Généralités

Informations générales, sans plus...
  • COVID-19 à la Réunion...

    En espérant que, vu le taux d'analphabétisation des populations qui vivent à l'intérieur de l'Île et qui est encore bien trop important au début du XXIe siècle, le message sera transmis, compris et relayé. Pour cela, Santé Publique France a fait traduire ses recommandations.

    Alerte coronavirus en créole

  • Pour les 10 ans du site, j'ai relooké...

    Adieu la présentation (surannée...?) qui vous accompagnait jour après jour depuis plus de 10 ans lors de vos connexions sur votre site préféré consacré au trekking et aux voyages lointains ! Mon hébergeur, e-monsite pour ne pas le nommer, m'a (fortement) enjoint à évoluer vers un habillage de type "responsif". Céquoidonc ? Une mise en page qui s'adapte si bien aux lecteurs utilisant un PC, une tablette ou un smartphone, en un mot vous donner la vision la plus confortable qui soit sans que vous ayez à toucher à quelque chose. C'est ça le "responsif"...

    Bon ! Heureusement ça ne change rien aux contenus mais la présentation est un tantinet plus moderne.

    Dans les prochains jours j'aurai à effectuer des corrections de style dans quelques unes des pages créées sous "l'Ancien Régime". Entre autres, certaines portions de texte apparaissent aujourd'hui sous l'ancien format. Le modèle précédent était plus tolérant que le nouveau.

    Enfin ! Comme si je n'avais pas assez de travail...

    Lire la suite

  • Expo Michel Mée à Patan

    Mon ami Michel Mée est un homme aux multiples facettes : photo-journaliste, écrivain, amoureux du Monde et entre autres de la Grèce et du Népal..., mais je vous laisse découvrir le bonhomme ici :

    Michel Mée

    Né en Provence, en 1953. Successivement : figurant, filmeur, ouvrier agricole, sérigraphe, photograveur, plongeur, mécanicien, tuyauteur, chromiste, directeur de fabrication, directeur général et photographe freelance… En France, Grèce, Suisse, R.D.A., Finlande, Népal… Après avoir gouté au froid des cimes alpines, des régions polaires et du crétinisme ambiant, il fait dorer ses vieux os entre Népal, Ardèche et Grèce !

    Il présente les photos qu'il a réalisées au Népal dans le site prestigieux du Patan museum du 27 septembre au 25 octobre 2019.

    Il est l'auteur d'un livre recueil de photos intitulé 15 ans au Népal. Pour vous rendre compte de la richesse du livre, n'hésitez pas à lancer la vidéo de présentation. Consacré aux gandharbas de Patan, et plus généralement aux gaïnés (les intouchables), les newars, les gurungs, les tharus et les tamangs, ses photos ne laissent pas insensible : les regards sont perçants, l'équilibre des couleurs et le cadrage des personnages de chaque photo donnent l'impression que nous sommes derrière le viseur de l'objectif. Ce que le livre ne pourra jamais apporter, l'exposition photographique le magnifie. Les portraits sont criants de vérité. J'ai eu l'occasion de passer pas mal de temps en tête à tête avec eux, les portraits..., et je les quitte avec regret, tant j'ai eu l'impression de faire partie de la scène ! Avec la même impression qu'au moment de quitter le Népal après un, deux ou trois mois sur place, tout ce temps passé à échanger avec ces peuples auxquels je suis si attaché...

    L'interview de Michel donnée en fin d'année dernière à France Bleu Drôme Ardèche vous en dira plus sur le personnage.

    Son site web michel-mee.com présente beaucoup de galeries photographiques dont l'exposition Népal tire nombre de ses photos.

    Si vous êtes au Népal à cette période, je ne saurais que vous conseiller de vous rendre à Patan, de visiter le musée qui recèle une somme d'incroyables trésors et bien entendu de rendre visite à Michel qui sera tous les jours (ou presque...) sur place.

    Expo Michel Mée au Patan museum

  • Week-end népalais à Chevreuse (2e édition)

    Je vous informe que les 2 et 3 juin 2018 va se tenir la 2e édition du week-end népalais au Séchoir à Peaux de Chevreuse (Yvelines). Outre l'exposition de photos sur le Mustang organisée par l'Association Reconstruction Bolde Phediche, vous pourrez m'y rencontrer pour discuter de la condition du Népal des villages (où il reste encore pas mal de choses à faire depuis les séismes du printemps 2015) et des actions possibles pour venir en aide aux villageois (dons spontanés ou récurrents, achat de T-shirts, de thé, de photos, etc. voire même d'envisager d'aller sur place faire un trekking de quelque niveau que ce soit, seul ou accompagné de vos amis encadré par les villageois de Bolde Phediche 1 trek = 1 maison). Parallèlement à la tenue de l'exposition, des films et des montages diapos seront projetés et cela durant les deux jours de présence des membres de l'association.

    En soutien à cette opération, le concerto pour violon et piano de Saint-Saëns (solistes Nicolas DAUTRICOURT et Gilles NICOLAS) sera exécuté le samedi 2 juin à 20h.

    Merci à la municipalité de Chevreuse de nous accueillir dans leur coin de Paradis et de nous offrir ce concert de soutien. Et pour préparer votre visite, n'hésitez pas à vous rendre sur le site de l'association Reconstruction Bolde Phediche et vous rendre compte de l'implication de ses adhérents au quotidien, ici en France et sur place au Népal.

    Lire la suite

  • Destination Himalaya - le DVD

    Destination himalaya dvd

    En 2010, j'étais allé voir un film diffusé confidentiellement dans quelques salles d'Art et d'Essai à Paris. Suite à la séance, j'avais rédigé un billet de blog. pour attirer votre attention sur la qualité de cette oeuvre. Malheureusement, il n'a jamais été rediffusé dans les salles de cinéma ou à la télévision (me semble-t-il...). Je vous laisse relire l'article d'il y a 8 ans pour vous convaincre de vous diriger vers ce lien FNAC (par exemple) puisqu'aujourd'hui ce film est disponible en DVD. Enfin...! N'hésitez pas à partager vos impressions en laissant un commentaire sur le site.

  • Les dagues rituelles de Himalaya

    Je vais faire un peu de pub pour un beau livre traitant d'un sujet rare, les dagues rituelles en Himalaya, dont l'un des auteurs, Nicole Grimaud, est une "copine de classe" du temps (il n'y a pas si longtemps que ça...) où je fréquentais les bancs de l'INALCO à Paris. C'est ici que, grâce au (con)cours des professeurs (Sushila Manandhar, Ram Panday, Rémi Bordes mais aussi quelques intervenants du CNRS comme Joëlle Smadja, Rachel Guidoni, Marie Lecomte-Tilouine, Olivia Aubriot et Philippe Ramirez), j'ai pu acquérir les bases de la langue népalie et mieux comprendre l'histoire, la géographie, l'ethnologie et bien d'autres aspects indispensables de la civilisation du sous-continent indien. J'ai croisé Nicole, à cette période en classe de tibétain, lors des cours magistraux réunissant les classes de tibétain et de népali.

    Livre dagues rituelles

    Il y a une offre de souscription en avant-première valable jusqu'à la fin juin 2017. Ne la ratez pas !

    Bon souscription livre

  • Recevoir les dernières nouvelles du blog

    flux-rss.jpgVous pouvez vous abonner par l'intermédiaire des flux RSS au journal de blogs du site Trekking hors des sentiers battus. Dès sa parution, vous recevrez de manière simultanée à sa création le billet que je viens de composer. C'est simple : il suffit de configurer le client de messagerie que vous utilisez pour consulter les e-mails venant d'internet. Au même titre que votre messagerie gmail, wanadoo ou autres... votre site préféré de trekking apparaîtra dans l'onglet Courrier et sera consulté à chaque fois que vous lancerez votre client de messagerie (mode automatique) ou que vous effectuerez un Envoi/Réception (mode manuel).

    Vous pourrez ainsi recevoir en temps réel les informations que je dispense sur le site Trekking hors des sentiers battus : parution de topos, coups de coeur, treks en partance, bons plans, billets d'humeur, etc. Ainsi, vous ne pourrez plus passer à côté d'une information.

    A très bientôt fidèles abonnés...

    Pierre
     

    separateur.jpg
    Attention au format de l'adresse : http://martinpierre.e-monsite.com/blog/do/rss.xml et pas www.martinpierre.fr.
    Ici l'exemple de la configuration du client Microsoft Outlook (version 2007) :

    Configuration des flux RSS dans Outlook 2007

  • Week-end népalais à Chevreuse

    N'oubliez pas ce week-end "élargi" du samedi 10 au lundi 12 septembre 2016, l'exposition photos sur le Mustang qui se tient au Séchoir à Peaux de Chevreuse (Yvelines). Organisée par l'Association Reconstruction Bolde Phediche, vous pourrez m'y rencontrer pour discuter de la condition du Népal des villages (où très peu de choses ont été entamées depuis les séismes du printemps 2015) et des actions possibles pour venir en aide aux villageois (dons spontanés ou récurrents, achat de T-shirts, de thé, de photos, etc. voire même d'envisager d'aller sur place faire un trekking de quelque niveau que ce soit, seul ou accompagné de vos amis encadré par les villageois de Bolde Phediche 1 trek = 1 maison). Parallèlement à la tenue de l'exposition, des films et des montages diapos seront projetés et cela durant les trois jours de présence. Merci à la municipalité de Chevreuse de nous accueillir dans leur coin de Paradis. Et pour préparer votre visite, n'hésitez pas à vous rendre sur le site de l'association Reconstruction Bolde Phediche et vous rendre compte de l'implication de ses adhérents au quotidien, ici en France et sur place au Népal.

    WE népalais Chevreuse

  • Népal : quid de la reconstruction des monuments ?

    Mon amie Josiane, avec laquelle j'ai usé mes fonds de culottes pendant trois ans à l'INALCO en cours de népali et qui se trouve actuellement à Katmandou hébergée dans une famille Néwar me transmet cet article. Je vous invite à en prendre connaissance si vous vous posez des questions sur la problématique de la reconstruction des monuments détruits par le séisme du 25 avril 2015. Vous apprendrez, si vous ne le saviez pas déjà, l'importance de ces temples dans la vie de quartier autour desquels s'organise la vie communautaire. Gérad Toffin, l'ethnologue français spécialiste de l'ethnie Néwar, a abondamment parlé de ces guthis. L'article de presse est rédigé en anglais mais vous pouvez le faire traduire en français par Google (même si le résultat ressemble à du "petit nègre" -quelle horrible expression !-, vous pourrez appréhender une grande partie de cette problématique.

    Bande2web

    A Monumental Rebuild
    Posted: 21 Sep 2015 05:00 PM PDT on ecs.com.np

    By Iona Liddell
    A few of the world heritage sites in Kathmandu valley were damaged by the Spring 2015 earthquakes and aftershocks, but a rebuild plan is in place, giving visitors and locals alike a unique opportunity over the next six years to see exactly how such wondrous buildings are made, whilst enjoying the living cultures that exist around these sites. Kathmandu Valley is reknowned for its cultural heritage, most famously rendered in its sacred sites - the Buddhist centres of Swyambhu and Boudha, the Hindu temple complexes of Pasupathinath and Changu Narayan, and the Durbar Squares of Patan, Bhaktapur and Hanuman Dhoka. In 1979 these seven groups of monuments were officially recognized as World Heritage Sites by UNESCO, meeting the criteria of demonstrating significant stages in human history, being a unique testimony to living cultural traditions and being directly associated with events, living traditions, ideas, beliefs and artistic and literary works. 
    In Spring 2015 earthquakes, these proud monuments and the communities around them suffered a reeling blow, but they are slowly bouncing back. Three months on, archaeologists, architects and artisans are taking stock. The rush to rescue pieces, create inventories of what was found and secure temples before the monsoon rains could wreak a second layer of damage. These experts have turned to planning the years ahead, in order to stabilize and rebuild the valley’s cultural heart. This throws up interesting issues, which will need to be grappled with and overcome, but all experts are unanimous in their support for visitors to come, enjoy watching the building process and perhaps even get more involved. 

    Lire la suite

  • 12e Fête du Népal

    Comme chaque année à cette période, la Maison Culturelle du Népal (dont je fais partie) vous invite à sa fête à la pagode du Bois de Vincennes à Paris XIIe. Beaucoup d'animations, de danses, de stands d'associations qui vous mettront dans l'ambiance de là-bas, ou presque... Car cette année un sujet sera présent dans toutes les discussions : l'état dans lequel se trouve le pays après avoir "essuyé" il y a un mois deux tremblements de terre de puissances assez peu communes (7.9 et 7.4) qui ont laissé exangue une grande partie de la vallée de Kathmandou et la région orientale des collines du pays, en gros de Gorkha, une grosse bourgade située au pied du Manaslu jusqu'à Taplejung du côté du Kangchenjunga. A l'occasion, ce sont près de 10000 morts et 20000 blessés qui ont été comptés. L'aide internationale a répondu "présent" pour les interventions d'urgence post-séisme. Mais qu'en sera-t-il pour mener à bien la reconstruction des nombreuses zonnes touchées ?

    Plusieurs débats seront organisés au cours desquels vous pourrez prendre conscience de ce que le peuple népalais est en train d'endurer. Et malheureusement, il est à penser que ce n'est pas terminé ! Etait-ce le séisme du "Grand Jour" ou bien le premier d'une série en cours ? Quelles sont les mesures à prendre pour que les épidémies ne se propagent pas alors que la mousson commence à pointer "le bout de son nez" dans l'E du pays ? Peut-on vivre des mois ou des années (pour les plus démunis) sous une tente de fortune ? Que reconstruire et comment ? Que décider pour le patrimoine historique atteint à plus de 50% ?

    Le programme de conférences gratuites qui est proposé traitera de sujets variés (géographie, ethnologie, civilisation, reconstruction, etc.). Nous vous y attendons très nombreux !

    Cliquez sur ce lien pour obtenir le programme des conférences : Carte générale GTAM1 mcn-conferences2015.pdf

    Affiche festival du nepal 2015

  • Le fil d'Ariane, quelle foutaise !

    Ariane, ce "merveilleux" service opérationnel depuis quelques années, est proposé par le Ministère des Affaires étrangères français. Annoncé à grand renfort de communication par notre cher ministre de l'époque David Douillet, eh bien, j'en suis revenu... Avant chaque voyage lointain, je fais l'effort de déclarer sur le site le programme du voyage (même si je suis obligé de faire concis car 240 caractères pour décrire un voyage de 2 mois ça fait un peu court...), les gens qui m'accompagnent, les personnes à prévenir en cas d'urgence, les numéros de téléphone auxquels on peut me joindre en cas de besoin urgent, téléphone GSM mais aussi téléphone satellite sur lequel on peut même déposer des messages en SMS. Par exemple "Tremblement de Terre de 7.9 au Népal, veuillez rassurer vos proches". C'est concis, clair, et comme je me connecte au moins une fois tous les deux jours, il n'y a aucun problème pour que je récupère à tout coup les messages. Il y a même une messagerie vocale, payante elle, d'où l'utilité du logiciel gratuit Satway qui permet d'envoyer gratuitement des SMS depuis un smartphone. Un autre moyen ? Le mail adressé au numéro de l'utilisateur numero@message.inmarsat.com.

    Ariane pageaccueil

    Eh bien, Ariane, c'est de la foutaise ! Lors de la cellule de crise qui s'est montée au Ministère des Affaires étrangères lors du tremblement de Terre au Népal ce 25 avril dernier, les données rentrées dans le logiciel Ariane ont été analysées, certes, pour en extraire deux informations : le fait que j'étais au Népal à cette date et mon adresse mail. Ma femme, restée à la maison et que j'avais déclarée sur Ariane comme personne à prévenir en cas d'urgence n'a pas été appelée, et elle a dû spontanément faire la démarche de joindre la cellule de crise pour déclarer qu'elle n'avait pas de nouvelles de moi. "Mais dans quelle région était-il ?" "Ben, c'est écrit sur le serveur Ariane" "C'est quoi...?" "Ah ! Excusez-moi"... En fait, une alerte m'a bien été envoyée. Youpee ! Pas sur l'un des téléphones déclarés mais tout simplement par mail... Oui, oui, j'ai reçu un mail, vous avez bien lu un mail, évidemment dont j'ai pris connaissance lorsque j'ai pu de nouveau joindre mon serveur de messagerie (la seule condition était d'avoir accès à internet...), c'est à dire 28 jours après que l'évènement se soit produit...

    C'est bien connu (au moins par les concepteurs du système Ariane et par ceux qui utilisent éventuellement les données...), le mail est VRAIMENT le meilleur vecteur pour toucher une population de personnes délocalisée dans un pays où les communications internet sont inexistantes en dehors des grandes villes, éventuellement ravagé par un séisme dévastateur des moyens de communication de données... Mais quelle idée ! A croire que ces gens du Ministère qui sont payés à construire ou utiliser des systèmes faits pour garantir notre sécurité ne se sont jamais retrouvés en pleine nature à l'autre bout du Monde. Ceci dit, sans aller jusqu'au Népal ou autres, il n'ont simplement qu'à se déplacer dans les zones blanches du territoire français pour tester leur produit d'alerte (il y en a forcément une pas loin de chez eux si on prend en compte le "programme de développement de la couverture en 3G" de ces zones blanches annoncé pour 2016 - 2017).

    Envoyer un mail, quelle aberration... Quand on dit que le peuple est déconnecté de ses représentants (ou de ceux qui assurent le service de la Nation), je suis d'accord ! En fin de compte, ce serait plutôt l'inverse : nos représentants déconnectés de la réalité... Pour moi, Ariane, c'est fini ! Le fil est coupé.

    Pierre MARTIN (de retour du Népal - fin mai 2015).

  • Salon du Randonneur 2015 à Lyon

    Salon randonneur lyon 2

    Bonjour à tous mes fidèles lecteurs,

    Je serai présent au Salon du Randonneur à Lyon, évènement qui se tient chaque année dans la "capitale des Gaules". En 2015, il se déroule du 20 au 22 mars au Palais des Congrès (à proximité du Parc de la Tête d’or). L'Office du Tourisme marocain m'a gentiment proposé de compléter leur équipe d'accueil sur place. Si vous désirez me rencontrer, j'ai prévu d'être présent toute la journée du dimanche 22 mars mais il est bien possible que j'y aille faire un tour le vendredi ou le samedi aussi, tout dépendra de la météo lyonnaise : s'il fait beau, je partirai à la découverte des sympathiques quartiers entre Saône et Rhône, sinon, je viendrai me mettre à l'abri...

    N'hésitez pas à venir me rencontrer sur place (c'est encore mieux si vous me passez un petit mail avant, histoire de réserver un créneau). Vous pourrez me trouver sur le stand du Maroc et cela pourra être une excellente occasion d'échanger sur vos projets de treks, au Maroc bien évidemment, mais pas seulement : je répondrai volontiers à toutes vos questions sur le Népal, le Ladakh, l'île de la Réunion ou même l'Europe...

    Enfin, je pourrai dédicacer sur place l'exemplaire de l'ouvrage "Grandes traversées GTAM - Haut-Atlas marocain" que vous aurez préalablement acquis en librairie (voir le précédent billet de blog sur le sujet). Au cas où vous n'en posséderiez pas déjà un, je disposerai de quelques exemplaires avec moi que je pourrai vous céder à un prix spécial salon, 25€ au lieu de 29€70.

    A très bientôt !

    Pierre

    Salon rando lyon 2015 bq2

  • Fêtes au Ladakh en 2015 ?

    Vous avez programmé de vous rendre au Ladakh en 2015 et vous aimeriez bien que vous dates de voyage coincident avec l'un des festivals qui se déroulent dans les monastères du coin... Internet ne vous donne pas d'informations fiables ? Allez, je vous aide :

    Fetes ladakh

  • Grandes traversées GTAM

    Grandes traversées GTAM (Persée éditions)

    Dans une version au format guide de trekking à glisser dans son sac à dos pour une utilisation sur le terrain, il dispose par rapport à la version précédente des dernières corrections sur les itinéraires et de la présence du dernier opus, la GTAM n°5 de Talmakant à Imlil, qui s'en va explorer crêtes et sommets et remonte la vallée de l'assif Tafklast pour rejoindre le Toubkal par un itinéraire totalement abandonné aujourd'hui par les touristes, je veux parler du tizi n'Ouagane. Le jour par jour de chacune des GTAM est illustré de cartes topographiques qui seront, à n'en point douter, d'une aide précieuse sur le terrain (non, non, c'est vrai...).

    L’ouvrage que vous aurez entre les mains une fois que vous vous le serez procuré se propose de vous faire découvrir le haut-Atlas marocain au travers de 5 circuits de trekking d’un niveau technique modéré et d’une durée de 20 jours chacun. Ils parcourent la montagne en empruntant les sentiers historiques inter-villages et parfois quelques traces de chèvres sur des crêtes débonnaires. Entre Midelt et l’Atlantique, soit la traversée intégrale du haut-Atlas marocain, ce sont plus de 1000 kms d’itinéraires qui sont décrits représentant de l’ordre de 500 heures de marche, chacune des portions pouvant être réalisée indépendamment l’une de l’autre, en autonomie ou en accompagnement muletier (et c’est vraiment ce qu’il y a de plus sympa !). Je vous y emmène. Alors, bon voyage !

    Depuis octobre 2014, on le trouvait en librairie... A présent les éditions Persée l'ont retiré de leur catalogue mais je dispose encore de quelques exemplaires que je peux vous céder au prix de 30€ franco de port (Corse et continent). Il ne vous reste plus qu'à cliquer sur le bandeau ci-dessous :

    Commander l'album

    Attention En relisant le livre, bien des mois après sa création, j'ai pu constater que mon alimètre s'était dérèglé d'une centaine de mètres vers le haut lors de l'exécution de la GTAM n°5 entre Ijoukak et le tizi n'Ouagane. Si j'ai pu corriger le texte sur le site web, il en va tout autrement sur le papier ("verba volant, scripta manent" disaient les Romains...). Vous pouvez par vous-même effectuer les corrections à la main en minorant toutes les altitudes de 100 mètres. Autrement, vous pouvez télécharger le correctif en PDF ici :  Pdf image 1 corrections.pdf et l'insérer en lieu et place dans le livre. Merci de votre compréhension.

    Pour ceux qui sont plus attachés aux photos bien mises en valeur car reproduites sur un papier glacé de haute qualité, la version album reste toujours disponible, mais uniquement ici.

  • Des nouvelles d'Ait Souka

    Quelques nouvelles d'Ait Souka où l'école continue à bien remplir son office. Petit à petit, elle commence à être reconnue par les autorités de la wilaya. La Communauté rurale d'Asni a décidé de prendre en charge le traitement mensuel de l'institutrice. Jusqu'à présent, c'étaient les villageois qui payaient pour que leurs enfants en âge préscolaire puissent être accueillis dans l'école. Meryem, l'institutrice qui officiait depuis l'origine, a été remplacée au cours de l'année 2013 pour cause de mariage et c'est maintenant une autre fille du village, Latifa, qui accueille les bambins. L'association locale du village, aidée depuis l'Europe par "Les amis d'Ait Souka" , a fait installer deux équipements de chauffage au gaz (indispensables pendant les mois d'hiver), a procédé à la décoration de la pièce et au cimentage de l'allée extérieure afin de préserver le carrelage intérieur. Enfin, elle a doté la classe de fournitures scolaires et acheté un lecteur CD. Voici quelques photos en direct de là-bas :

                  

    Vous voulez en savoir plus ? Comment nous aider ? Merci d'avance... Je vous renvoie vers la page principale consacrée au développement d'Ait Souka et sur laquelle vous pourrez apprécier le travail déjà accompli. Vous disposerez également des coordonnées bancaires. Vos dons nous permettront de continuer le travail dans lequel nous nous sommes engagés. Cliquez sur la photo pour accéder au contenu.

    flèche bas

    L'école d'Ait Souka est opérationnelle

  • Deuxième année scolaire à Ait Souka

    Quelques nouvelles de l'école d'Ait Souka transmises par Guy Rébois et que je m'empresse de vous communiquer.

    L'association "Les amis d'Ait Souka" est toujours aussi active, très impliquée dans le développement de ce douar situé dans la "banlieue" proche d'Imlil, la "Chamonix" marocaine. Le projet-phare de celui de l'école du village permet aujourd'hui de scolariser (seulement le niveau pré-scolaire) 21 enfants de moins de 6 ans. L'animatrice, Meryem, rémunérée par les parents eux-mêmes, s'investit parfaitement dans son travail quotidien et commence à prendre de l'assurance dans le pilotage de ce groupe de bambins. L'association, avec les financements que vous lui avez confiés, poursuit son travail :
    - en permettant à l'infrastructure scolaire de se doter de fournitures (tables, chaises, tableaux, papier, cahier, crayons, etc.)
    - mais aussi en préservant le patrimoine bâti en finançant des travaux comme celui de la construction d'une allée bétonnée entre la salle de classe et le chemin afin de réduire l'usure des sols carrelés par l'introduction de pierres abrasives sous les chaussures des enfants
    - ou le creusement d'un puits dans l'oued et la mise en activité d'une pompe qui permettrait d'amener l'eau jusque dans les bâtiments de l'école.
    - Ait Souka se trouve à 1800m d'altitude et l'hiver peut être vraiment rigoureux ! On a pu s'en rendre compte cette année et il faut d'urgence doter l'école d'un moyen de chauffage (comment étudier sereinement alors que l'on grelotte...). Des pistes sont en train d'être explorées, gaz ? bois ?
    - et pour finir, ne serait-il pas opportun de limiter la hauteur sous plafond afin de réduire la consommation énergétique future ?

    Plus que jamais nous avons besoin de votre aide pour ces financer ces "petits" bouts de projets mais qui mis bout à bout présentent des sommes assez importantes, dépenses que ne peuvent bien évidemment pas assurer les parents. Le projet que nous avons tous ensemble financé (le bâtiment de l'école) ne doit pas tomber en désuétude, soit parce que nous ne mettons pas en oeuvre les moyens qui permettent de l'entretenir, ou parce que les conditions d'accueil des jeunes enfants seraient trop difficiles. Même si le Maroc est en train d'évoluer dans ses mentalités politiques, il n'en reste pas moins qu'au niveau local les projets et les engagements des édiles ne sont pas menés avec la même célérité "attentionnée" que ce que l'on pourrait attendre... Cent fois (mille...?) sur le métier, remets ton ouvrage ! Eh bien c'est le lot quotidien de l'association. Et les résultats sont quand même tangibles et vérifiables, même sans le support "attentionné" des autorités locales. Voici quelques photos pour illustrer mes propos :

    Arrivée de Meryem à l'école par le futur chemin bétonné   Le bureau de l'animatrice   La salle de classe   Apprentissage de l'écriture   Le projet (bien avancé) de réservoir d'eau  

    Vous voulez en savoir plus ? Comment nous aider ? Merci d'avance... Je vous renvoie vers la page principale consacrée au développement d'Ait Souka et sur laquelle vous pourrez apprécier le travail déjà accompli. Vous disposerez également des coordonnées bancaires. Vos dons nous permettront de continuer le travail dans lequel nous nous sommes engagés. Cliquez sur la photo pour accéder au contenu.

    flèche bas

    L'école d'Ait Souka est opérationnelle

  • Expo "Art sacré du Tibet"

    Voici une superbe exposition qui se tient jusqu'au 21 juillet 2013 au 3 rue Léonce Reynaud Paris XVIe.

    Exposition Arts sacrés du Tibet

    Téléchargez le dossier de presse au format PDF : Pdf image 1 Arts sacrés du Tibet

  • Livre "Expressions du sacré"

    Ca le titillait depuis que nous avions participé aux Rencontres himalayennes d'Ambérieu-en-Bugey à l'automne dernier. Je n'avais pas été le dernier à lui dire que le travail de recherche et de création qu'il avait fourni en support de l'exposé livré lors de la soirée consacrée au Mustang et au "bouddhisme au quotidien" semblait ne pas devoir rester tapi au fond d'un disque dur d'ordinateur... Donc, il n'a pas fallu beaucoup de force de persuasion pour que mon ami Etienne Principaud s'attelle à la composition d'un ouvrage sur le sujet.

    Fruit du travail de plusieurs mois (préparation + réalisation), le livre vient de sortir édité à compte d'auteur. La thématique est ciblée sur le façonnage du paysage des régions himalayennes de culture tibétaine s'appuyant sur une grande connaissance du monde himalayen qu'il n'a eu de cesse de compléter avec le fruit de ses lectures de documents pointus d'ethnologie mais aussi sur le terrain lors de nombreux voyages dans la région. J'ai encore en mémoire la "visite guidée" qu'il nous avait concoctée, à Françoise et à moi, lors de notre périple De Likir à Wanla l'été dernier, alors que nous faisions étape à Yangthang, dont il avait commenté le périmètre de manière précise. Il faut dire que ce village situé au Ladakh (J&K - Inde) possède les composantes d'un exceptionnel livre ouvert. Il faut juste savoir les décrypter...

    Et c'est ce qu'Etienne propose de vous livrer dans cet ouvrage. Avec de nombreuses photos qui illustrent ses propos, il vous confie les clefs qui vous permettront (si c'était le cas...) de ne plus voir le paysage himalayen de la même manière qu'avant : eh oui, ici les montagnes sont des Dieux ! Et il est d'usage de les honorer et avant tout de s'en protéger. Tous ne sont pas aussi gentils que cela...

    Ci-dessous quelques illustrations et aussi la Pdf image 1 table-des-matieres.

    couverture-livre     4e-couverture-livre

    exemple.jpg

    Pour commander le livre au prix de 25€ + frais de port,
    format A5 (148 x 210) avec couverture souple résistante
    et conçu pour être emporté dans un sac à dos,
    cliquez sur l'icône qui vous conduira à la rubrique Contact.
    Indiquez vos coordonnées et le nombre d'exemplaires, je transmettrai.

    Commander l'album

  • Ambérieu, c'est ce week-end !

    Juste un petit rappel pour les étourdis : Les rencontres himalayennes de l'association Niyamdu.Dro se tiennent à Ambérieu-en-Bugey à une cinquantaine de kilomètres de Lyon ce week-end. Alors, ne les ratez pas ! Expo photo sur le Mustang, conférences sur le bouddhisme, sur les modes de vie, films ethnologiques et montages numériques, le programme des deux jours est bien chargé... Pour les modalités, je vous renvoie vers le précédent billet de blog contenant les liens de présentation. A cette occasion j'aurai le plaisir de vous proposer non plus un mais deux diaporamas.

    Venez nombreux et à samedi !

    Pierre

    affiche Amberieu 2012

  • Livre "Grandes traversées GTAM"

    GTAM-couverture

    Le précédent livre Mustang secret a connu un succès d'estime auprès de mes fidèles lecteurs amoureux du Népal et des contrées himalayennes. Qu'ils en soient remerciés ! Vous connaissez bien évidemment mon attrait pour le Maroc et, de ce fait, au retour du dernier opus de la Grande Traversée de l'Atlas marocain en juillet 2012, il m'est apparu que j'avais assez de "matière" pour concocter un ouvrage qui serait à même d'intéresser les amoureux de la randonnée au long cours. La montagne marocaine est un espace d'exception et contentera les plus exigeants : entre monts et vallées, les itinéraires décrits vous conduiront de Midelt aux confins du Moyen-Atlas jusqu'aux rivages de l'Atlantique. Ils vous permettront de partir sur les traces, une quarantaine d'années après, d'André Fougerolles et de Michael Peyron (à qui je dédie cet ouvrage pour l'aide qu'il m'ont apportée dans la construction de ces périples).

    Réalisé sur du papier photo d'excellente qualité (200g/m²), ce livre de 140 pages richement illustré se présente relié avec couverture rigide au format paysage 21 x 29,7. Afin que vous puissiez vous rendre compte de la qualité du produit, j'ai mis à disposition ci-dessous quelques extraits choisis de l'ouvrage "Grandes traversées GTAM".

    gtam-p007             gtam-p031             gtam-p051             gtam-p137

    Edité à compte d'auteur et bien entendu ne présageant pas du succès futur de cette édition papier, je n'ai pas la possibilité matérielle de le faire imprimer en grande quantité, vous le comprendrez aisément. Incidence directe : le prix pourra vous paraître peu attractif. Je propose ce livre à la vente aux prix de 60€ TTC (version standard) et 70€ TTC (version vernie). Il faudra compter 7€ de plus pour le recevoir chez vous par la poste (France métropolitaine) et 16€ (Europe).

    Si vous envisagez de vous lancer dans cette traversée au long cours (en une ou plusieurs fois), ce livre est celui qu'il vous faut :
    - c'est aujourd'hui le seul ouvrage qui aborde intégralement le sujet en partant de Midelt jusqu'aux plages de l'Atlantique,
    - vous disposerez dans le jour par jour :
       a) d'informations pertinentes sur les itinéraires,
       b) des bons plans sur les hébergements et les camps d'altitudes (ravitaillement, sources, niveau de difficulté, possibilités d'échappatoires, etc),
    - et "cerise sur le gâteau", cet ouvrage présente  des itinéraires praticables par des caravanes de mules et à jour...

    Et puis, imaginons un instant que la randonnée ne soit pas votre tasse de thé (à la menthe... bien sûr), cet ouvrage est également un superbe livre de photos qu'il vous sera agréable de feuilleter ou d'offrir pour une occasion à venir.

    Alors convaincus ? Cliquez donc sur le logo ci-dessous pour être renvoyé vers la page Contact du site afin que vous puissiez m'indiquer votre choix (nombre d'exemplaires et modèle) ainsi que vos coordonnées postales. Notez qu'un délai d'une quinzaine de jours est nécessaire pour que vous receviez dans votre boîte aux lettres le ou les produits commandés

    Lire la suite

  • Danses du Tibet en France

    Danses du Tibet

    J'avais photographié cette image à Lamayuru cet été alors que l'on terminait le trek De Likir à Wanla et que l'on effectuait la visite matinale du monastère. Bon ! Je vous fais part de l'information sans préjuger de la qualité ni de l'intérêt d'un tel spectacle puisque je n'y ai pas assisté mais le programme sur le site web Danses du Tibet me parait assez didactique pour mériter une apparition dans la rubrique Un évènement ? du site Trekking hors des sentiers battus. Plusieurs dates sur la France entière, il y en aura bien une qui vous conviendra... Qui plus est, les prix sont modiques pour un spectacle annoncé d'une durée de 3 heures (d'accord il va falloir tenir...) et c'est pour une bonne action, en l'occurrence la création d'une école au Tibet.

    Danses du Tibet

    site web

    Danses du Tibet

  • Rencontres himalayennes 2012.

    à l'espace 1500 d'AMBERIEU-en-BUGEY
    venez assister aux 2èmes...

    affiche Amberieu 2012

    aller sur le site des rencontres himalayennes

    L'association Niyamdu.Dro ("Marchons ensemble" en tibétain) oeuvre au Ladakh depuis plusieurs années entre autres en fournissant des systèmes de purification d'eau et des micro-centrales électriques dans les villages reculés de la montagne. Plusieurs idées derrière ces actions concertées avec les acteurs locaux, mais la première a comme but affiché d'essayer d'éradiquer les bouteilles plastiques contenant de l'eau "minérale" dans les zones touristiques et qui polluent visuellement les abords de nombreux villages puisque l'état du Jammu & Kashmir ne possède pas de système de traitement de ce type de déchets. Et au-delà, plein d'autres actions en cours ou à venir... Allez donc vous connecter sur la page des actualités 2011 et 2012 pour connaître mieux les activités de leurs équipes sur place.

    Dans son fief d'Ambérieu-en-Bugey (40 kms au NE de Lyon), elle organise sur le dernier week-end des vacances de la Toussaint un évènement de haut niveau culturel avec de nombreuses présentations de livres, de voyages, une exposition de photographies sur le Mustang, un atelier de peinture, des contes pour tout public,... incitant à partager les expériences et stimuler de nombreux échanges.

    Venez nombreux assister aux conférences. Le programme est disponible ici et le profil des intervenants est accessible .

    Comme vous pourrez le constater, j'assurerai avec mon ami Etienne les conférences de la soirée du samedi. Une occasion de mieux découvrir ces paysages exceptionnels que j'ai pu traverser ces deux dernières années au Mustang et appréhender l'organisation des villages calquée sur un soupçon d'ésotérisme, une lichette de chamanisme et la volonté de se protéger de tout dans ce monde hostile où vivent les habitants des hautes vallées de l'Himalaya. Je présenterai le trek Mustang secret ou "A la recherche de Chhujung gompa"...) et si le temps le permet en deuxième partie de soirée La traversée Mustang-Phu. Etienne quant à lui m'aidera à compléter les réponses à vos interrogations entre autres sur les aspects religieux et abordera un sujet peu souvent exploré concernant l'architecture "chamanique" des villages du Ladakh. C'est tout chaud ! Nous étions ensemble sur place le mois dernier au Ladakh pour préparer cette conférence et faire des relevés précis dans les villages de Yangthang, Tchacha, Katsa ou Mang Gyu. Nous vous promettons une bien belle soirée.

    A l'occasion, vous pourrez aussi acquérir le livre Mustang secret et le DVD (version standard uniquement) au prix spécial conférence de 50€.

    Album Mustang secret & DVD

    Télécharger l'article :  Pdf image 1 Rencontres himalayennes 2012

  • Première rentrée scolaire à Ait Souka

    Ca fait chaud au coeur ! L'école d'Ait Souka a accueilli ses premiers élèves en janvier 2012. Classe de niveau "préscolaire" dans un premier temps, les bambins sont encadrés par une "animatrice" de 24 ans habitant Imlil. Je dois me déplacer sur place la semaine prochaine et pourrai vous rapporter d'autres clichés. En tous les cas, bravo à l'associaton locale d'Ait Souka épaulée par celle des "Amis d'Ait Souka" présidée par Guy Rébois. Encore un peu de travail avec les édiles locaux pour débloquer les fonds nécessaires à la rémunération par la Wilaya de l'enseignante et la fourniture de livres de classe aux enfants. Reportez-vous aux précédents billets pour les modalités d'aide financière à ce village. Ca avance bien, nous avons encore besoin de votre aide... Merci d'avance!

    La classe d'Ait Souka               La salle de classe d'Ait Souka               L'école d'Ait Souka

  • 9e festival népalais à Paris

    La Maison culturelle du Népal organise comme chaque année à la Pagode du Bois de Vincennes son festival les 2 et 3 juin 2012. Son emblématique président Hemanta m'a demandé de présenter et commenter le montage numérique "Mustang secret" que j'ai ramené de mon dernier voyage à l'automne dernier. Vous pourrez à l'occasion poser toutes les questions sur cette contrée dont j'ai pu de nombreuses fois vous vanter la beauté. En paraphrasant la devise d'un magazine hebdomadaire bien connu "le poids des mots, le choc des photos"... je vous garantis que votre leitmotiv, une fois la présentation accomplie, sera de vous y rendre pour découvrir les merveilles que je vous aurai fait partager. Et pour vous laisser un souvenir encore plus prégnant, vous pourrez acquérir quelques livres (accompagnés du DVD avec le film "Mustang secret") à un prix promotionnel "spécial conférence". Le programme définitif de l'évènement devrait être bientôt mis en ligne sur le site de la Maison culturelle du Népal, vous aurez alors connaissance du créneau horaire qui m'aura été attribué au sein des nombreuses animations proposées. N'oubliez pas ! Cela se déroule le 1er week-end de juin au milieu du Bois de Vincennes à Paris XIIe. Venez nombreux, nous vous attendons...

    La présentation du diaporama commenté du voyage Mustang secret est programmée dimanche 3 juin en fin d'après-midi (vers 17h).

    En parallèle des danses et de la présence de nombreuses associations, je vous livre le programme des conférences qui se tiendront à l'intérieur de la pagode.


    Samedi, 2 juin 2012, de 14 H à 17 H30

    14H : Rémi BORDES, INALCO
    Les bardes, hudkiya et ménestrels gandharva/gaine : troubadours de l'Himalaya

    15H : Cérémonie d’ouverture

    15H40 : François CAILLETTE, Artiste peintre
    VIES NEPALAISES « un regard d’artiste »

    16H 20 : Sushila MANANDHAR, INALCO
    L’habitat des Néwars du Népal

    17H30 : Hervé TIBERGHIEN, Documentariste
    Tarap : d'un monde à l'autre

    Dimanche, 3 juin, de 14H à 17 H

    14H : Stéphanie SELLE, Planète Enfants
    Les mères du Népal : portraits commentés

    15H : Chris NERWISS, Ecrivain
    A la rencontre du Népal : le récit d’une aventure humaine sur le trek de l’Annapurna
    (extrait d’itinéraire d’un enfant des villes)

    16H : Satyan JHA, Université Paris-Sorbonne
    Le bouddhisme en Occident

    17H : Pierre MARTIN, Voyageur
    Le voyage au Népal (Forum Trekking)

    Festival du Népal 2012

    De retour de la fête (plus de 2000 personnes sur 2 jours ! Une succès indéniable), voici quelques photos compte-rendu de cet évènement Diaporama.

  • Le film La Nuit Nomade

    J'ai pu assister mercredi dernier à l'avant-première du film La Nuit Nomade en la présence de la réalisatrice, l'ethnologue Marianne Chaud. L'évènement était organisé sur Paris par l'agence Terre d'Aventures. Merci à eux ! Il sort dans les salles obscures le 4 avril et je ne sais pas s'il connaîtra un vif succès tant il est un peu nécessaire de s'être intéressé auparavant à la vie des nomades dans quelques pays du Monde que ce soit. La rigueur de ce mode de vie et l'appel incessant de la ville font que ce groupe de familles qui se déplaçait autrefois de pâturage en pâturage avec leurs troupeaux de chèvres et de yacks se trouvent chaque année qui passe amputé de quelques unités, répondant aux appels de la "vraie" civilisation dont on sait aujourd'hui qu'elle précipitera leur descente aux "enfers".

    Superbement bien filmé, cet opus est conduit de main de maître par Marianne Chaud. Par son habileté à interviewer les nomades parce qu'elle est intégrée dans la vie du campement et qu'elle dialogue dans leur langue natale, la caméra se fait totalement oublier même dans les plans rapprochés. Un petit bijou derrière lequel on sent un travail de précision servi par un grand niveau de connaissance des modes de vie de ces peuplades au mode de vie en voie d'extinction. Plus que tout on ressent au travers de chacune des questions posées, l'Amour...

    Un petit diaporama avec quelques photos du film et la bande-annonce.

    Et comme à l'habitude, la fiche du film et les salles où le film est programmé sur Commeaucinema.com

    Belle introduction à notre voyage de juillet prochain où nous allons retourner au Ladakh randonner entre Nubra et Markha, cette dernière vallée étant très proche de la région de Khar Nag où le film a été réalisé.

    la-nuit-nomade.jpg

  • L'école d'Ait Souka est enfin là...

    Guy Rebois, président de l'association "Les Amis d'Ait Souka" vient de m'annoncer la bonne nouvelle : l'école d'Ait Souka, projet phare de l'association, est à présent opérationnelle ! Ce n'a pas été sans d'énormes difficultés entre les institutions locales qui ne tiennent pas forcément leurs promesses, les règlementations d'usage au Maroc qui peuvent paraître peu compréhensibles à nous européens et tant d'autres choses... Guy pourrait écrire un roman tant il a pu souffrir à mener ce projet à bon port. Quelques écueils de dernière minute restaient à contourner :

    - le matériel scolaire (tables et chaises) qui devait être fourni par la Délégation locale à l'Enseignement a dû être acheté par l'association du fait d'un soudain trou de mémoire du Délégué,
    - la présence d'un enseignant de la région dont le financement ne pouvait pas être obtenu ; une partie de la rémunération sera bien prise en charge par la Province mais il reste encore à trouver un moyen de combler le complément manquant (parents, association locale,...?).

    Plus que jamais nous avons besoin de vos dons pour qu'une fois la structure créée elle puisse servir efficacement à combler ce vide éducatif dans les campagnes marocaines. Vous avez les coordonnées bancaires de l'association sur ce document.

    Enfin, elle est là ! N'est-elle pas belle ? C'est assurément une belle réussite de l'association locale d'Ait Souka qui a su choisir le bon entrepreneur, a suivi de près l'avancement des travaux et surtout ne s'est pas découragée. Tout vient pour qui sait attendre, ou forcer les portes qui se referment devant soi... Vivement les premiers cris d'enfants dans la cour de récréation et des silences studieux de temps en temps, quand même...

    L'école d'Ait Souka est opérationnelle

  • 100.000 et sûrement plus...

    Incroyable, le compteur de visites affiche ce soir 6 chiffres ! Plus de 100000 connexions en 2 années et demie d'existence... J'en suis un peu baba. Et dire que cela se produit à un moment peu propice à la liesse : en effet, come vous avez dû vous en rendre compte, le bel ordonnancement de ce site a été quelque peu mis à mal depuis 3 semaines par l'incompétence de l'équipe d'informaticiens qui gère mon hébergement. Je suis (comme quelques milliers d'autres possesseurs de sites présents sur e-monsite, excusez du peu...) atterré de la légèreté avec laquelle ces "professionnels" ont pu faire évoluer le manager de ce site. Ingénieur télécom de métier et soucieux du respect inconditionnel du service rendu au client final, ne voilà t'il pas que j'ai fait confiance à une équipe d'hurluberlus de premier ordre pour héberger le site sur lequel vous venez piocher vos informations... Incapables d'émerger de leur condition de geek et sous prétexte qu'ils croient que ce qu'il font est nécessaire à l'évolution de l'humanité, ils en ont oublié le respect du client. Et s'il n'y avait que moi ? Eh bien non, nous avons été des dizaines de milliers à nous plaindre. Leur action ? Surtout pas de retour en arrière mais une fuite en avant et qui plus est en gérant a minima la crise : ils n'ont trouvé comme parade à la vindicte populaire que de faire l'autruche, la tête dans le clavier et persister dans l'oubli de ceux qui les font vivre... Certes la résolution des bugs avance mais ils nous ont laissé un champ de ruines qu'il nous est maintenant nécessaire de reconstruire... à la mano bien sûr. Pour retrouver la qualité originelle, il va me falloir investir un temps certain, et je n'imagine pas un retour à la normale avant la fin de l'année. Que de temps perdu. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur... Merci d'avance. Et comme il fallait être gentil dans les messages que l'on leur adressait, je peux vous assurer que la résolution de mes problèmes a été traitée avec la plus faible priorité tant j'ai dû les agresser en leur mettant devant le nez l'image de leur incompétence et leur non-professionnalisme. Justement, moi, pour vous respecter j'avais choisi de travailler en version PRO(fessionnelle) pour vous présenter le meilleur produit... 100000 connexions soit, mais ne pas avoir pu servir avec respect les 3000 dernières me désole profondément. Et dire que je n'y peux rien faire... Ca me désole encore davantage.

    Lire la suite

  • Des nouvelles d’Ait Souka...

    Mon dernier billet de blog sur Ait Souka datait de l’été dernier et pas mal de choses se sont passées depuis.

    Tout d’abord l’école : Ça y est ! Les travaux ont commencé à l’automne 2010. Une fois les galets et le sable acheminés (à dos de mule, ne l'oublions pas !), le  terre-plein a été ouvert pour installer les piliers qui doivent reposer sur le "bon sol". Jour après jour, on voit les murs en parpaings s’élever vers le ciel. Les travaux vont bon train : la salle de classe est maintenant hors d'eau, une série de fenêtres a d’ores et déjà été posée et on a commencé la construction des toilettes. Juste à côté, le studio de 30m² prévu pour héberger l’enseignant(e) va pouvoir maintenant venir se poser sur le socle de béton tout juste coulé. Encore quelques efforts de notre valeureuse équipe de maçons et Ait Souka disposera de sa salle de classe. Diaporama.

    Quant au réservoir d’eau potable du village, Phil Mulvaney m’avait annoncé la bonne nouvelle depuis un petit moment. Le projet d’extension de sa capacité a été retenu par la Hilbre High School (GB) et ce sont quelques 3000£ qui ont été versées à l’association pour procéder aux travaux dont je ne manquerai pas de vous tenir au courant de l’avancement.

    D’autres projets de développement sont dans le tuyau et entre autres la construction d’une passerelle entre la route de Tamatert et le bas du village, franchissant de manière sécuritaire l’oued qui descend de la montagne. Pour les projets de développement de ce petit village de l’Atlas marocain proche d’Imlil, le vous renvoie vers l’article que j’avais rédigé l’année dernière. Et si vous souhaitez aider l’association « Les Amis d’Ait Souka », nous accepterons avec grand plaisir tous les dons que vous pourrez effectuer. Je vous rappelle les coordonnées bancaires :

    Banque populaire des Alpes
    74160 Saint Julien en Genevois
    Association les Amis d’Aït Souka  compte 31653274195

    Construction de l'école d'Ait Souka

     

  • Transhumance – Les Amis de Puscaghja

    Le nom de Dumè ne vous est pas inconnu depuis l’été dernier alors qu’il était confronté aux arcanes de l’administration corse, bien décidé à défendre sa vision du rôle d’un gardien de refuge. Après l’issue heureuse du conflit, le blog de soutien créé pour l’occasion s’est transformé en un site beaucoup moins revendicatif . Il sert de vecteur de présentation des attraits d’une région bien méconnue car situés au NW de la Corse, loin des grands axes de communication et seulement frôlée par le GR20, quelle déveine… !

    Dumè et quelques amis de la vallée du Haut Fangu ont eu l’idée d’organiser une fête des bergers à Barghiana ce 9 octobre dernier, véritable signal de départ de l’association Transhumance – Les Amis de Puscaghja nouvellement créée. Heureux présage pour sa pérennité, la présence de 400 personnes et une fête qui a pu se dérouler pendant la seule journée de beau temps de cette période agitée.

    A l’occasion de ce début d’année 2011, Dumè a présenté ses vœux et nous invite à aller visiter le site Dumepuscaghja refait à neuf. Le programme des réjouissances de l’année 2011 est annoncé et ce n’est pas sans un réel plaisir que j’y ai trouvé l’initialisation de l’opération de débroussaillage de l’axe Manso – Maghine au printemps prochain, ce vallon partiellement (et voire plus…) envahi par le maquis et qui serait à même de (re)devenir un axe majeur de la randonnée entre Asco et Fango. Imaginez un peu les circuits en boucle (certes à caractère sportif) que l’on pourrait valoriser. Deux circuits évidents me viennent de suite à l’esprit :

    Circuit 1 « Tour de la Paglia Orba et du Tafunatu »
    Jour 1
     : De Montestremo à la Bergerie de Maghine.
    Jour 2 : De la Bergerie de Maghine au refuge de Tighettu via la Bocca di Maghine, le tracé de l’ancien GR20 par la Punta Culaghia et le cirque de la Solitude (passage de la Bocca Tumasghinesca et de la Bocca Minuta).
    Jour 3 : Du refuge de Tighiettu à celui de Ciottulu di i Mori avec ascension de la Paglia Orba.
    Jour 4 : Du refuge Ciottulu di i Mori à celui de Puscaghja par la Bocca di Gagnerola ou la descente directe du vallon de la Lonca.
    Jour 5 : Du refuge de Puscaghja à Montestremo par la Bocca di Capronale.

    Circuit 2 « Tour du Cirque de Bonifatu »
    Jour 1 : De Montestremo à la Bergerie de Maghine.
    Jour 2 : De la Bergerie de Maghine au refuge de Carrozzu.
    Jour 3 : Du refuge de Carrozzu à celui d’Ortu di u Piobbu.
    Jour 4 : D’Ortu di u Piobbu à Bonifatu via le Capu di Roncu.
    Jour 5 : De Bonifatu à Montestremo via Tuarelli.

    La vallée du Fangu depuis la Bocca di Capronale

    Pour la création d’autres itinéraires, votre imagination fera le reste, je n’en doute pas… Mais convenons que la (ré)ouverture de ce vallon offrirait un intérêt supplémentaire et une voie prisée pour la randonnée hors GR20… J’imagine bien quelques travaux de réhabilitation de la bergerie de Maghine pour aménager un petit endroit de bivouac sympa et puis l’affaire est dans le sac…

    Etes-vous prêts à nous aider ? Alors rejoignez-nous dans l’association Transhumance – Les Amis de Puscaghja en remplissant le bulletin d’adhésion, joignez-y votre obole (c’est seulement 10€…) et envoyez le tout à l’adresse postale indiquée.

  • Des nouvelles de Puscaghja...

    Dumé  se remet des évènements de la fin du printemps 2010 et nous a concocté un lifting en profondeur de son blog. Le travail du conteur y apparait en filigrane au coeur de quelques histoires sur la vie de cette vallée reculée du Fango (on est quand même à moins de 15 kms de la mer...!) et qui n'appartient pas qu'au lointain passé. Pour preuve cette fête des bergers le 9 octobre à Barghjana organisée par l'association Transhumance, les amis de Puscaghja. A très bientôt Dumé !

    Fête des bergers à Barghjana 2010

  • Puscaghja avec Dumé, non mais !

    Pendant que je me trouvais au Maroc à réaliser deux trekking d'exception au coeur de l'Atlas, j'ai reçu le mail de Dumé qui m'annonçait l'issue positive de cette affaire qui a perturbé notre fin de printemps et laissé un goût amer au fond de la bouche quand on pense que la rentabilité doit être le maître-mot de notre société, y compris dans un coin perdu de la montagne corse... La mobilisation des corses amoureux de leur montagne (manifestations à Evisa et Bastia) relayée par les pinzutti amoureux eux aussi de la montagne corse et de ses corses qui ont choisi de partager leur vie avec elle (nombreux messages de soutien sur le site web), a eu raison de l'ineptie administrative des fonctionnaires du Parc. Donc, issue positive disais-je, mais à garder dans un coin de notre mémoire comme une vigie qui guette les incongruités de nos fonctionnaires insulaires que je soupçonne désormais de ne connaître la montagne corse que depuis l'intérieur d'une cabine d'hélicoptère... Bah ! Qu'ils surveillent les gentils moutons qui suivent précautionneusement les marques du Géairevingt et contrôlent qu'ils viennent bien s'arrêter dans les endroits administrativement prévus, sinon pan pan cul cul... et nous laissent errer dans ces espaces incomparables de beauté à la rencontre des bergers et des personnes qui ont décidé de transmettre la connaissance de leur Terre à d'autres, ouvertement et gratuitement... Longue vie à Dumé, longue vie à Puscaghja ! A bientôt dans cette sauvage Haute Lonca, Dumé.

    Cliquez sur le lien pour avoir le récit des péripéties qui ont agité l'île sur le blog de corse-sauvage.fr.

    Lire la suite

  • Début des travaux à Aït Souka

    Ca y est ! Guy Rebois m'a annoncé la bonne nouvelle : la construction de l'école d'Aït Souka va pouvoir commencer. Le maçon va recevoir dans les tous prochains jours le premier acompte de 20000Dh (2000€) pour acquérir les matériaux et commencer les travaux de la salle de classe. Certes, l'association "Les Amis d'Aït Souka" n'a pas encore eu la réponse de la Déléguée à l'Education quant à la dotation d'un instituteur pour cette classe mais nous faisons le premier pas... Inch' Allah ! Tout va bien se passer. Une fois la salle de classe construite, l'association financera la construction du logement de fonction de l'instituteur. Cela devrait pouvoir être opérationnel avant la fin de l'année 2010. Dans le cas où l'administration mettrait un peu de temps à débloquer le poste d'instituteur, il resterait la possibilité de doter la classe d'une étudiante possédant le BAC et capable de donner les rudiments d'éducation aux gamins et gamines de ce petit village. Ce serait déjà un bon début. Le financement serait privé mais relativement peu onéreux (de l'ordre de 180€/mois) et il devrait être assurément possible de trouver un financeur bénévole.
    D'autre part, j'étais au gîte d'Ahmed à Aït Souka la semaine dernière et j'ai participé à une réunion d'initialisation de financement d'un projet d'agrandissement du bassin d'alimentation en eau potable du village par une école du second degré anglaise basée au NW du côté de Liverpool. J'attends prochainement un mail de Phil, le professeur principal, pour engager un rapprochement positif entre l'association "Les Amis d'Aït Souka" et leur collectif scolaire pour dégager les synergies. Au cours des deux jours où nous nous sommes croisés, j'ai pu apprécier la qualité de l'encadrement scolaire britannique fait de participatif et de respect mutuel (quelque soit l'âge, élèves ou encadrants...) et la qualité des échanges avec leur entourage. Vraiment sympa ! D'autres nouvelles d'ici quelques jours...

  • Puscaghja sans Dumé...?

    J'ai reçu ce matin son appel au secours via mail. Le Parc veut le remplacer ! Une pétition a été ouverte dès hier alors que Dumé vient de se mettre en grève de la faim. Voici la lettre ouverte que j'ai écrite il y a quelques minutes sur le site dumepuscaghja :

    Lettre ouverte aux "responsables" du PNRC
    Etes-vous devenus inconscients ou seulement intéressés par les arcanes du mercantilisme ? Cette lumière qui brille dans la montagne du côté de la Lonca ne doit pas s'éteindre parce que vous en avez décidé ainsi, au nom de l'uniformité que vous souhaitez imposer. Vous n'êtes que dépositaires d'une autorité sur ce parc naturel, en aucun cas les propriétaires des espaces... Déjà que vous empêchez toute vélléité de débroussaillage d'anciens sentiers de descente par les communes locales afin de garder les randonneurs bien captifs des marques blanc-rouges sur le GR20, vous vous permettez de détruire le tissu social qui se recréait dans la montagne corse. Le diktat que vous souhaitez imposer sur l'espace naturel ne me sied guère, comme il insupporte nombre de travailleurs de la montagne et les randonneurs amoureux des espaces naturels, bien loin des exploits sportifs que vous promouvez : le sentier le plus dur d'Europe ? du Monde ? et puis quoi encore... De grâce, parlez un peu d'autre chose !
    La rencontre avec Dumé l'année dernière à Puscaghja (voir billet de blog) avait été un immense moment de partage et de convivialité. Ca nous changeait des gardiens épiciers de refuges du GR20 (dont la plupart d'entre-eux pourraient aller suivre un stage de sourires soit dit en passant... cet aspect ne devant pas être un critère de choix dans l'attribution des espaces par le Parc). Par votre action, vous allez détruire ce que de nombreux randonneurs recherchent en Corse, un dépositaire de l'Histoire, un amoureux de sa Terre, un conteur de génie...
    J'ai découvert la Corse il y a plus de 20 ans avec l'UCPA. Cet organisme dont le directeur de Ghisoni était à l'époque François, le frère de Dumé, nous a fait aimer cette Terre avec ses merveilles et sa diversité, même chez les habitants. Et c'est la raison pour laquelle nous défendons corps et âme l'identité de cette nature. S'il vous plaît, ne la vendez pas, cette âme...! Dumé doit rester à Puscaghja, il ne peut pas en être autrement. Merci.
    Pace e salute.

    Besoin de connaître encore mieux Dumé Flori ? Ce lien conduit à la rubrique Mes Amis.

    Si comme moi vous souhaitez témoigner votre aide à Dumé, laissez une trace sur dumepuscaghja.

    Lire la suite

  • 20 000...

    Depuis quelques semaines je sentais bien que la courbe de fréquentation était à la hausse. C'est vraiment un réel plaisir qu'en ce jour de Fête du Travail, le mien soit récompensé par votre assiduité. Nous venons de passer la barre des 20000 connexions : il y a eu 10000 connexions en tout juste 3 mois alors qu'il en avait fallu 8 pour atteindre ce premier seuil. Certes, le site est de mieux en mieux référencé sur le web et il apparaît souvent dans la première page des recherches de Google. Il faut dire que dès que vous tapez un mot-clé un tantinet peu connu dans le domaine de la randonnée ou du trekking (lieu-dit, col perdu, vallée reculée hors des sentiers battus, etc.), il y a de grandes chances qu'il y ait une réponse à votre requête. Mais c'est que vous y revenez aussi !

    Vos encouragements me motivent à poursuivre le travail de rédaction et de mise en ligne. C'est quand même assez fastidieux (il faut quand même les écrire les topos !). Mais la satisfaction que vous m'exprimez au travers de nombreux messages d'encouragement me convainquent de poursuivre cette oeuvre...
    En préparation pour les mois à venir, la GTAM3 qui aura pour cadre le Moyen-Atlas, la haute route du Toubkal n°3 (voir l'article de Trek Magazine sur le sujet) et pour finir la grande traversée du Zanskar dans le N de l'Inde. Malheureusement, il n'y aura pas la grande traversée N-S de l'Islande cette année car la région S vient d'être interdite au trekking par les autorités du fait des risques inhérents aux volcans en réveil.

    Merci de vos encouragements et n'hésitez pas à me solliciter pour de plus amples renseignements ou bons plans. A bientôt.

    Pierre

  • Les statistiques 1T2010

    Rien de bien nouveau sous le soleil (encore que...). On constate une augmentation sensible du nombre de visites journalières. C'est sympa, d'autant plus que vous restez longtemps connectés. Seriez-vous des accros de la rando ? N'hésitez pas à utiliser la rubrique CONTACT pour me soumettre des idées qui vous passeraient par la tête.

                                             

  • Le dossier de voyage...

    Une création : la sous-rubrique "Dossier de voyage". Céquoidon...? A la fin de chaque topo, je mets à votre disposition deux documents PDF en libre téléchargement : le topo du circuit et la carte. Explications :

    Côté cartes, jusqu'à présent, je vous proposais systématiquement en accompagnement des topos une représentation Google Maps. Au premier abord sympathique, Google Maps est un produit extrémement limité dès que l’on veut s’en servir ailleurs que sur le PC et encore ! En effet :

    • la précision n’est pas top sur les contrées pour lesquelles on en aurait besoin,
    • je me demande vraiment à quoi sert Google Maps avec une définition aussi pourrie et un floutage qui ressemblerait si on n’y prenait garde à presqu’y voir un i entre le F et le L…
    • mise à part la copie d’écran, impossible de pouvoir imprimer avec la bonne définition la carte qui vient en support du topo (pour certains d’entre eux, comme il est très difficile de pouvoir acquérir les cartes, il vous manque vraiment quelque chose sur le terrain).

    Le produit n’étant pas adapté à notre communauté de trekkers et au nécessaire besoin de disposer d’une carte fiable lorsque l’on randonne, j’ai donc décidé de vous proposer sur les destinations pour lesquelles les cartes étaient difficiles à acheter ou n’existaient pas ou plus, de scanner la partie couverte par le topo et vous la proposer au format PDF en libre téléchargement.

    Bien entendu, pour tous les pays qui disposent de cartes au 1/25000e ou 1/50000e facilement accessibles à l’achat et sur lesquelles sont précisés les sentiers de randonnée (France, Suisse, Italie, Espagne, etc.) je n’éditerai pas ce document PDF mais comme à l’habitude vous indiquerai la référence des produits à acheter et le magasin où l’obtenir. Ceci, bien entendu, afin de ne pas pénaliser les éditeurs de cartes spécifiques randonnée qui se donnent quand même beaucoup de mal…

    C’était mon quart d’heure « on ne va s’emm… à passer son temps à chercher des cartes dans tous les coins sutout si elles ne sont pas en vente… »

    Côté topo, je mets à votre disposition la version PDF de la page web afin que cela vous soit plus pratique de récupérer les informations. Aux mises à jour près, vous avez à disposition sur quelques feuillets avec une belle mise en page l'intégralité du topo. Cela vous évitera de faire un copier/coller du texte dans votre éditeur préféré.

    Ces deux produits seront accessibles dans l'espace "dossier de voyage" (topo jour par jour + carte topographique en résolution moyenne mais exploitable).

  • Fête de la transhumance à Die

    J'ai retrouvé les scans de la brochure de l'office du tourisme du Diois que j'avais faits en 2004 après notre passage dans le coin pour la randonnée "Traversée des hauts plateaux du Vercors". Composées par F'Mur, elles sont bien dans l'esprit du dessin du "Génie des Alpages" cher à ce célèbre auteur de BD... Cliquez donc sur l'affiche pour lancer le diaporama.

    Fête de la transhumance (Die)

  • 10 000...

    Eh oui, nous y sommes arrivés. 10 000 connexions sur le site pour 53 000 pages vues ! Mazette, j'en suis tout retourné... Un rapide (mais juste) calcul permet de savoir que vous êtes en moyenne 40 à vous connecter par jour puisque le site n'est ouvert que depuis 8 mois. Pour une expérimentation, cela fait chaud au coeur. Certes, des sites comme Voyage Forum ou Trekmag sur lesquels mon lien apparaît renvoient pas mal de connexions. Cerise sur le gâteau, et ça me fait grand plaisir, le taux de fidélité (le fait qu'un internaute inscrive l'url dans ses favoris et revienne plusieurs fois) est important.

    Dans les mois qui viennent, le site va s'étoffer de nouveaux topos de randonnée entre autres sur le Maroc (Anti-Atlas, Moyen-Atlas et Djbel Saghro) ou l'Islande si d'aventure le voyage prévu à l'été 2010 s'effectue bien. J'ai aussi une grosse envie de retrouver les sentiers des Alpes (de France, de Suisse ou d'Italie) mais j'aimerais avant tout explorer plus en profondeur la chaîne pyrénéenne. Et côté Népal, me direz-vous ? Le trek du Rolwaling, un peu chahuté par la météo, m'a permis de poser les bases d'un nouveau trek d'automne entre Rolwaling et Solu que j'intitulerais bien "Sur le chemin des kharkas". Je vous en parlerai plus longuement dans un billet de blog dans quelques temps... "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" déclamait ce bon Monsieur de la Fontaine.

    Une nouveauté pour l'année 2010 : l'accueil de topos ou de roadbooks d'amis voyageurs qui ne disposent pas d'un site web et qui étofferont le nombre de destinations couvertes.

    Ce billet était juste rédigé pour marquer le coup et tagguer, à l'instar du premier billet de blog qui marquait l'ouverture du site, la date du 10 000ème visiteur.

  • La photo de la semaine

    Pour fêter l'entrée dans cette année 2010, je vous avais déjà offert 3 chansons népalaises traditionnelles et une carte de voeux originale dont la photo avait été prise au moment du franchissement du Daldung La, ce col du Rolwaling oublié des circuits touristiques mais un merveilleux panoramique de cette région.

    L'idée m'est venue de vous proposer chaque semaine en bas de la page d'accueil un cliché extrait de mon album photos. Pourquoi ne garderais-je que pour moi ces bien jolies compositions ? Vous pouvez bien entendu rater une semaine, eh bien, je mets à votre disposition un lien situé juste en-dessous de la photo qui vous conduira à une page récapitulant les semaines passées.

  • Chansons népalaises (suite)

    J'avais mis à votre disposition sur le site à la mi-décembre la possibilité de visualiser l'enregistrement live (Take 1...!) de l'inénarrable chanson népalaise Resham phiriri. Au cours de cette session d'enregistrement, le EETT nepali band emmené par Ras Kumar s'était échauffé avec deux autres morceaux empruntés à la mémoire de la chanson traditionnelle népalaise. Sempiriri ayant provoqué un tel buzz (je rigole ! Impossible d'égaler le lipdub UMP de l'automne 2009...), je ne résiste pas au plaisir et à l'honneur de vous les proposer. Cliquez donc ici.

  • Les statistiques générales 2009

    Première année (partielle, j'ai commencé fin mai) très prometteuse lorsque l'on compare l'activité du site avec le panel de la centaine de sites de la même catégorie proposée par Google Analytics.

    Visites : presque 5000 cela correspond à une grosse vingtaine de lecteurs par jour. Attention, le chiffre annoncé en bas de la page d'accueil est beaucoup plus avantageux, il tourne autour de 8000 à fin décembre, mais il inclut nombre de hits provoqués par des web surfers. Cette moyenne de 25 connexions quotidiennes est sans nul rapport avec la ligne grise du benchmarking qui flirte avec la ligne d'abscisse...

    Pages vues : Une moyenne de 100 pages vues par jour (11000% supérieur au benchmarking !)

    Pages par visite : Entre 4 et 5 pages par visite, vous savez ce que vous êtes venus chercher. Vous rebondissez au niveau des topos principalement sur les pages complémenaires "Préparatifs" et "Sur place" qui vous distillent les informations pratiques.

    Taux de rebond : C'est le seul indicateur négatif (il faut prendre le chiffre à l'envers puisque rebondir c'est sortir du site...) mais qui revêt une connotation positive à mes yeux car vous utilisez à merveille les nombreux liens que je mets à disposition sur le site n'essayant pas de vous garder captifs mais vous donnant plein de tuyaux au travers de liens pertinents de "partenaires" ou de sites qui ont de la valeur. Noter aussi que j'ai fait le choix de faire héberger mes diaporamas sur Google Picasa et qu'à chaque fois que vous cliquez sur le mot-clé "diaporama", vous êtes catalogués comme "rebond". CQFD.

    Temps moyen passé sur le site : Ouille, ouille, ouille ! Là, c'est du délire... Presque 6 minutes de temps de connexion par session ! Comparés aux 8 secondes du benchmarking, je dois en déduire soit que le contenu vous passionne, soit que vous vous êtes endormis devant votre écran...

    Nouvelles visites : Un début difficile le temps de rentrer dans les moteurs de recherche et de comprendre comment construire la page d'accueil pour une meilleure efficacité... Puis une montée en charge pour rejoindre la moyenne du benchmarking avant une brusque élévation sur les 2 derniers mois de l'année. Quelques raisons à cette tendance haussière (comme dirait si bien Jean-Pierre Gaillard au sujet de la Bourse...) :

    - sur trekmag.com, Anthony, le webmaster, a positionné un lien vers mon site en commentaire au pied de chaque topo-trek que j'ai composé,

    - sur voyageforum.com, j'ai rempli la rubrique référencement et je réponds assez souvent à des demandes d'itinéraires hors des sentiers conventionnels,

    - j'ai choisi de référencer le site dans 3 annuaires webs gratuits rubrique Voyages TopAnnuaire, Annuairesite.com et Histoires de voyage. Cela a apporté quelques connexions supplémentaires...

    Lire la suite

  • Les statistiques 4T2009

    Bon ! Y'en a marre de ces trimestres non conventionnels à cheval sur 2 trimestres calendaires. Il est temps de rentrer dans la normalité. Arrêtons de nous complaire dans des statistiques hors des sentiers battus... C'est pourquoi je ne présenterai que 2 mois sur ce trimestre. Na ! Comme à l'habitude, vous avez été présent tout au long de cet automne. Même certains d'entre vous y reviennent... Ben alors ça ! Merci encore une fois pour votre fidélité, elle fait chaud au coeur.

    Je vous souhaite donc à vous, lecteur, à votre famille, et au monde entier à l'exception des salopards de tout bord (liste non-exhaustive...) qui essaient de nous empêcher de vivre notre passion, un excellent début d'année 2010, espérant que vous pourrez concrétiser votre soif de voyages et de découverte de l'inconnu.

    Pour moi cette année, une retraîte (bien méritée...) du côté du mois de mai précédant quelques voyages au Maroc, en Islande, au Népal (?) et sûrement bien d'autres choses dont je ne manquerai pas de vous faire partager les tenants et les aboutissants.

    Pierre

    Lire la suite

  • Les statistiques 3T2009

    Encore une bonne cuvée comme on dit dans ma Bourgogne natale... Une stabilisation des visites journalières dans une fourchette de 15 à 40 mais alors ça doit vous intéresser (j'en suis fort aise d'ailleurs...) car vous restez en moyenne 5 minutes sur le site. Le résultat du benchmark Google Analytics m'indique un taux moyen de 4000% (vous avez bien lu quatre mille pour cent...) supérieur à celui du panel de sites analysés.

    Comme cela semble vous plaire, j'ai référencé le site dans 2 annuaires dont vous trouverez les liens en bas et à gauche de la page d'accueil. Il s'agit de Annuairesite.org. et Top-annuaire.com. Comme cela d'autres personnes que vous pourront en profiter. Noter que dans Top-Annuaire, j'ai répondu à une interview du pourquoi, comment, combien... Pour la lire, c'est ici.

    Lire la suite

  • Les Amis d'Ait Souka

    Le douar d’Ait Souka : un petit village à ¼ h à pieds d’Imlil. Un peu à l’écart de la piste, ses habitants qui vivent principalement des récoltes de blé, d’orge, de noix et de pommes sans oublier l’élevage d’une cinquantaine de vaches. Tourné vers l’agriculture, le village ne possède pas d’école. Alors, les enfants doivent descendre deux fois par jour dans le bas de la vallée pour rejoindre par la piste l’école primaire d’Imlil. Et deux fois par jour aussi ils remontent à pieds pour revenir à la maison, midi et soir. Que de temps perdu ! La même problématique se pose pour le village de Tamatert, 20mn plus haut avec sa noria d’enfants qui descendent sur Imlil chaque jour. Ceci dit, le terme « noria » est un peu galvaudé car les enfants ne descendent pas forcément à l’école tous les jours, accaparés qu’ils le sont par les tâches familiales de berger… Plus l’école est lointaine, moins les parents sont tentés de « gâcher » une journée de leurs enfants et préfèrent les envoyer garder les bêtes dans les pâquis. Une salle de classe dotée d’un(e) enseignant(e) à proximité pourrait être une non-raison d’y échapper surtout si la pub est bien faite quant à ce qu’on peut en tirer plus tard à l’âge adulte. Hors des périodes scolaires, on pourrait aussi créer localement des "cours de rattrapage" pour la population féminine qui n'a pas eu la chance de pouvoir disposer d'une école. L'analphabétisme dans la montagne marocaine, c'est un énorme sujet à traîter.

    C'est pour cette raison que s'est créée en Haute-Savoie une association qui commence à obtenir de beaux résultats, à la fois en récoltant des fonds en France, mais aussi en s'investissant sur place pour trouver des financements complémentaires locaux, gages de la pérennité des infrastructures.

    "Les petites rivières font les grands fleuves...", un peu de chacun et il y aura un résultat tangible !

    Vous pouvez, vous aussi, participer à ces actions caritatives partagées, suivez ce lien où le programme des années à venir est détaillé. Un grand merci par avance. 

  • Grand merci à Google Traduire

    Je viens d'insérer sur le site dans le menu vertical une fenêtre qui vous permet d'accéder au service Google Traduire au travers d'un menu qui vous permet de choisir la langue dans laquelle vous souhaitez lire mes écrits. Il y a plus de 50 possibilités. Alors : Bienvenue, Welcome, Willkommen, добро пожаловать, добре дошли, benvinguda, Dobro došli, Velkommen, bienvenida, tervetuloa, كتاباتي., Croeso, Καλώς ήλθατε, Selamat Datang, Fáilte, Velkomin, Benvenuto, Добредојдовте, Merħba, Welkom, خوش آمدید و, Zapraszamy, Bem-vindo, Bine ati venit, добро пожаловать, Добродошли, Vitajte, dobrodošli, välkommen, Karibu, Maligayang pagdating, Vítejte, ยินดีต้อนรับและยินดีต้อนรับ, Hoş Geldiniz, Chào mừng !

  • Mal Aigu des Montagnes (MAM)

    Juste une info pour vous indiquer cet excellent dossier sur le site web de Trek Magazine. Le trekking en altitude (au-delà de 3000m) doit être abordé sérieusement et il est indispensable de s'autoévaluer en permanence tout au long de la montée, marche d'approche dans les basses vallées comprise... Un petit désagrément dès le début peut s'amplifier de jour en jour. Quelques conseils que je peux vous apporter : ne forcez pas dans les premiers jours, acclimatez-vous en douceur, si possible avec une marche d'approche composée de montées et de descentes (c'est assez souvent le cas lorsque l'on suit la rive d'une vallée glaciaire), protégez les parties sensibles de votre corps (tête, mains, pieds) dès que les conditions atmosphériques l'imposent et couvrez-vous au moment des pauses (celle de midi est parfois assez longue). Si malgré toutes ces précautions vous ressentez un léger mal de tête, n'hésitez pas à ingérer 1g de Paracétamol, cela suffit bien souvent à calmer la migraine naissante.

  • Dans la presse, nouveauté...!

    Il m'arrive parfois d'écrire quelques articles dans des magazines de randonnée. Vous les avez peut-être ratés lors de leur parution... Le mal est réparé : le lien Dans la presse situé dans le menu vertical vient d'apparaître. Vous pouvez dès lors récupérer lesdits articles au format PDF. Bonne lecture !

  • Villes du Monde, nouveauté...!

    Sur la durée d'un voyage, la ville est un lieu incontournable. Qu'elle soit capitale nationale ou régionale, le temps que l'on y passe permet de s'imprégner du mode de vie des habitants et de l'Histoire attachée à ses monuments ou lieux. Dans la rubrique Villes du Monde insérée dans le menu vertical du site, j'ai indiqué quelques liens vers des diaporamas qui pourraient vous donner l'envie d'aller découvrir ces métropoles. N'hésitez pas non plus à aller faire un tour dans la rubrique Mes coups de coeur et consulter la liste de quelques bonnes adresses pour s'y sentir encore mieux...

  • Des diaporamas faciles d'emploi

    Jusqu'à présent, il fallait aller à la fin de chaque topo pour disposer du lien Google Picasa et accéder au diaporama correspondant. Celui-ci s'ouvrait automatiquement et vous déroulait ses photos de A à Z sans en oublier aucune... C'est bien ce que vous étiez venus chercher, non ? A quelques exceptions près, ces diaporamas vous étaient proposés en blocs bien compacts de 4 à 500 photos avec l'obligation de sortir du mode diaporama pour se déplacer dans l'album photos et choisir un nouveau départ lors de la consultation d'un point bien précis. Heureux homme (ou femme...) s'il connaîssait le terrain pour se mouvoir au milieu des clichés. J'ai eu pitié de vous...

    Lire la suite

  • Merci de votre fidélité !

    Ouvert depuis un peu plus de 2 mois, ce site connait un franc succès et je tenais à vous remercier : l'intérêt que vous portez aux chroniques et topos que j'ai mis à votre disposition me récompense du travail fourni tant sur le terrain que derrière le clavier de mon ordinateur...

    Lire la suite

  • [Népal] Les vallées de Naar et Phu en ligne

    Souvent appelées "Little Mustang", ces deux vallées conduisent aux villages reculés de Naar et Phu. Elles sont depuis peu ouvertes au trekking. On y accède par Koto, village sur le Tour des Annapurnas, à 3 ou 4 journées de marche de Besisahar. Nous sommes allés sur place à l'automne 2006.

    Lire la suite

  • Nouveau sur le site : les fiches-pays.

    Plutôt que de réinventer l'eau tiède, j'ai créé au niveau des sous-rubriques de quelques topos du site un lien vers les fiches-pays déjà rédigées sur Trekmag.com. Vous aurez accès à une véritable mine d'informations sur chaque pays disposant d'une entrée (Népal, Italie, Maroc, Espagne,...). Bonne lecture !

  • Ouf ! Le contenu des topos est à jour...

    Je viens de terminer à l'instant la création des 22 topos mis à disposition sur le site. Gros travail s'il en est ! Bon, maintenant, c'est fait, on n'y reviendra plus... J'ai pu aussi mettre à jour les différents liens vers des sites webs qui avaient pu changer d'url et modifier quelques numéros de téléphone qui avaient évolué.

    Lire la suite

  • Un moment historique : le premier billet...

    Hébergé depuis plus d'un an sur les pages topo-trek de www.trekmag.com et sur les conseils d'Anthony, le webmaster, j'ai enfin sauté le pas : un dimanche banal, comme ça, j'ai décidé de créer un site web...

    Lire la suite