[Drôme] La montagne de Bret

4h de marche / 13kms / +630m / -630m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3237 OT Glandasse Col de la Croix-Haute PNR du Vercors
Départ : Parking Pluviane (Die)
Arrivée : idem

Diaporama

Carte Pas de Bret 4h 13kms 630m 630m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Voici une randonnée que l'on peut effectuer à la demi-journée (mais on peut aussi lui consacrer une journée entière tant les paysages que l'on va traverser sont d'une rare beauté et qu'il n'est pas dec... de prendre son temps). Le belvédère du Pas de Bret est le point d'orgue de ce circuit en boucle, certes, mais j'avoue avoir été beaucoup plus impressionné par ce parcours de 30mn entre le col de Ginayes et Serre Jean sur ce sentier-balcon que seuls doivent connaître les cavaliers puisqu'il n'apparaît ni sur la carte IGN ni dans le portfolio des itinéraires balisés du Parc du Vercors et qu'il est balisé en orange, la couleur du balisage équestre... On domine une vallée cachée entre les remparts W de la montagne du Glandasse et une chaîne de plissements qui ne dépassent pas les 1000-1100 mètres dont fait partie la montagne de Bret. Comment peut-on imaginer que ce profond vallon détritique patiemment formé au cours des précédents millénaires par le ruisseau de Ginayes après que la surrection du Glandasse ait eu lieu puisse être d'un si grand intérêt touristique ? Le seul sentier de randonnée officiel du coin se révèle être le GR95 mais il ne fait que l'effleurer en passant bien au S au Serre Jean. De l'autre côté, depuis le col de Ginayes, pas question d'y voir quelque chose tant on est immergé dans la végétation arbustive... Alors, heureusement qu'il existe ce chemin bucolique qui permet de disposer de vues spectaculaires sur le fond des ravins tout en permettant la construction d'un circuit en boucle depuis Die passant à peu de choses près par le sommet de la montagne de Bret. C'est un grand plaisir de vous proposer ce topo...

Au départ de Die

Au départ de l'un des parkings de Die à 410m, on s'en va rejoindre la porte Saint-Marcel qui se situe en contrebas du viaduc qui enjambe le ruisseau de Meyrosse. Dos à la porte fortifiée, on suit à main G les marques jaunes et vertes vers le N qui invitent à entrer dans la Montée des Usines (autrefois fabriquant de la bonneterie et utilisant pour entraîner les machines de l'eau du canal des Fondeaux). Au poteau indicateur "Montée des Remparts" (10mn, 430m), on incline à D sur le bien nommé "Chemin de la Clairette de Die"... Celui-ci longe le canal des Fondeaux. Au hameau des Fondeaux, on quitte le goudron pour poursuivre tout droit sur une piste gravillonneuse. On s'éloigne du canal et on découvre au loin le monolithe caractéristique de la Dent de Die (on l'a côtoyée de très près lors du circuit de La montagne de Peyre Rouge). A présent on domine le thalweg dans lequel coule le ruisseau de Meyrosse. Après avoir traversé le lit d'un ruisseau émissaire qui descend des pentes SE de la butte de Laguère, on poursuit sur la piste en impasse. Par un petit chemin bien sympathique, on rejoint la RD742 au niveau du Pont de la Roche après une traversée de la rivière sur une passerelle en bois (40mn, 475m). On franchit la clue en empruntant la route goudronnée et à la sortie un poteau indique de se diriger à D pour suivre la piste protégée par une barrière (direction col de Ginayes). 

Franchissement du Pont de la Roche

Elle permet de contourner par sa base l'arête N très effilée de la Roche de Cuémy. Après 200m, un poteau indicateur invite à laisser la piste se poursuivre vers l'E alors que l'on va s'engager à main D dans une montée en forêt sur un petit sentier. Juste avant d'être immergé dans la végétation arbustive, un coup d'oeil au N permet de contempler les remparts S du Vercors : falaise des Econdus, les Rochers de Plautret et la montagne de Die (ne pas confondre avec la Dent...!). A 575m on rejoint une piste que l'on suit à D sur une centaine de mètres avant de s'échapper dans le lacet suivant pour continuer la remontée de la Roche de Cuémy mais, là, "dré dans l'pentu". Puis c'est une petite descente qui se présente, histoire de reprendre un peu son souffle avant un parcours dans les sous-bois en up / down. On sort à découvert pour suivre la lisière de la forêt en bordure d'un champ avant de retourner en sous-bois (25mn, 610m) et se remettre à monter mais plus modérément qu'avant. On atteint le col de Ginayes (25mn, 773m), une petite clairière qui sépare Cuémy de la Pierre Fourcha.

Dans la montée du col de Ginayes

On laisse partir à main droite l'itinéraire du col de Villard (noter qu'une fois le col franchi à 833m on peut redescendre rapidement sur Die). C'est d'ailleurs la seule indication répertoriée sur le poteau ! Une trace de chasseurs part vers l'E, on ne la suit pas. Par contre, un sentier descend à l'ESE avec un balisage équestre orange sur l'arbre. C'est celui que l'on va suivre. Après 350m, on croise une source (5mn, 750m) puis on sort à découvert puis suivre un sentier-balcon bien marqué (pas mal de traces de chevaux) orienté plutôt au S. Il permet d'évoluer bien en hauteur du vallon du ruisseau de Ginayes et de ses nombreux plissements détritiques dominés, que dis-je, écrasés par la hauteur des remparts W de la montagne du Glandasse. Au SE, on distingue maintenant la ferme de Serre Jean. Ce sera la terminaison de ce chemin.

Sur le sentier-balcon entre le col de Ginayes et Serre Jean

Après un parcours en up / down en forêt, on débouche en bordure de la grande prairie de Serre Jean. Le sentier incline à D pour suivre la lisière de la forêt et se connecter à une piste stabilisée, support du GR95 (erreur de tracé sur le portail IGN...). On peut suivre les marques blanches et rouges du GR vers la D : elles conduisent au Pas de Bret. Il est néanmoins intéressant d'emprunter la piste en descente vers la G pour rejoindre la ferme de Serre Jean et disposer d'une belle vue sur les remparts S du Vercors entre But Saint-Genix et But Sapiau avec en plein centre la large baisse du col de Rousset. On revient en arrière sur ses pas pour s'engager sur le large chemin herbeux qui part sur la G et marqué d'une belle croix d'interdiction du GR95 (erreur de tracé sur le portail IGN...). Le sentier est bien plus agréable à parcourir que la piste. Sous le Pas de Sagatte, il fait un lacet serré et rejoint peu après la piste dans un large lacet (15mn, 860m). Pas d'autre possibilité que de suivre la piste à présent, encore que la piste se transforme très vite en un chemin forestier bien agréable à fouler. A travers le couvert végétal, on devine les remparts W de la montagne du Glandasse, remparts que l'on a pu détailler à satiété lors de notre parcours sur le sentier-balcon. On arrive même à distinguer très précisément la prairie sommitale qui marque le départ de la descente du col des Bachassons (ne pas confondre avec le Pas...) que l'on a parcourue lors du 6ème jour du trek en 11 jours Les balcons sud du Vercors. On dépasse le poteau indicateur "Bret" qui marque le départ du chemin du Pas de Sagatte (variante de retour un petit peu plus longue sur Die...). On poursuit tout droit sur le GR95 pour franchir le Pas de Bret (20mn, 958m). Celui-ci donne sur le côté W de la montagne de Bret et les panoramas sont intégralement focalisés sur la vallée de la Drôme et les montagnes qui l'entourent : de gauche à droite, Beaufayn, Grand Justin, But de Richaude, Bec Pointu, Tête de la Dame et plateau d'Ambel, But Saint-Genix et But de l'Aiglette. En contrebas, la vue plonge sur la ville voconce puis romaine de Die. 

Vue plongeante sur Die depuis le Pas de Bret

La descente vers Die s'initialise par deux ou trois zigzags pierreux. Ensuite, on enchaîne une série de zigzags sur un bon sentier forestier pas trop pentu qui préserve pas mal les genoux... On perd pas mal d'altitude dès le départ mais plus bas, vers 700m, on commence à suivre de longues lignes droites à la pente moins rude dans la pinède. On se connecte à une piste d'accès à une ferme (40mn, 545m), piste que l'on suit en descente sur 200m avant de s'échapper à main G sur un sentier coupe-lacet qui permet de s'affranchit d'un large virage de la piste. Celle-ci nous revient goudronnée. A Vaux (15mn, 450m), la route incline à D pour passer sous un aqueduc et rejoint plus bas la RD742 qui arrive de la droite de Romeyer. On la suit sur la G pour dépasser le terrain de camping "Riou Merle" et pénétrer dans la faubourgs N de Die. Au carrefour avec la RD93 devant le magasin bio La Carline (très bons produits au demeurant...), on rejoint le parking de départ (10mn, 410m, pour info la porte Saint-Marcel est sur la droite).

Les plantations de noyers à Vaux

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes