[Drôme] Le But Saint-Genix

5h35 de marche / 16kms / +1000m / -1000m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3136 ET Combe Laval - Forêt de Lente - PNR du Vercors
Départ : Saint-Julien-en-Quint (parking de Tourtres à 2kms au N)
Arrivée : Saint-Julien-en-Quint (idem)

Diaporama

But St-Genix 5h30 16kms 1000m 1000m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Le But saint-Genix est un emblématique sommet du sud Vercors car il s'avance sur la vallée de la Drôme comme une vigie, à l'instar de la montagne voisine du Glandasse. Avec ses 1643m, le randonneur peut disposer à sa cime d'une vue périphérique à 360° sur les plateaux du Vercors drômois mais aussi vers le S en dominant l'enchevêtrement des montagnes qui composent le relief tourmenté du Diois, des Baronnies, de la Roanne et jusqu'au Mont-Ventoux. Il y a beaucoup de possibilités d'effectuer des boucles pédestres incluant le sommet, mais encore faut-il choisir la bonne, c'est-à-dire la plus sympathique côté paysages, intérêt photographique et le moins de pistes forestières possible... Après avoir essayé la traversée est-ouest lors de ce mini-trek Vercors Sud ou celle nord-est au 3ème jour de la bambée Balcons sud du Vercors, il restait deux possibilités d'y accéder : celle par le versant Marignac-en-Diois, au S, où j'avais réalisé le circuit en boucle passant par la crête du But de Richaude ou au départ de la vallée de Quint, à l'W. C'est cette dernière possibilité qui a retenu mon attention pour les nombreux belvédères qui ponctuent la montée depuis Saint-Julien-en-Quint, des Trois-Becs au Puy de la Gagère en passant par le Bec Pointu, la Tête de la Dame, le plateau d'Ambel et les remparts de Font d'Urle. Eh bien, je crois avoir fait le bon choix. A vous de juger...

La vallée de Quint (remparts de Font d'Urle)

Du village de Saint-Julien-en-Quint, que l'on atteint depuis Sainte-Croix ou Beaufort via le col de la Croix, on poursuit en voiture sur la route goudronnée en direction du hameau des Bayles. Après avoir traversé le hameau, on poursuit toujours sur le goudron vers la ferme des Morinons et, dans l'épingle à cheveux qui précède l'arrivée à la ferme, on s'engage tout droit sur la piste pour aller traverser une rivière à gué et arriver 400m plus loin au parking des Tourtres à 675m (place pour une petite dizaine de voitures bien garées...). A pied, on continue sur la piste en montée pour traverser le ravin de Jabrot (5mn, 720m, la piste de droite est celle par laquelle on reviendra...). Donc, tout droit jusqu'à rejoindre le col de la Poule (10mn, 775m). Au croisement de pistes, on s'engage sur celle de D balisée en jaune-vert. On évolue en montée régulière avec de belles échappées sur les falaises qui terminent le domaine de Font d'Urle au S. A la suite d'une portion étale, on incline fortement à D (25mn, 920m) pour poursuivre en montée affirmée. 100m après avoir négocié un lacet de la piste, voici que l'on s'engage en forêt sur un bon sentier recouvert de feuilles mortes (on est dans une superbe hêtraie...). La pente étant par moment bien relevée, il est parfois délicat de garder un rythme constant avec les pieds qui chassent sur le tapis de feuilles... Mais on gagne rapidement de la dénivelée, c'est déjà ça ! Au travers des frondaisons on peut apercevoir les montagnes qui bordent la vallée de Quint en RD et entre autres le Bec Pointu et le plateau d'Ambel séparés par le col des Teulières.

A l'approche de Font Payanne (Bec Pointu et plateau d'Ambel)

Aux alentours de 1150m, on vient longer la base des falaises qui défendent l'accès au Pas de l'Ours. Puis, on dépasse deux belvédères desquels on domine la partie haute de la vallée de Quint (35mn, 1165m). Peu après, on peut reprendre son souffle sur une partie en courbe de niveau avant de se remettre à prendre de l'altitude. Vers 1260m, on sort à découvert pour négocier deux lacets qui permettent de franchir aisément une barre rocheuse. A présent, il n'y a plus d'arbres pour gêner la contemplation des extraordinaires paysages offerts par les falaises détritiques des remparts de Font d'Urle. A droite, le Puy de la Gagère apparaît et c'est en poursuivant en direction du pied de son versant S que l'on va tomber sur la clairière de Font Payanne (45mn, 1345m, eau de source, abri si besoin). Et, belle vue sur la crête qui relie le Bec Pointu au plateau d'Ambel. Au-delà de la source, on poursuit sur une piste herbeuse qui tourne à D pour rejoindre la crête à une centaine de mètres au S du col de Font Payanne (10mn, 1415m). On y retrouve une piste arrivant du col de la Chau et support du GR93. Rectiligne, on la suit vers le S au milieu des sapins de taille gigantesque. Au poteau indicateur "Crête des Clots" (5mn, 1420m), le GR93 s'échappe sur la gauche pour rejoindre le plateau de Vassieux à Espeline alors que l'on poursuit tout droit. Après 150m, le sentier officiel d'ascension du But Saint-Genix part rejoindre le bord de la falaise pour un parcours assez heurté en forêt mais on a le choix :
1- soit on suit ce chemin pas mal chaotique et qui évolue constamment en up / down au gré des ondulations du bord de la falaise. Le parcours est essentiellement forestier mais heureusement on dispose de temps en temps de belles échappées qui permettent d'apprécier la verticalité des falaises et la grandiloquence de l'ensemble paysager : en face c'est le plateau d'Ambel, à droite, les falaises du Pas de l'Infernet à la gauche des remparts de Font d'Urle, et tout en bas, qu'ils sont petits les hameaux du Pays de Quint ! Sur la gauche, les Trois-Becs sont bien isolés en bordure sud du large sillon de la Drôme et ne peuvent pas rivaliser d'audace avec les exceptionnelles falaises des contreforts du Vercors S. On atteint le Pas de Bouillanain.
2- soit on continue sur la piste jusqu'à descendre dans la combe de Gaza à 1380m avant de remonter par une piste à D et retrouver le sentier "officiel" au Pas de Bouillanain.

Au Pas de Bouillanain

L'espace qui entoure le Pas de Bouillanain (25mn, 1440m) est bien dégagé et on peut s'y autoriser une pause contemplative (bien méritée...). En complément des montagnes qui ceignent la vallée de Quint au milieu de laquelle coule la Sure et du synclinal de Saoû (Trois-Becs), on a pris suffisamment de hauteur pour que le regard puisse porter davantage au loin, vers l'W, jusqu'aux monts d'Ardèche. A partir d'ici, il est possible d'éviter l'ascension du But Saint-Genix et de retourner beaucoup plus rapidement au point de départ de la randonnée en suivant le balisage jaune-vert du sentier qui descend à droite depuis le Pas de Bouillanain (compter 2h de descente). Pour poursuivre vers le sommet on avance vers le S et on rentre à nouveau dans la forêt pour contourner une excroissance rocheuse qui encombre le rebord de la falaise. Puis on se revient peu à peu en bord de la falaise, bord que l'on ne quittera plus jusqu'au sommet du But. A la sortie de la forêt, on suit une large trace à la D de la prairie d'herbes folles qui occupe l'espace. Par une dernière pente un peu relevée, on atteint le sommet (40mn, 1643m). Bon ! Quant aux paysages proposés dans ce panorama à 360°, rien de plus à dire côté NW, W, SW et S ! C'est de l'assimilé... Par contre, au SE, voici le plateau de la Servelle et les montagnes de Boutarinard et Praloubeau. Plus à gauche encore, c'est la montagne du Glandasse qui se prolonge au N par les rochers de Plautret et revient sur le But de Nève via le col du Rousset (caché...) puis se poursuit par les Rochers de Chironne, le But de l'Aiglette et le col de Vassieux pour arriver jusqu'à nous. A l'E, il nous avait impressionné par sa grandiloquence alors que l'on peinait dans la montée au But Saint-Genix : d'ici, il a tout d'un géant, le Grand-Veymont, avec sa crête de coq qui se poursuit plus heurtée vers le N par le sommet de Pierre-Blanche, le Rocher de Séguret, le sommet de Malaval, les Rochers de la Peyrouse et du Planet, jusqu'à la Grande Moucherolle. Derrière c'est le Trièves et la Matheysine. Et pour finir, le large plateau agraire avec un village en plein centre, c'est Vassieux-en-Vercors.

Au sommet du But Saint-Genix (1634m)

On descend du sommet en suivant le sentier vers l'E puis le NE avant de croiser un poteau indicateur (10mn, 1525m) qui n'indique rien de ce qui pourrait nous intéresser... Oui, oui, le col de Vassieux, le col de la Chau (pas le même que tout à l'heure...), mais où va donc l'embranchement de droite ? Eh bien, même si le sentier a été débalisé par les agents du Parc, celui-ci est toujours bien viabilisé et traverse en forêt le versant S 150m sous le sommet du But Saint-Genix. On atteint une petite clairière (15mn, 1425m) où l'on poursuit tout droit vers l'W pour franchir sans difficulté l'arête SW du But Saint-Genix et, après s'être orienté au NNW, on atteint le croisement des "Quatre chemins" (15mn, 1360m, fin du parcours non balisé). On a retrouvé le sentier principal qui descend du Pas de Bouillanain et on le suit en descente légèrement à G au NNE. A main gauche, on retrouve la vision des paysages qui nous ont enchantés lors de la montée mettant en valeur la verticalité des falaises des remparts de Font d'Urle. La sente bucolique à souhait évolue en forêt et présente une déclivité très modérée. Après le virage serré (25mn, 1270m), on sort des sous-bois pour traverser successivement deux couloirs pierreux (prudence quand même...) avant de revenir en forêt de hêtres et ne plus être inquiété jusqu'à la fin. On égrène les lacets pour rejoindre une piste désaffectée (20mn, 1060m), piste que l'on suit sur la G jusqu'à dépasser une barrière au lieu-dit "Les Granges de Barnarie". A D toute pour suivre une large piste en descente direction N et, après 500m, croiser une source (10mn, 880m). On atteint la piste du col de la Poule au niveau du poteau indicateur "Ravin de Jabrot" (20mn, 720m). Il ne reste plus qu'à la suivre sur la G pour retrouver le parking des Tourtres (5mn, 675m).

Dans les pentes E du But Saint-Genix sur le chemin de retour au parking des Tourtres

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire