Drôme] Les crêtes du Mont Rachas

5h20 de marche / 16,5kms / +920m / -920m
Cartes topographiques IGN Top25 au 1/25000e 3138 OT Dieulefit - St-Nazaire-le-Désert - Forêt de Saoû et 3038 SB Montélimar - La-Bégude-de-Mazenc
Départ : Roche-Saint-Secret (parking face à l'auberge de la Tour)
Arrivée : Roche-Saint-Secret

Diaporama

Carte mont rachas 5h20 16 5km 920 920          Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Le pays de Dieulefit est un bonheur pour le randonneur (beaux sentiers, nombreux points de vue, souvent du soleil...) et le photographe pour les équilibres qu'il peut réaliser dans la composition de ses clichés puisque rien n'est plat. Les montagnes coniques qui ont "poussé" çà et là, on dirait presque de manière désordonnée, agrémentent le paysage et font plaisir à l'oeil. "C'est un coin où l'on aimerait bien vivre" peut-on s'entendre marmonner... Après la réalisation de quelques circuits sur les coteaux E de Dieulefit avec La montagne des Ventes et le Roc puis La chapelle Saint-Maurice au N et enfin les explorations à plusieurs reprises de la partie W avec La montagne du Poët, Le trou du Furet et une boucle autour de La Bégude-de-Mazenc, voici la petite dernière, celle qui vous propose de parcourir les crêtes du mont Rachas, une excroissance de la ligne de falaises qui sépare les vallées fluviales du Jabron et du Lez. Et je n'ai qu'un mot à vous dire : c'est un peu beau !

Dans les vignes au pied de la grosse montée vers la cime du Rozier

Du parking de Roche-Saint-Secret face à l'auberge de la Tour à 355m, on marche vers le N sur une vingtaine de mètres pour descendre à main G dans le chemin d'Alençon (balisage jaune-rouge du GR de Pays du Tour du pays de Dieulefit) pour aller traverser le Lez et, 150m plus loin, laisser le GR de Pays et son balisage jaune-rouge poursuivre tout droit rejoindre le col de la Croix (on le retrouvera tout à l'heure là-haut...) alors que l'on va emprunter sur la G la petite route en direction du hameau des Ayards. On évolue en courbe de niveau au milieu des champs de lavande. Après 400m, on laisse le goudron tourner à droite et on poursuit tout droit sur une piste gravillonnée entre vignes et lavande. On effectue un petit droite-gauche pour rejoindre un champ planté de vignes et nous voici à traverser deux thalwegs avant de se retrouver après une courte remontée devant une clôture qui ceint un champ de lavande (25mn, 350m).

A l'approche de la cime du Rozier

Sur la D, on longe la clôture puis, après 250m, on descend rejoindre le fond du thalweg pour trouver une piste un peu plus large. Après le virage initial sur la G voici qu'elle remonte le coteau "dré dans l'pentu", mais alors vraiment sans modération, révélant, au fur et à mesure qu'elle s'élève, de beaux panoramas sur la vallée du Lez et le village de Roche-Saint-Secret. D'ailleurs, on peut en parler plusieurs fois de ce panorama tant la pente est relevée et qu'il est nécessaire de s'octroyer une succession de pauses "reprise de souffle"... A l'approche du collet qui s'inscrit au pied de la cime de Rozier, on peut maintenant souffler un bon coup car on emprunte trois lacets ont été tracés pour éviter des bandes calcaires, mais on a l'impression que ça grimpe toujours autant !

Dans la montée vers le sommet du mont Rachas

Au N, belle apparition du massif des Trois-Becs et de la montagne de Couspeau, l'horizon étant encore un peu occulté par les montagnes coniques de la périphérie de Dieulefit, la montagne de Saint-Maurice, celle des Ventes et le Roc. On rejoint la crête (40mn, 640m) et, au croisement de pistes qui suit, on poursuit vers le NNW un peu en descente (balisage jaune). Après 150m, on laisse la piste descendre à gauche pour suivre un chemin forestier en montée progressive. Puis on passe à découvert (10mn, 695m) pour continuer un peu en contrebas du fil de la crête sur un sentier bucolique en forêt de chênes. On rejoint la piste qui arrive de Fachet et de Taulignan (5mn, 650m) pour trouver peu après le poteau indicateur "Serre de Muat". On laisse la piste partir à gauche pour s'engager tout droit sur un petit chemin en direction du N, chemin qui évolue en courbe de niveau côté E de la crête et offre de belles échappées, complémentaires des précédentes, sur la vallée du Lez et la montagne de la Lance.

Au sommet du mont Rachas (Trois-Becs, Couspeau et Mont -Aiguille au milieu)

Tranquillement, on rejoint le pied E du col de la Croix (25mn, 650m) où l'on retrouve le GR de Pays du Tour du pays de Dieulefit et ses marques jaunes et rouges qui arrivent de la droite depuis Roche-Saint-Secret. On suit le balisage en montée sur la G pour atteindre le col de la Croix et son carrefour de pistes et de sentiers (5mn, 670m). On revient une vingtaine de mètres sur ses pas pour s'engager sur une sente non balisée mais bien marquée au NNW, un raccourci qui permet de poursuivre l'itinéraire sur la crête sans avoir à descendre, c'est ça de gagné...! C'est une montée en forêt qui se termine par deux-trois zigzags avant que l'on ne rejoigne un sentier de plus grosse importance (15mn, 745m). Ce sentier sert de support au GR429 bien que ce ne soit que bien plus tard que l'on pourra en être sûr tant le balisage est déficient sur cette portion. On sort peu à peu de la forêt pour traverser des prairies d'herbes folles sur des "coulées" de calcaire. On commence à bien dominer la plaine de la Valdaine jusqu'à Montélimar et on distingue à présent pour la première fois au loin les tours de refroidissement des réacteurs de la centrale nucléaire de Cruas.

A l'approche du sommet du mont Rachas

Puis c'est au tour du côté E de présenter ses charmes avec l'enfilade des montagnes de Miélandre et de la Lance jusqu'au Mont-Ventoux. On atteint le sommet du Mont Rachas, sommet dégarni et coiffé d'un pylône télécom (25mn, 910m). La panorama à 360° est immense et permet de réviser sa géographie drômoise. Et même iséroise car pile poil dans l'échacrure du col de la Chaudière, entre les Trois-Becs et Couspeau, apparaît le monolithe aisément identifiable du Mont-Aiguille. Si, si... On poursuit au NE puis à l'E sur le large fil de la crête pour découvrir en contrebas sur la gauche le vieux village du Poët-Laval en RD de la vallée du Jabron, accroché aux pentes S de la montagne éponyme. Cette randonnée est quand même incroyable !

Entre le sommet du mont Rachas et le col de Dieu-Grâce (Dieulefit)

En se dirigeant vers la montagne de l'Autèche, c'est la vallée de Dieulefit qui se présente à l'avant entourée de ses drôles de pitons. Au poteau indicateur "Montagne de l'Autèche" (15mn, 820m), on laisse la crête pour basculer sur la D en suivant le balisage blanc-rouge retrouvé du GR429. Il s'ensuit un parcours en up / down principalement en forêt jusqu'à croiser sur la montagne de l'Ufernet une première ligne THT (40mn, 605m). On contourne une excroissance de la falaise, la montagne de Champlas, en passant en quasi courbe de niveau côté N ce qui permet de revoir le village du Poët-Laval. On croise une deuxième ligne THT (5mn, 595m). A la fourche de pistes qui suit, le poteau indicateur "Ufernet" indique de poursuivre à D et on atteint le col de Dieu-Grâce (5mn, 590m). C'est ici que se termine le GR429 qui relie les GR42 au GR9 (d'où 429...). La fin de la journée va emprunter le GR9. Attention ! Le GR9 ne suit pas la piste évidente qui part sur la droite du col mais une draille très caillouteuse qui démarre en contrebas à G de cette piste. On descend plein S au coeur d'une pinède jusqu'à rejoindre en bas une piste qui descend en RG d'un thalweg (15mn, 400m). On descend sur la G pour longer un verger et bifurquer sur la D bien avant la ferme des Fonds. Sur la petite route goudronnée, on traverse le Lez où une pancarte explique que fut construite en 1888 à cet endroit la première centrale hydro-électrique de France permettant l'éclairage public des bourgs de Dieulefit et Valréas.

La traversée du Lez entre les Fonds et le Moulin

On passe devant le domaine des Caminottes (vins AOC de l'appellation Grignan-les-Adhémar) puis on croise la RD538 (10mn, 400m). On peut revenir directement au point de départ en suivant la route goudronnée sur la droite pour 2,5kms mais notre randonnée se poursuit en face sur la petite route. Après 10m on la quitte pour partir à G contourner la première maison du lotissement et remonter vers le village ruiné de Béconne. On monte tranquillement pour sortir à découvert côté SE du village (10mn, 465m). A la fourche de chemins, il faut poursuivre à G (balisage du GR9 pas au top !) pour passer bien au-dessus des champs de lavande et atteindre la route goudronnée qui dessert la ferme de Tortel. On tourne à D puis encore à D pour descendre jusqu'à un carrefour de routes en triangle (20mn, 450m, poteau indicateur "L'Etournelle"). On laisse le goudron pour s'engager dans un large chemin en bordure d'un champ de lavande. On incline légèrement à D pour monter vers le col de la Roche. A l'arrière, on revoit les montagnes de l'Autèche et de Champlas avant de s'élever "dré dans l'pentu" pour franchir le col et passer le point coté 567. La descente de l'autre côté s'effectue sur de larges plaques de calcaire lissées par les écoulements d'eau lors des oragesA l'approche de Roche-Saint-Secret, la chapelle de la Roche

On atteint une piste (25mn, 450m) où on laisse le GR9 partir sur la gauche en direction de Fontlargias et la montagne de la Lance. A D, on descend vers la chapelle de la Roche qui pour la "petite histoire" a servi d'infirmerie pour les maquisards durant les combats menés par ici entre 1943 et 1944 (voir explications ici). En ressortant de la chapelle, on suit la route sur la D et, après être passé au pied du château de la Roche, on rejoint tranquillement le village de Roche-Saint-Secret (30mn, 355m). 

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire