[Drôme] Marignac - Le But de l'Aiglette

5h45 de marche / 13kms / +1200m / -1200m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3137 OT Die - Crest - PNR du Vercors
Départ : Les Chambards (Marignac-en-Diois)
Arrivée : Les Chambards
Avertissement préalable : Prenez de l’eau pour la totalité de la randonnée !

Diaporama

Carte chambards 5h45 13km 1200m 1200m          Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Voilà une bien belle bambée ! Partir de la plaine pour explorer le rebord des falaises S du Vercors, est-ce bien sérieux ? Ce serait quand même plus simple de monter en voiture et se garer vers 1200m au pied du col de Vassieux. La randonnée serait moins longue, moins pénible, mais aussi moins intéressante... On peut sans peine imaginer que les sentiers que l'on va emprunter à la montée et à la descente (de Marignac-en-Diois et retour) font partie des "sentiers de la Résistance" et qu'ils ont servi un paquet de fois aux combattants de l'ombre des sombres années 40 pour aller se ravitailler et communiquer afin de mener des réunions de concertation avec les différents maquis alentours sur les actions communes à entreprendre contre l'envahisseur teuton. C'est pourquoi j'ai tenu à parcourir ces itinéraires de liaison en hommage à ceux qui ont combattu pour notre liberté. Bon ! Il paraît que "c'est de l'Histoire ancienne" mais il n'est pas encore temps que cela tombe dans l'oubli. De nos jours et en de multiples endroits, des dictateurs sanguinaires se voient être élus par le peuple. Outre la notion de sentier historique, il faut convenir que cette randonnée qui fait la part belle aux rebords de falaises est en tout point exceptionnelle pour qui se complaît à déguster ces panoramas qui s'étirent à l'infini. Et là, on a de quoi être comblé...

Le But Saint-Genix vu depuis La Fare

Du parking "spécial randonneurs" du hameau des Chambards à 595m (merci !) situé en RG du ruisseau des Pérouses, on part au S suivre la piste stabilisée en direction de la Fare. A l'arrière, le But Saint-Genix impose ses 1643m au-dessus du village. De suite, on laisse partir sur la gauche le chemin qui monte directement au col de Vassieux avant de sortir de la pinède pour embrasser du regard le paysage composé des montagnes de la vallée de la Drôme. Au 2ème poteau indicateur, on tourne à G face à la montagne du Glandasse. A la fourche de pistes qui suit on incline encore à G et on suit le balisage jaune-vert qui permet d'atteindre la plateforme du Serre de l'Adret (20mn, 610m). A présent, cap au N pour rejoindre le col qui s'inscrit tout là-haut à droite des rochers sommitaux du But de l'Aiglette. Derrière le col, voici qu'apparaissent les Rochers de Chironne, justement ceux qui composent la partie occidentale de la combe méridionale du col de Rousset. Mais on en est encore loin...

Le But de l'Aiglette vu depuis la montée au rocher de la Cru

Par la piste en descente, on croise le thalweg du ruisseau de Bouillanne. Elle se poursuit en montée RG et on la suit jusqu'à croiser le poteau indicateur  "Bouillanne" (10mn, 600m). Ici, on laisse la piste poursuivre vers Chamaloc alors que l'on emprunte un chemin tracé à main G dans la pinède. On remonte le coteau par de larges lacets jusqu'à atteindre le fil de la crête où l'on s'engage en montée sur une excellente trace ombragée en direction du N. On passe une petite dépression, le collet du Chapeau Rouge à 888m puis on reprend l'ascension pour passer au belvédère du Rocher de la Cru (1h15, 1095m), un spendide nid d'aigle sur le Diois.

Sur le rocher de la Cru

De retour du point de vue, on poursuit en montée sur la D en grande partie à découvert. La pente devient plus sévère. A l'arrière, on domine les plateaux du Diois et de la Roanne (les montagnes de Praloubeau, Aucelon et la Servelle) alors que des vautours-fauves tournoient dans le ciel d'azur au-dessus de nos têtes. Le pied ! Juste un bruit de fond automobile avec la route du col qui serpente en contrebas. Mais bon... On revient en sous-bois pour croiser une source non aménagée (30mn, 1240m) et on continue en lisière de forêt mais toujours à l'ombre, ce qui n'est pas si désagréable que ça... A l'approche du col, on sort définitivement à découvert pour remonter une lande d'herbe rase et jaunie. On débouche au col à la gauche des rochers de Chironne (35mn, 1500m).

Les rochers de Chironne

Maintenant, c'est cap à l'W puis au SW pour remonter sur la butte qui se présente à main G et rejoindre un bosquet d'aulnes et de fayards. On se retrouve sur une large croupe présentant un panorama imprenable du les hauts plateaux vercusiens. En se positionnant face au N, à droite on a l'intégralité des remparts E du Vercors du Grand-Veymont au sommet de Moucherotte (certes un tantinet occulté par le But de Nève), à gauche le plateau de Font d'Urle et son point culminant, le Puy de la Gagère et en faisant face à l'E, on découvre l'intégralité de la montagne du Glandasse ainsi que les Rochers de Plautret. Il vaut mieux effectuer cette randonnée un jour de grand beau temps, non ?

Sur la crête entre les rochers de Chironne et le But de l'Aiglette

On se rapproche du rebord de la falaise en évitant quelques bosquets d'aulnes afin de disposer d'en haut de vues uniques et impressionnantes sur les falaises verticales qui composent l'arête N du But de l'Aiglette. On atteint l'extrémité S (25mn, 1524m) et l'on domine le bassin diois. Au loin, entre la Servelle et les synclinal de Saoû (les Trois-Becs) apparaît dans la brume de chaleur la forme caractéristique du Mont-Ventoux au sommet duquel on devine le pylône télécom.

Au sommet du But de l'Aiglette

On commence une descente face au But Saint-Genix pour rejoindre la large baisse du col de Vassieux (25mn, 1338m). A noter que le sentier qui arrive de la vallée est celui que l'on a ignoré au départ des Chambards (raccourci de descente en 1h15 sur Les Chambards si nécessaire...). On poursuit notre chemin en face et en montée à l'WNW pour effacer un premier mamelon puis un second et ainsi rejoindre le col de la Chau (20mn, 1430m) où se trouve le départ de notre itinéraire de retour dans la vallée.

Au col de Vassieux

A G donc ! Passés les premiers zigzags rocailleux, le chemin excellemment tracé en forêt descend progressivement sans à-coups. On doit juste prêter un peu d'attention lors de la traversée de deux couloirs d'avalanche correctement viabilisés (20mn, 1230m) puis on atteint le poteau indicateur "Clos Hubert" (30mn, 1030m) où l'on tourne à G. Au poteau suivant "Cabane de Clos Hubert" ce sera encore à G pour descendre jusqu'à une large piste forestière (15mn, 880m). On suit la piste vers la D avec le fabuleux panorama sur les falaises W de la montagne du Glandasse vers lesquelles on se dirige. Après 1km, on s'échappe à main G puis dégringoler d'une centaine de mètres sur un "chemin" à la pente affirmée. Court, certes, mais les genoux s'en souviendront... En bas (20mn, 725m), on retrouve, comme si de rien n'était, une piste qui descend dans la jeune pinède des Combes et rejoint la route d'accès au village. Enfin du goudron ! On rejoint le parking en suivant la route sur la G puis à D (20mn, 595m).

Au cours de la descente vers Les Chambards, vue sur la montagne du Glandasse

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes