[Espagne] Baléares - Majorque (Tramuntana)


Empruntant des sentiers muletiers centenaires, cette traversée de la chaîne de montagnes qui recouvre le nord de l’île de Majorque (archipel des Baléares) relie le charmant port de Puerto Andratx situé à l’ouest et Pollensa à l’est à quelques kilomètres du fameux Cabo Formentor. C’est une randonnée de printemps d’une quinzaine de jours au cours de laquelle vous rencontrerez des paysages extrêmement variés : falaises vertigineuses, criques et plages confidentielles (la baignade y est revigorante…), moyenne montagne et quelques dénivelées non négligeables. Côté couleurs, vous retiendrez le bleu profond de la mer tranchant avec la blancheur du calcaire sous le soleil. Quant à la pluie, elle ne prévient pas : l’averse peut nous arriver en moins de temps qu’il ne faut pour enfiler la cape de pluie (coincée bien évidemment au fond du sac à dos…), et une fois ajustée, le soleil est déjà revenu !

Le roi des lieux est l’olivier, vous ne risquez pas de passer à côté… mais vous trouverez aussi de nombreux citronniers et les fameux orangers de Soller. Du fait du nombre important de vergers, les sentiers sont amenés à traverser de nombreuses propriétés privées (les fincas couvrent 90% de la Tramuntana…), ce qui pose quelques problèmes aux afficionados de la randonnée itinérante du fait de la coupure subite de l’itinéraire par la fermeture volontaire (et inopinée) de la grille d’entrée par le propriétaire mécontent de trouver des randonneurs (parfois) indélicats sur ses terres. Les organisations de randonneurs locales intentent bien des procès, mais le traitement des affaires prend beaucoup de temps... 

La carte interactive est disponible sur Google Maps et n'oubliez pas en fin de topo les sous-rubriques Préparatifs, Sur Place, Dossier de voyage et bien d'autres choses encore.

 LE TREK JOUR PAR JOUR

Jour 1 : Paris - Palma de Mallorca

2h d'avion + 40mn de bus.
Départ de Paris en début de matinée pour Palma de Mallorca (le samedi impératif si vous voulez suivre pas à pas ce topo, voir description Jour 9). Dépose des bagages à l’hôtel. Diaporama Visite de Palma, de sa cathédrale et de ses palais dans l’après-midi. Nuit sur place.

Jour 2 : Palma - Puerto Andratx - Sant Elm

1h de bus + 3h00 / +350m / –350m
Continuation de la visite de Palma (Santa Catalina,…). Départ en bus dans l’après-midi pour Puerto Andratx (30mn de route). Randonnée à travers le maquis jusqu’au village de Sant Elm. Nuit à l’hôtel (Dragonera).

 

Jour 3 : Sant Elm - Andratx

6h30 / +600m / –500m + 1h30 de bus.

Direction N, nous prenons le sentier littoral, passons à Can Tomevi et atteignons derrière un col débonnaire le monastère de Sa Trappa (en cours de restauration). Un gîte d'étape vient d'ouvrir sur le site. Vous pouvez décider de profiter de ce splendide endroit bien plus qu'un moment de passage.

 

Ile de la Dragonera depuis Sa Trappa

Le site est enjôleur et la vue sur l’île de Dragonera imprenable. Nous poursuivons toujours au nord vers le Puig de Ses Basses pour une vue dantesque sur les falaises battues par les vagues. Après un A/R au point de vue, nous continuons sur une piste pendant ½ h pour prendre un chemin sur la gauche qui serpente au bord de la falaise jusqu’à sa disparition totale dans le maquis. Sujets au vertige s’abstenir ! Attention par grand vent ! Sagement nous revenons sur nos pas pour nous diriger vers le col de Sa Gramolla duquel nous descendons la route puis le Cami de Sa Coma Freda pour rejoindre Andratx et reprendre le car vers Palma. A la gare routière de Palma, changement pour prendre la direction de Valldemosa. Nuit en hôtel simple à Valldemosa.

Jour 4 : Valldemosa - A/R Puig de Teix - Déia

6h30 / +900m / –1200m.
Visite matinale de la chartreuse de Valldemosa avant la ruée touristique. La chartreuse est célèbre depuis le passage de George Sand et Frédéric Chopin à la fin du XIXe siècle (Sand a d’ailleurs écrit un livre sur le sujet, pas toujours complaisant avec les autochtones…). Milieu de matinée, montée sur le sentier de l’Arxiduc vers le mirador de Ses Puntes jusqu’au Puig Caragoli puis continuation vers le Puig de Teix en A/R. De retour au Puig de Caragoli, prendre un sentier cairné mais évident qui descend vers Déia à travers la forêt de chênes verts et de hêtres. Déia est le village des peintres, c’est un endroit enchanteur où il fait bon vivre. Nuit au gîte d’étape de Déia.

Jour 5 : Déia - Porto Soller

5h30 / +450m / –600m.
Diaporama De Déia, descente par le GR221 en direction de Cala Déia, le petit port de pêche. On quitte très rapidement le GR qui part sur la droite rejoindre Soller par un sentier de moyenne montagne : le Camino de Castello.

Porto Soller vu depuis la descente du phare de la Muleta

Notre étape du jour consiste à suivre le sentier littoral qui donne accès aux différentes criques. Après avoir traversé de nombreuses pinèdes, on remonte vers Costa de Déia avec comme point visé Son Augustinus au travers des nombreuses propriétés de caractère. La suite du chemin consiste à rejoindre le phare de la Muleta aidé des balises du GR221 retrouvé, puis descendre par la route d’accès à ce belvédère jusqu’à Porto Soller en admirant la beauté naturelle du site. Les hôtels abordables se trouvent à l’opposé de la baie vers le port de plaisance (Miramar, Generoso,…). Nuit à Porto Soller.

Jour 6 : Porto Soller - Sa Calobra - Soller

Navette bateau 45mn + 6h30 / +850m / –800m
Aujourd’hui, on prend le bateau pour un aller simple à Sa Calobra, crique où débouche le torrent de Pareis. Sur place, A/R d’1h pour découvrir ce site enchanteur et remonter un moment les gorges impressionnantes du torrent de Pareis. Bien vite cela devient de l’escalade… Retour à Sa Calobra. On prend la route vers Cala Tuent puis le sentier vers le col de Biniamar. Un A/R au belvédère de Sa Costera s’impose. On continue alternativement piste et sentier par les différentes fincas (Balitx d’Avall, d’en Mig et de Dalt) et descendons sur le village de Soller, d’abord à Can Nou et jusqu’au centre ville. La place centrale est un centre de vie où l’on peut déguster de fameux sorbets à l’orange ou au citron fet a Soller. Retour à Porto Soller par l’amusant tramway. Nuit à Porto Soller.

Le torrent de Pareïs à Sa Calobra

Jour 7 : Cuber - Puig de l’Ofre - Soller

30mn de bus + 7h / +900m / –1300m.

Ce matin nous prenons le car direction Pollensa jusqu’au déversoir du lac de Cuber au pied du Puig Major. De là nous ne suivons pas les marques du GR221 en direction du col de l’Ofre.

 

Es Barranc (sur le chemin du col de l'Ofre à Biniaraix)

Nous prenons à main gauche la piste puis une sente qui monte au-dessus de la gorge du torrent d’Almadra en direction d’un collet et du sommet de Sa Rareta. On suit la crête qui franchit successivement les cols de Grats et de Cards avant de terminer au sommet du Puig de l’Ofre (1103 m). Panorama à 360° sur l’ensemble de l’île. On rejoint par le sentier principal d’ascension le col de l’Ofre puis retrouvant les balises du GR221 on commence à descendre vers Soller. La piste se transforme en sentier et à l’entrée de la gorge, un sentier sur la gauche nous permet d’accéder aisément en A/R au belvédère de Cornadors (956 m) qui propose un panorama plongeant sur Soller et sa vallée. Revenus à la bifurcation, nous descendons un sentier facile mais éprouvant pour les articulations car construit de galets dont les chevilles se souviendront… (Attention aux glissades par temps pluvieux !). A la fin du « calvaire » le petit village de Biniaraix puis la petite route jusqu’au centre de Soller où vous attend le tramway. Nuit à Porto Soller.

Jour 8 : Cuber - Puig de Massanela - Lluch

30mn de bus + 7h / +800m / –1100m.
Aujourd’hui, c’est l’étape la plus épuisante de notre quinzaine : le sac se remplit et finie l’impression que vous vous envoliez sur les sentiers même les plus pentus... Certes on peut faire l’impasse sur cette étape en prenant le car jusqu’à Lluch mais quel dommage… Nous prenons donc le car jusqu’au lac de Cuber et partons à pied plein est vers le Puig de la Massanella (le 2ème sommet de l’île à 1365 m), tout d’abord en direction de Font des Prat (GR221), puis passant au pied du Puig de Ses Bassetes, le sentier se redresse pour affronter la dure montée sur le sommet convoité. Belvédère assuré (si les nuages vous épargnent…). La descente s’effectue sur la col de Sa Linea puis le col de Sa Batalla avant de plonger sur le monastère de Lluch en suivant une petit route qui part sur la gauche. Nuit au monastère de Lluch. Repas et petit-déjeuners assurés dans les différents restaurants qui jouxtent le site.

Jour 9 : Lluch - Tour du Puig Roig - Lluch

6h30 / +350m / –350m.
Diaporama C’est un dimanche (impératif !). Nous allons randonner autour du Puig Roig et comme nous sommes sur une propriété privée, ce sentier n’est ouvert qu’un seul jour par semaine. Départ du monastère par le sentier qui mène au rocher du chameau (Es Camell) puis à Menut. Lorsque l’on rejoint la route principale, prendre à gauche pendant 1,5 km jusqu’à l’entrée de la propriété de Mossa que l’on franchit pour descendre au milieu des vergers. On continue la piste jusqu’à la finca, puis le sentier qui conduit au col des Ases. De là, le sentier balcon suit la côte jusqu’au village d’Es Cosconar duquel nous reprenons la route pour revenir au monastère de Lluch. Une dernière petite option : monter en quelques minutes au belvédère surplombant Lluch reconnaissable à sa gigantesque croix, pour apprécier le chemin parcouru dans la journée. Nuit au monastère de Lluch.

Jour 10 : Lluch - Puig Tomir - Lluch

7h / +800m / –800m.
Montée au Puig Tomir (1103m). C’est le sommet du coin, très sauvage, auquel mène un sentier plutôt montagnard. On prend le même sentier que la veille au départ de Lluch mais arrivé à la route on poursuit sur la petite route de Menut puis Binifaldo jusqu’au terminus devant l’usine d’embouteillage d’eau minérale. De là, à main gauche, prendre le petit sentier qui monte le long du grillage (pas évident à voir…) et suivre jusqu’au sommet. A ¾ h de la cîme vous aurez le choix : direct ou par les crêtes, c’est comme vous voulez, les deux chemins sont balisés de cairns et de marques rouges. Le retour s’effectue par le col de Fartaritx au pied du Puig de Ca jusqu’à Alcanella, une finca perdue dans un vallon encaissé. A proximité de la ferme, inclinez votre direction plutôt à droite pour ne pas rater le départ confidentiel d’un sentier (petit panneau indicateur au ras du sol). Vous poursuivez plein ouest jusqu’à l’entrée de la forêt. A ce point, prenez la piste sur la gauche et remontez-la pendant ¼ h jusqu’au moment où vous retrouverez les marques du GR221 qui vous conduiront via le col Pelat à proximité du col de Sa Batalla. Tout en suivant les mêmes balises, prenez sur la droite le long de la route sur quelques centaines de mètres avant de trouver le chemin qui retourne au monastère au travers de la propriété sur laquelle est implanté le refuge de Son Amer. Une fois passé le refuge, le chemin est évident. Nuit au monastère de Lluch.

Jour 11 : Lluch - Caïmari - Lluch

6h00 / +700m / –700m.
Randonnée tout d’abord vers le village de Caïmari sur un sentier balisé : le GR222 (c’est le nouveau sentier qui vient d’être achevé et qui relie Lluch à Arta dans le Pla i Llevant). Cela démarre du parking du monastère sur la petite route qui passe un collet avant d’arriver au col de Sa Batalla. Puis on prend en face de la station service la direction de la Massanela par la piste mais à la bifurcation à droite, continuez tout droit. Panorama assuré sur la région d’Inca. On rejoint bien vite le sentier revêtu de galets (ouille… !) qui vous conduit en coupant les lacets de la route au sympathique village de Caïmari. Au carrefour, à gauche vers la place de l’église puis continuation vers Binibona sur une petite route pendant ½ h. Après avoir dépassé le village, prenez garde de bien trouver sur votre droite le cairn qui signale le départ du sentier. Il traverse tout d’abord le torrent Sant Miquel, longe celui des Piquarols jusqu’à une clairière dans laquelle un cairn sur la gauche signale une montée abrupte sur Es Puçar. Arrivés à la finca de Ses Figueroles, ne continuez pas sur le sentier cairné, vous vous dirigeriez vers la finca d’Alcanella, mais traversez le torrent sur la gauche pour franchir le col entre les Puigs des Castellot et celui de ses Covasses. Retour sur le col de Sa Batalla. Pour Lluch, choisissez le chemin qui vous fait plaisir. Nuit au monastère de Lluch.

Jour 12 : Lluch - Porto Soller - Puig Balitx - Porto Soller

40mn de bus + 5 à 6h30 / +600 à 800m / –600 à 800m.
Diaporama Grasse matinée au monastère pour un départ par le car de 10h40 vers Porto Soller. Dépose des bagages à l’hôtel puis départ d’une randonnée d’après-midi avec comme point visé le Puig de Balitx. On monte au col d’en Marques par une petite route et on se dirige sur une piste à gauche vers Can Bascos. Traversant de nombreuses propriétés (le sentier joue à saute-barrière et saute-murets), on arrive bien vite à un large col marqué d’une grille monumentale. Ne pas la franchir mais prendre la piste sur la gauche pendant ½ h. Le départ du sentier sur la droite est signalé par un premier cairn, suivi d’un deuxième qui indique de prendre franchement à droite dans le maquis. On s’élève rapidement en direction d’une ouverture dans la crête. La suite de l’itinéraire louvoie entre massifs de cistes et rochers gréseux pour aboutir en ¼ h au sommet convoité. Le retour se fait sagement par le même chemin (ne pas suivre la trace qui débute au sommet en direction de l’est : elle semble viable mais s’arrête brusquement quelques centaines de mètres plus loin).

Une fois de retour au col où vous avez bifurqué, trois possibilités de retour à Porto Soller s’offrent à vous :

- on prend le même chemin qu’à l’aller
-
on franchit la grille, puis sur la droite on descend dans le vallon sur la piste ; on rejoint après une courte remontée le sentier emprunté le jour 6 lors de votre retour de Sa Calobra (dans le cas où le temps serait plus clément que la fois d’avant…).
- on franchit la grille et on poursuit tout droit sur la piste, des cairns indiquent sur la gauche de la piste la direction du pas de S’Heura que l’on franchit pour descendre dans le maquis et rejoindre par une courte remontée le col de Cala Ferrara. On poursuit le sentier littoral vers Porto Soller, sentier qui se transforme en piste puis en route à l’approche du col de S’Illa avant de basculer sur le village. Attention ! Entre le pas de S’Heura et le col de Cala Ferrara, faites bien attention à ne pas descendre vers les gorges du torrent de Na Mora, cela vous obligerait à remonter une dénivellée importante pour retrouver le chemin de retour.

Nuit à Porto Soller.

Jour 13 : Journée visite de l’île en voiture.

Nuit à Porto Soller.

Jour 14 : Porto Soller - Palma de Mallorca

25mn de tramway + 45mn de train.
On prend le tramway pour la gare de Soller, puis le train qui nous conduit en ¾h à Palma. Dépose des bagages à l’hôtel. Continuation de la visite de Palma. Baignade (prendre le bus vers S’Arenal). Si le circuit proposé se déroule sur la Semaine Sainte, défilé des congrégations en fin d’après-midi du vendredi (férié en Espagne). Nuit en hôtel à Palma.

 

Jour 15 : Palma de Mallorca - Paris

Transfert à l’aéroport et retour sur la France.


separateur.jpg
 
Relevés de terrain mai 2004 et mise à jour mai 2007

Commentaires (5)

1. Adeline 31/01/2010

Bonjour,

Actuellement étudiante en BTS Tourisme, je réalise un projet concernant les Iles Baléares.
En effet, je dois réaliser, pour une agence de voyages, un livret informatif sur les Baléares. Celui-ci serait, s'il est réussi, distribué aux touristes partant pour cette destination.

Je souhaite évidemment intégrer quelques photos dans ce livret, et je souhaiterais savoir si vous m'autoriseriez à vous piquer quelques unes de vos photos à cet effet. Je suis tombée par hasard sur votre site et j'avoue que quelques une d'entre elles me plaisent réellement.

Cordialement

2. patricia 15/10/2012

Bonjour
j'ai bien envie de parcourir les sentiers des Baléares en avril.
Pensez vous que nous puissions le faire avec la tente? Le bivouac est-il autorisé ou y a t-il des campings sur le trajet?
merci de votre aide.
patricia

3. Maxime 28/01/2015

Bonjour,

Ma compagne et moi même avons fait le GR221 l'année dernière début mai. Très belle randonnée à faire et votre site nous a bien aidé à nous préparer. Nous l'avons fait entièrement en bivouac, il est assez facile de trouver des endroits où camper (voir "sitja"). Il n'y a qu'un seule camping sur l'île, si on peut appeler ça un camping...

Merci et à bientôt ;)

Maixme

4. barraquet 03/02/2016

Nous allons peut-être découvrir ce GR début avril.Sans toile. Est-ce qu'on trouve des gîtes à chaque étape? J'ai cru comprendre que certains tronçons sont mal signalés, parfois fermés par des proprios? Qu'en est-il?
Merci

5. martinpierre (site web) 03/02/2016

Bonjour,
Mis à part Sa Trapa (où je ne trouve plus trace sur le web du site sur lequel mon lien pointait pour le gite qui devait ouvrir...) toutes les autres étapes sont dotées de gites, de refuges ou de petits hôtels. Bonne balade dans la Tramuntana !
Pierre

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau