[Ardèche] Vallée de l'Auzène - Le volcan de la Chirouse

6h de marche / 22kms / +900m / -900m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 2937 OT Privas / Vals-les-Bains
Départ : Hameau du Sablas (2 places de parking en bord de route, 10kms à l'W de Saint-Sauveur-de-Montagut)
Arrivée : Hameau du Sablas (idem)
Important : Cet itinéraire emprunte des portions "hors des sentiers battus" traversant des plateaux occupés à l'estive par des troupeaux. Afin de ne pas les déranger en pleine saison, il est préférable de réaliser ce circuit hors des périodes de pâturage. Prévoyons d'y passer entre novembre et mai...

Parking alternatif pour plusieurs voitures à 300m à l'W du hameau du Sablas

Les autres randonnées du coin : Autour de Privas

Diaporama

Carte vallee de l auzene la chirouse 6h 22kms 900m 900m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Mais quelle découverte que cette vallée de l'Auzène ! Elle fait partie du plateau du Coiron (une de plus...). Très longue, sinueuse à souhait du fait que le cours d'eau a dû creuser son passage entre les nombreuses coulées basaltiques des volcans qui ont, il y a "quelques temps", percé la couche de calcaire sous-jacente originelle, cette vallée est attachante à plus d'un titre. Le résultat est une beauté picturale très appréciable à l'oeil avec, de part et d'autre de ce sillon très creusé, une série de crêtes panoramiques :
1) celle au N, objet d'une précédente randonnée intitulée Le Rocher du Fayard, qui s'inscrivait dans la continuité de celle sur laquelle est érigé le village de Saint-Etienne-de-Serre et que l'on a parcourue au tout début du Tour de la vallée de l'Orsanne,
2) celle au S, qui n'est autre que celle du Serre de Pied de Boeuf dont le parcours hors des sentiers battus avait elle aussi été enrichissante côté paysages de légende (on était parti du côté de Privas depuis le village de Creyseilles).
3) celle entre N et S qui parcourait quelques uns des sentiers de l'ubac et de l'adret avec le passage par le Rocher d'Ajoux et le Serre de Trémoulias.
Et pour compléter l'exploration de la moyenne vallée de l'Auzène, voici que l'on va y ajouter le présent opus qui va permettre d'aller découvrir le spot touristique du coin, à savoir le volcan de la Chirouse, mais évidemment pas, "hors des sentiers battus" oblige, en suivant les tracés décrits sur plusieurs sites de randonnées... On commencera sur l'adret face à "la Bête" puis, après avoir traversé le vallon de l'Auzène, on remontera jusqu'à sa cime y fouler le sol composé de grattons (bon ! ce n'est pas le Piton de la Fournaise sur l'Île de la Réunion quand même...) avant d'aller retrouver la rivière Auzène en toute fin de journée. Avec ce périple qui clôt l'exploration de la moyenne vallée de l'Auzène (il restera à effectuer le circuit de la haute vallée au-dessus d'Intres et d'Issamoulenc...), on aura essayé de parcourir peu ou prou la totalité du panel de sentiers (et même plus...) mis à disposition des randonneurs. Et nombre d'entre eux, sentiers de mémoire d'une vie agraire pas si lointaine que ça..., sont excellemment préservés et entretenus. Un régal pour les amoureux de la marche. Un beau programme s'il en est. A vous de jouer !

Montée vers le hameau du Chier sous la coulée volcan ique de La Fare

Du hameau de Sablas situé sur la RD261 à 385m d'altitude, on monte vers le NE sur la petite route d'accès au hameau de Serrettes. Après 150m, on laisse partir à main gauche le sentier marqué d'une pancarte "Le Chier", sentier que l'on a suivi au début de l'itinéraire décrit dans le topo Le Serre de Lès et le Rocher du Fayard. Toujours sur la route et après avoir croisé un petit ruisseau, on se retrouve face au ruisseau de Lavernas. Juste avant que la route ne le franchisse, on quitte le goudron pour suivre un itinéraire balisé en blanc-jaune qui va proposer de s'élever de terrasse en terrasse dans le creux de la combe qui s'ouvre sous la crête du Serre des Pouresses. On commence par une traversée en légère montée vers le SW avant que l'on ne suive les zigzags parfois à la pente sévère pour atteindre un sentier-balcon qui passe au pied d'une ferme isolée. Au début 2021, le sentier dessiné sur la carte IGN et qui permettait de rejoindre la route goudronnée a été condamné (signalement transmis sur le site Suricate). On poursuit donc en courbe de niveau vers l'W pour passer sous les jardins et trouver une "porte de sortie" avec la connexion à une piste qui remonte jusqu'à la RD244 tracée au pied du hameau du Chier (9h15, 690m). On suit la route sur une centaine de mètres vers le NE pour retrouver le sentier "officiel" d'accès au coeur du hameau construit une vingtaine de mètres plus haut et passant à proximité de la fontaine. Au poteau indicateur situé en plein centre du hameau (5mn, 705m), on suit la ruelle vers le NE pour rejoindre par un sentier quasi étale le col de Chomelix (20mn, 715m, croisement avec l'itinéraire décrit dans le topo Tour de l'Orsanne) où l'on vient emprunter vers la D la Route des Dragonnades (des infos : histoire sur Wikipedia et pratique sur le site du Parc des Monts d'Ardèche). 

Sur le sentier de liaison entre Le Chier et le col de Chomelix

Sur la Route des Dragonnades, on rejoint bien vite le lieu-dit "Chantoiseau" (10mn, 680m, c'est ainsi que l'on désigne le serre que l'on a contourné en traversant ses pentes W...). On poursuit tout droit pour disposer de suite par dessus une lande de genêts d'une vue en enfilade de la vallée de l'Auzène avec le village de Saint-Etienne-de-Serre posé sur la crête qui sépare les vallées de l'Auzène et de l'Orsanne. On descend en larges lacets jusqu'à poser le pied sur le goudron de la RD244 (10mn, 615m). On le suit à main G sur une centaine de mètres avant de s'échapper à D dans le virage suivant pour emprunter en descente un large chemin terreux. On franchit une clôture puis, après avoir négocié un premier lacet au milieu d'une lande rase, on poursuit tout droit à l'amorce du second (franchissement d'une clôture et balisage blanc-jaune effacé...) avec comme point visé le village de Saint-Etienne-de-Serre. Après un virage à D au dessus de "Combe Chaude", on descend en lacets dans une lande de genêts puis au coeur d'une châtaigneraie. On croise une source (15mn, 525m) et on rejoint une route qui arrive de Saint-Etienne-de-Serre. On la suit à D pour traverser le carrefour de routes (5mn, 500m, poteau indicateur "Le Serre du Pont") et poursuivre en face sur la route d'accès au hameau de la Terrasse nommée bien justement "Route de la Terrasse"... Un peu avant d'entrer dans le hameau, on dépasse un cimetière protestant, reconnaissable aux quelques tombes, simples, érigées au pied d'un monumental cyprès. Depuis la partie supérieure du hameau, on descend à main D entre les maisons suivre le Chemin de Chante-Gut et sortir en bas en franchissant deux portails en bois (balisage sur le second).

Descente dans le fond de la vallée de l'Auzène entre Les terrasses et Jean-de-Fau

On emprunte alors un sentier-balcon qui contourne à mi-pente la combe qui s'inscrit au S du hameau. Après quelques lacets, on vient franchir un thalweg juste avant d'atteindre le hameau de Jean-de-Fau. Ici, le sentier a été dévié pour protéger une propriété privée en contrebas. On monte légèrement sur la D pour suivre un chemin tracé sur une terrasse parallèle à la RD261. On rejoint la route goudronnée au poteau indicateur "Jean-de-Fau" positionné 250m en amont du hameau lui-même. On suit la route vers la G (parcours commun d'une quinzaine de minutes avec l'itinéraire décrit dans le topo Le Rocher d'Ajoux) avant de s'en échapper sur la D pour aller franchir le rivière l'Auzène sur un pont de pierres (30mn, 330m). En RD, le chemin se poursuit vers l'aval d'abord en faux-plat montant en restant à hauteur du cours d'eau puis il entre dans le ravin d'Eyrebonne où la montée se fait plus pregnante jusqu'à rejoindre un poteau indicateur qui marque la séparation avec l'itinéraire du Rocher d'Ajoux qui en montant sur la droite permettra d'atteindre directement Magerouan. On poursuit tout droit pour franchir sur un pont de pierre le ruisseau d'Eyrebonne. Au-delà, on évolue sur un sentier de mémoire qui par son pavage a pu être conservé jusqu'à nos jours. On s'élève en lacets dans le coteau pentu. Que de moments magnifiques ! Dans un lacet, on laisse partir tout droit un sentier direct pour le hameau d'Eyrebonne (sans passage par le volcan, c'est quand même dommage...) puis on poursuit à G sur le sentier d'accès au hameau de La Pizette. On dispose de nombreuses échappées sur la vallée de l'Auzène et les chaînes de montagnes qui la bordent. On rejoint les premières maisons du hameau puis on louvoie entre les bâtisses pour la plupart restaurées avec sérieux et goût (ce n'est pas le cas partout...!) pour ressortir à l'E du hameau et trouver le poteau indicateur (35mn, 520m).

Au pied du hameau de La Pizette

On laisse le goudron pour s'élever à D sur une large piste terreuse jusqu'à atteindre le poteau indicateur "Le Goutoulas" (15mn, 620) situé en amont de la ferme éponyme. On laisse à main gauche le chemin de Pranles et on poursuit tout droit jusqu'à la bâtisse. Vue somptueuse sur la moyenne vallée de l'Auzène bordée au N par le Serre de Lès et le Rocher du Fayard. C'est ici que l'on va se démarquer une fois de plus des itinéraires "communs" en laissant partir vers le bas le sentier dit "du volcan de la Chirouse". En fin de compte, même s'il est intéressant de le suivre, il ne fait jamais que contourner par sa base la coulée inférieure, une marche certes impressionnante puisque l'on évolue au milieu des éboulis de grattons de basalte, mais passant quand même à grande distance du sommet... C'est là que la locution "hors des sentiers battus" qui caractérise les topos présents sur ce site va prendre toute son importance : le volcan mérite que l'on foule son sommet à 806m et pas seulement qu'on en fasse le tour. Na ! C'est la raison pour laquelle on va poursuivre sur la piste au-dessus de la ferme pour aller négocier un lacet sur la G (c'est en fin de compte l'itinéraire vers Pranles que l'on a laissé au niveau du poteau indicateur précédent et que l'on retrouve...). Noter dans le virage la présence à moins de 20m d'une source. La piste conduit jusqu'au col du Muret où l'on va dominer la vallée de Pranles et pouvoir contempler l'horizon E au moins jusqu'à la Vallée du Rhône.

Vue sur le volcan de la Chirouse sur le chemin entre La Pizette et le col du Muret

Au col du Muret (20mn, 735m), on peut remarquer sur la gauche la présence d'un rognon volcanique, un dyke, assez modeste il faut le signaler si on le compare ultérieurement à ce vers quoi on se dirige... On va s'engager à D sur la piste, peu marquée au début car remontant dans des prairies. On passe au pied de la coulée volcanique supérieure du volcan de la Chirouse d'une épaisseur voisinant les 10 à 15 mètres. La piste, jusque là orientée au SW, vient buter sur la clôture d'un champ. Elle tourne franchement sur la G pour rejoindre un collet situé au S du sommet du volcan. Un petit A/R vers la G permet de fouler le plateau sommital recouvert de grattons grisâtres (20mn, 806m). Panorama à 360° garanti !

Sur la coulée inférieure du volcan de la Chirouse

On revient au collet pour suivre l'une des deux pistes qui se présentent : celle qui se poursuit au S. Après 50m, on laisse celle de gauche bien marquée au sol descendre vers le lieu-dit "Le Peyraillas" alors que l'on incline à D sur celle, moins bien marquée, qui remonte la grande prairie au SW. En suivant cet azimut 225, on vient contourner la butte cotée 802 sur IGN pour descendre en direction du Serre de Piéroulet pour rejoindre le col de Peyraillas (20mn, 770m). Une fois dans le col, on descend dans la prairie légèrement à main D pour trouver en contrebas une barrière par laquelle on peut sortir de la prairie et suivre une piste qui commence à être envahie par les genêts et les ronces. Tout au long du parcours jusqu'au hameau de Eyrebonne que l'on voit en contrebas, on disposera de belles vues sur la face S de la coulée inférieure du volcan de la Chirouse. Au mitan de la piste, on franchit une barrière grillagée par son centre pour poursuivre jusqu'à atteindre la route d'accès au hameau d'Eyrebonne qui arrive du col des Croix de Creyseilles (on n'est vraiment pas loin de ce col dans lequel on est passé au cours de la randonnée qui parcourait la crête au-dessus du Serre de Pied de Boeuf). On retrouve un balisage blanc-jaune et on suit le goudron sur la D pour emprunter un peu plus bas un sentier coupe-lacet non balisé à main G qui permet de réduire le temps pour rejoindre le hameau d'Eyrebonne érigé sur un piton rocheux face au volcan (25mn, 635m). Pas mal comme vue !

Vue de la coulée inférieure du volcan depuis le chemin entre le col de Peyraillas et Eyrebonne

Dans le hameau, une pancarte indique le départ du chemin qui permet de rallier le hameau de Magerouan en traversant le ravin d'Eyrebonne dans sa partie haute. On commence à arpenter un large chemin en courbe de niveau puis en descente jusqu'à franchir le ruisseau d'Eyrebonne (10mn, 625m). Après, le sentier devient étroit, prend un profil en up / down en se faufilant entre les buissons de buis et les chênes pubescents. Alors que l'on approche de Magerouan, voici qu'il propose une petite remontée "au mollet" pour atteindre les premières maisons et le poteau indicateur "Magerouan" (25mn, 555m).

Sur le sentier entre Eyrebonne et Magerouan, on quitte définitivement le volcan de la C chirouse

On poursuit sur le goudron en descente vers le N et on rejoint le second poteau indicateur "La Place" (2mn, 545m). Même si la direction "Le Sablas" n'est pas explicitement indiquée sur le poteau, le balisage blanc-jaune invite à passer entre les maisons et permet de déboucher sur une placette panoramique sur la vallée de l'Auzène. On poursuit tout droit en descente sur un chemin bordé de "murettes" chères à Jean Ferrat (dans sa chanson La Montagne...) et qui va bientôt pénétrer dans la châtaigneraie en contrebas. Par une série de lacets bien tracés en forêt, on descend traverser un thalweg, une traversée derrière laquelle on remonte un tout petit peu pour contourner une propriété grillagée. On finit par une descente en pente douce pour franchir l'Auzène sur un pont de pierre (20mn, 365m). Une fois en RG, on traverse le hameau pour remonter sur la RD261 et retrouver le parking où la voiture est garée (5mn, 385m).

Randos jour 2     Autres randonnées en Ardèche et en Rhône-Alpes