[Drôme] Dieulefit - La chapelle Saint-Maurice

3h20 de marche / 12kms / +700m / -700m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3138 OT Dieulefit - St-Nazaire-le-Désert - Forêt de Saoû
Départ : Dieulefit (parking camping Huttopia au NW du bourg)
Arrivée : Dieulefit

Diaporama

Chapelle saint maurice 3h20 13kms 700m 700m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Poursuite de la découverte de la région montagneuse qui ceint le bourg de Dieulefit. Après avoir effectué le circuit qui enchaînait les ascensions de la montagne des Ventes et du Roc à l'E, là, on va explorer le côté W en effectuant une randonnée en boucle sur la montagne de Saint-Maurice. Ce circuit doit être souvent réalisé à la belle saison d'été, entre autres par les vacanciers qui ont élu domicile au camping situé à l'entrée de la combe, entre la Montagne à droite et la crête des rochers de Saint-Maurice à gauche. A voir le nombre d'avertissements "en cas de secours, appelez le 18 ou le 112" placardés tout au long de la montée, les acteurs locaux de la randonnée (et les secours...) savent bien qu'il n'y a pas que des habitués de la randonnée qui s'y mesurent. Au printemps, la randonnée officielle balisée en jaune est déjà un régal : montée par la montagne, redescente depuis la chapelle (facile) ou depuis les antennes (plus difficile). Topo officiel sur le site drômeprovencale.fr Les vues périphériques depuis les différents belvédères proposés sont très étendus : depuis le champ de lavande de la montagne Saint-Maurice vers l'E et le SE, depuis la chapelle vers l'E, le N et l'W, et depuis les antennes vers le N, l'W et un peu de SW. Et le S, me direz-vous ? Eh bien, une simple vision de la vallée du Jabron fermée par le Mont-Rachas dans la première partie de la montée. C'est bien peu ! A moins que..., non, non, bon d'accord, je vous entraîne sur le sentier (privé ? passage toléré ? seulement hors saison ?... en tout cas superbe) qui relie la plateforme sur laquelle sont érigées les antennes au col du Pertuis en suivant peu ou prou la crête des Rochers de Saint-Maurice. Pendant une grande partie de la liaison qui se déroule en rebord de la falaise, on disposera à nos pieds d'une vue plongeante sur la plaine drômoise de Pont-de-Barret à Montélimar avec en complément l'enfilade des falaises qui dominent Eyzahut (voir le topo La montagne du Poët) avec leur point culminant au Serre Gros. Un régal !

La carriere des Vitrouillères

Avant de se rendre au point de départ de la rando, il convient de faire un détour par l'ancienne carrière d'argile des Vitrouillères exploitée dès le XVe siècle ! Possibilité d'un petit circuit en A/R pour se balader entre les falaises colorées du blanc cassé au rouge carmin (compter 20mn d'exploration). Puis on rejoint en voiture le lieu-dit "Les Graves" pour garer le véhicule à l'entrée du domaine Huttopia le long du grillage en bordure de la route d'accès au camping (parking privé). Au niveau du poteau indicateur à 470m situé à l'entrée du camping, on s'engage sur le chemin de Saint-Maurice pour franchir une barrière automatique. On poursuit en ligne droite au-dessus du camping avant de pénétrer dans la combe qui sépare les deux parties de la montagne de Saint-Maurice. On pourrait assimiler la conformation de paysage que l'on a devant les yeux à celle, en beaucoup plus modeste évidemment, du synclinal de Saoû lorsque l'on se trouve au parking de la forêt. Au poteau indicateur "Les réservoirs" (10mn, 510m), on laisse le large chemin de la combe (c'est par ici que l'on reviendra si l'on choisit de descendre de la montagne par l'un des chemins officiels...). On part à D pour remonter pendant 400m la piste (au départ, grille normalement ouverte). A l'intérieur de l'épingle à cheveux, on note le départ à G d'un chemin qui traverse une zone de bûcheronnage (balisage jaune) puis poursuit après 150m légèrement à G à flanc de coteau. A la cote 675, on vient tutoyer la piste au niveau d'un de ses larges virages et on poursuit au N sur le chemin.

Ascension de la montagne de Saint-Maurice

Belle vue à l'arrière sur la vallée du Jabron. L'ascension se poursuit jusqu'à la cote 800 où la pente devient très modérée alors que l'on côtoie le rebord de la falaise dominant le fond de la combe. On retourne en forêt pour reprendre quelques dizaines de mètres d'altitude et atteindre le poteau indicateur "Saint-Jaume" (55mn, 845m, piste). On continue à s'élever vers l'E sur le chemin tracé en sous-bois. On sort à découvert (5mn, 880m) en venant buter sur une piste qui longe un immense champ de lavande. Belle vue élargie de la montagne d'Angèle à celle de la Lance. On suit la piste au profil quasiment étale vers la G. Au poteau indicateur "La Combe" situé au coeur d'une superbe hêtraie (20mn, 910m), on laisse la piste partir vers les antennes et on monte à main D rejoindre le rebord de la falaise. On commence à disposer de belles vues sur le pays de Bourdeaux fermé à l'E par le synclinal de Saoû, les Trois-Becs et la montagne de Couspeau. On dépasse la borne géodésique 939m et on descend légèrement vers la plateforme sur laquelle sont érigées une croix en bois et un peu plus loin la chapelle Saint-Maurice (10mn, 932m, voir la légende de l'ermite Maurice ici). C'est un bien bel emplacement qui permet d'embrasser du regard un espace compris entre la vallée du Rhône du côté de Montélimar à la montagne d'Angèle. Ca, c'est pour les reliefs proches car, au second plan, on peut distinguer au N la montagne de la Raye au-dessus de Valence et aussi le plateau d'Ambel dans l'enfilade du col de la Chaudière qui sépare les Trois-Becs de la Montagne de Couspeau.

La chapelle Saint-Maurice

Dos à la chapelle, on descend côté S en forêt pour retrouver un peu plus bas la piste au carrefour des Trois-Pins (pour rejoindre le sentier de descente officiel, le "facile", prendre à gauche sur 200m puis à droite pour une descente en forêt). On suit la piste vers la D jusqu'à la plateforme où sont érigés les pylônes télécom (20mn, 955m). On EVITE de traverser la pelouse car elle recèle d'une plante protégée, l'anémone pulsatile rouge et il ne faudrait pas mettre en danger sa survie plus que de raison en traversant insidieusement cette pelouse. Suivons donc les chemins balisés par de nombreux panneaux indicateurs. Le poteau indicateur planté au pied des antennes marque le départ du deuxième sentier officiel de descente vers la combe : ce sentier appelé le "chemin du Cochon" est plus "difficile" que celui évoqué auparavant en forêt (pas mal pentu et caillouteux). La poursuite de l'itinéraire proposé s'effectue "hors des sentiers battus" (sans balisage mais sur un excellent chemin). C'est celui qui part traverser la prairie en direction du SSW. Après un départ plutôt étale pendant lequel on va pouvoir tranquillement admirer à main gauche les Dentelles de Montmirail et à sa gauche le Mont-Ventoux, on va évoluer en permanence en up / down au gré des replis du terrain proposé par cette crête des Rochers de Saint-Maurice.

Sur le sentier de crête entre les antennes et le col du Pertuis

On contourne par son versant S le mamelon coté 958 sur IGN avant de redescendre franchir un collet. Puis le chemin trace son sillon au milieu des buis (ici pas mal ravagés par la pyrale laissant les rameaux des buissons exangues) et poursuit en forêt plutôt côté S du fil de la crête. Au niveau d'un emplacement "relativement" dégagé, pas mal de croix jaunes ont été dessinées sur les arbres. C'est ici qu'il faut quitter le chemin étale qui semble se poursuivre en forêt pour monter à main droite rejoindre le bord de la falaise et ses pelouses à l'herbe rase. On atteint peu après le sommet du Gros Moure à 969m. Côté N les falaises tombent à pic sur une hêtraie qui tapisse les coteaux S du pays de Rochebaudin. Vers l'W les falaises se poursuivent au-delà du proche col du Pertuis par le sommet de Serre Gros, le point culminant de la montagne du Poët. A l'opposé, vers l'E, c'est le synclinal de Saoû et la montagne de Couspeau. En tout cas, un bien bel endroit où il fait bon se poser et réviser sa géographie drômoise... Il ne reste plus qu'à rejoindre le col du Pertuis par une descente sur le chemin recouvert de feuilles mortes. Au col (30mn, 885m), on croise le GR de Pays du Tour du Pays de Dieulefit balisé en jaune-rouge. C'est en le suivant sur la G que l'on va commencer la phase de descente vers Dieulefit dans une superbe hêtraie, descente très (trop ?) tranquille... Ce n'est qu'après le grand virage à D, tout en haut de la Combe Luce, que l'on va trouver un sentier présentant une belle déclivité, qui plus est très caillouteux. Et cela jusqu'en bas ! On finit par une portion de piste stabilisée qui dessert quelques habitations et on se retrouve rapidement au lieu-dit "Les Graves" (45mn, 470m).

Retour au point de départ

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire