Blog

Retour du Haut-Dolpo

La traversée du Haut-Dolpo (août 2017)

De l'intérêt de solliciter la bienveillance des dieux par la pose de drapeaux à chaque passage de col...


A la demande de mon ami David Ducoin, j'accompagnais cet été 2017 un groupe de 5 personnes sur un trek assez exceptionnel en termes de découverte et d'engagement pour l'agence lyonnaise Tamera. Elle a été la seule au monde à faire partir un groupe de trekkeurs pour une traversée du Haut-Dolpo au Népal. La raison invoquée ? La fermeture de l'altiport de Juphal pour cause de travaux... Il est vrai que l'info a de quoi rebuter une agence de trek ! Mais pas nous, vous allez voir...

On souhaite parcourir la région népalaise la plus enclavée qui soit :
- pas de routes d'accès
- des liaisons aériennes dangereuses et aléatoires (les petits avions doivent franchir la barrière de l'Himalaya à plus de 5 000 m à cet endroit...) et d'autant plus lorsque la piste de l'altiport n'est pas en conditions. De toutes les manières, cette année, il était fermé, un point c'est tout !
- et « cerise sur le gâteau », c'est l'été et au Népal c'est la période de la mousson. Elle peut être légère (les agriculteurs sont mécontents) mais aussi très marquée (là, ce sont les touristes qui sont chafoins...) On pourra se rendre compte à notre retour que cet été 2017 le Népal a subi de gros cumuls de pluie qui ont occasionné d'énormes dégâts dans le sud du pays.

Champ de sarrasin à Sugugaon

Lire la suite

Les dagues rituelles de Himalaya

Je vais faire un peu de pub pour un beau livre traitant d'un sujet rare, les dagues rituelles en Himalaya, dont l'un des auteurs, Nicole Grimaud, est une "copine de classe" du temps (il n'y a pas si longtemps que ça...) où je fréquentais les bancs de l'INALCO à Paris. C'est ici que, grâce au (con)cours des professeurs (Sushila Manandhar, Ram Panday, Rémi Bordes mais aussi quelques intervenants du CNRS comme Joëlle Smadja, Rachel Guidoni, Marie Lecomte-Tilouine, Olivia Aubriot et Philippe Ramirez), j'ai pu acquérir les bases de la langue népalie et mieux comprendre l'histoire, la géographie, l'ethnologie et bien d'autres aspects indispensables de la civilisation du sous-continent indien. J'ai croisé Nicole, à cette période en classe de tibétain, lors des cours magistraux réunissant les classes de tibétain et de népali.

Livre dagues rituelles

Il y a une offre de souscription en avant-première valable jusqu'à la fin juin 2017. Ne la ratez pas !

Bon souscription livre

Fête de la Transhumance à Die (juin 2017)

Comme chaque année à la fin du mois de juin, voici la fête de la transhumance à Die dans la Drôme. Cette année on va apprendre aux randonneurs et aux chiens patous à mieux se connaître. C'est pas un mal, non ? Alors, pour le dernier week-end de juin, venez donc faire un tour. Et même si vous voulez éviter de venir en voiture, concoctez-vous une petite randonnée à l'aide des topos que j'ai écrits dans le site que ce soit dans la rubrique Drôme des Randonnées d'un jour ou mieux encore dans celle des Treks en Europe... Vous pourriez même envisager d'arriver à Die à pieds. Cela vous évitera de vous gratter la tête à essayer de chercher une place de parking pour votre voiture... N'oubliez pas que des bus et quelques trains TER desservent Die depuis Valence.

Toutes les infos sur l'évènement se trouvent sur le site web fete-transhumance.com. A tout de suite !

Et pour vous rappeler les épisodes précédents, un petit Diaporama présentant les affiches.

Fete transhumance 2017 1     Fete transhumance 2017 2

Aidez-nous à sauver l'ibis chauve

Il y a deux semaines, j'ai reçu le message suivant de Mohamed Aourir :

Bonjour,
Je suis enseignant-chercheur à la faculté des Sciences d'Agadir et membre du groupe de recherche pour la protection des oiseaux du Maroc. Je vous écris à propos de l'ibis chauve, un oiseau en danger critique d'extinction au monde. Je souhaite savoir si vous avez eu l'occasion d'avoir vu cette espèce en dehors de la zone comprise entre Aglou et Imessouane. Si c'est le cas, je vous prie de bien vouloir m'indiquer le lieu. Je souhaite également savoir si vous pouvez faire quelque chose pour sensibiliser les amateur de la randonnée au Maroc de signaler leurs observations de cette espèce.L'objectif est de constituer une base de données sur la dispersion et l'ératisme de l'espèce au sud du Maroc, en vue de mettre en place des mesures de conservation. Je vous remercie et reste à votre disposition pour d'amples informations.

Je lui ai demandé de rédiger un petit article sur ses besoins et quelques jours après voici la copie de ses deux courriers :

Bonsoir,
Je vous remercie pour avoir réagi aussi rapidement à mon mail. Je sais que vous randonner principalement dans l'arrière pays, mais, Je soupçonne la dispersion des ibis à l’intérieur du pays, car malgré une reproduction des ibis dans le littoral depuis deux décennies, le nombre de couples nicheurs à Tamri et à Douira est presque toujours constant ! La question qui se pose alors est de savoir quel est le devenir des jeunes adultes ? Il est très probable qu'ils nichent dans les falaises du Haut et de l'Anti-Atlas ! Je reviendrai vers vous pour vous soumettre une petite note à ce sujet avec une photo et mon mail. Bien cordialement.
 
Bonjour,
Je reviens vers vous au sujet des observations de l'ibis chauve. Je vous prie de trouver, en fichiers attachés, un texto et une photo à ce sujet. Je vous remercie pour votre collaboration. Bien cordialement.

Voici donc la publication de sa demande.

Ibis chauve

Lire la suite

Recevoir les dernières nouvelles du blog

flux-rss.jpgVous pouvez vous abonner par l'intermédiaire des flux RSS au journal de blogs du site Trekking hors des sentiers battus. Dès sa parution, vous recevrez de manière simultanée à sa création le billet que je viens de composer. C'est simple : il suffit de configurer le client de messagerie que vous utilisez pour consulter les e-mails venant d'internet. Au même titre que votre messagerie gmail, wanadoo ou autres... votre site préféré de trekking apparaîtra dans l'onglet Courrier et sera consulté à chaque fois que vous lancerez votre client de messagerie (mode automatique) ou que vous effectuerez un Envoi/Réception (mode manuel).

Vous pourrez ainsi recevoir en temps réel les informations que je dispense sur le site Trekking hors des sentiers battus : parution de topos, coups de coeur, treks en partance, bons plans, billets d'humeur, etc. Ainsi, vous ne pourrez plus passer à côté d'une information.

A très bientôt fidèles abonnés...

Pierre
 

separateur.jpg
Attention au format de l'adresse : http://martinpierre.e-monsite.com/blog/do/rss.xml et pas www.martinpierre.fr.
Ici l'exemple de la configuration du client Microsoft Outlook (version 2007) :

Configuration des flux RSS dans Outlook 2007

GTAM n°5, le diaporama...

J'ai profité du temps libre dont je disposais entre mes deux bambées au Ladakh et au Népal pour insérer sur le site les diaporamas qui illustrent le jour par jour du topo Haut-Atlas - GTAM n°5 De Talmakant à Imlil. Au retour de la traversée des crêtes du Haut-Atlas, j'étais descendu depuis Imlil jusqu'à Marrakech et, oubliant un moment la phobie que je ressens pour cette ville, je souhaitais ardemment retourner visiter le Jardin Majorelle. Cela faisait 7 ans que je n'y avais pas remis les pieds... Des amis m'avaient informé qu'un musée berbère venait d'être inauguré et qu'il recelait de très belles pièces artisanales et entres autres une exceptionnelle collection de fibules et de bijoux berbères. Il est vrai que ce petit musée très bien agencé contient des pièces d'un exceptionnelle richesse. Malheureusement les photos sont interdites à l'intérieur mais je peux attester de la qualité des items exposés. Voici un lien qui permettra de vous en faire une idée plus précise. Et le diaporama des photos prises à l'extérieur (celui de juin 2013) devrait à lui seul vous inciter à la curiosité pour sortir de la place Jemaa el Fna (un véritable aimant) et aller fouler les allées proprettes dessinées sous les frondaisons rafraichissantes du Jardin Majorelle, c'est à deux pas de la médina au nord de la place Bab Doukala.

Jardins Majorelle (Marrakech)

Le dernier roi du Mustang s'est éteint

Le dernier roi du Mustang (officiel depuis l'abolition de la royauté au Népal en 2008), Jigme Dorje Palbar Bista, s'est éteint dans sa résidence de Katmandou le 16 décembre 2016. Il avait 86 ans. Ci-dessous, une photo prise en 2011 dans son palais lors de l'étape à Lo Manthang (trek Mustang secret). Le groupe que je conduisais l'avait rencontré en audience. Je ne savais pas que ce serait la dernière fois... En 2012, à l'occasion de Tiji, j'avais rencontré son fils, le Prince Jigme Singi Palbar Bista. Celui-ci présidait la cérémonie à sa place du fait que son père souffrait d'asthme chronique. Il ne lui était pas conseillé de se déplacer à une altitude trop importante (la capitale du Mustang se trouve pratiquement à 4000m). Ceci dit, être asthmatique à Katmandou, ce n'est pas le pied non plus...! Je pense que tous les lopas sont tristes de cette disparition, Jigme Dorje Palbar Bista ayant toujours été très proche de ses concitoyens. Je m'associe à leur peine...

Audience chez le roi du Mustang, Jigme Palbar Bista          Roi du Mustang dans les champs (Photo : Th. Laird - In the land of Mustang (ed. Timeless Books)

Le vendredi 13 péï (La Réunion)

L'île de la Réunion ! Tout un poème et aussi des croyances plus "incroyables" les unes que les autres... Parcourez ce billet très documenté d'Imaz Press, le journal en ligne de la Réunion :

Pass pa balé dann la kaz aprè 6 èr ! (en gros : ne passe pas le balai dans la maison après six heures...)

Et pour rigoler un peu (et se redonner chaud au coeur et au corps...), les prévisions météo pour l'île :

Météo France ladi, i koné pa ankor si lafé (en gros : Météo-France en a parlé, on verra ce soir si c'était vrai...)

La plage de l'Hermitage à St Gilles (ça fait rêver...)

Ouverture de Chudzong gompa (Mustang - Népal)

Depuis novembre 2011, moment où j'ai découvert l'emplacement de Chudzong gompa (autres dénominations : Chhuchhu, Chhujung, Sao) et dont le compte-rendu du voyage avait à l'époque fait l'objet d'une publication en beau livre Mustang secret, je n'ai eu de cesse, à chaque fois que je passais par cet endroit mythique perdu au fond des vallées de l'Est du Mustang, de désirer en visiter l'intérieur. Mais, jusqu'à présent, je n'en n'avais jamais eu l'occasion : les lopas souhaitaient garder cet endroit caché et même pour ceux qui en connaissaient l'emplacement il devait rester fermé aux touristes. A chacune de mes visites, j'avais pu me rendre dans la gompa troglodyte toujours ouverte et située 30m au-dessus du bâtiment principal. Mais peintures murales et statues résidaient en bas...

Chudzong gompa

Lire la suite

Mustang - Le chaînon manquant documenté !

Au collet à 4905m, on tient le bon bout !

Exploré et réalisé au printemps 2015 par Anthony Nicolazzi dans le sens Gayu kharka - Damodar kunda, il manquait sur le Net la documentation commentée de cet itinéraire d'exception alternatif au chemin des pélerins qui emprunte depuis Yara crêtes et plateaux en rive droite de la Dhechyang khola. Parcouru en sens inverse, de Damodar kunda à Gayu kharka à la fin du mois d'octobre 2016 (aidé en cela par les repérages et les quelques cairns laissés par Tonio...) dans le cadre du Grand Tour du Mustang, une collaboration Tamera et A.R.T guidée par Bibi..., je vous livre les explications, la carte et les photos commentées de cette liaison pédestre un tantinet sauvage à ne pas mettre entre toutes les mains : même si nous avons renforcé la signalétique sur le terrain, il s'agit, en attendant d'éventuels travaux de viabilisation opérés par les équipes népalaises de l'A.C.A.P, d'un itinéraire REELLEMENT sauvage à suivre avec toute l'attention désirée ! Info de dernière minute : pour 2017, Tamera le propose à nouveau à son catalogue.

Pour clore ce billet de blog, je tiens sincèrement à remercier mes compagnons de route Anne-Marie, Dominique, Eric, Marinus et Martial côté "touristes" qui m'ont fait confiance tout au long de ce trek d'exploration, Bhoras, Thirta, les deux Bhim et Lakpa, mes trois assistants de route, ainsi que la totalité du staff népalais, porteurs et kitchen-boys, qui, par leur travail et leur abnégation de tous les instants, ont permis que ce Grand Tour du Mustang de 26 jours de marche soit une réussite totale. Merci aussi à Chhetup Tamang, directeur d'A.R.T, de m'avoir confié une aussi belle équipe !

Et, à tout seigneur tout honneur, dédicace spéciale à destination de ce baroudeur-découvreur de Paulo Grobel pour la somme de ses repérages au Mustang depuis plus de 10 ans et sa judicieuse idée de "Chaînon manquant" ;-)
Un immense merci !

Pierre

Lire la suite