Sur place

Comment y aller ?

De Paris, que des vols Royal Air Maroc ou Transavia (Air France) au prix fort pour atterrir à Ouarzazate sinon vols low-cost sur Marrakech ou Agadir (mais deux fois 350km de route à se taper). Bus ou grand taxi de Marrakech à Ouarzazate puis grand taxi de Ouarzazate à Boumalne-du-Dadès. Le départ se fait du village de Tagdilt (gîte d’étape) sur le plateau à quelques kilomètres au sud de Boumalne (petit taxi).

 

Nkob est le village de fin de trek. Grands taxis pour Agdz puis bus pour Ouarzazate. On peut aussi s’arrêter au croisement de la route de Zagora au café qui fait l’angle, le bus y fait une halte en venant de Zagora.

Logement et nourriture

Ravitaillement (souvent sommaire) dans les villages traversés avec un risque de manque de produits frais (légumes, fruits, viande,...) à moins d’avoir la chance de tomber sur le jour du souk (marché hebdomadaire de village). Quelques gîtes d’étape recensés mais il est préférable de disposer d’une petite tente au cas où… On demandera aux villageois un emplacement où monter la tente sans oublier de dédommager le propriétaire des lieux.On trouve de l’eau partout dans les villages mais aussi dans les quelques sources mentionnées (utiliser systématiquement des pastilles purifiantes). 

Points d’intérêt

Plateau rocailleux lardé de nombreux canyons creusés par des rivières que l’on imagine avoir été fougueuses avant que le désert n’avance et enterre les eaux de ruissellement. Le vent, la pluie et le froid ont joué leur rôle d’érosion et n’ont laissé sur place que quelques pitons rocheux ou des montagnes tabulaires à l’instar de Monument Valley en Amérique du Nord (on en est quand même bien loin, mais c’est quand même plus proche de nous…). Beaucoup d’animation le long du chemin entre la rencontre de troupeaux et la traversée des oasis qui occupent certains confluent de rivières enfouies. Ces oasis composent un joli ensemble dont le vert des palmiers tranche avec le jaune et le rouge de la roche. Le matin, pour les photographes, la lumière est divine, le soir aussi d’ailleurs, à condition que la brume de chaleur ne soit pas trop pregnante, nous privant du plaisir de disposer de belles ombres étirées.

Extensions possibles

Au sud du Djbel Saghro c’est Zagora puis le désert. Pour effectuer un trek dans la vallée du Draâ ou le Djbel Bani, il est fortement conseillé de prendre contact avec les accompagnateurs du coin pour qu’ils vous organisent cela. Ils connaissent les emplacements des sources ou des puits et les bons coins où aller fureter. Là, vous aurez de vraies dunes en vrai sable pulvérulent car si vous étiez venus chercher cela dans le Saghro, vous avez dûs être sacrément déçus…

 

Si vous désirez vous rendre compte de l’intérêt d’y aller faire un petit tour, je mets à votre disposition un Diaporama de la vallée du Draâ.

 

A Zagora


Commentaires (1)

1. Simon Vandergugten 13/02/2013

Bonjour, je parcours votre site depuis de longs mois, et avec mon amie, nous nous préparons à la traversée du Djbel Saghro début mars et comptons effectuer une traversée en 5 jours comme vous l'avez fait.
J'ai visualisé votre parcours sur GoogleEarth.
Est-ce que par le plus grand des hasards, vous me partageriez vos points GPS de cette randonnée?

Bien à vous,
Superbe website,

Simon Vandergugten

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau