[Rhône-Alpes] La forêt de la Roanne et la vallée de la Coulance

8h de marche / 26,5kms / +1500m / -1500m (possibilité de découpe en 2 tronçons, voir fin de topo)
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3138 OT Dieulefit - St-Nazaire-le-Désert - Forêt de Saoû
Départ : Village de la Chaudière (10kms au S de Saillans)
Arrivée : Village de la Chaudière

Diaporama

Circuit foret roanne         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte principale au format PDF    

Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte annexe (variante en 2 jours) au format PDF

Je vous propose une (très) belle (et longue...) randonnée en boucle (lire le billet d'introduction juste au-dessus). L'itinéraire est en grande partie tracé au-dessus de la vallée de la Coulance, cette petite rivière qui prend sa source dans les marnes du col de la Chaudière. On emprunte des sentiers plus ou moins balisés mais toujours correctement viabilisés. Et même certains d'entre eux, je pense à la montée vers le col Trépalon, ne doivent pas être intensément utilisés... On dispose en maints endroits de belles vues, par exemple au passage des cols et des crêtes, au NE sur les remparts S du Vercors (But de Saint-Genix, Montagne du Glandasse, Grand-Veymont et Jocou) et aussi sur le Dévoluy avec le proéminent Obiou qui émerge de la vallée du Trièves occultée partiellement par la plateau de la Servelle. Tout ça c'est en direction des Alpes car côté NW la barrière des Trois-Becs réduit la vision des grands espaces (on se contentera des superbes falaises...) et côté SW la montagne de Couspeau étire sa crête altière plus de 1000m au-dessus du pays au sein duquel on va évoluer. Ce pays, parlons-en : quelques hameaux, quelques fermes d'altitude desquels on dispose de panoramas exceptionnels de beauté sur les reliefs perturbés de ces Préalpes, et avant tout une Nature omniprésente à peine colonisée par quelques pistes forestières et chemins séculaires qui y ont été tracés.

Au départ de la Chaudière (les Trois-Becs)

Du parking à l'entrée du village de la Chaudière à 890m, on s'en va traverser le village en suivant le balisage jaune et rouge du GR de Pays du Tour de la Vallée de la Roanne. 200m après avoir dépassé la dernière maison on laisse les marques jaunes et rouges descendre sur la droite alors que l'on poursuit sur un chemin tracé dans les pentes détritiques calcaires à mi-hauteur de la vallée de la Coulaure en direction de Valcourte. Le sentier en légère descente parcourt tous les fonds de thalwegs qui veinent la face S du Serre de Monfort. En se retournant, le Veyou et Roche Rousse appartenant au massif des Trois-Becs ferment l'horizon. Au croisement de chemins de Valcourte (30mn, 725m, cairn), on incline la marche sur la G pour passer près d'une source non aménagée en préalable à une grimpette un chouia redressée en direction du N en bordure du thalweg issu du col de la Baume. Un peu avant de rejoindre la crête, on atteint un croisement de sentiers en forêt de chênes (35mn, 960m) au niveau duquel on se dirige à main D. On descend un peu avant de reprendre une marche étale à la cote 890. Au lieu-dit "Les Sadous" (25mn, 895m), on laisse partir dans la pente un sentier alors que l'on poursuit tout droit jusqu'à rejoindre une chapelle (5mn, 840m, abri possible). Dos au bâtiment on revient en arrière sur une centaine de mètres pour partir sur la D (chemin marqué d'une croix-rouge.jpg).

La vallée de la Coulance lors de la descente sur Les Gleizolles

On descend traverser un petit ruisseau et on poursuit en face. Au lieu-dit "Le Maupays" (20mn, 895m), faire bien attention à ne pas poursuivre sur l'évident sentier en face mais à tourner sur la G puis de suite à D pour s'en aller prendre un sentier en encorbellement tracé au pied des falaises de la montagne de Faraud. A l'arrière, on retrouve la vision du Veyou mais aussi, nouveauté, celle du Signal, le pic central des Trois-Becs. Sur la droite, de l'autre côté de la vallée de la Coulance, émerge la montagne de Couspeau. On évolue sur un sentier rocailleux quasiment en courbe de niveau puis on traverse dans le sens de la longueur un pré d'herbes folles (15mn, 830m, bergerie). Au-delà, on commence à descendre avant que le sentier ne change de direction (d'une orientation NE il va passer au SE puis au S) pour désescalader le coteau à hauteur en RD d'un thalweg sablonneux bien creusé. On atteint le hameau de Brachet (40mn, 470m, source). On se réfère aux indications de la pancarte "parking" pour retrouver la route goudronnée à l'W du hameau des Gleizolles. On suit la route vers la D pour passer en contrebas du hameau de Brachet. On poursuit jusqu'à traverser un parking (panneau explicatif de la Grotte des Sadous et sa particularité d'héberger nombre d'espèces de chauve-souris) avant de s'élever sur une piste stabilisée en lacets en direction de la ferme des Faures. Quelques centaines de mètres avant d'atteindre la ferme, on poursuit tout droit pour rentrer dans une pinède par un large chemin qui prend au milieu du lacet de la piste, celle-ci poursuivant son ascension sur la gauche. Le chemin, une ancienne piste ?, par moments un peu envahi d'herbes folles, remonte en RD du thalweg, propose un premier lacet sur la G puis un deuxième sur la D et enfin un dernier sur la G (1h, 825m). On poursuit 300m en montée jusqu'à un virage à angle droit. 100m plus loin, on s'engage franchement à D pour emprunter le seul sentier permettant de rejoindre le col Trépalon. Le parcours est étale, passe sous une impressionnante aiguille calcaire et monte jusqu'à croiser une piste stabilisée qui arrive d'en haut (20mn, 915m, non référencée sur IGN). On suit cette piste sur la D. On entre dans une propriété (bien refermer la clôture) et on atteint le large col de Trépalon (10mn, 950m, élevage d'alpagas et de lamas, arrivée de la piste communale de Pradelle).

Alpaga au col Trépalon

Là-haut, la vue s'ouvre au N sur les hauts plateaux du Vercors et au S sur l'enfilade de la vallée de la Roanne. Comme on dit "Y'a pire comme panorama..." Au-delà du col on poursuit sur la piste qui continue de monter légèrement au S (carte et site IGN pas mis à jour suite à la création des enclos). Après 300m, sur une plateforme (5mn, 1000m), on tourne franchement sur la D pour suivre un chemin qui longe la clôture de l'enclos avant de trouver, juste derrière une barrière, le sentier originel balisé en jaune et interrompu entre ici et le col. On descend à G sur une piste d'abord en forêt puis à découvert jusqu'au hameau de l'Aribat (30mn, 800m) duquel la vue sur les Trois-Becs se déguste en totalité. On contourne les maisons par leur droite en restant sur la piste puis on remonte légèrement en passant non loin de la chapelle de Notre-Dame pour atteindre un collet (10mn, 840m). Ici, on délaisse la piste principale pour partir sur la piste forestière Jacques Eymieux sur la D et, 30m plus loin, on trouve à main G le confidentiel "chemin des écoliers" qui va permettre de rejoindre Rochefourchat sans perdre trop d'altitude. Le chemin, bucolique à souhait, contourne une "butte" et rejoint le RG du ruisseau de Chaune que l'on remonte sur 200m avant de trouver un passage au sec pour le traverser. En face, on fait l'ascension d'une butte de terre pour trouver juste derrière une piste, piste que l'on suit à G en montée régulière jusqu'au village de Rochefourchat (30mn, 850m). Dos à l'église de Rochefourchat, on emprunte la piste supérieure en direction du NNW. 

Sur la piste entre Rochefourchat et le col Jeannin

On s'élève dans les pentes de la montagne de Couspeau jusqu'à franchir le col Jeannin (35mn, 1018m). On continue pendant 400m sur cette même piste avant de suivre celle qui part en descente sur la D. On en égrene la (longue...) série de lacets avant de passer devant la ferme de Gauze (35mn, 840m). On passe au-dessus d'un ensemble de bâtisses avant de poursuivre sur la G jusqu'à une fourche de pistes où l'on emprunte celle de D pour aller traverser le thalweg. De l'autre côté, on s'élève tranquillement jusqu'au col de Bauras (10mn, 887m) où l'on retrouve une piste forestière. On continue l'ascension vers la G pour passer à la cote 950 et trouver une portion étale avant une descente jusqu'au lieu-dit "Les Hoirs" (30mn, 870m, on retrouve ici l'itinéraire tracé en orange sur la carte principale). On y retrouve le balisage jaune-rouge du GR de Pays du Tour de la Vallée de la Roanne. Il ne reste plus qu'à suivre la piste en descente vers la D pour passer une habitation (10mn, 850m). Un chemin gazonné prend la suite de la piste pour aller traverser le ruisseau juste au pied des marnes de la Chaudière (5mn, 815m) avant de remonter en face jusqu'au poteau indicateur en contrebas du village (5mn, 870m). A G pour retraverser le village et retrouver le parking (5mn, 890m, bar-restaurant). Belle bambée, non ? Mais loin d'être inintéressante...

Si 8h de marche vous rebutent, il y a possibilité de couper le circuit en deux en laissant la voiture au col Trépalon (suivre la piste qui démarre dans la vallée de la Roanne à Pradelle) et en faisant étape à mi-chemin au gîte d'étape du col de la Chaudière (compter 30mn de plus pour rejoindre le gîte à la fin de la 1ère étape et 30mn le lendemain pour atteindre le village au départ de la 2ème étape). Dans ce cas, il est préférable de suivre l'itinéraire (tracé orange sur la carte principale) qui emprunte la piste depuis Rochefourchat jusqu'à Côte Chaude (les marnes de couleur anthracite) puis à G en direction des Trois-Becs jusqu'à atteindre la RD156. Une fois sur la route, on la suit sur la D jusqu'à l'embranchement de la route privée qui démarre à G de la route (portail monumental à franchir) bien avant d'atteindre le col proprement dit. On rejoint les bâtiments où est proposé le gîte d'étape (10mn, 1065m, chambres et tentes marabout, demi-pension possible sur commande, personnel très accueillant, un bonheur quoi ! Et une vue sur le pays de Bourdeaux à nulle autre pareille..., tel : +33 475768796). Le lendemain matin, on sort par le haut de la propriété pour rejoindre le chemin des Trois-Becs par le Pas de Siara. On tourne le dos aux falaises pour descendre sur la D et traverser le parking. On suit ensuite la RD156 vers la G jusqu'après le pylone télécom et l'on s'engage à D sur une piste stabilisée qui descend jusqu'au parking à l'entrée du village de la Chaudière.

012bis.gif     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau