[Ardèche] Entre Alboussière et Boffres

4h30 de marche / 17kms / +450m / -450m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3036 OT Valence - Corniche de l'Eyrieux
Départ : Temple d'Alboussière (20kms à l'W de Valence)
Arrivée : Temple d'Alboussière

Diaporama

Carte entre alboussiere et boffres 4h30 15kms 450m 450m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Voici une randonnée qui fait le lien entre celle des Mégalithes de Champis et celle Autour de Vernoux-en-Vivarais. Au caractère campagnard affirmé, on dispose malgré tout en s'élevant sur les crêtes débonnaires de magnifiques panoramas sur la vallée du Rhône et au-delà sur celle de la Drôme. Le passage par le village de caractère de Boffres agrémente ce circuit d'une partie historique médiévale même si elle fait "pâle figure", rapport à l'ancienneté, avec celle que nous chuchotent les mégalithes de Champis (cet endroit du Vivarais a été habité par des communautés qui vivaient principalement de l'élevage (voir les ouvrages de Bertrand Le Tourneau, fruits de ses incessantes recherches de terrain, dont celui sur Alboussière et Champis))... Là, c'est une toute autre histoire !

Mégalithe à Champis

Du parking du temple d'Alboussière à 530m (supérette, bar-restaurant, épicerie), on emprunte brièvement la RD533 en direction de Lamastre pour trouver à main D dans le grand virage la première balise jaune et blanche qui invite à s'engager dans le chemin des Chatenelles puis un peu plus loin dans celui du Champ Blanc. Ce dernier se transforme en allée forestière. Au hameau du Buisson (15mn, 585m), on retrouve 50m de goudron pour rejoindre le chemin caillouteux qui descend au NE. Après avoir dépassé la ferme du Bic, on laisse à main gauche le village de La-Bâtie-de-Crussol perché sur son mamelon (ce bourg est le départ du circuit des Mégalithes de Champis) pour emprunter la petite route étale vers l'E. Devant le hangar, on incline à D pour trouver l'entrée du site des mégalithes, entrée marquée d'une pancarte. On s'engage sur le chemin forestier qui louvoie entre les pierres empilées jusqu'à atteindre le mégalithe le plus monumental d'entre eux, en zone privée mais dont on peut faire le tour (20mn, 555m). De retour sur le chemin, on poursuit à l'E pour atteindre un croisement de pistes dont on suit celle de D pour rejoindre la RD219. On marche sur le goudron pendant 350m en direction du S jusqu'à la déchetterie où l'on s'échappe sur la G pour arriver au hameau du Vivier. On retrouve ici le GR420 et ses marques blanches et rouges qui arrive d'Alboussière (une variante de Chemin de Compostelle composée entre GR42 et GR42A). Faisant parcours commun avec le GR42A, on le suit sur la G pour atteindre la RD533. On traverse le Duzon (40mn, 515m) et, au niveau du hameau de la Pinède, on remonte sur la D dans la petite trouée qui existe au niveau de l'abri-bus. On prend pied sur la route goudronnée qui dessert le hameau du Pin-de-Barjac. Dans le lacet que fait la route juste avant d'entrer dans le hameau, on s'échappe sur la G sur la piste sableuse puis de suite à D on emprunte la sente qui longe la clôture. On arrive rapidement à la ferme de la Rosière au-dessus de laquelle se trouve un croisement de GR (15mn, 610m).

Ascension du Serre des Fayolles

On poursuit à D sur le GR420 pour s'élever en direction de la crête sommitale du Serre des Fayolles. L'horizon commence à s'étendre de toute part, en gros du massif de Belledonne au Mont-Ventoux en passant bien évidemment par le synclinal de Saoû à la forme bien caractéristique. Une large piste suit la crête sommitale du Serre des Fayolles en direction du SW. Au hameau de Bouchard, on rejoint la RD14 pour poursuivre tout droit sur le goudron et atteindre le col de Ponsoye (30mn, 605m). 30m au S de la pancarte qui marque le passage du col, on s'engage à main G sur la piste pour une monotone ascension au coeur d'une sapinière. Plus haut, la fin de la forêt coïncide avec la découverte du village de Boffres situé à flanc de colline de l'autre côté de la vallée du Duzon.

A l'approche de Boffres

Au niveau du collet à 664m, on suit la piste goudronnée sur la D offrant au passage un superbe panorama sur la portion septentrionale des monts du Vivarais et jusqu'au Mont-Pilat. Après 200m, on la laisse poursuivre sa descente sur la droite alors que l'on suit tout droit sur une piste d'abord en courbe de niveau puis en descente pour atteindre la RD14. On poursuit légèrement sur la D sur un chemin qui démarre au niveau de l'aire de repos (30mn, 610m, table de pique-nique abritée du soleil). Ce chemin passe à bonne distance de la ferme de Gleize alors que l'on s'engage dans une sente herbeuse qui s'en va contourner le Moulin de Gleize et traverser le Duzon sur une passerelle (10mn, 565m). En face, c'est une remontée tranquille en sous-bois qui nous est proposée jusqu'à rejoindre l'une des routes d'accès au village qui présente une pente bien affirmée pour atteindre la placette située à la base des maisons d'enceinte du village de Boffres (20mn, 650m). On poursuit à main D par une première montée d'escaliers qui débouche au niveau du bar-restaurant et on poursuit en face par une seconde remontée permettant de gagner en altitude avant de s'engager dans la calade du Sabotier permettant de se rendre rapidement sur le plateau sommital du village. On y trouve les ruines du donjon du château et l'église du village, en fin de compte l'ancienne chapelle du château (10mn, 689m, table d'orientation sur le Vercors).

L'égise de Boffres

Après être passé entre l'église et le donjon ruiné, on descend sur la D en suivant la calade du Calvaire. Celle-ci rejoint en contrebas la RD219. On suit le goudron pendant 100m pour trouver à main G le départ d'une piste balisée en blanc-jaune. D'abord étale, celle-ci présente rapidement une déclivité descendante dans une sapinière plutôt exploitée (qu'en restera-t-il d'ici quelques années ?). Vers 610m, la piste présente un grand virage sur la D et revient traverser la RD219. On poursuit en face en direction du NE pour passer auprès de la station de pompage et revoir sur la droite la crête parcourue du Serre des Fayolles de l'autre côté de la vallée agraire du Duzon. Au milieu des champs de céréales, on incline sur le chemin de D pour rejoindre la ferme de Béguet (20mn, 580m). On emprunte sur la G le deuxième chemin goudronné (balise blanc-jaune) permettant d'atteindre le hameau de Sallier d'où l'on s'échappe à G sur un chemin herbeux qui descend traverser le Duzon sur un petit pont en béton (5mn, 550m). En face, on remonte le coteau jusqu'au hameau de Foriel puis on poursuit sur la G pour rejoindre la RD219 (15mn, 550m). En empruntant sur la G la petite route qui passe devant la ferme de la Boissine, on atteint la ferme de Tardivon (10mn, 570m). Juste devant le corps de bâtiment, on poursuit en descente sur la D pour franchir le ruisseau de Barjac et arriver à la ferme fortifiée de Larzailler. Dos à la bâtisse, on rejoint le calvaire où le balisage invite à partir sur la D avant de rentrer à G dans une forêt. Au sortir de celle-ci, on emprunte une rue qui traverse un lotissement et au bout duquel on repart vers le N pour rejoindre le centre du village d'Alboussière (25mn, 530m).

Le calvaire de Larzailler à l'approche d'Alboussière

Randos jour 2     Autres randonnées en Ardèche et en Rhône-Alpes