[Drôme] La montagne d'Aucelon

6h de marche / 20kms / +950m / -950m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3138 OT Dieulefit - St Nazaire le désert - Forêt de Saoû
Départ : Aucelon, 20 kms S de Saillans
Arrivée : Aucelon
Avertissement préalable : Prenez de l’eau pour la totalité de la randonnée !

Diaporama

Carte montagne d aucelon 6h 20km 950m 950m          Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Je vous propose une longue bambée sur les crêtes de cette montagne qui sépare le plateau diois de la vallée de la Roanne. Ca ressemble à du "déjà vu". Oui, un peu... puisque c'est la suite géographique en sens opposé du parcours de la Montagne de Praloubeau, cette boucle s'effectuant depuis le village de Volvent. Les panoramas sont aussi grandioses sur l'une comme sur l'autre. Le point de jonction des deux circuits se révèle être la Tête des Faux, une excroissance de la crête située pile poil face à l'emblématique sommet de la Servelle que l'on a eu l'occasion de fouler lors de la boucle La Servelle (depuis Aucelon), une belle bambée elle aussi... Bref, ce plateau d'altitude sied bien à la création de randonnées panoramiques même si avec ce troisième opus on est pas loin d'en avoir fait le tour...  Encore qu'une ou deux explorations autour du col de Pennes et du sommet de la Pâle pourraient bien compléter celle qui relie les deux villages d'Aucelon et Pennes (aux dires des habitants d'Aucelon, les deux populations sont un peu "distantes" les unes des autres, l'adret et l'ubac quoi...). Il est vrai que ce coin de la Drôme est vraiment beau : le panorama qui suit vers l'aval l'étroit sillon que la Roanne a creusé dans ces massifs calcaires permet de déguster depuis le village d'Aucelon une vision de la montagne de Couspeau et le massif des Trois-Becs qui par miracle sont désormais quatre puisque Roche Rousse s'est ajoutée au trio (voir photo). Un morceau de Haute-Provence du côté du "Midi moins le quart" (comme ils disent dans le sud...) avec une végétation que l'on a plutôt l'habitude de rencontrer sur la montagne de Lure entre pieds de lavande sauvage et serpolet, tous deux odoriférants en diable.

Au départ d'Aucelon

Du petit parking de la mairie du village d'Aucelon à 735m (un autre parking est disponible pour les randonneurs à 250m sur la route du col de Pennes), on suit le chemin goudronné qui monte vers l'E et passe devant une ferme. On suit le balisage jaune qui invite à emprunter un beau chemin qui sinue entre les buis jusqu'à atteindre le carrefour de sentiers du Poux (30mn, 905m). On avance d'une centaine de mètres en direction de la ferme puis on bifurque sur la G pour s'engager en petite descente dans un chemin qui s'en va rejoindre la RG du ravin de Coucourdier. Le sentier est balisé en jaune mais le PR étant de création récente il n'est pas encore répertorié sur le portail IGN. Au poteau indicateur (20mn, 900m), on tourne franchement à G pour suivre brièvement la RD du ravin avant de s'échapper sur la D à la fourche de chemins qui se présente. On laisse pour un bon moment le balisage jaune. Le sentier évolue en forêt, paraît régulièrement emprunté et propose une ascension à la pente modérée. On dépasse une charbonnière et on rejoint une large piste stabilisée (10mn, 875m). A présent, la piste présente une pente bien redressée jusqu'à sortir à découvert au niveau d'une clairière (30mn, 1075m). Alors que l'on vient de traverser un thalweg, voici que l'on rejoint la piste qui arrive de la ferme du Sapey (5mn, 1080m). On est au lieu-dit "Combe Fiole".

A l'approche du Pas de la Pousterle du côté de l'Adret de Gibière

Après 50m, on incline à G toute au NW pour découvrir sans entrave une large vue sur le plateau de la Servelle. Au lieu-dit "L'Adret Gibière", on s'engage sur la piste qui monte en zigzags à main D (5mn, 1100m). On la quitte un peu plus haut alors que l'on va dépasser une bergerie située en contrebas dans une prairie. On contourne largement la bâtisse par la G en suivant une trace assez peu marquée. Puis on monte à flanc vers l'E pour trouver au milieu des buis le départ confidentiel d'un vieux sentier qui traverse plus haut un maquis de genêts. Un peu avant de déboucher sur l'arête on incline un peu à D pour traverser la pinède. On arrive un peu à la D du Pas de la Pousterle géographique (20mn, 1293m) pour un panorama décoiffant sur le Diois, la montagne du Glandasse et les pics du Dévoluy. A nos pieds, ce sont les petits villages de Recoubeau, Jansac, Montlaur et tout à l'E le bourg de Luc-en-Diois coincé entre Clamontard et le Pic de Luc.

Au Pas de la Pousterle la vue sur le Diois et la montagne du Glandasse est superbe...

Cela promet une belle journée de découvertes pour réviser (ou rechercher sur la carte topographique...) le nom des sommets et des villages qui vont se révéler au fur et à mesure de notre avancée vers le S. On commence par une grimpette dans les buis. Le sentier reste en bordure de falaise mais n'est nullement vertigineux. Au début, il n'est pas facile de garder un rythme de marche car à la fois il faut se faufiler entre les buissons alors que le terrain est en perpétuel up / down. On laisse enfin la portion encombrée par la végétation arbustive derrière nous pour se retrouver à fouler des prairies d'herbe folle. On dépasse un relais hertzien (35mn, 1320m) juste au-dessus d'un impluvium situé en contrebas à droite.

Depuis les crêtes de la montagne d'Aucelon, vue sur la Servelle, Couspeau et les Trois-Becs

On traverse une première bosse (10mn, 1356m) puis une seconde (20mn, 1360m). Juste après, le PR balisé en jaune arrive de la ferme du Sapey de la droite pour continuer au S jusqu'à la Tête des Faux. On descend sur le Pas du Buisson en suivant ce PR (non répertorié sur le portail IGN) avant de franchir le mamelon suivant (20mn, 1375m). On redescend derrière pour entamer la dernière montée de la journée "dré dans l'pentu" afin de rejoindre le poteau signalétique qui indique que l'on est arrivé au sommet de la Tête des Faux (15mn, 1471m). Noter que cette "bosse" n'est pas la plus haute de la crête : la montagne de Boutarinard que l'on peut voir au SSW mesure presque 100m de plus et fait la jonction avec la montagne de Praloubeau. La montagne de Boutarinard a ceci de particulier qu'elle correspond à la crête d'où est parti un pan entier de montagne côté E, le "Ruinas Blanc", quelque peu impressionnant il faut le dire.

Au sommet de la Tête des Faux

La descente s'effectue face à la Servelle vers l'W. On quitte rapidement le balisage jaune du PR qui incline vers la droite pour franchir une petite bosse et rejoindre directement l'impluvium de Champ Rabi. Notre voie de retour franchit le large collet et descend le vallon aux herbes folles de Feuillaufond dont on dépasse bientôt de loin la bergerie (10mn, 1415m). On poursuit tranquillement en descente jusqu'à arriver en vue de la piste qui traverse "Champ Rabi". Ici, la trace incline sur la D pour effacer une petite butte avant de redescndre derrière au travers la pâture à brebis entre l'impluvium et la piste. On se connecte à la piste dans le large virage qu'elle fait à G (15mn, 1330m). Elle est le vercteur du GR de Pays du Tour de la Vallée de la Roanne qui arrive de la gauche de Volvent (et que l'on a suivi à contresens dans le circuit de la montagne de Praloubeau). On suit la piste stabilisée en direction de l'W puis du NW pour passer à proximité du mémorial où trois cairns marquent un lieu de largage d'armes et de vivres durant la seconde guerre mondiale destiné à venir en support des maquis du Vercors (10mn, 1320m, noter que les containers rouillés encore présents sur le site ont été retirés en 2019). Ensuite, on atteint le poteau indicateur qui se trouve en amont de la bergerie du Serre de l'Eglise (10mn, 1290m). Ici, il y a plusieurs chemins possibles mais un seul ramène facilement à Aucelon... On suit franchement à D le chemin herbeux qui s'en va rejoindre l'entrée de la pinède où un panneau "Feux interdits" a été installé. On s'engage sur une allée forestière au NE puis au N. On franchit un portail à bestiaux (10mn, 1300m).

Au lieu-dit Le Poux en retournant sur Aucelon

On négocie trois virages et à la sortie du dernier on laisse la piste pour emprunter un sentier coupe-lacet (on suit un tuyau d'alimentation d'eau de la ferme en contrebas ; on peut aussi poursuivre sur la piste...). On retrouve la piste juste avant de dépasser la ferme de la Plongière (25mn, 1100m). Avant de retourner en forêt, on peut apprécier la belle vue proposée sur la droite englobant la quasi intégralité du parcours de crête que l'on vient d'effectuer. Maintenant, la piste est caillouteuse et peu agréable à fouler jusqu'à que l'on rejoigne "Le Poux" (20mn, 905m). A ce carrefour où l'on est passé à l'aller, on tourne à G pour emprunter au NW le sentier herbeux quasi étale. En suivant le chemin, on revient au point de départ à Aucelon (20mn, 735m) en profitant de nouveau aux merveilleux panoramas sur les Trois-Becs et les montagnes émissaires qui nous accompagnent jusqu'au but final.

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes