[Drôme] Romeyer - La montagne de Peyre Rouge

5h de marche / 15kms / +1000m / -1000m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3237 OT Glandasse / Col de la Croix-Haute / PNR du Vercors
Départ : Parking de Fournaire (5kms à l'E du village de Romeyer)
Arrivée : Parking de Fournaire
Avertissement préalable : Prenez de l’eau pour la totalité de la randonnée !

Diaporama

Carte montagne de peyre rouge 5h 15kms 1000m 1000m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Voici un bel itinéraire en boucle qui vous permettra de "sentir" l'espace-temps d'une éventuelle première approche des plateaux vercusiens ce que représente le concept de Parc national du Vercors et ce que la décision de le créer fut en son temps une action majeure de nous édiles. C'est la Nature à l'état brut, pas moins... et pourtant à "portée de fusil" (c'est pour la métaphore puisqu'il y est interdit...) de villes et de villages bien intégrés en périphérie et au milieu de cette biodiversité. On avait déjà pu s'en rendre compte à quelques kilomètres d'ici en explorant la Combe Male, là où il avait été nécessaire de sortir la boussole du sac pour contrôler la bonne orientation de notre avancée. Avec un soupçon d'étude de paysage... Qu'est-ce donc ? Juste regarder les espaces naturels plutôt que l'écran de son smartphone ; certes, le capteur GPS distille des informations précises mais elles sont dénuées d'humanité et je me demande quelle passion on peut ressentir. Et bien entendu avec le bip qui retentit si d'aventure on devait s'éloigner d'une dizaine de mètres du tracé, même pour aller satisfaire à un besoin pressant ! Ca y est, je m'emporte contre la technologie... La technologie devient primordiale lorsque l'on est perdu, par exemple dans le brouillard, mais je considère qu'en temps normal il est hautement préférable de faire tout par soi-même. Sinon, autant rester devant son écran de PC à la maison pour faire défiler la randonnée sur Google Earth ! Puisqu'on ne regarde pas ce qu'il y a alentour... De nombreuses applications ont vu le jour qui soi disant "aident à l'orientation sur le terrain" et même s'il n'y a pas de couverture 2, 3 ou 4G, les fonds de carte IGN étant téléchargées avant que vous ne commenciez à marcher. Que restera-t-il de la mémoire visuelle de votre circuit ? Seulement une image de 5 ou 6 pouces... Tout ça pour ça ! Je reviens précisément à ce circuit où les poteaux et les balises mises en place par les agents du Parc suffiront à vous orienter pendant plus de 95% du temps. Il ne restera qu'à bien négocier la traversée à flanc sous la Tête du Pison, ça doit quand même pas être trop dur de garder une altitude..., pour avoir le plaisir de découvrir le panorama à 360° proposé au sommet de la montagne de Peyre-Rouge. A vous de jouer !

La Dent de Die vue du Pas de Pillouse

Au départ du parking de Fournaire à 995m, on poursuit sur la piste d'accès fermée par une barrière qu'au poteau indicateur "Les Drayes" (10mn, 1070m) où l'on laisse la piste poursuivre tout droit vers "Le Château" (ce sera la voie de retour de ce soir...) pour monter en forêt sur la D. On évolue à présent sur un sentier le plus souvent étale face aux falaises des Econdus que l'on devine au travers du couvert végétal. A la cote 1220, on vient emprunter une piste forestière que l'on suit en légère montée sur la G. 200m plus loin on la quitte pour suivre à G un sentier tracé dans la pinède et on atteint sur une croupe boisée le Pas de Pillouse (50mn, 1309m). En se déplaçant légèrement vers le S on pourra disposer d'une belle vue sur les falaises occidentales de la montagne du Glandasse, les Rochers de Plautret et en se tournant vers le N sur la Dent de Die. A G toute pour suivre une vire aménagée où l'on dispose maintenant d'un large panorama sur les remparts S du Vercors et, au-delà vers la gauche, sur les plateaux qui bordent la vallée de la Roanne. On atteint le poteau indicateur "Vire-Sac" à 1330m (possibilité d'un A/R au col de Vire-Sac en 10mn par les zigzags qui montent à droite pour une vue complémentaire sur les falaises).

Vue sur les Econdus depuis Lentillère

Au niveau du poteau, on continue tout droit sur le sentier en courbe de niveau en direction de "Lentillère". Après 200m, on croise un couloir d'avalanches qui nécessite un peu d'attention. On passe au pied de la Dent de Die (on le saura après...) pour rejoindre un belvédère (20mn, 1410m) d'où l'on dispose d'une vue imprenable sur le Pas de Chabrinel (ce sera notre voie de descente) et, juste derrière, sur le sommet du Grand-Veymont, le point culminant du Vercors avec ses 2341m. Le poteau indicateur "Lentillère" (10mn, 1440m) marque la possibilité d'un retour rapide au point de départ (il faut suivre le chemin en zigzags à gauche jusqu'à la maison forestière du Château à 15mn du parking de Fournaire). On poursuit au NE en légère descente avant de repartir en montée et atteindre une fourche de chemins. La branche de droite conduit à la fontaine de l'Ours (eau intermittente). Sur la branche de G, après avoir négocié quelques lacets dans la forêt, on atteint la cabane du Pison (25mn, 1540m, abri, poêle à bois, possibilité de couchage sur le plancher mais, aux dires de précédents randonneurs, elle est infestée d'écureuils qui font un barouf nocturne d'enfer, alors...). On quitte la clairière côté SE et par une petite montée on rejoint le collet au niveau du poteau indicateur "Le Pison" (5mn, 1610m). C'est là d'ailleurs que l'on apprend que l'on vient d'atteindre le chemin qui sert de vecteur au parcours commun des sentiers de randonnée GR91 et GR93. Ce que l'on n'apprend pas c'est que l'on vient de passer dans le département de l'Isère (c'est l'étude a posteriori de la carte IGN qui nous l'apprendra...) et qu'on le quittera qu'après avoir basculé dans la descente du Pas de Chabrinel...). Drômois, soyons honnêtes avec les Isérois : la montagne que l'on convoite fait partie de leur territoire !

Le Dent de Die vue depuis l'itinéraire de montée au sommet de la montagne de Peyre-Rouge

Revenons à la portion de notre itinéraire isérois... On ne va pas "user" les GR trop longtemps puisqu'en montant sur la D d'une cinquantaine de mètres on rejoint une plateforme couverte d'herbes folles où l'on négocie un large virage vers la G, hors balisage, pour suivre une sente peu marquée en légère ascendance. Lorsque l'on atteint la lisière de la forêt de sapins aux alentours des 1670m, on louvoie en up / down sur le terrain pour essayer de garder cette altitude. On avance dans une direction NNE en contournant la base des falaises occidentales de la Tête du Pison. "Normalement...", on sort à découvert et par une petite descente on rejoint le fond d'un thalweg herbeux (30mn, 1660m) qui sépare la Tête du Pison de la Montagne de Peyre-Rouge. Le sommet convoité se trouve pile poil en face et est identifiable au cairn qui en coiffe la cime. Toujours hors sentier, on s'élève par de larges virages dans la prairie et les lapiaz et on rejoint le sommet (20mn, 1768m) pour une vue périphérique à 360° :
- à l'W, les Trois-Becs qui terminent le synclinal de Saoû et plus proche de nous les Rochers de Plautret, le col des Bachassons et tout au fond les Monts d'Ardèche
- au NW, le But Saint-Genix, le col de Rousset, le plateau karstique de Font d'Urle, la Tête de la Dame, le Roc de Toulau et le plateau d'Ambel,
- au N et NE s'étale la réserve des hauts plateaux du Vercors dominée par le Grand-Veymont et son petit frère le Petit-Veymont avec à leur droite le large Pas des Bachassons qui permet de redescendre vers le Trièves,
- au S, on a l'enfilade de la partie sommitale de la montagne du Glandasse terminée par le point culminant du Pié Ferré à 2041m.

Au sommet de la montagne de Peyre-Rouge (dans le lointain, le Grand-Veymont)

Le descente s'effectue par le même itinéraire que celui de montée (emprunter le côté N de la montagne de Peyre-Rouge nécessite des talents que possèdent les cabris, mais rien n'est impossible et comme on accroche la 2G il y aura toujours possibilité d'appeler les secours...). Une fois au fond du thalweg, on descend tranquillement sur la D. On vient croiser un chemin que l'on suit vers le N jusqu'à retrouver les GR91 et 93 en bord de falaise (15mn, 1660m). On suit à présent vers le N le balisage blanc-rouge des GR. Celui-ci nous permet de rejoindre en up / down la prairie de Pré Peyret (25mn, 1590m). Ici on laisse le GR91 partir au N rejoindre la réserve des hauts plateaux alors que l'on va suivre le GR93 sur la G pour atteindre la cabane de Pré Peyret (5mn, 1585m, abri, eau à 100m au S à la fontaine des Endettés -souvent à sec en fin de saison-, couchage pour une douzaine de personnes au 1er étage, barouf nocturne là aussi dû à la présence de lérots...).

Pré Peyret

A la cabane, on laisse le GR93 filer à l'W en direction du col de Rousset en suivant le rebord des falaises des Econdus et au-delà passer au sommet du But Sapiau. Notre randonnée va se clore par la descente vers le S, la désescalade du Pas de Chabrinel et son chemin tracé en lacets dans de l'éboulis. On passe devant la fontaine des Endettés puis on commence à descendre, d'abord doucement puis de manière plus importante avec quelques passages où il est nécessaire de garder l'équilibre (les bâtons de randonnée peuvent être utiles...). Retour dans le département de la Drôme au plateau des Gravelles (25mn, 1356m) où l'on note sur la droite l'arrivée d'un sentier provenant du Pas des Econdus. 100m plus bas, en plein milieu du chemin, on trouvera, protégé par une porte en fer, le bassin de la source des Gravelles (eau en permanence). On poursuit la descente sur une piste à la pente maîtrisée sur laquelle il est bien plus aisé d'évoluer qu'auparavant. On dépasse une large clairière avant d'atteindre le lieu-dit "Le Château" (40mn, 1025m, fontaine alimentée en permanence même en fin de saison).

Sur la voie de descente au pied du Pas de Chabrinel

Au-delà de la maison forestière ONF, on poursuit la "descente" vers Fournaire par une montée qui se termine au poteau indicateur "Les Drayes" (15mn, 1070m, c'est l'endroit où l'on avait tourné ce matin....). Il ne reste plus qu'à finir la descente, en descente..., jusqu'au parking automobile (10mn, 995m).

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes