[Ardèche] Le Serre de Monchal

5h45 de marche / 20kms / +550m / -550m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3035 SB Tournon-sur-Rhône
Départ : Tournon (parking du parc des sports Léon Sausset)
Arrivée : Tournon

Informations complémentaires : Autres sentiers de randonnée du coin Plan

Diaporama

Serre de monchal 5h45 20km 550 550         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Dans cette série de randonnées en Ardèche côté Rhône, voici donc celle-ci qui remonte à travers les bois pour rejoindre un plateau surmonté d'un sommet : le Serre de Monchal. Si la première partie de la journée est assez diversifiée entre allées forestières, traversée de hameaux perdus dans la montagne au-dessus du Doux, l'après-midi réjouira les contemplatifs : depuis la Croix du Corps jusqu'à la fin de la descente sur Tournon, ils disposeront de panoramas exceptionnels, d'abord sur le Vercors, puis sur Belledonne, le Mont-Blanc et pour finir par la plongée sur la vallée du Rhône. Une randonnée où l'on ne s'ennuira pas, côté paysages certes, mais aussi en essayant de comprendre les balisages du comité de randonnée pédestre de l'Ardèche qui semblent manquer d'un peu de rigueur...

La vallée du Doux

Du parking du parc des sports Léon Sausset de Tournon à 125m en bordure du Doux (avec un X, ne vous méprenez pas, on est bien en Ardèche...), on a deux possibilités pour rejoindre le pont de César : RD sur la digue S ou RG sur la digue N (eh oui, les digues revêtent une importance cruciale ici car, même si le bassin versant du Doux semble peu étendu, il n'en est pas moins vrai que des crues subites sont à redouter, voir la hauteur de celle de 1857 !). Le côté N paraît le plus sympa des deux : on sera au soleil, on alternera entre béton, chemins terreux et voie ferrée désaffectée pour rejoindre le pont de César (45mn, 150m). Un peu avant de l'atteindre on sera passé par la gare du petit train touristique du Vivarais qui transporte au gré des méandres du Doux (à la belle saison) nombre de groupes de touristes sur cette voie historique restaurée. Au pont de César (appelé aussi Grand Pont), on retrouve en RD (à l'ombre...) le parcours commun des GR42 et GR420 (balisé en blanc-rouge) qui arrive du N, d'Etables. On suit brièvement et avec prudence la RD534 vers le S pour s'en échapper à main G sur une allée forestière en pente. On remonte le coteau par de larges lacets et à la cote 245 on quitte le large chemin pour s'immiscer légèrement à D sur une sente étale. On évolue sur une crête en forêt jusqu'à rejoindre le Chemin de Martinot (25mn, 300m), en fin de compte une petite route goudronnée, que l'on suit sur 500m vers la D en montée et plutôt à découvert. Sur la gauche, on peut apprécier la vue dégagée sur l'enfilade du Doux au niveau de sa confluence avec le Rhône. Au-delà, c'est la Drôme des collines qui présente ses moutonnements dont le plus prestigieux d'entre eux s'appelle Hermitage... En avançant, on commence à découvrir sur la droite et au travers des frondaisons le pont du Duzon, un viaduc qui enjambe le Duzon (que l'on rencontre dans la partie haute de son cours du côté d'Alboussière au cours de la randonnée Les mégalithes de Champis) juste avant qu'elle ne rejoigne le cours d'eau du Doux.

Le pont du Duzon

A l'approche d'une épingle à cheveux que fait la route, on laisse filer vers la droite un sentier qui descend jusqu'au pont. Encore une centaine de mètres, à la sortie du virage, on s'engage à D au-dessus de la propriété sur une large allée forestière support du GR42. On dépasse le poteau indicateur "Ferrand" (10mn, 325m, possibilité de retour prématuré sur Tournon en montant sur la gauche). On poursuit tout droit à belle hauteur du fond de la vallée du Doux, une rivière décidément bien encaisée. On croise un torrent en cascatelles puis on rejoint une route goudronnée à l'approche du hameau de Mouret (20mn, 240m). On suit la route sur 500m jusque dans un col où l'on trouve une ferme : la Grange de Vaures, où le GR monte à présent sur la gauche. Mais on laisse un moment le GR pour poursuivre tout droit en descente. On dépasse un balisage en croix pour évoluer en sous-bois et atteindre, à un carrefour des sentiers, le poteau indicateur "Grange de Vaures" (20mn, 290m). Ici, on monte sur la G pour rejoindre le lieu-dit "Le Bec" (20mn, 425m) et y retrouver les marques du GR42 qui arrivent de la gauche par une piste sableuse. Croisement qui nécessiterait bien l'investissement d'un poteau... On suit la piste sur la D pour dépasser la ferme de Laréal (10mn, 425m) et atteindre sur le goudron le "col" de la Croix de Corps (15mn, 450m, au pied d'un pylône THT). Ici, c'est le regroupement des GRs 42, 42A et 420 qui se dirigent vers le S pour rejoindre Saint-Péray. En montant dans le champ qui s'inscrit à l'E du "col", on découvre pour la première fois de la journée les montagnes du plateau du Vercors, de la Grande Moucherolle au Roc de Toulau.

Entre Boyon et le belvédère de la Chapelle

Pour revenir à Tournon, on va suivre à présent le GR42A. Celui-ci suit en descente vers le NNE une allée forestière parallèle à la route des Plats, route que l'on retrouve un peu plus loin au sortir du chemin. Après 50m de goudron, on s'engage dans une petite sente qui contourne la base SE du Serre de Monchal et propose de nouveaux panoramas au SE en ajoutant aux sommets précédents le massif des Trois-Becs et Roche-Colombe. En c'est loin d'en être fini ! Car côté NE, le fait d'être monté jusqu'à plus de 500m d'altitude permet de découvrir, derrière la pointe N du Vercors, les pics de la chaîne de Belledonne. On passe au-dessus du hameau de Reiller et on découvre pile poil au NE une montagne isolée qui n'est autre que le Mont-Blanc... Etonnamment seule ! On poursuit en forêt et à l'approche du hameau de Raffin on tourne franchement à D pour retrouver le goudron de la route d'accès à une ferme. On le suit sur la D pendant 1km (face au Mont-Blanc, il y a pire...) pour rejoindre la route d'accès au village de Boyon (40mn, 420m, nouveau tracé du GR). On rejoint le village en suivant sur la G la petite route en descente. On traverse le village pour se retrouver sur un plateau couvert de vergers au lieu-dit "Bonneveau" (20mn, 350m). De là, on découvre le grand sommet manquant de la journée, à savoir le Grand-Veymont, le point culminant du Vercors avec ses 2341m. A Bonneveau, on tourne franchement à D pour s'engager dans une piste qui descend traverser un thalweg humide avant de retrouver la route un peu plus loin. En face, on s'engage à D sur un premier sentier coupe-lacet de la route et 300m après la sortie sur un second mais ce coup-ci à G. Au niveau de l'abri de l'arrêt des autocars, on poursuit la remontée de la route sur la G jusqu'à atteindre un large croisement de routes à hauteur de Bombrun. On s'engage à D sur la route au SSE vers le hameau de Pierre et à la sortie on suit légèrement sur la G la piste qui rejoint la base du pylône télécom (50mn, 355m). On le contourne par le N pour rejoindre par le goudron le belvédère de la Chapelle (20mn, 325m).

Tain l'Hermitage et Tournon vus depuis le belvédère de la Chapelle

D'ici, on domine la vallée du Rhône et l'on dispose de panoramas étendus au N vers Saint-Vallier, à l'E sur la Drôme des collines, les Alpes et les Préalpes, et au S vers la grande plaine de Valence. On domine de belle manière Tain l'Hermitage et Tournon que le Rhône sépare. Vraiment enchanteur ! Comme il faut bien terminer le périple à un moment, on descend par le "sentier des Tours" qui démarre sur la D, dos à la table d'orientation. Il propose une pente tout en douceur agrémentée de nombreux lacets. A mi-hauteur, on incline sur la D au "pont Saint-Jacques" (15mn, 195m) pour passer au pied de la tour de Pierregourde. Après tant de beautés, "la vengeance étant un plat qui se mange froid"..., on nous propose (pas d'autre choix d'ailleurs...) de finir par une série de marches d'escalier bien cassantes pour les genoux, mis à l'épreuve durant la journée entière entre autres sur les portions goudronnées, pour rejoindre la ruelle qui longe la voie SNCF. On reste de ce côté de la voie ferrée pour aller traverser la route de Lamastre et poursuivre en face jusqu'au parking du parc des sports (25mn, 125m).

Le château de Tournon vu depuis le sentier des Tours

Randos jour 2     Autres randonnées en Ardèche et en Rhône-Alpes

 

Ajouter un commentaire