[Ardèche] De Coux au Pouzin par le plateau des Grads

20mn d'autocar + 5h30 de marche / 18kms / +550m / -640m
Cartes topographiques IGN Top25 au 1/25000e 2937 OT Privas / Vals-les-bains & 3037 SB Crest / La Voulte-sur-Rhône
Départ : Le Pouzin (parking covoiturage ou arrivée en autocar)
Intermédiaire : Coux (arrêt de l'autocar n°73)
Arrivée : Le Pouzin
La ligne d'autocars n°73 qui assure le service Valence TGV - Privas - Aubenas propose de nombreux passages tout au long de la journée aux arrêts "Le Pouzin" et "Coux" où on l'on commencera la randonnée.

Les autres randonnées du coin : Plateau des Grads et Col de Linte

Diaporama

Carte coux lepouzin general         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Le plateau des Gras (ou Grads) est situé entre les vallées de l'Ouvèze au N et de la Payre au S. On a eu l'occasion d'explorer les contreforts septentrionaux de la première au cours des randonnées Le Serre de Gruas et Sous le Serre de Gruas. Pour la seconde, au départ de Chomérac ou de Saint-Symphorien de Chomérac, on avait déjà foulé quelques sentiers de ce fameux plateau agraire mais jusqu'à présent il n'avait pas été question de créer un itinéraire qui essaierait de suivre stricto sensu le rebord N de ce plateau et épousant au mieux le fil de la falaise. Eh bien, le topo qui suit décrit, pour une fois, une randonnée longitudinale (et pas en boucle...) reliant le bassin de Privas à la Vallée du Rhône. Une création collégiale avec l'ami Raymond Gautier que je remercie pour ses recherches. Les sentiers existent. Ils sont, à quelques exceptions près, tous balisés ou alors évidents à suivre. Et, "cerise sur le gâteau", on a pu découvrir le château Saint-Alban dont le site inexpugnable merite un détour alors qu'il est oublié de tous les itinéraires officiels (et n'est même pas mentionné sur le fonds de plan IGN...). Etonnant, non ? Pour revenir en à la vallée de l'Ouvèze, avec les deux randonnées sur et sous le Serre de Gruas, en y ajoutant le circuit Le tour de la haute vallée de l'Ouvèze au départ de Saint-Priest et celle depuis Creysseilles sur Le Serre de Pied de Boeuf dans la vallée du Mézayon, nous aurons bien exploré la totalité du bassin versant de cette rivière, révélant de bien beaux paysages au coeur d'une nature exploitée, certes, mais raisonnablement...

Le Pouzin (le pont romain sur l'Ouvèze)

Depuis l'un des parkings du Pouzin (on peut aussi arriver au Pouzin depuis Valence ou Aubenas en autocar), on rejoint l'arrêt de l'autocar n°73 situé sur la Place du Maréchal-Leclerc à destination de Coux (départs à 8h46, 9h14, etc.). Après 20 à 25mn de route, on descend de l'autocar (arrêt "Coux - centre") à 190m d'altitude pour poursuivre, à pieds cette fois-ci, le long de la RD104 afin de rejoindre le pont sur l'Ouvèze. On l'emprunte sur la G et on suit la route qui passe en contrebas du vieux village jusqu'à rejoindre l'entrée du cimetière (15mn, 230m). Le sentier de montée sur le plateau des Grads démarre ici (pancartes et balisage blanc-jaune). Il longe le mur oriental et s'élève en encorbellement au-dessus d'un ravin. Au fond du thalweg, on incline à G pour remonter à flanc de coteau. On sort à découvert un peu avant d'atteindre un belvédère sur la basse vallée de l'Ouvèze sur lequel trône une croix en bois monumentale (5mn, 275m, A/R d'une cinquantaine de mètres sur le tertre).

Le belvédère de la croix au-dessus de Coux

De retour sur le chemin, on laisse le sentier qui part vers l'E rejoindre les bords de l'Ouvèze (arrivée de l'itinéraire Le Serre des Ayres). On suit le chemin qui s'élève au S (parcours commun de 30mn avec le circuit Le Serre des Ayres jusqu'à prendre pied sur le rebord du plateau). La montée est progressive et s'effectue à flanc d'une belle falaise composée d'empilements de couches de calcaire au-dessus desquels tournoient quelques rapaces dont des spécimens de circaètes Jean-le-Blanc. Le fait de pénétrer dans la forêt annonce la prochaine arrivée sur le plateau mais seulement une fois que l'on aura remonté une dernière pente bien relevée... Une fois le rebord du plateau atteint (30mn, 440m), on dispose d'une belle vue au N sur la chaîne de collines au milieu de laquelle on distingue le sommet du Serre de Gruas identifiable par la présence d'un pylône télécom. 

Un circaète Jean-le-Blanc plane au-dessus du plateau des Grads

On suit à présent le large sentier vers l'E (balisage blanc-jaune). Il descend légèrement et on commence à disposer sur la droite de vues sur la vallée de la Payre bordée au S par le col de Saint-Bauzile dominé par le plateau de Lérou et le Serre de Perruque. Au-delà, à l'horizon, on peut distinguer les montagnes drômoises d'Angèle, de Miélandre et de la Lance. On dépasse le poteau indicateur "La fontaine Merveilleuse" (5mn, 420m) pour continuer vers l'E et arriver devant une fourche de sentiers. On laisse à main droite partir le sentier d'accès à la ferme d'Hautarel avant d'atteindre le carrefour du lieu-dit "Randiguon" (30mn, 375m). C'est à ce poteau indicateur situé un peu en contrebas du sentier principal que l'on va abandonner pour un bon moment le balisage blanc-jaune. On emprunte plein N le sentier qui démarre juste avant la pancarte "Forêt domaniale de l'Ouvèze" (non répertorié sur les fonds de plans IGN).

A Randiguon sur le plateau des Grads

Ce sentier permet de rester en bordure du rempart calcaire qui domine la basse vallée de l'Ouvèze une fois que l'on a dépassé une bergerie ruinée. On dispose d'une belle vue en enfilade sur la vallée agraire et jusqu'au bourg de Flaviac aisément identifiable grâce à la présence de la monumentale bâtisse qui hébergeait autrefois les activités industrielles d'Emile Crumière. On traverse longitudinalement sous le Serre du Seigneur pour pénétrer brièvement l'espace de quelques dizaines de mètres dans une propriété privée non clôturée et déboucher sur une prairie à l'herbe rase (30mn, 345m) où l'on tourne à G, dos au col de Saint-Bauzile. On franchit une barrière puis on remonte sur un plateau qui traverse une lande où l'on retrouve le sentier balisé (5mn, 360m). On le suit vers le NNE pour rejoindre le large passage du col de Gardette où nous attend une belle vue plongeante sur Flaviac (5mn, 335m).

Flaviac vu depuis le Serre du Seigneur

50m à l'E du col,, on laisse encore une fois le balisage blanc-jaune partir tout droit dans la montée alors que l'on suit une piste agricole à l'ENE. Celle-ci rejoint un champ à l'entrée duquel on la quitte pour incliner à G et longer le champ côté W en suivant une seconde piste quasiment effacée. On atteint le stand de tir (15mn, 365m) et, au-delà, la piste principale stabilisée sur laquelle on retrouve le balisage blanc-jaune. On l'emprunte sur la G pour rejoindre le large col qui s'inscrit au-dessus de la ferme des Auches (5mn, 365m, poteau indicateur, possibilité de descente sur sentier balisé vers la vallée de l'Ouvèze). De ce col propice à l'arrêt-déjeuner sous les ombrages, on poursuit vers l'E en montée sur un sentier balisé (tracé présent mais non non référencé comme itinéraire balisé sur IGN) pour passer juste en-dessous du sommet du Serre Bourret (le pylône marqué sur IGN "semble" avoir été démonté...). Aucune entrave au regard pour disposer d'une large vue périphérique du Roc de Toulau au Mont-Ventoux. On poursuit sur le rebord de la falaise pour traverser le site appelé "Les Devès". Après être passé sur le plateau de Charoncle (25mn, 365m), on suit un large sentier en montée jusqu'à atteindre une fourche de chemins (10mn, 385m). Ici, on prend à G et à la sortie du sentier, encore à G sur la piste en légère montée pour une nouvelle vue plongeante sur la vallée de l'Ouvèze, maintenant au niveau de Saint-Julien-en-Saint-Alban. Dans le virage de la piste qui contourne l'enceinte du réservoir (5mn, 400m), on laisse la piste pour filer tout droit dans les buissons où l'on suit un beau chemin encore une fois tracé en bord de falaise. Par une descente en zigzags dans la pinède, on rejoint la tour du château Saint-Alban (15mn, 325m), un château construit en nid d'aigle et aujourd'hui totalement en ruine à l'exception de la tour ronde (bien attaquée quand même...). Un étroit sentier étale permet d'effectuer le tour du rocher à sa base (excursion de quelques minutes conseillée...) avant de rejoindre la piste d'accès au niveau d'une seconde tour en contrebas de la première et qui devait garder l'entrée de l'édifice du temps de la grandeur... Dos au château, on suit la piste panoramique qui évolue en courbe de niveau en faisant le tour d'une combe avant de rejoindre le passage routier du col de Linte (15mn, 282m). 

Le château Saint-Alban vu depuis la piste du col de Linte

Au col de Linte, on s'engage dans la dernière partie de la traversée présentant possiblement la portion la plus spectaculaire de notre aventure, si, si... Par la piste qui sert de support au sentier de Compostelle et au GR42 (balisage blanc-rouge), on rejoint le poteau indicateur "Serre du Gouvernement" (20mn, 360m) en ayant au préalable égrené quelques lacets de la piste et utilisé des sentiers coupe-lacets. Ici, on laisse le GR42 partir à droite pour rejoindre directement Le Pouzin (on le retrouvera un peu plus bas pour finir la randonnée...) alors que l'on tourne sur la G rejoindre une fois de plus le rebord de la falaise, et quelle falaise ! Le coteau septentrional du Serre du Gouvernement n'est, à l'instar de son voisin situé de l'autre côté du canyon creusé par l'Ouvèze, qu'un empliage de strates de calcaire et de marnes. Mais quelle élégance ! On atteint bien vite un premier belvédère pile poil au-dessus du hameau des "Fonts du Pouzin" appartenant à la commune de Rompon (10mn, 325m).

Rompon vu depuis le rebord de la falaise du Serre du Gouvernement

Un peu en contrebas du plateau sommital, on évolue sur un sentier-balcon quasi étale. A l'avant, on commence à découvrir un petit bout du Rhône au travers de ce que l'on pourrait nommer "La Porte de l'Ouvèze". Au loin, la vue s'étend du Roc de Toulau à l'W des plateaux du Vercors au Pic de Bure qui termine au S le massif du Dévoluy. Au poteau indicateur "La Gommée" (10mn, 305m), on laisse descendre à main gauche dans le coteau un sentier balisé qui s'en va rejoindre la vallée de l'Ouvèze du côté de Rompon (non référencé sur IGN). On poursuit tout droit pour passer à un deuxième point de vue à l'aplomb de la ferme de Croze. On franchit un portail et on continue tout droit face au massif des Trois-Becs qui se présentent à l'horizon E. Il est conseillé, bien que le sentier de descente vers Le Pouzin démarre sur la D 100m après avoir franchi le portail, de poursuivre jusqu'au "bout du bout" de ce plateau, en l'occurrence au pied du pylône de la ligne électrique THT érigé à 319m d'altitude. On dispose d'un vue à 360° sur la région et même au-delà si les horizons sont libres de brume de chaleur. Comme le sentier partant du point de vue (il est encore dessiné sur IGN...) se perd à présent dans le maquis, il est nécessaire de revenir sur ses pas afin de suivre au S la piste qui se dirige dans la propriété de la ferme de Croze. Juste avant d'atteindre la clôture électrifiée de l'enclos à cochons, on tourne à G pour suivre le grillage (il est sur la droite...) et, par une descente à flanc, on rejoint le GR42 au niveau du poteau indicateur "La Grange de Cru" (20mn, 265m). On suit les balises blanches et rouges pour initialiser une descente vers l'E d'abord en longeant la falaise calcaire au-dessus d'un profond ravin puis, après être entré en forêt de chênes pubescents, on égrène les zigzags dans une pente plutôt abrupte jusqu'à atteindre les premières maisons du Pouzin en RD de l'Ouvèze. On poursuit vers l'E pour venir buter sur la digue bétonnée de protection des crues et franchir la rivière sur une passerelle métallique. En RG, on passe devant la Poste pour arriver au centre ville (20mn, 90m) pour une retour vers l'un des parkings en bordure du Rhône où l'on a déposé la voiture (ou alors reprendre l'autocar...).

Descente sur Le Pouzin (Grange de Cru)

Randos jour 2     Autres randonnées en Ardèche et en Rhône-Alpes