorge sur une passerelle métallique très récente (5mn, 2045m). On descend un peu avant de remonter sur le coteau (balises blanc-bleu) et atteindre le deuxième hameau de Ghurjung (10mn, 2045m, lodges) puis le troisième où l'on traverse le terrain de sport de l'école. Puis on pique du nez en direction du fond de la vallée de la Kimrong khola sur un escalier en forte déclivité. On franchit la rivière sur une passerelle métallique (20mn, 1925m). On entame la grimpette sur quelques lacets et on se pose au lodge de Siprang (10mn, 1970m).

Sur le chemin balcon entre Chomrong et Siprang

Jour 11 : Siprang - Tadapani - Isharu

4h / +1200m / -60m.
Diaporama 30m après avoir quitté la cour du lodge, on part sur la D (à gauche on irait directement à Ghandruk) pour remonter le coteau plutôt abrupt sur un sentier en escaliers qui passe de terrasse en terrasse. Un peu plus haut, on traverse le River View lodge (25mn, 2125m) puis le Hill Side lodge (5mn, 2165m). La grimpette est toujours bien relevée ne laissant que bien peu de temps pour la récupération. On traverse la cour d'un troisième lodge (20mn, 2260m) à la couleur criarde, typé "Barbie" coréenne, mais disposant d'un large panorama sur la vallée de la Kimrong khola dominée par les sommets de l'Annapurna Sud et du Hiunchuli, et maintenant dans le lointain (proche quand même...) l'enfilade de la Modi khola avec le Machhapucchre dominant et à sa gauche l'Annapurna III quelque peu effacé... Au-dessus du lodge on poursuit jusqu'à une clairière où il convient de tourner à D pour rejoindre une plateforme herbeuse occupée par... un lodge (10mn, 2305m). A présent le sentier est moins pentu alors que l'on pénètre dans une superbe forêt de feuillus et de rhododendrons. Après quelques zigzags bien tracés, une clairière ensoleillée attend le marcheur pour une pause bienvenue, panoramique il va de soi (30mn, 2460m, chauttara).

Dans la forêt de rhododendrons entre Siprang et Tadapani

On entre à nouveau en forêt pour reprendre la litanie des zigzags et finir en faux-plat montant au pied du premier lodge de Tadapani (20mn, 2640m, hotel Grand View, nombreux autres lodges, boutiques). La suite de l'itinéraire démarre de la cour de l'hotel Grand View et s'initialise vers l'W (pancarte To Dobato). Avant de retourner en forêt, on franchit la "porte" qui indique que l'on va suivre l'itinéraire du Muldai trek. Assez récemment créé par l'A.C.A.P., le sentier est moins (dés)humanisé que les autres du coin, très touristiques. Pour cette deuxième partie de journée, on va suivre un sentier en forêt superbement balisé de marques blanches et bleues permettant de ne pas s'égarer sur les nombreuses drailles que l'on croise dans les sous-bois. On joue sur le fil d'une crête encombrée de rhododendrons en suivant le tuyau d'alimentation en eau du village de Tadapani. Et il est long ! Ah oui, Tadapani en népali ça signifie "eau lointaine"... On dépasse une habitation très simple faite de bambou (30mn, 2650m) en préalable à un parcours un peu chahuté entre de gros blocs moussus effondrés. On atteint une chauttara (25mn, 2755m) d'où la vue plonge sur la haute vallée de la Kimrong khola. On laisse momentanément le balisage pour descendre 20m en contrebas et tourner de suite à G pour suivre un sentier tracé à plat au bout duquel on retrouve le balisage (le sentier principal a fait un détour un peu pentu par le haut). On traverse une kharka (30mn, 2820m) avant de repartir en pente affirmée à main G pour rejoindre le fil de la crête au lieu-dit Meshar danda (25mn, 2970m, Heaven View lodge, eau). On poursuit sur la D du lodge en suivant peu ou prou le fil de la crête. Le sentier présente un profil en up / down jusqu'à terminer en forte pente alors que l'on sort de la forêt et que l'on distingue, perchés dans la pente, les lodges d'Isharu (20mn, 3130m). Accueil exceptionnel de gentillesse et de prévenance au Hill Side lodge (tel : +977 9746058501).

A Isharu on sort de la forêt

Jour 12 : Isharu - Muldai peak - Dobato - Bayeli

3h15 / +690m / -350m.
Diaporama On commence la journée par une petite grimpette jusqu'aux lodges supérieurs d'Isharu. Ensuite, la montée s'effectue plus tranquillement à hauteur et en RG du thalweg pour s'en aller passer un porche (25mn, 3275m). Après une petite descente, on retrouve le fil de la crête (10mn, 3315m) de laquelle on peut admirer le sommet proéminent de l'Annapurna S. On arrive dans un collet en vue des lodges de Dobato (25mn, 3405m) mais aussi avec l'apparition à l'horizon du Dhaulagiri I et de son émissaire le Tukuche peak.

L'Annapurna S vu de Dobato

On laisse le chemin principal descendre vers Dobato et on s'engage à main G sur le petit sentier en escaliers de rondins qui conduit au sommet du Muldai peak. On dépasse un lodge isolé (10mn, 3465m) et on poursuit au-dessus sur un petit sentier en lacets (c'est aussi celui de Ghorepani via Deurali). On arrive dans un col (25mn, 3545m, abri) dans lequel on laisse le sentier de Ghorepani partir en descente sur la gauche alors que l'on grimpe en direction du sommet du Muldai peak sur lequel trône un édifice en bois "améliorant la vue" (bien inutile, il va sans dire, il eut été préférable de le planter 200m plus au N pour profiter de la vue plongeante sur les vallées boisées...). Car la vue d'ici (10mn, 3640m) est tout simplement exceptionnelle : imaginez un 360° sans aucun élément qui puisse perturber votre plaisir, encore mieux que (le petit...) Poon Hill, le si célèbre belvédère des Balcons de l'Annapurna... Un "truc" de folie ! Au N, les Nilgiri (centre, sud et nord), l'Annapurna I, l'Annapurna S, le Hiunchuli, l'Annapurna III et le Machhapucchre. A l'E, dans les brumes, on distingue le Lamjung himal mais aussi l'Himalchuli jusqu'au Ganesh himal ; on devine la vallée de Kathmandou à ses pieds. Au S, pas grand chose à dire si ce n'est qu'au delà des collines s'étale quasiment à l'infini la plaine du Teraï. Et pour finir en direction de l'W, ce sont les lointaines montagnes qui bordent le Dolpo au sud et, en se rapprochant, la Putha Hiunchuli, le Gurja himal et l'enfilade du Dhaulagiri himal qui se termine par le n°1. A ses côtés, le Tukuche peak et les montagnes de l'W du Mustang. On pourrait y rester des heures...

Le panorama depuis le Muldhai peak (de la Putha Hiunchuli à l'Annapurna S)

Bon ! Tout a une fin, on redescend jusqu'à l'abri pour trouver à main G le sentier de direct de descente pour Dobato que l'on rejoint rapidement (20mn, 3425m, lodges). La suite de la journée s'initialise par une petite descente avant de remonter jusqu'à une crête qui sépare les bassins de la Kimrong khola et de la Kholang khola (15mn, 3415m). On suit le fil de la crête en direction du large col (5mn, 3380m) duquel on dispose à l'W, au-delà de la colline de Ghorepani, d'une vue plongeante sur les bassins de la Myagdi khola et de la Kali Gandaki avec à l'horizon la chaîne du Gurja himal. On poursuit sur une petite trace dessinée plutôt côté Kimrong et on atteint un croisement de sentiers (10mn, 3370m). Sur la droite on est sensé rejoindre, en suivant le fil de la crête, le Hidden pokhari (1000m plus haut quand même). On va sagement suivre les marques blanches et bleues qui invitent à suivre un sentier tracé à flanc de falaise en direction du N. On évolue sur un spectaculaire sentier balcon qui domine la combe de la Kholang khola. En contrebas, on dispose d'une large vision qui va de Ghorepani, posé sur la crête au milieu de sa forêt de rhododendrons, à Shikha. On part en lacets pour prendre un peu d'altitude et franchir une épaule donnant accès à une large kharka au milieu de laquelle est érigé le refuge de Bayeli (35mn, 3460m, C). De l'autre côté de la combe, on découvre la crête de Khopra danda sur laquelle on distingue le toit de la guest-house. On annonce 4h de route au minimum, la journée risque vraiment d'être trop longue. Surtout qu'il n'y a aucune possibilité de se poser entre Bayeli et Khopra danda. Ce sera pour demain...

Se reflétant dans une fenêtre du refuge de Bayeli, une vision renversante du Dhaulagiri...

Jour 13 : Bayeli - Khopra danda

4h40 / +655m / -400m.
Diaporama Du refuge on descend jusqu'à la pancarte bleue qui indique une séparation de chemins : vers la gauche est proposé Khopra "par le bas" sur un itinéraire que l'on qualifiera de "facile" (mais qui nécessite une longue journée de marche, voire deux, en faisant étape au gîte de Chistibang pour accomplir les 8h30 / +1200m / -900m), alors que vers la droite, on s'engage sur un sentier de montagne, certes balisé lui aussi de marques blanches et bleues, mais qui par endroits est un peu exposé, glissant avec quelques courts passages à flanc de coteau. En tout cas, s'y engager implique qu'on a le pied sûr !

De bon matin au départ de Bayeli, le Dhaulagiri a retrouvé son orientation...

Ces préliminaires exposés, voici donc la description de cet itinéraire "par le haut" assez exceptionnel côté paysages à disposition. On commence donc par évoluer en courbe de niveau jusqu'à traverser une kharka (15mn, 3455m, abri sommaire, eau). On incline un peu vers la G pour trouver en contrebas une bergerie en ruines. Un peu plus loin on s'en va traverser un petit torrent. On poursuit la descente jusqu'au fond d'un thalweg (20mn, 3350m). On contourne une falaise par sa base puis on remonte en zigzags serrés franchir une épaule herbeuse (25mn, 3445m). Derrière, on traverse une kharka (15mn, 3420m) de laquelle on poursuit à flanc pour aller explorer le fond d'une combe et remonter jusqu'à une nouvelle kharka perchée sur un mamelon (20mn, 3475m, abri). Bon ! Jusqu'à présent, rien de difficile, non ? Eh bien, ça va un tantinet se compliquer... Maintenant, il s'agit de descendre en biais tout au fond d'un thalweg très creusé en suivant une trace qui se faufile entre les bambous et qui est souvent verglacée. On atteint la rivière (25mn, 3425m). On remonte à flanc sur une pente d'herbes folles. On évolue sur un petit chemin parfois glissant avec côté gauche un peu de "gaz". Avancer avec précaution (bâtons souhaitables), ça ne durera pas très longtemps...

Entre Bayeli et Khopra danda, le sentier (balisé) est parfois étroit...

On dépasse une kharka (25mn, 3430m). Au-delà, le sentier reste étroit mais correctement viabilisé. Encore un ou deux passages légèrement glissants mais rien de périlleux. On suit la base des falaises entrecoupées de couloirs d'avalanches assez pentus avant d'atteindre un grand espace herbeux sous la Khopra danda où paissent de jeunes yacks (55mn, 3445m). Juste après, le sentier commence à s'élever en pente douce vers l'extrémité de la crête. On passe bien au-dessus d'une kharka et on atteint un croisement de sentiers au niveau d'une mare agrémentée d'un arbre orné de drapeaux religieux (20mn, 3485m). C'est ici que les deux sentiers "par le bas" arrivant de Chistibang et "par le haut" arrivant de Bayeli convergent. Pour finir la journée il ne reste plus qu'à poursuivre vers l'W, contourner par leur gauche les rochers qui terminent la crête et atteindre une plateforme (20mn, 3575m, chauttara). Selon le lodge que l'on a choisi, on part tout droit ou à droite. Noter que le lodge que l'on rejoint par le chemin de droite et dont on distingue un poteau érigé est celui qui est le mieux situé pour assister au lever de soleil sur la chaîne himalayenne le lendemain matin (l'autre est le community lodge qui possède le WiFi gratuit, à vous de choisir...). On poursuit donc la route à main D. Le sentier présente de larges lacets bien tracés jusqu'au Nice View lodge (le bien nommé...) où l'on trouvera gîte et couvert en plus d'un accueil chaleureux (30mn, 3715m).

Au chaud, à l'intérieur du lodge de Khopra danda

De Khopra danda, il y a possibilité de faire l'A/R au lac sacré de Khayer pokhari en une longue journée de marche (6h / +1000m / -1000m). Pas de problème d'itinéraire : on évolue sur un large sentier utilisé l'été par de nombreux pèlerins hindouistes. Compter une journée de plus à votre périple. Toutefois, au printemps, cette excursion risque fortement d'être compromise à cause d'un enneigement éventuellement trop important.

Khopra danda

Jour 14 : Khopra danda - Swanta

3h25 / +200m / -1700m.
Diaporama Journée "grosse descente" s'il en est ! De la crête, on suit en sens inverse le sentier que l'on a emprunté hier jusqu'à la mare (20mn, 3485m). Puis on s'engage sur la D en descente pour aller traverser une kharka (15mn, 3300m) avant de poursuivre vers le bas au travers d'une forêt éparse de rhododendrons sur un sentier très campagnard jusqu'aux lodges de Chistibang (35mn, 2960m, jonction avec le sentier arrivant de Bayeli, celui "du bas").

Descente sur Swanta (Chistibang)

On poursuit la descente en forêt sur de larges lacets admirablement tracés (Attention ! L'itinéraire dessiné sur les cartes a été changé). On traverse une clairière (10mn, 2815m, kharka) puis un peu plus bas une nouvelle kharka (15mn, 2685m) avant d'atteindre une bhatti (10mn, 2500m). Au-delà, c'est une forte descente qui est proposée pour rejoindre la rivière, rivière que l'on traverse sur un pont de bois (10mn, 2390m). Sur la RG, c'est une belle surprise qui attend le marcheur avec une grimpette sans concession d'une centaine de mètres jusqu'à une clairière à partir de laquelle on évoluera peu ou prou en courbe de niveau dans une forêt de feuillus. Après le passage dans les solitudes minérales et glacées, quel bonheur de pouvoir marcher tranquillement ainsi sur ce sentier bucolique à souhait... Après une petite désescalade pour contourner une falaise, voici que réapparaissent les indications et les marques de peinture blanches et bleues (on les avait perdues dans la grimpette après la traversée de la rivière). Elles vont nous guider jusqu'à l'étape. On rejoint ainsi l'ancien sentier venant de Chistibang marqué sur les cartes et qui croisait la rivière 400m plus bas (1h15, 2250m). Tout de suite après, on part sur la G sur un sentier en pente légère et bordé d'un muret de pierres. Au bout de 400m il se termine brusquement devant une fontaine... Pas de panique, il suffit de descendre sur la D pour traverser les champs d'orge et de patates rejoindre le Trekkers Sanctuary hotel de Swanta (15mn, 2220m). On domine la verdoyante vallée de la Ghar khola où la majorité de l'espace est dédié aux cultures. Noter à 30m de la guest-house un curieux temple consacré à Ganesh.

Après tout ce minéral ça fait du bien de traverser les cultures (Swanta)

Jour 15 : Swanta - Nakako Bisaune - Phulbari - Mohare danda

5h / +1330m / -350m.
Diaporama Dos au lodge on part à D puis tout de suite à D en descente sur les quelques marches qui se présentent pour rejoindre la piste. A G pour 200m avant de s'engager sur la D dans un chemin qui rejoint une clairière. Puis on descend sur la D en suivant l'escalier pour s'en aller traverser la rivière (10mn, 2080m, moulin). On poursuit en descente sur la D le long de la rivière avant d'attaquer la remontée du coteau sur des escaliers jusqu'à une clairière (20mn, 2215m, source) d'où on dispose d'une belle vue arrière sur les Dhaulagiri I et II. On continue pleine pente dans l'herbe pour rejoindre par une série de zigzags en forêt les champs de Phalante (10mn, 2290m). Un peu plus haut on pénètre au cœur du village (10mn, 2335m, lodge, boutique). Splendide vue sur le Dhaulagiri himal, le Fang et l'Annapurna S.

La chaîne du Dhaulagiri himal vue depuis Phalante

C'est un gros croisement de sentiers duquel on en sort par le haut sur la D en passant sous le balcon du lodge. On traverse la piste qui arrive de Shikha et on poursuit en face dans un champ de patates en terrasse. Au-delà, on traverse la cour de deux fermes où une flèche indique de se diriger vers le SW. On suit le chemin le mieux marqué pour rejoindre une crête et avancer en direction du col que l'on devine planté au milieu des grands arbres dressés. Au milieu d'une prairie on trouve une chauttara (25mn, 2520m) de laquelle on peut contempler les chaînes de montagnes qui se présentent au regard de l'W au N. On monte sur la D dans la prairie jusqu'à passer à proximité d'une maison qui dispose d'un belvédère "de folie". On remonte le long du ruisseau et on entre dans la forêt de rhododendrons. On suit toujours le balisage bleu-blanc.

Un des plus beaux belvédères du Népal, non ?

Au sortir de la forêt, on traverse une clairière puis, après avoir contourné une mare par sa D, on arrive devant un arbre décoré de symboles religieux (35mn, 2640m). C'est le signal pour partir sur la G dans une montée assez raide et un tantinet glissante. On atteint le col de Nakako Bisaune (10mn, 2720m). A droite, pour information, noter la direction de Tikkor (et au-delà Tiplyang, un village situé dans la vallée de la Kali Gandaki). On descend derrière les chauttaras au SSW.

Passage au col de Nakako Bisaune

Après 50m, on laisse l'ancien sentier bien viabilisé descendre vers le fond de la vallée pour partir, en suivant des marques vertes et blanches, sur la G en courbe de niveau sur une petite sente forestière. Puis on s'élève tout doucement jusqu'à traverser une clairière (15mn, 2770m) où l'on incline légèrement à G. On dépasse une kharka et on retourne sous le couvert végétal des rhododendrons. On traverse un torrent (15mn, 2740m) et on poursuit en up / down jusqu'à sortir de la forêt pour traverser un pâturage duquel, encore une fois, Dhaulagiri et Tukuche apparaissent. On dépasse une bergerie isolée (15mn, 2725m) avec les Nilgiri à l'horizon. Au petit torrent aux pierres plates moussues, on délaisse les marches qui partent à main gauche pour poursuivre en courbe de niveau tout droit. On atteint Danda kharka (15mn, 2790m, lodge, eau). On monte à main G en lacets sur la prairie puis dans la forêt et on atteint Phulbari (10mn, 2895m, lodge, tel : +977 9746041157 ou +977 9846106624) et son panorama très étendu. On poursuit "dré dans l'pentu" au-dessus du lodge en direction du S. On passe auprès d'un mât coiffé d'un fanion (10mn, 2975m). Après 150m, un poteau indique de s'engager vers la D sur un chemin. Après la chauttara on ne trouve plus de marques blanches et bleues durant 500m. On suit une direction SSW sur un sentier bien marqué. On retrouve une balise (sens inverse de marche) à la sortie d'un bosquet alors que l'on s'apprête à traverser un nouveau pâturage. Maintenant, on suit une direction S (20mn, 3065m). On passe à travers deux clairières avant de s'engager dans un thalweg encaissé. On atteint une kharka au pied duquel se trouve un lac (10mn, 3140m, chauttara). Après quelques zigzags on atteint la crête (5mn, 3190m) puis on la suit en montée vers la D (le sentier de gauche conduit à Poon Hill) jusqu'à dépasser une maison (10mn, 3240m, abri possible). Puis S pour contourner un mamelon par sa G et suivre la crête.

Les lodges de Mohare danda

On dépasse une chauttara (5mn, 3250m). On évolue en up / down sur un rein duquel on dispose d'une vue des deux côtés. On retourne en forêt (10mn, 3265m) où l'on trouve une pancarte indiquant de partir sur la G puis de suite à D rejoindre le fil de la crête. Rapidement, on est en vue du community lodge de Mohare danda (5mn, 3300m, C, E, WiFi). Coucher de soleil exceptionnel de beauté sur la chaîne de l'Annapurna himal du sommet S à l'Himalchuli en passant par le Hiunchuli, l'Annapurna III, le Machhapucchre, les Annapurna IV et II, et le Lamjung. Et tout en bas, on distingue même Phewa tal de Pokhara...

Mohare danda (Annapurna III)   Mohare danda (Machhapucchre)   Mohare danda (Annapurna IV & II)

Jour 16 : Mohare danda - Hampal pass - Jaljala - Lespar

4h / +300m / -1500m.
Diaporama Dos à la salle de restaurant du community lodge, on part sur la D avec comme réveil matin le suivi d'une crête étroite un peu aérienne en orientation SSW. Puis, toujours sur la crête mais maintenant sous le couvert des rhododendrons, les marques bleues et blanches guident les pas jusqu'à une clairière (40mn, 3150m, chauttara). Puis, en légère descente, on s'en va passer devant une large grotte naturelle (5mn, 3135m, abri possible). On évolue sur un petit sentier en up / down jusqu'à franchir un collet (30mn, 3200m). De l'autre côté, on descend pleine pente dans la prairie d'herbes folles pour retrouver quelques mètres plus bas une bonne trace qui part vers la D. On traverse une forêt en courbe de niveau puis, à l'approche d'un col, on remonte une prairie herbeuse. On atteint le col du Hampal pass (30mn, 2990m, abri, panneau qui indique une altitude fausse de 3098m).

Hampal pass

Belle vue plongeante sur la profonde vallée qu'a creusée la Kali Gandaki entre Baglung et Beni. Le balisage bleu-blanc se poursuit bien tout droit pour rejoindre Nangi (compter 1h30, lodge, piste). Mais c'est ici, au Hampal pass, que l'on va décider de laisser momentanément le balisage pour partir sur une variante de l'itinéraire préconisé par l'A.C.A.P., faire l'impasse sur Nangi, une étape assez peu intéressante, et gagner ainsi une journée sur le périple mais assurément se "payer" une belle escapade par les crêtes bien dans l'esprit "hors des sentiers battus". Car de sentier, il y en a bien un ! Certes il est étroit, peu marqué... Avec un peu de perspicacité, on n'a aucun mal à le décrypter sur le terrain car il est utilisé par les locaux pour relier Nangi à Lespar. Alors, allons-y ! Du col à 2990m on part à main G suivre la trace marquée au milieu des herbes folles en direction du SSE (azimut 160°). Une fois sur la butte, on est vite confronté à devoir contourner une falaise proéminente. Ceci s'effectue par la G en rentrant un peu sous le couvert végétal. On se retrouve de l'autre côté au niveau d'un collet belvédère au pied d'une deuxième falaise (20mn, 3000m, grotte aménagée, abri). Là encore, on est confronté à un gros écueil. Le salut passe par un petit chemin sur la G qui démarre à la lisière de la forêt. On s'élève en zigzags serrés franchir une petite épaule avant de retrouver très rapidement un sentier qui suit le bon azimut. Le sentier est encore de nos jours bien emprunté, force est de constater que de nombreux papiers gras jonchent le sol. C'est (malheureusement...) un signe ! On sort du couvert végétal pour croiser des chauttaras avant de descendre en suivant le bord de la falaise.

Entre l'Hampal pass et le Jaljala

On dépasse une paire de gouilles (la gouille est un laquet, ne nous y trompons pas...) puis on poursuit sur 400m avant que la trace n'entre dans la forêt de bambous et descende sur la G en zigzags très serrés (au feeling) jusqu'à atteindre un plateau humide gazonné. Le lieu-dit se nomme Jaljala Dil (30mn, 2905m, source, abri). Au SE du plateau, on retrouve un bon et large sentier qui descend peu ou prou dans le lit du torrent. Au croisement de chemins qui suit une traversée du torrent sur des pierres plates (5mn, 2895m), on poursuit tout droit pour passer devant une chauttara ornée de lambeaux de tissus blancs et rouges (on voit des temples hindous en contrebas sur la gauche). On continue de descendre dans une forêt de feuillus sur un chemin équipé de marches assez irrégulières mais très utilisé (papiers gras...). On atteint une large plateforme au pied d'une imposante falaise. Au milieu de celle-ci (10mn, 2740m) est érigé un temple hindou (ici c'est l'ethnie magar, hindouiste, qui prédomine).

Temple hindouiste

On poursuit en descente jusqu'à rejoindre le sentier Nangi - Lespar balisé en bleu-blanc (10mn, 2560m, chauttara). Il s'ensuit une grosse dégringolade. A la source (20mn, 2340m), le sentier reprend momentanément un profil étale mais retombe un peu plus loin dans ses égarements en repartant en forte déclivité jusqu'à longer les champs de Lespar bordés de murets en pierre sèche. La fin de l'étape se déroule tranquillement sur un sentier-balcon quasi plan dominant à belle hauteur la vallée de Lespar ordonnancée en terrasses cultivées. Dans une courbe à droite (10mn, 2235m), on découvre le ou plutôt les vieux villages qui occupent plusieurs plateformes à flanc de coteau. A l'entrée du hameau supérieur, on emprunte sur la G les escaliers, axe de liaison entre les différents hameaux. On traverse plusieurs groupes d'habitations jusqu'à atteindre, juste au-dessus du village inférieur, le très simple Laxmi hotel (20mn, 2100m, boutique, 3 chambres, T, C, E).

Lespar

Jour 17 : Lespar - Kamere - Patichaur - Pokhara

3h45 / +0m / -1000m + 1h30 de taxi.
Diaporama Du Laxmi hotel, on descend jusqu'au village inférieur de Lespar aux habitations très anciennes et qui ne semblent pas avoir été touchées par le progrès depuis quelques centaines d'années à la seule exception des fils électriques. On poursuit sur le sentier balisé en bleu-blanc et on traverse la rivière. Un sentier descend la vallée et rejoint la piste peu avant Kamere. 1h15 plus tard on est au bord de la route goudronnée à l'W de Nayapul. Ne reste plus qu'à monter à bord d'un bus ou d'un taxi pour rejoindre Pokhara.
Autre possibilité : celle de monter à bord de la jeep qui fait chaque jour le trajet très chaotique vers Kusma (compter 3h et Rs300/pers) puis 2h de taxi jusqu'à Pokhara (Rs2000 pour la course) ou bus de ligne moins cher si l'on est tout seul à voyager.

A bord de la jeep entre Lespar et Kusma

separateur.jpg

Relevés de terrain avril et mai 2015.

Haut de page

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau