[France] Alpes - Glacier d'Argentière et col du Tour Noir

Une course effectuée au début de l'été 2002 avec la section CAF de Marne-la-Vallée. Le camp d'été avait été organisé au chalet du Tour et nous avons lors de cette session pu réaliser quelques courses de difficulté modérée à l'instar de la traversée des Dômes de Miage, des ascensions du Mont-Tondu et de l'Aiguille du Tour, de réaliser en 4 jours le tour des sentiers-balcons de la Mer de Glace. Et puis celle-ci sans aucune difficulté notable.

Montée sur le glacier des Améthystes face aux Courtes, aux Droites et à l'Aiguille Verte

Diaporama J1 : Depuis le village d'Argentière, on emprunte la benne du téléphérique des Grands Montets pour se retrouver en très peu de temps sur la plateforme de la gare d'arrivée à 3200m au pied de la face N de l'Aiguille Verte. On franchit le col des Grands Montets pour s'engager dans une descente plutôt directe mais pas très pentue plein E afin de rejoindre la RG du glacier d'Argentière aux alentours de 2550m. On rejoint ici l'itinéraire qui arrive d'Argentière en empruntant la piste d'exploitation de Lognan (ce sera la voie de descente demain au retour de la course...). Il ne reste plus qu'à rejoindre le refuge d'Argentière posé à 2771m sur la moraine RD à l'aplomb de la face W de l'Aiguille d'Argentière.

En bordure du glacier d'Argentière lors de la descente vers Lognan

J2 : Après une passée au nuit au refuge, on démarre tranquillement au soleil naissant pour suivre le sentier qui s'élève E puis NE sur le fil de la moraine RD du glacier des Améthystes délivrant au passage de superbes vues arrière sur les parois dantesques de l'Aiguille du Triolet à celle de la Verte en passant par les Courtes et les Droites. Que de couloirs verticaux ! Et dire qu'ils sont, à la bonne saison, le cadre de nombreuses descentes à ski, oui, oui... La pente du glacier sur lequel on évolue n'est pas très relevée et il n'y que peu de ruptures de pentes occasionnant la présence de séracs ou de crevasses piégeuses. C'est une course plutôt tranquille qui permet d'atteindre le col du Tour Noir à 3535m d'altitude avec juste une pente un peu plus affirmée à la fin. La descente emprunte le même chemin qu'à l'aller jusqu'au refuge et au-delà jusqu'à l'aplomb du col des Grands Montets. Après, la descente vers Argentière via Lognan nécessite d'emprunter un parcours un peu chahuté du fait de la perte en épaisseur du glacier qui a nécessité la pose d'échelles pour rejoindre la terre ferme où il faut surmonter quelques rognons lisses avant de pouvoir poser le pied sur l'herbe tendre au-dessus. La descente par la piste de Lognan est un peu (voire plus...) ennuyeuse. Heureusement que le massif des Aiguilles Rouges offre un excellent panorama. Mais ça tape dur dans les genoux... 

     Pdf image 1 Téléchargez la carte du circuit au format PDF