[Ardèche] Cruas - Forêt du Barrès

4h50 de marche / 16kms / +835m / -835m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 2937 OT Privas / Vals-les-bains
Départ : Cruas (parking proche de l'abbaye)
Arrivée : Cruas

Diaporama

Cruas foret du Barrès         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Nous partons à la découverte d'une vallée cachée derrière les premiers contreforts calcaires qui composent la rive droite du Rhône juste en face de Montélimar. Il s'agit de celle de Saint-Lager-Bressac, qui s'inscrit au S de la vallée du Payre où se trouve Chomerac (2 topos de randonnées disponibles sur le site : Autour de Chomérac et Le serre des Ayres). Le départ de Cruas se fait "en fanfare" à proximité de l'abbatiale du village puis avec la remontée du village médiéval bien restauré avec de nombreuses explications sur les us et coutumes de l'époque. De l'autre côté de la forêt du Barrès, on fera halte à la mi-journée à Saint-Vincent-de-Barrès. Là aussi, le village a été restauré, un peu mais pas trop, quoique... Il revêt un certain charme et il est bien agréable d'y venir et d'en repartir à pied (il est vrai que quand on voit le gigantesque parking automobile qui a été construit, il y a de quoi prendre peur en été si l'on est agoraphobe...). Sinon, pendant ces 5 heures de marche, on traversera beaucoup de bois et de sous-bois et on disposera de splendides points de vue, dont le premier d'entre eux, tout de suite après avoir quitté le château, sera celui sur la vallée du Rhône au niveau de la centrale nucléaire de Cruas...

L'abbatiale de Cruas

Guide de visite Après avoir fait un petit tour du bâtiment de l'abbatiale de Cruas située à 90m d'altitude en bordure de la RD86 8kms au S du Pouzin, on remonte les rues commerçantes du bas village pour rejoindre au SW l'entrée du bourg médiéval où l'on retrouve les marques banches et rouges du GR42A. On suit les ruelles étroites de ce village-château protégé qu'il est de hautes murailles. Comme on a pris pas mal de hauteur, un belvédère permet de déguster une vue plongeante sur les toits de tuiles romanes du village et les deux tours de l'abbatiale. On rejoint la place haute située au S du château (10mn, 140m, parking) pour trouver la poursuite du tracé du GR42A qui emprunte un large chemin empierré en montée régulière et s'élève au milieu d'une végétation de maquis où le chêne kermès est roi. On sort un peu à découvert et nous voici au niveau d'un belvédère où l'on dispose d'une vue incomparable sur la centrale nucléaire de Cruas.

Au départ de Cruas une vue imprenable sur la centrale

On poursuit la montée sans effort pendant quelques minutes encore avant que la pente ne s'affermisse davantage pour atteindre un plateau en forêt de chênes (35mn, 430m). Il s'ensuit une marche étale sur une piste forestière en direction de l'W avant de sortir à découvert pour croiser une première ligne THT qui remonte le ravin de Fourquau. Au poteau indicateur "Fourquau" (10mn, 430m), on poursuit tout droit en courte mais forte montée jusqu'à dépasser une antenne de transmission radio d'une hauteur impressionnante. Puis en sous-bois on rejoint une piste DFCI (10mn, 445m, connexion GR42 / GR42A) où l'on laisse le GR42A partir sur la droite alors que l'on continue tout droit vers l'W sur le GR42 (balisage blanc-rouge) pour croiser une 2ème puis une 3ème ligne THT. On se trouve au col de Duranne (15mn, 460m). On poursuit au SW sur la large piste forestière. A la fourche de pistes des Aires, on continue en courbe de niveau sur celle de D et un peu plus loin encore à D après la barrière pour pénétrer dans la hêtraie et commencer à descendre. Puis on s'engage dans un chemin étroit avant d'arriver à un carrefour de chemins où il faut poursuivre à G (25mn, 400m). Plus bas, à la fourche de chemins (10mn, 365m), on quitte le GR42 qui s'en va vers la gauche rejoindre Meysse. Avec l'aide d'un nouveau balisage blanc-jaune (sentiers PR de l'Ardèche), on rejoint bien vite le lieu-dit "Croix de Queyrot". On suit sur la D un large chemin historique vers le N qui permet de contempler la large vallée agricole du Pays du Barrès.

A l'approche de Saint-Vincent-de-Barrès

On passe au-dessus de la ferme du Geai puis en poursuivant tout droit on atteint la grille du château du Chevalier (25mn, 280m). Au coin de la bâtisse, on suit sur la G la petite route goudronnée qui plus loin serpente entre les prairies, passe au niveau d'une croix-belvédère et conduit à l'entrée du village bien propret de Saint-Vincent-de-Barrès (10mn, 280m, bar-restaurant, eau). Guide de visite Il est conseillé de faire un petit tour du village qui recèle de bien beaux endroits médiévaux, certes restaurés, mais s'ils ne l'avaient pas été, ils seraient aujourd'hui à l'état de ruines. Alors... On peut visiter l'église, suivre des ruelles pavées de galets, emprunter des passages couverts en étant guidé par de nombreux panneaux explicatifs (compter 15mn pour revenir à la place de la mairie).

La place de la citerne (Saint-Vincent-de-Barrès)

On redescend à la place de la citerne (celle avec le puits) pour trouver au S une ruelle qui descend en forte pente vers le fond du vallon où coule le ruisseau de Charavanne. On remonte sur le coteau d'en face pour traverser le hameau de Bourse sur une route goudronnée. Plus loin, avant le pont du Vignal, on incline à D puis on trouve à D, 300m au-delà du hameau, le départ de la route de Tinteron (20mn, 230m, toujours balisage blanc-jaune). On suit le goudron pour contourner le hameau de Tinteron et trouver à l'entrée d'une propriété à laquelle la route conduit le départ d'un sentier (10mn, 290m). On s'échappe donc sur la D pour entrer dans une forêt de jeunes chênes et, à la sortie, on vient rejoindre le lacet d'une piste marqué d'un poteau indicateur et d'un gros cairn (5mn, 325m). Ici, on descend vers la G jusqu'à passer une barrière et on rejoint une route goudronnée (c'est la route touristique qui relie Saint-Vincent à Cruas par la montagne...).

Retour vers Cruas avec une dernière vision de Saint-Vincent-de-Barrès depuis Tinteron

Après la barrière, on suit le goudron sur la D pour franchir le thalweg du ruisseau de Serre Bouy et on remonte en RD jusqu'à un virage prononcé sur la D où l'on retrouve, arrivant de la gauche, le GR42 et ses marques blanches et rouges. On les suit sur la D en s'engageant sur une piste caillouteuse qui vient passer au pied d'un pylône de la ligne THT (15mn, 345m). On monte ainsi jusqu'au carrefour de la Bourse, d'abord à découvert puis sous les frondaisons (20mn, 450m). On laisse le GR42 partir au S alors que l'on va s'engager à présent au NE sur le GR42A et suivre son balisage blanc-rouge. On passe au point 492 et c'est à partir de là que s'initialise la descente finale. Et quelle descente ! Au début, jusqu'à la Croix de Cruas où l'on vient côtoyer la route, c'est sympa. Puis on plonge dans un coupe lacets (le sentier historique certes...) à la pente soutenue. Après avoir traversé la route un peu plus bas, la descente devient encore plus affirmée jusqu'à atteindre la route qui parcourt le fond du ravin où coule le ruisseau de Crûle (20mn, 205m). Pour le retour à Cruas, c'est à G le long de la route sans circulation. Une fois de retour devant l'abbaye, avec la Terre qui a tourné (non, non, ce n'est pas le soleil qui a bougé...), on aura la chance de découvrir la face W de l'abbaye ensoleillée, et c'est beau !

Randos jour 2     Autres randonnées en Ardèche et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire