[Drôme] Le Bec Pointu par Omblèze

4h de marche / 11kms / +850m / -850m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3137 OT Die - Crest - PNR du Vercors
Départ : Omblèze (parking de la mairie au hameau des Arbods, à 30kms de Crest)
Arrivée : Omblèze
Avertissement préalable : Prenez de l’eau pour la totalité de la randonnée !

Diaporama

Carte bec pointu cote ombleze 4h 11kms 850m 850m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

C'est LA rando à effectuer dans le coin ! Entre vallées de la Gervanne et de Quint, le circuit suit le fil de plusieurs crêtes panoramiques depuis lesquelles on dispose de vues à 360° sur cette micro-région du piémont S du Vercors drômois. Cet itinéraire d'accès au Bec Pointu est original puisqu'il va commencer par la remontée d'un vallon, celui de Chanteloube, à la pente affirmée. Il va nous amener au col d'Anse. Par la suite, on enchaînera la traversée de deux cols, ceux des Ayes et d'Omblèze, avant de suivre le parcours de crêtes un tantinet "hors des sentiers battus" entre le Pré des Chaux et le sommet du Bec Pointu. Pour ce faire, on empruntera une trace qui louvoie dans les buis et au milieu desquels il faut parfois chercher le bon passage, mais il n'y a rien de difficile... A faire un jour de très beau temps et par vent modéré : on disposera de paysages somptueux et on ne rentrera pas à la maison recru de fatigue pour avoir lutté la journée entière contre le vent qui peut, là-haut, être froid et violent... N'oubliez pas de bonnes réserves d'eau car la (ou les) source(s) indiquée(s) sur la carte ont un débit intermittent. Noter qu'il existe une version beaucoup plus longue pour les stakhanovistes de la randonnée, celle qui est décrite dans le topo Le Bec Pointu (boucle depuis l'Escoulin).

A l'entrée des gorges d'Omblèze au niveau du Moulin de la Pipe

Après avoir remonté en totalité en voiture les gorges d'Omblèze et s'être garé sur le parking de la mairie d'Omblèze situé dans le hameau des Arbods à 640m d'altitude, on chausse ses chaussures de randonnée pour refaire, en partie du moins, le chemin parcouru. En gros 800m de marche sur le goudron pour profiter le matin d'un ensoleillement idéal sur les parois calcaires au milieu desquelles la rivière Gervanne a taillé sa route. On dépasse la cascade de Châtelat pour trouver, une centaine de mètres après, le départ d'une piste qui descend vers la rivière et permet de la franchir à gué à la base d'une belle falaise (15mn, 610m). Bon ! N'enlevez pas tout de suite vos galoches : 20m plus loin, on trouve une "passerelle" en acier jetée entre les deux rives et qui permet de passer en RG sans avoir à se mouiller les pieds, si l'on n'a pas de problèmes d'équilibre...

La cascade du Chatelat dans les gorges d'Omblèze

Le large chemin sur lequel on évolue laisse à main droite la bergerie de Chanteloube et vient buter sur une clôture de fil de fer barbélé. On la franchit, ici ou plus à droite dans la prairie, pour poursuivre en montée affirmée plein S en louvoyant de part et d'autre du thalweg sans avoir a s'en éloigner de beaucoup. Vers 700m d'altitude, on délaisse un balisage vert fluo qui part dans la pente à main gauche et qui ne conduit à rien de positif dans notre réalisation de notre boucle... On poursuit tout droit sur le large chemin forestier. On passe bientôt en RG du vallon pour effectuer les derniers 100m de dénivelée qui permettent d'atteindre le col d'Anse (55mn, 944m). Et même un peu avant, car la suite de l'itinéraire se trouve à main G 10 mètres en contrebas du fil de la crête. A noter que le col est pas mal encombré de végétation arbustive et qu'il faut éventuellement chercher un peu le départ du sentier au milieu des buis. Noter que l'on aurait aimé compter sur le balisage jaune-rouge du très récent GR de Pays "Grand Tour de la Gervanne" qui arrive du S depuis le village d'Ansage mais, au début 2021, cette portion n'avait pas encore été balisée...

Le rocher d'Anse vu depuis le sentier entre les cols d'Anse et des Ayes

Une fois sur le sentier-balcon qui relie les cols d'Anse et des Ayes, on dispose en enfilade de belles échappées sur la vallée de la Gervanne. A main droite, c'est le sommet du Rocher d'Anse (je l'appelle comme cela car il n'a pas de dénomination officielle sur la carte IGN...). Il présente une belle falaise qui domine les forêts en contrebas. La pente du chemin n'est pas très relevée et il est très agréable d'y évoluer. On contourne par sa base le sommet de Momont pour poser le pied sur un lapiaz (un petit pas de I+) 200m à l'W du col convoité. Par une liaison en up / down vers l'E, on rejoint le large col des Ayes (20mn, 1030m) sur lequel est érigé un pylône télécom (c'est la 4G+ qui relie la partie haute de la très isolée vallée de la Gervanne au reste du monde...). On traverse le col longitudinalement pour pénétrer en forêt avant de trouver la première balise jaune-rouge du GR de Pays. Elle nous invite à tourner franchement à D pour sortir à découvert sur un sentier à la pente maîtrisée. On rejoint la crête du Moure Blanc au niveau du col d'Omblèze (15mn, 1100m). On se sépare du GR de Pays qui descend vers l'Escoulin. Noter que la suite de notre itinéraire fait parcours commun jusqu'au lieu-dit "La Côte", mais en sens inverse, avec l'itinéraire décrit dans le topo Bec Pointu du côté de l'Escoulin.

Sur le Pré des Chaux (à l'arrière, le sommet de Courcousson)

La crête étant assez emcombrée par les buissons, on poursuit à main G en forêt côté N sur le sentier balisé avec des blasons blancs et verts cloués sur le tronc des pins. Une portion plutôt relevée et glissante a été équipée d'une main courante sur une trentaine de mètres. Juste après, on débouche sur le fil de la crête (10mn, 1160m). On poursuit à découvert entre lapiaz et prairie à l'herbe rase au NNE pour rejoindre le poteau indicateur "Pré des Chaux" situé à la base du sommet de Courcousson (15mn, 1210m). Ici, il ne faut pas continuer tout droit vers le sommet (la descente de l'autre côté est un peu scabreuse et pas vraiment démaquisée...) mais il faut incliner la marche légèrement sur la D pour rester quasi à hauteur et trouver une fois le bosquet d'arbres dépassé le départ d'une trace à flanc côté S. Pas excellemment viabilisée, elle sinue entre les buis mais propose à chaque fois que c'est nécessaire une porte de sortie pour que l'on puisse poursuivre l'avancée. C'est déjà ça ! On débouche sur un béquet rocheux qui domine le col Bernard, col que l'on rejoint en suivant à main D une sente en zigzags serrés qui descend en contournant le rocher (10mn, 1190m).

Le Bec Pointu et le plateau d'Ambel vus depuis le béquet rocheux qui surplombe le col Bernard

On traverse sous les hêtres majestueux qui colonisent le passge du col puis on suit le sentier sur le fil de l'arête W du Bec Pointu qui s'élève sur des pentes recouvertes de feuilles tombées. Aucune difficulté pour rejoindre la cime de la montagne car le sentier est correctement tracé sur la selle calcaire et propose même quelques lacets "de confort". On atteint le sommet du Bec Pointu (25mn, 1342m) pour disposer d'un panorama à 360° sans entrave tant ce sommet est isolé : un vrai nid d'aigle. A nos pieds, vers le S, ce sont les vallées creusées de la Gervanne et de Quint, au N, les sources de la Gervanne au pied du col de la Bataille. Plus largement, les remparts S du Vercors présentent une enfilade qui part de l'W du côté de la montagne de La Raye jusqu'au But Saint-Genix et passant par Pierre-Chauve, les Rochers de la Sausse, le Roc de Toulau, le plateau d'Ambel, les falaises de Font d'Urle et la crête de la Gagère. A l'arrière-plan vers le N et l'E, bienvenue au Grand-Veymont et à la montagne du Glandasse. Côté S, le regard porte jusqu'à la montagne d'Angèle et au synclinal de Saoû.

Au sommet du Bec Pointu (à l'horizon, la haute vallée de la Gervanne)

La descente s'effectue en suivant la crête NE en bordure d'une lande rase assez peu pentue. On rentre en forêt de hêtres pour trouver le poteau indicateur "La Côte" (10mn, 1255m, fin du parcours commun avec l'itinéraire de l'Escoulin). On laisse à main droite le sentier descendre vers le col de la Croix (la voie normale d'ascension...) alors que l'on poursuit tout droit avec en point de mire la Tête de la Dame. On rejoint le col des Teulières (15mn, 1170m). Ici, on va faire parcours commun, là aussi en sens inverse, avec l'itinéraire parcouru lors du J2 lors de la Boucle en 11 jours sur les balcons Sud du Vercors, du col au hameau des Arbods. On descend sur la G (orientation NNW) pour vite rentrer en forêt et négocier quelques larges lacets sous les frondaisons sur un sentier bien marqué mais pas mal encombré de feuilles mortes. Attention aux racines cachées ! On sort à découvert (15mn, 905m) pour suivre une piste et terminer la randonnée en passant par Grange Neuve et sa grande prairie dominée par les falaises du plateau d'Ambel. Au pied du hameau des Tonils, on laisse partir à droite le GR de Pays qui arrive en face du hameau des Arbods alors qu'il va monter sur le plateau d'Ambel par la bergerie des Sarnats. On suit tout droit les marques jaunes et rouges pour retrouver la mairie d'Omblèze (40mn, 640m).

A l'approche des Arbods lors de la descente des Teulières (Grange Neuve)

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes