Accueil

Bord Mahot (Ile de la Réunion)


BIENVENUE SUR CE SITE CONSACRE A LA RANDONNEE ET AU TREKKING !

Trekkings hors des sentiers battus

Vous y trouverez de nombreux topos de randonnées.

Ils ont été composés lors de mes pérégrinations sur les sentiers de tous pays.

Pour vous permettre de rêver un peu plus, n’hésitez pas à lancer les diaporamas.

Consultez en fin de topo les rubriques pratiques et téléchargez les cartes en PDF.

Inspirez-vous largement de ces itinéraires originaux pour composer les vôtres.

-------

Je suis à votre disposition pour vous aider à préparer vos randonnées au long cours

et, si vous le souhaitez, organiser l'intendance pour vous mettre en relation

avec des agences qui sauront vous offrir sur place un service attentionné.

-------

Les treks sont classés par continent. A vous de jouer ! Bons voyages...

Bande2web

Il y aura un an jour pour jour, ce 25 avril 2016, que le Népal a été frappé par son premier gros tremblement de terre du XXIe siècle faisant de nombreux dégâts et laissant le pays compter ses morts (plus de 9000...) et ses blessés (plus de 22000...). Aujourd'hui, les secousses ont cessé et le pays semble être sur la bonne voie de la reconstruction, même si le "frère" indien l'a beaucoup "aidé" en cautionnant le blocus de 4 mois et demi organisé par les madheshis du Teraï, et que le gouvernement népalais n'offre toujours pas toutes les garanties d'intégrité et de non corruption pour que les sommes promises par les instances internationales, quelques milliards de dollar qui sont toujours en attente, puissent être versées... Donc, c'est surtout sur lui-même que le peuple népalais doit compter, pour que son pays se reconstruise.

Bolde titre

Comme d'habitude, je dirais..., passées les opérations de première urgence, l'aide d'un pays sinistré sur le long terme ne se réalise quasiment jamais. Il y a tant d'autres problématiques au Monde, en Europe y compris en France. Pourquoi, et pour quoi, aider le peuple népalais alors que les migrants syriens, afghans, kurdes, erythréen, maliens, soudanais... viennent s'aglutiner au pied des murailles de barbelés que les pays frontières de l'Europe ont érigées ? Le Népal, c'est si loin, "on n'en parle plus, c'est que tout va bien...". Eh bien non ! C'est loin d'être le cas : avec ces deux séismes et "l'aide indienne", le pays a reculé éconimiquement de 40 ans avec une pauvreté qui s'accroît plus qu'il n'y paraît (et entre autres pour celui qui ne veut pas le regarder). Alors, pour ce malheureux anniversaire, ouvrez vos yeux, ouvrez votre porte-monnaie et donnez un peu, oh pas forcément beaucoup car "les ruisseaux font les grandes rivières". Il y a beaucoup d'ONG qui travaillent pour et au Népal, des grandes qui ont "pignon sur rue" et qui font un travail exceptionnel : Médecins du Monde, la Croix-Rouge, etc. mais aussi certaines plus confidentielles comme celles au sein desquelles je milite Reconstruction Bolde Phediche et Enfances du Monde.

Logo association               Logo enfancesdumonde

     La photo de la semaine

Pendant la GTAM3, vue sur les plateaux entre Tafraout et le tizi n'Tighboula

Mon "inactivité" forcée (sur le terrain ça va sans dire...) m'a permis de me replonger dans les livres d'André Fougerolles et de Michael Peyron. Certes, entre 2005 et 2012 j'ai pu réaliser la Grande Traversée de l'Atlas marocain en plusieurs étapes, d'Est en Ouest, découvrant au passage de merveilleux sites (comme celui présenté en panoramique juste au-dessus...) et qui ne peuvent laisser insensible ni le "touriste" ni le berbère, ce dernier ayant pourtant traversé en long et en large sa montagne. Au cours de ces cinq portions de la GTAM il a été nécessaire d'opter pour telle ou telle route, laissant de côté nombre d'itinéraires un peu moins roulants passant par les crêtes et les sommets, laissant des regrets... Le but était de gagner le rivage de l'océan ! Certes, on a évité pistes et goudron, en discutant avec les villageois et les bergers, ils nous ont indiqué des points de passage splendides. Ce n'était pas la course contre la montre à tout prix... On a pris le temps de découvrir. Et même si j'ai pu revenir sur certains des sites pour effectuer des treks d'altitude alternatifs à la route originelle (voir les Hautes Routes 1, 2, 3 et 4, la GTAM n°5), il me reste (heureusement...) pas mal de coins à explorer, mais aussi à faire découvrir à des personnes très motivées ce magnifique terrain de jeu que constitue la montagne marocaine. Je me suis donc attelé, bloqué que je suis, à la création d'une GTAM, virtuelle aujourd'hui, dont le nom de baptême est la "GTAM reverse" car construite d'Ouest en Est, partant d'Essaouira et se terminant à Midelt, reprenant les meilleurs passages qu'il m'ait été donné de parcourir pendant cette vingtaine d'années de randonnées dans le haut Atlas mais alliant au gré des envies découverte de nouveaux passages en suivant le fil de nouvelles crêtes et ascension de sommets méconnus car malheureusement situés en dehors d'une route théorique et rapide... Je ne sais pas encore si je la proposerai en une seule fois (c'est quand même 80 jours de marche !), par contre je la prévois se produire entre mai et juillet de l'année 2018 (2016 c'est foutu, 2017 c'est Ladakh-Zangskar, alors la première opportunité dans l'agenda est en 2018...). Ce que j'en sais c'est qu'elle sera de haute tenue, demandant une forte motivation de la part des participants, qu'ils soient "touristes" ou berbères (sans oublier les mules...).  N'hésitez pas à entrer en contact avec moi si vous êtes intéressés, j'imagine même proposer à des personnes ne disposant que de 2 à 3 semaines de temps libre au cours de cette période, de m'accompagner ne serait-ce que sur une portion.

           Les photos des semaines précédentes en 2016  2015  2014  2013  2012  2011  2010

 

Mur Rigzum gönpo à Ghilling (Mustang)

Vous êtes le 524211ème visiteur