Sempiriri

 

 

Enfin disponible, une version de l'inénarrable chanson népalaise Resham phiriri (plutôt connue sous le vocable "Sempiriri") habituellement jouée et chantée lors des soirées d'adieu à la fin de chaque trek. L'enregistrement a été réalisé à Simigaon (Province de Dolakha - Région du Rolwaling - Népal) le 25/11/2009 en fin d'après-midi. Ce jour-là, le EETT nepali's band était composé de : Laxman, Civa, Tendine Sherpa, Ditman Tamang, Ram, Anoj Tamang, Sombadur Tamang (chant) et Ras Kumar (chant et tambourin). Votre serviteur, témoin d'un moment rare, essayait de ne pas trop trembler...

Mais que se racontent-ils donc ? C'est une chanson d'amour qu'un homme chante pour une femme dont il est amoureux, mais qu'elle n'a pas encore remarqué. A la fin, il l'invite à le suivre. Voici donc le refrain et quelques couplets :

R : Resham phiriri, Resham phiriri,
Udera jaau ki daandaamaa bhanjyang Resham phiriri.

Kodu charyo, makai charyo, dhan chareko chaina,
Na aau kaanchi, Pachi pachi, manpareko chaina.

R : Resham phiriri, Resham phiriri,
Udera jaau ki daandaamaa bhanjyang Resham phiriri.

Kukuralaai kuti kuti biraalolaai suri
Timro haamro maayaa priti, dobatomaa kuri.

R : Resham phiriri, Resham phiriri,
Udera jaau ki daandaamaa bhanjyang Resham phiriri.

Ek nale banduk, dui nale banduk, Mirgalaai takeko
Mirgalaai maile takeko hoina, Maayaalaai takeko.

R : Resham phiriri, Resham phiriri,
Udera jaau ki daandaamaa bhanjyang Resham phiriri.

La traduction libre donne à peu près cela :

R : Mon coeur flotte au vent comme de la soie, je ne peux pas me décider à m'envoler ou à m'asseoir sur la colline.
Le millet est planté, le maïs est planté, mais pas le riz, ne me suis pas petite fille car je ne t'aime pas.

R : Mon coeur flotte au vent comme de la soie, je ne peux pas me décider à m'envoler ou à m'asseoir sur la colline.
Le chien fait ouah ouah au chat qui fait miaou miaou, notre amour est en attente au croisement des chemins.

R : Mon coeur flotte au vent comme de la soie, je ne peux pas me décider à m'envoler ou à m'asseoir sur la colline.
Un fusil à canon, à deux canons pour viser la biche, je n'ai pas visé la biche, j'ai attiré l'attention de mon amour.

R : Mon coeur flotte au vent comme de la soie, je ne peux pas me décider à m'envoler ou à m'asseoir sur la colline.
Etc.

Et puis comme vous avez aimé la première, cliquez donc sur le lien suivant pour démarrer la visualisation de deux vidéos supplémentaires.

Commentaires (3)

1. Bernadette 05/01/2010

Belle séquence émotion, merci de la nous faire partager!

2. Thérèse 13/02/2010

Que de souvenirs exceptionnels !!! Notre guide, Chauhan, avait retrancrit les paroles sur mon cahier de route lors du tour des Annapurnas en 2007 . Merci !

3. Chantal 10/06/2011

Souvenirs inoubliables grâce à notre guide Santosh, notre sherpa Lakpa, notre serdar Kalou sans oublier nos 4 gentils porteurs, pour ce tour des Annapurnas 2011.
Magnifique chanson interprétée par tous en fin du séjour.
Qu'une envie : y retourner !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau