[Drôme] Tour du Serre Favier

7h30 de marche / 25kms / +1320m / -1320m.
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3238 OT Luc-en-Diois - Valdrôme - Col de Cabre
Départ : Les Gallands (5kms au S de Châtillon-en-Diois)
Arrivée : idem

Diaporama

Carte tour du serre favier 7h30 25kms 1320m 1320m      Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Voici une randonnée que j'aurais aimé vous livrer moins longue et avec moins de dénivelée... C'est dit ! Mais, quand on s'engage dans une rando découverte, on n'a pas la certitude que les informations distillées sur les fonds de plans du portail IGN sont parfaitement exactes et mises à jour. D'autre part, on ne sait pas non plus à l'avance si on va rencontrer sur le terrain des impossibilités de passage comme la traversée de propriétés privées voire même des sentiers interdits par sécurité suite à des éboulements de terrain... Au mieux, on peut même découvrir des sentiers ou des pistes non répertoriés, ça c'est plutôt bien ! Il faut construire sur place quelque chose qui sera reproductible plus tard... Donc, cette boucle du Serre Favier, élaborée sur la base de la carte IGN, devait permettre de ne pas avoir à descendre trop vers le S en restant à hauteur du col de Ravel pour rejoindre le col du Pinet... Las ! Les sentiers dessinés sur la carte n'existent pas, plus car repris par la végétation, ou alors ont été déplacés. En tous les cas, durant le périple, je n'ai eu de cesse de devoir contourner encore et encore la crête orientée nord-sud du Serre Favier jusqu'à me résoudre à descendre jusqu'à Miscon pour reprendre une valeur sûre : le GR91... Je suppose qu'il doit y avoir d'autres possibilités que je ne manquerai pas d'essayer ultérieurement. Car, revenir dans ce coin-là me paraît cohérent tant les paysages sont beaux et les panoramas vraiment sympas avec à disposition quelques uns des sommets de l'E du département de la Drôme sur lesquels je suis passé (voir les rubriques Pays Diois et Est du Pays Diois). En l'état des choses, je vous livre le topo de l'itinéraire que j'ai parcouru, un peu long, un peu physique mais j'espère que vous y prendrez grand plaisir, si, si...!

Montée au col de Mard

Du Pont des Gallands (700m, petit parking, poteau indicateur), on suit les marques blanches et rouges du GR91. On emprunte la piste qui s'élève en lacets vers le N. Après avoir traversé les coteaux plantés de vigne, la piste se transforme en chemin pour contourner la captation d'eau du village en remontant de manière plutôt affirmée la pinède. Vers 830m, on suit un sentier-balcon en faux-plat montant avant qu'il ne se rétrécisse jusqu'à se déliter au niveau d'une partie détritique. Un contournement par la forêt a été mis en place : on s'élève dans la forêt jusqu'à 900m d'altitude avant de descendre sur le fil de la crête et rejoindre le col de Mard (45mn, 885m, poteau indicateur). On poursuit encore un peu sur le GR91 en descendant sur un chemin qui traverse une hêtraie. A 760m, on quitte le GR91 (il s'en va rejoindre Châtillon-en-Diois...) en suivant à main D un large sentier non balisé jusqu'à une piste en contrebas. On la suit à G en descendant vers le NE. 150m après avoir traversé une petite clairière, on négocie deux lacets (D puis G) avant de sortir à découvert pour descendre tout droit dans la prairie d'herbes folles du "Serre Beylé" face à la montagne du Glandasse. Avant d'atteindre le fond de la Combe Régnier, on suit sur la D une piste transversale qui en légère descente permet de rejoindre le croisement des pistes stabilisées qui remontent le vallon de la Combe Régnier (30mn, 645m, poteau indicateur "Le Chargeoir").

La montagne du Glandasse vue dans la descente vers la combe Régnier

Ici, on trouve le GR95 qui arrive de Châtillon-en-Diois. On suit les marques blanches et rouges qui permettent de s'élever vers le S en direction du col Régnier. Belle vue arrière sur les falaises méridionales du Glandasse en haut desquelles on devine l'emplacement de la source de Baume Rousse (voir la fin du J7 du trek Hauts-Plateaux du Vercors). A 800m d'altitude, la piste se termine et les marques blanches et rouges invitent à suivre le sentier à main G. La montée s'effectue tranquillement en forêt avant que la pente ne s'affermisse momentanément puis que l'on termine l'ascension par un faux-plat montant. On débouche dans le col Régnier (1h, 1052m). Au niveau du poteau indicateur, on poursuit sur le GR95 en inclinant légèrement à G avec comme point visé le col Favier, une baisse bien identifiable à présent. On évolue sur un sentier-balcon tracé à flanc de coteau et bien à hauteur du fond du vallon du ruisseau du Pinet. Peu d'obstacles pour contempler les pentes orientales très redressées de La Grésière ni, en tournant le regard vers la droite, les vallées du Bez et de la Drôme fermées par la longue crête de la montagne d'Aucelon. A l'arrière de la montagne d'Aucelon et au fur et à mesure que l'on va se rapprocher du col Favier, on verra apparaître au second plan, les sommets de La Servelle et même les Trois-Becs.

La Grésière vue depuis le sentier de montée vers le col Favier

Encore quelques zigzags et l'on prend pied sur la crête du Serre Favier au niveau du col éponyme (40mn, 1235m). Toujours en suivant le GR95, on descend dans une forêt de hêtres. Attention à ne pas se laisser griser par cette immersion dans la forêt car il va falloir repérer l'emplacement où l'on doit impérativement bifurquer à D aux alentours des 1200m au risque de poursuivre la descente du coteau jusqu'au village de Mensac... Noter que le balisage n'est pas vraiment explicite car il est peu dense et, en automne, les traces de sentier sont cachées sous les feuilles des arbres tombées à terre... En tout cas, il faut incliner vers l'E pour retrouver un chemin qui remonte légèrement pour passer à la limite inférieure des buis et franchir le col de Mensac (15mn, 1200m). Au niveau de la pancarte clouée sur un arbre, on peut s'engager sur le petit sentier à main G pour se rendre sur le belvédère situé à une centaine de mètres du chemin principal (vues sur le Jocou et le Grand-Ferrand).

Le Grand-Ferrand vu depuis le col de Mensac

Du col, on descend traverser le hameau de Ravel (15mn, 1140m, fontaine) posé au pied du Rocher des Dames. On suit la route goudronnée qui descend vers la D et support du GR95. A l'entrée du hameau des Ferriers (10mn, 1130m, poteau indicateur "à l'ancienne"...), le GR95 nous fait éviter la traversée du hameau en poursuivant sur la route et, dans le virage serré à gauche, nous invite à quitter le goudron pour s'engager à main D sur un chemin caillouteux. Là encore, belle vue sur le Jocou mais aussi sur les gorges des Gâts par lesquelles on rejoint Borne et ses fameuses Sucettes... Plus à droite, on identifie (grâce à Peak Finder...) les sommets de La Toussière, de Quigouret et la crête du Luzet. Après 250m, le GR95 part sur la gauche rejoindre Boulc puis Vaunières, son terminus. On poursuit tout droit sur la piste (pas de balisage jusqu'à Miscon...).

Le hameau de Ravel au pied du Rocher des Dames

Celle-ci s'élève tranquillement à découvert permettant de profiter des paysages alentours, Dévoluy et crêtes orientales qui séparent la Drôme des Hautes-Alpes. On atteint le col de Ravel (45mn, 1165m). On poursuit sur la large piste d'eploitation forestière sur 50m après la sortie du virage à G (on laisse partir à main droite un petit sentier qui après 100m se sépare en deux, mais aucune des deux branches ne correspond à quelque chose de valide sur le fond de plan IGN, il faudra revenir pour une exploration plus en profondeur...).

La Toussière vue depuis la route entre Ravel et Les Ferriers

Alors que la piste tourne encore sur la gauche pour descendre vers le col Miscon, on s'engage à main D, 10m avant de dépasser le panneau de signalisation routière "Sauf riverains et service", sur une piste désaffectée qui commence à être envahie par les genêts et les buissons. On dépasse 3 ou 4 miradors de chasse pour aboutir sur une piste stabilisée au lieu-dit "Les Eperviers" (20mn, 980m). Ici, c'est à D pour traverser le ravin de la Gravelle et atteindre une large clairière dans laquelle on peut noter la présence d'une roulotte (5mn, 1020m). 30m après l'avoir dépassée, on laisse la piste descendre directement sur Miscon alors que l'on incline à main D sur une allée forestière. Elle se transforme bien vite en chemin juste avant de croiser une source (10mn, 1005m). On poursuit par la traversée d'un thalweg et, contrairement aux indications de la carte IGN sur lesquelles on comptait pour rejoindre le GR91 pratiquement à hauteur sans avoir à redescendre jusqu'à Miscon, le sentier, pourtant bien marqué, poursuit sa descente jusqu'à 910m où l'on trouve à main D au coeur de la pinède le départ d'un sentier qui permet de rejoindre à travers champs la route dans un virage serré à l'entrée du hameau des Bayles (20mn, 860m).

A l'approche de Miscon

On retrouve les marques du GR91 qui arrivent de la gauche en provenance de Lesches-en-Diois après avoir traversé la partie basse du village. On suit la route vers l'W pour passer à proximité du gîte d'étape La cabane d'Ambel. Toujours en suivant le GR91, on tourne à D pour traverser un parking automobile. A son extrémité N (5mn, 870m), on laisse partir à gauche l'un des sentiers d'ascension de La Grésière (via le col du Fays...) alors que l'on poursuit tout droit sur une large piste en pente affirmée. Le balisage blanc-rouge invite un peu plus haut à laisser la piste et à s'engager à main D dans la pinède pour suivre un chemin sinueux qui conduit jusqu'au col du Pinet (1h, 1199m). Au col, on laisse le GR91 partir sur la gauche pour aller traverser à flanc les pentes de La Grésière (c'est l'itinéraire suivi en sens inverse au début du circuit d'ascension à La Grésière après que l'on soit passé dans le fameux tunnel...). Notre retour vers les Gallands va suivre la piste d'exploitation forestière sur quelques 6 à 7kms le long du ruisseau du Pinet. Rien d'exceptionnel durant ce parcours (oh si, les derniers rayons de soleil sur les faces W du Glandasse !) mais il fallait bien rentrer avant que la nuit ne tombe... A l'approche du hameau, la piste caillouteuse se recouvre de goudron et on retrouve le parking à proximité du pont (1h10, 700m).

Au col du Pinet, derniers rayons de soleil sur la montagne du Glandasse

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes