[Maroc] Traversée du Djbel Saghro


La région du Jbel Saghro est située dans la partie sud du Haut-Atlas. Elle est la transition entre les fertiles vallées du piémont du M’Goun et le Sahara déjà si proche. Elle présente un paysage ruiniforme de montagnes tabulaires et de pitons de grès dont on imagine qu’ils ont été polis par le sable, le froid et le vent au cours du temps. Un petit air de Monument Valley toutes proportions gardées… Il y a pourtant une vie ici ! Ce ne sont pas les indiens d’Amérique mais de nombreux berbères nomades de la tribu des Aït Atta. Ils ont été chassés de la vallée du Draâ par les arabes au XIIIe siècle et se sont réfugiés dans le Saghro. Ils déplacent leurs troupeaux au gré des vallons encaissés au fond desquels la végétation est bien présente aidée en cela par la présence de nappes phréatiques, seuls vestiges des oueds qui ont creusé ces failles. Ils y passent l’hiver à distance respectable des rigueurs de l’adret de l’Atlas mais pas trop loin afin de pouvoir entamer dès la fin du printemps la remontée vers les gras plateaux de la Tarkedit à l’ubac en franchissant le tizi n’Iqantula à plus de 3600m…

 Les falaises du Tassigdelt

 

Le Jbel Saghro flirte quand même avec les 2500m. Il présente des contrastes de température assez prononcés, du super positif au négatif à deux chiffres dès que le vent se met à souffler du nord au milieu de l’hiver. C’est un facteur à ne pas négliger pour faire le choix du bon équipement.

La carte interactive est disponible sur Google Maps et n’oubliez pas en fin de topo les sous-rubriques Préparatifs (avec le retour d'expérience au printemps 2013 d'Antoine), Sur Place, Dossier de voyage (avec la carte téléchargeable en PDF) et bien d’autres choses encore.

 

Téléchargez la carte du circuit au format PDF : Carte générale GTAM1 Carte Traversée du Jbel Saghro

 

LE TREK JOUR PAR JOUR

Jour 1 : Tagdilt - Tizi n’Ouarg - Almou n’Ouarg

5h30 / +850m / -200m.

Diaporama Départ plein sud du village de Tagdilt à 1650m en suivant plus ou moins les pistes rocailleuses, le but étant de se rapprocher des montagnes qui barrent l’horizon. On croise plusieurs oueds à sec avant de pénétrer dans un vallon au pied de la montagne bifide que nous avions face à nous depuis le départ de Tagdilt. Trois vallons se présentent à nous : se diriger dans le vallon central et remonter le cours du torrent à sec jusqu’au tizi n’Ouzarzam (3h30, 2460m). Une source à proximité du col permet d’envisager une halte déjeuner au milieu des bosquets de genévriers et des buissons aux épines belliqueuses. Dans l’après-midi, descente au SSE pour rejoindre Almou n’Ouarg et son emplacement de bivouac au milieu de l’oued asséché à 2300m (source). Nuit sous tente.

Jour 2 : Almou n’Ouarg - Kouaouch - Igli

5h / +300m / -850m. 

Diaporama Partir au SE sur un bon sentier et atteindre le tizi n’Ouarg (1h, 2460m). En 40mn A/R, possibilité de grimper sur une éminence rocheuse basaltique sur la droite du col en faisant un large détour par sa gauche pour trouver des pentes herbeuses plus accueillantes que la voie rocheuse qui part du col. Le sommet W du Kouaouch à 2570m et sur lequel vous êtes grimpé est un beau belvédère : au N, dominant la plaine fertile de la Vallée des Roses, la barrière enneigée de l’Atlas du M’Goun dont la crête de plus de 20km tutoie les 4000m compose un horizon tentateur pour les randonnées d’été. Descente sur la prairie : je vous propose de vous diriger plein E vers le sommet E du Kouaouch pour un A/R de 50mn jusqu’à 2592m. Au prix d’un parcours dans les herbes folles et un petit bout de sentier rocailleux au franchissement d’une combe austère juste avant le sommet, vous disposerez ici d’un panorama à 360° sur le Saghro et au-delà. De retour à la prairie du tizi n’Ouarg, se diriger au SW par un bon sentier à la gauche du Kouaouch W, très emprunté par les troupeaux de moutons et de chèvres. C’est assurément l’un des plus beaux endroits de la région que je vous propose de traverser. Nulle précipitation, nous avons tout le temps pour se fondre et apprécier le paysage ruiniforme de grès rouge dont les couleurs évoluent avec la provenance et l’inclinaison du soleil. Et c’est vraiment dans la deuxième partie de l’après-midi que les couleurs seront les plus belles. Trouvons donc un emplacement de bivouac auprès d’une source qui sourd à proximité du sentier (1h, 2150m).

 Descente du Kouaouch vers Igli

 

Quelques genévriers nous assureront une protection contre les rayons du soleil au moment du déjeuner. On repart vers 15h pour continuer la descente et entrer dans le défilé du Tassigdelt. Je vous laisse apprécier la beauté du paysage… Plusieurs spots se succèdent jusqu’au dernier situé sur une partie plane envahie de gros blocs tombés et qui propose, au pied des falaises, un belvédère étendu sur le S du massif (1h, 1850m). Encore 30mn de marche pour arriver sur le lieu de bivouac au milieu d’une oasis aux arbres clairsemés sous la haute bienveillance de la Tête de Chameau, rocher à la forme caractéristique (vous en jugerez vous-même). Nous sommes au lieu-dit Igli à 1710m, lieu habituel de convergence de nombreux groupes de randonneurs. Nuit sous tente ou gîte d'étape.

 Les falaises du Tassigdelt

 

Jour 3 : Igli - Bab n’Ali - Amguiss

5h / +200m / -600m.

Diaporama La Tête de Chameau dans le dos, nous nous dirigeons SE sur le plateau en direction d’Afourar. Petite descente dans la vallée bien irriguée dont le moindre recoin est cultivé. Quelques palmiers dattiers composent un bel ensemble au milieu de roches basaltiques d’un noir brillant. Poursuivre la vallée au milieu des cultures toujours SE jusqu’à Bou Louz et remonter sur la D deux ou trois lacets d’une piste un peu effondrée afin de continuer sur le plateau et agrandir la vue. Arriver à une zone de blocs de laquelle on domine le village d’Imi n’Oufourar (2h30, 1400m). Descendre du mieux possible jusqu’à l’oasis qui entoure une mare et dans laquelle nous allons nous poser pour le déjeuner (15mn, 1310m).

 Afourar

 

 

Certes il est tôt, mais il n’y a pas d’eau plus avant. Après une bonne sieste, la caravane repart plein W en direction des rochers caractéristiques de Bab n’Ali (la porte d’Ali) pour une montée progressive jusqu’au col à 1470m. Noter que l’on peut faire le tour du rocher hors sentier sur des plaques inclinées en ayant un petit peu d’attention. Derrière le col, descente en douceur dans un vallon aride dans lequel on retrouve dans la partie basse de nombreux buissons de lauriers roses et blancs. A la sortie de la vallée, traverser le large confluent et se diriger vers le village d’Amguiss pour trouver une aire de bivouac et une fontaine (1h45, 1250m). Nuit sous tente.

 Bab n’Ali

 

 

Jour 4 : Amguiss - Tiffdassine - Hanedour

4h30 / +150m / -250m.

Diaporama Continuer vers l’W dans la vallée jusqu’au village d’Irhazzoun n’Imlas (1h, 1200m), point de départ des gorges de l’asif n’Taoudacht, avant de franchir un épaulement rocheux dans un large col à 1400m et atteindre la vallée fluviale dans laquelle s’inscrit au loin Berkik (1h, 1250m). Incliner vers la G pour traverser Tifdassine et trouver l’entrée de la gorge de l’asif Hanedour. Suivre le lit de la rivière au centre de splendides gorges encaissées. On passe plusieurs hameaux avant de pénétrer dans la palmeraie située au pied du village d’Hanedour perché là-haut sur la falaise (1h30, 1150m, gîte d’étape au village). Nuit sous tente.

 

Jour 5 : Hanedour - Nkob - Route vers Ouarzazate

2h30 / +50m / -150m et 2h de route

De l’oasis, monter en 10mn au village à 1200m puis traverser le plateau vers le S afin de retrouver la piste (belle vue sur le ksar qui garde l’entrée du défilé de l’asif Hanedour). Suivre plein S la piste empierrée qui conduit en 2h jusqu’à l’entrée de Nkob à 1040m. Se diriger sur la G pour trouver la place centrale et ses grands taxis. Route jusqu’à Agdz et Ouarzazate. Ou alors, si vous souhaitez bénéficier d'une ou de plusieurs journées de détente dans la région, faîtes étape à l'auberge Ouadjou située à 500m au NW de Nkob à proximité de la piste d'Hannedour.

 Hannedour

 

separateur.jpg

5 jours / 22h30 / +1550m / -2050m.

Relevés de terrain mai 2005

Haut de page

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau