[Rhône-Alpes] La montagne de Couspeau

6h de marche / 21kms / +1100m / -1100m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3138 OT Dieulefit - St-Nazaire-le-Désert - Forêt de Saoû
Départ : Col de la Chaudière (12kms au S de Saillans, petit parking 250m après le col côté Bourdeaux)
Arrivée : Col de la Chaudière

Diaporama

Carte Couspeau nord         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

Une balade entre terre et ciel avec des panoramas à 360° sur la Drôme, certes, mais aussi jusqu'où le regard peut porter et à condition que les horizons soient dégagés. Alors se découvriront les Hauts Plateaux du Vercors, l'Oisans et ses pics emblématiques Meije, Pelvoux et Barre des Ecrins, le Dévoluy avec l'Obiou et le Plateau de Bure, la partie N du massif du Mercantour, l'incontournable Mont Ventoux qui marque le S et à l'W les monts d'Ardèche à perte de vue... Et au retour, place au massif des Trois Becs.
Attention ! En été, cette randonnée est sujette au bon vouloir des chiens patous surveillants de troupeaux : si les brebis ont décidé de venir brouter en quelque endroit de la crête de la montagne de Couspeau, dîtes-vous que vous pourrez être contraints de devoir faire demi-tour... C'est dommageable mais (plus) sage !

Oisans et Dévoluy depuis le sommet du Grand Delmas

Du parking, descendre la route sur 250m pour trouver sur la G le départ d'une piste (5mn, 1025m, panneau d'explications et d'avertissement...), piste que l'on quitte immédiatement pour partir à main G sur un sentier qui escalade le coteau en droite ligne... de pente. Plus haut on retrouve un chemin balisé en jaune, chemin en pente affirmée que l'on emprunte sur la G. Un répit se présente sous la forme d'un replat au niveau d'une large clairière (30mn, 1235m) en haut de laquelle il convient d'orienter la marche vers la D (à gauche on descend sur le village de la Chaudière en passant par la fontaine du Corps). A l'arrière, on dispose d'un panorama de premier choix sur le massif des Trois Becs, les sentiers d'accès au Pas de Siara et la montée au Veyou (voir J10 du topo des Balcons sud du Vercors).

Les Trois Becs vus depuis la crête de Grazonnière

On évolue momentanément sous les falaises calcaires qui marquent la crête de la Grazonnière avant de repartir en forte montée d'abord en forêt puis à découvert rejoindre le fil de l'arête (30mn, 1425m). On suit sur la G la trace balisée ça et là de marques jaunes jusqu'au sommet du Grand Delmas (20mn, 1544m). Comme annoncé, horizons dégagés et par temps clair grande révision de géographie et rêves d'explorations futures sur de nouveaux terrains de jeux...

Entre le Grand Delmas et le col Puzaou

Du sommet on poursuit sur le fil d'une crête un peu chaotique entre rochers affleurants et herbes folles masquant le relief. Un peu d'attention ! On retrouve un espace moins perturbé pour continuer sur l'arête. Après être descendu d'une centaine de mètres, voici que l'on dépasse la cabane du berger (et de la bergère..., 30mn, 1420m). On poursuit tout droit pour effacer un premier mamelon puis contourner le deuxième par sa D (La Grand-Plaine à 1516m) avant de rejoindre le col Puzaou (35mn, 1440m). On repart en montée pour franchir une nouvelle bosse derrière laquelle se trouve le large plateau herbeux duquel on va pouvoir descendre en direction de la vallée de la Roanne (25mn, 1420m, cairn et poteau indicateur officieux).

Enfilade des crêtes de la montagne de Couspeau jusqu'aux Trois Becs

Le départ du sentier de descente n'est pas évident à repérer au milieu des herbes folles (et qu'il n'y a pas énormément de monde qui s'y engage...). Il est orienté pile poil au N, traverse à flanc un pré avant d'entrer en forêt et devenir beaucoup mieux marqué. Après le parcours en forêt à mi-hauteur sur la RD d'un profong thalweg, place à un maquis de genêts et de genévriers où par endroits la pente se fait plus affirmée. On atteint le hameau ruiné des Pradaux (30mn, 1075m, source). On retrouve le GRP du Tour de la Vallée de la Roanne balisé en jaune-rouge et on l'emprunte sur la G jusqu'au poteau suivant se situant au moins 30m plus loin... Encore à G pour passer à proximité du hangar (abri possible) avant d'explorer tous les fonds de combes (nombreuses sources) qui se présentent en direction de Rochefourchat, la commune de France la moins peuplée avec un seul habitant identifié au dernier recencement... (35mn, 850m, chapelle). Retour au col de la Chaudière en suivant une piste automobile qui elle aussi explore le fond de toutes les combes E de la montagne de Couspeau couvertes d'une végétation luxuriante. On passe au col Jeannin (30mn, 1020m) puis on poursuit la montée, agrémentée de belles vues sur le Glandasse, le Dévoluy et sur le fond de la vallée de la Roanne.

Les marnes du col de la Chaudière

On franchit une épaule (30mn, 1160m) de laquelle les Trois Becs se présentent à leur avantage. On poursuit par une descente en lacets serrés vers Bougeon (30mn, 990m). Il s'ensuit la traversée du ruisseau de Courence où, 100m plus loin, il convient de quitter la piste et emprunter le petit chemin qui démarre à main G, s'insinue entre les buissons, un peu humide aussi, et qui, en traversant de nombreux espaces colonisés par les marnes, conduit au point de départ de ce matin. C'était pas beau ?

012bis.gif     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau