[Rhône-Alpes] La forêt de St-Genis - Marignac-en-Diois

4h10 de marche / 10kms / +750m / -750m (dont 1h30 de sentier en bord de falaise potentiellement glissant)
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3137 OT Die - Crest - PNR du Vercors
Départ : Marignac-en-Diois (parking de la mairie, 8kms à l'W de Die)
Arrivée : Marignac-en-Diois

Diaporama

Circuit Marignac-en-Diois - But de Richaude         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

C'est une randonnée en boucle qui dans sa première partie jusqu'au col de Marignac se déroule sur des sentiers-balcons à découvert ou en forêts à la végétation clairsemée, allez ! jusqu'à la crête au N du But de Richaude. Au-delà, le retour sur Marignac qui propose la traversée du But de Richaude en suivant le fil d'une crête effilée, rocheuse, parfois un peu glissante et surtout panoramique doit n'être conseillée qu'aux randonneurs aguerris au pied sûr. Rien d'ultra difficile, non, mais durant les 2 heures du parcours jusqu'au point de "délivrance" que représente le col de Ponet et Marignac, il va falloir être attentif et ne pas se laisser divertir par les exceptionnels paysages qui seront dispensés tout au long du périple équilibriste. Une journée entre ciel et terre qui a tout pour séduire !

Au petit matin, Marignac-en-Diois

Du parking de la mairie de Marignac à 615m on remonte la rue en direction de l'église. On suit la route à G jusqu'après le virage à gauche. A la fourche, continuer sur la route du bas pour disposer d'une jolie vue sur le village encore endormi... On traverse le hameau des Martins et ses belles maisons de pierre sèche restaurées pour rejoindre la RD543a, route que l'on emprunte sur la D pendant 20m avant de trouver à main D la piste de Font Payanne (15mn, 605m, balisage jaune-vert). Après 150m, on incline à D pour rejoindre la barrière de l'O.N.F, barrière que l'on ne franchit pas. On part sur la G égréner les 4 ou 5 lacets d'une piste, supposée désaffectée car un peu envahie d'herbes folles, et atteindre le poteau indicateur "Clodopez" (20mn, 715m). Le But de St-Genix est ici à son avantage... Un petit peu plus haut, on laisse la piste poursuivre en montée pour partir à main D sur un chemin en légère ascendance qui suit à hauteur la RG d'un profond thalweg. Après 400m en balcon dans une jeune pinède (10mn, 775m), on laisse le sentier rejoindre le fond du thalweg. On monte à G jusqu'au poteau indicateur "Romeyon" (5mn, 800m) d'où partent les itinéraires d'ascension du But de St-Genix. On poursuit tout droit pour un parcours étale en direction du col de Marignac. On va chercher loin le fond d'un premier thalweg plutôt creusé une opportunité de pouvoir le traverser (10mn, 815m, source). En face c'est ensoleillé et tout de suite plus chaud... Puis c'est le deuxième thalweg que l'on franchit (5mn, 820m) avant de poursuivre en courbe de niveau sur un chemin bucolique à souhait et sans heurt. Le pied ! On explore tous les fonds de thalwegs, même les plus ténus, si bien qu'on pourrait bien attraper la "sinusoïde du thalweg"... On aimerait bien retrouver ce parcours sur les relevés de l'IGN mais il est à déplorer (en cette fin de 2016) que ni la carte au 1/25000e de la région ni la représentation du portail IGN sur internet ne soient l'exact reflet de la topographie des lieux. On croise le sentier du col de la Pare (10mn, 810, cairn). Encore quelques ondulations du sentier et, bien qu'il se poursuive tout droit, on est invité par le balisage jaune-vert à descendre à G (5mn, 815m). Pendant la descente, on jette un coup d'oeil sur la droite pour admirer le fond de la vallée de Quint, des remparts de Font d'Urle à ceux du plateau d'Ambel. On atteint la RD543a juste à la gauche du col de Marignac (10mn, 745m). On peut faire un A/R au-delà du col pour disposer d'une vue élargie et sans contraintes sur le fond de la vallée de Quint.

Les remparts de Font d'Urle vus depuis le col de Marignac

Le départ pour la suite de l'itinéraire se situe 50m en contrebas du col côté S (côté Marignac donc...). Dans le large virage à gauche de la route, on identifie sur la D un sentier qui remonte le coteau de manière un peu abrupte. C'est bien dans cette pente qu'il faut s'engager, pente dont l'inclinaison ne faiblit pas au fur et à mesure que l'on grimpe : "dré dans l'pentu"... A la fourche de sentiers (20mn, 900m), on incline à D pour longer en RG un impressionnant ravin puis atteindre la crête au N du But de Richaude (10mn, 985m). Vers l'E, on a sous les yeux en enfilade la vallée de Marignac avec au fond la montagne du Glandasse alors que côté W ce ne sont qu'imbrications de crêtes qui séparent la vallée de Quint de celle de la Gervanne. Par dessus ces crêtes, le regard porte même, au-delà du sillon rhôdanien, jusqu'aux lointaines montagnes ardéchoises (le Mont Mezenc entre autres). Plus près de nous, en contrebas, on domine le minuscule village de Saint-Andéol (pour le parcours sur les crêtes d'en face, lire le topo Tour du Taillefer).

On rejoint la crête au N du But de Richaude (au fond, le Glandasse)

A la vision du profil heurté présenté par le fil de la crête sur la gauche (c'est un doux euphémisme quand on voit l'enfilade des pierres dressées sur l'arête...), il ne faut pas bien longtemps pour se rendre compte que la voie d'accès au But de Richaude n'empruntera pas cette voie... Alors, comment s'y rendre ? Un sentier descend sur la D vers le NW (bon, ce n'est pas la direction !) et incline très vite vers la G au S longeant la base du chaos en direction du col d'Anès, col qui s'ouvre entre le But de Richaude et le sommet du Vacant donnant accès à la vallée de l'Izarette. On rejoint une partie de la crête au relief apaisé pile poil au-dessus du ravin de la face E. Un peu plus loin, au niveau d'un cairn (10mn, 995m), voici le départ sur la G d'un sentier que l'on suit (le sentier principal poursuit sa descente jusqu'au col d'Anès ; à considérer comme un diverticule pour les personnes ne souhaitant pas évoluer sur le chemin de crête et préférant rejoindre par la piste Ponet-et-Saint-Auban avant de remonter au col de Ponet et Marignac où les deux itinéraires se rejoignent). Noter aussi qu'au col d'Anès on pourrait faire jonction avec l'itinéraire décrit dans le topo Vallée de Quint - Le col d'Anès).  Revenons à notre circuit ! Par une montée tranquille on atteint le sommet du But de Richaude (10mn, 1039m). Depuis le sommet, panorama à 360° garanti (sauf en cas de brouillard, mais là, à quoi cela servait-il de monter ? Na !) : notamment, à l'arrière, les remparts de Font d'Urle sont entièrement dégagés alors qu'à gauche le Bec Pointu fait une apparition remarquée. Et puis, côté S, ne serait-ce pas le Mont Ventoux qui tient à se faire admirer lui aussi ? Si, si... Reconnaissable aux antennes disgracieuses que nous autres humains avons érigées sur ce mont chauve.

Au sommet du But de Richaude (au fond, le Glandasse)

On poursuit sur le fil de la crête sur un chemin un peu heurté, passant de droite et de gauche, nécessitant quelquefois de se frayer un passage au milieu des buis envahissants. Mais il est notoire que pas mal de monde l'utilise tout au long de l'année car la trace au sol est vraiment bien marquée. La crête rocheuse n'est pas immensément large mais à aucun moment on se sent en danger. Soyez attentifs à ce que vous faites et ne vous dispersez pas, c'est tout ! Et par grand vent, évitez de vous y trouver... Le parcours en up/down se termine provisoirement au Pas Cultivel (35mn, 930m). C'est à cet endroit qu'il va falloir quitter le fil de la crête entre ces deux rochers calcaires pour descendre entre les pins sur une trentaine de mètres de dénivelée (on s'aide de tout ce qui traîne : troncs d'arbres, roches affleurantes et même, il n'y a pas de honte à cela, de son postérieur...) jusqu'à trouver à main G le départ d'un sentier en descente moins affirmée qui rejoint rapidement un "vrai" sentier horizontal que l'on emprunte sur la G. Toute cette gymnastique pour contourner la falaise de la Roche Morlière et surtout trouver un échappatoire à sa terminaison un peu, dirons-nous, brutale... En bas on franchit un collet herbeux avant de repartir en montée maîtrisée sur le fil d'une crête moins effilée. En haut (15mn, 870m), vous pourrez jeter un coup d'oeil à l'arrière pour finir de vous persuader de la verticalité de la falaise et l'intérêt d'avoir fait le détour par la droite en ayant peut-être sali le fond de votre pantalon...

Sur le fil de la crête entre le But de Richaude et le col de Ponet et Marignac

Le parcours en up/down repart de plus belle mais cette fois-ci sur des plaques calcaires un peu patinées et donc glissantes. Enfin, la dernière descente se présente alors que l'on entre en sous-bois. On atteint le col de Ponet et Marignac (30mn, 770m). On opte pour la descente tranquille en forêt sur la G jusqu'au hameau de Jayon (20mn, 570m, en 30mn de plus on peut accomplir l'intégrale de la crête jusqu'au Pas Guérin en suivant les falaises de la montagne de Desse). A Jayon, on emprunte pour 150m sur la D la RD543a avant de tourner à G et suivre le sentier qui démarre 30m à D après la bifurcation. En haut, après les containers à déchets, à G pour revenir au parking du village de Marignac-en-Diois (10mn, 615m).

012bis.gif     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau