[Ardèche] Roc de Gourdon (boucle N et sommet)

6h15 de marche / 20kms / +710m / -710m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 2937 OT Privas / Vals-les-Bains
Départ : Aire de repos sur RD104 (1kms au NE du col de l'Escrinet)
Arrivée : idem
Bien que la ligne d'autocars n°73 qui assure le service entre Valence TGV, Privas et Aubenas propose de nombreux passages tout au long de la journée, il n'est malheureusement pas possible de compter sur ce transport régional pour se rendre au départ de la randonnée au col de l'Escrinet de manière un peu plus respectueuse de la nature que celle qui nous oblige à utiliser sa voiture. La raison ? Il n'y a tout simplement pas d'arrêt prévu entre Veyras et Saint-Etienne-de-Boulogne. Quelle incurie de la part de nos édiles qui se prétendent être "au service du public" !

Important : Cet itinéraire emprunte des portions "hors des sentiers battus" traversant des plateaux occupés à l'estive par des troupeaux. Afin de ne pas les déranger en pleine saison, il est préférable de réaliser ce circuit hors des périodes de pâturage. Prévoyons d'y passer entre novembre et mai...

Les autres randonnées du coin : Plan

Explications sur la géologie du coin : Roc de Gourdon

Diaporama

Carte boucle n roc de gourdon 6h15 20kms 710m 710m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Cette randonnée en boucle a pour cadre la micro-région qui s'inscrit entre les bassins de Privas à l'E et d'Aubenas à l'W. C'est une zone de "montagnes" et de landes dégagées qui permettent au regard de porter bien loin, du Mont-Ventoux au Tanargue. Elle a connu de gros bouleversements géologiques durant ces derniers 500 millions d'années comme en atteste la présence de serres, de rocs, de tables aux socles basatiques en forme de tuyaux d'orgue. Entre surrection, inversion et rabotage, on peut dire qu'il s'en est passé des évènements par ici ! En exécutant ce circuit, on aura la possibilité de fouler le sommet du roc le plus emblématique du coin, celui de Gourdon au pied duquel, dit-on, les armées de César seraient passées lors de la Guerre des Gaules. Parsemés dans l'espace, on traversera des hameaux "restés dans leur jus" ardéchois avec ces constructions massives bien restaurées dans l'esprit et on arpentera des chemins de mémoire souvent bordés de "murettes" chères à Jean Ferrat (dans sa chanson La Montagne...). Ici aussi, la châtaigne est présente, peut-être un peu moins que dans les vallées de l'Orsanne, de l'Auzène ou de l'Ouvèze, mais elle a nourri pendant des centaines d'années les populations agraires qui vivaient quasiment en autarcie dans ces paysages si attachants que l'on peut aujourd'hui traverser en suivant les nombreux sentiers historiques préservés et réhabilités pour nous les randonneurs. Merci une fois de plus aux acteurs du tourisme ardéchois !

Au matin, panorama sur la vallée de la Drôme depuis le col de l'Escrinet

Du parking de l'une des aires de repos qui se trouvent le long de la RD104 entre les cols de l'Arénier et de l'Escrinet à 695m d'altitude, on suit la route à grande circulation vers l'WSW. Après 200 ou 300m (selon le parking choisi...), on incline sur la D pour suivre brièvement la RD122 sur une centaine de mètres afin de passer devant la belle bâtisse de la "Grange Madame". Juste derrière, on trouve le départ d'une petite route goudronnée, le Chemin de Chabanne. On la suit pour évoluer en parallèle et un peu au-dessus de la RD104. Après avoir traversé le hameau de Chabanne, on rejoint le col de l'Escrinet en restant toujours à l'écart de l'intense trafic routier (25mn, 790m). On poursuit SW puis W sur une piste (balisage blanc-jaune) qui contourne par sa base le Serre de Suson. Vers 870m, on laisse partir à gauche un nouveau tracé de chemin vers Saint-Etienne-de-Boulogne puis on arrive à la ferme de Gourdon (30mn, 910m, poteau indicateur) pour disposer en se retournant vers le S d'une très large vue sur le bassin d'Aubenas. Côté N, c'est un peu différent puisque l'on est dominé par le superbe dyke volcanique du Roc de Gourdon aux falaises de basalte façonnées en forme de tuyaux d'orgue.

A l'approche de la ferme de Gourdon, le Roc de Gourdon côté S

Au niveau de la ferme, on va, en suivant la piste orientée à l'E, rejoindre le départ du sentier d'ascension du Roc de Gourdon. Il se trouve au niveau du col de Chabanne. Il s'inscrit entre le Roc de Gourdon au N et le Serre de Suson au S. On entre dans une propriété privée (voir avertissement préliminaire en début de topo...) pour suivre le chemin tracé à coups de machette au milieu des genêts et des buissons d'épineux, chemin qui s'élève "dré dans l'pentu" jusqu'à dépasser une petite cabane ruinée. On incline légèrement sur la G pour rejoindre la zone de faiblesse dans le rempart et par le franchissement d'une clôture au milieu des rochers éboulés on se retrouve sur la plateforme sommitale. Il suffit de se diriger vers la G en louvoyant entre les genêts pour atteindre le sommet (25mn, 1061m).

Au sommet du Roc de Gourdon (vue sur Aubenas)

Il n'est pas nécessaire de préciser que de cet endroit on dispose d'une vue circulaire sans entrave, à l'orient depuis le Mont-Blanc jusqu'au Mont-Ventoux en passant par les massifs de Belledonne, des Ecrins, du Dévoluy et plus proche de nous les plateaux du Vercors, le synclinal de Saoû, les montagnes d'Angèle, de Miélandre et de la Lance. Pfouh ! A l'occident, le relief est (un peu...) moins prononcé mais on reconnaît toutefois le Mont Mézenc, le Mont Gerbier-de-Jonc et plus au S le Tanargue. Sinon, à proximité, le regard s'attarde à retrouver le nom des sommets qui bordent les vallées vivaraises de l'Eyrieux, de la Glueyre, de l'Orsanne, de l'Auzène, du Mézayon et de l'Ouvèze (voir les topos de ces circuits dans la rubrique Randonnées en Ardèche classés par vallées).

De retour à la ferme de Gourdon sous le Roc

Après avoir dégusté ces somptueux paysages, on redescend par le même chemin et on se retrouve à la ferme (20mn, 910m). Après cette digression panoramique, on va reprendre le fil de l'itinéraire balisé en blanc-jaune pour opérer une large boucle autour du Roc de Gourdon côté N. La première étape aura pour but de rejoindre le col de Sarrasset : la piste en balcon que l'on suit évolue au pied du Rocher de la Table (là aussi, il y a quelques orgues basaltiques mais beaucoup moins remarquables que ceux du Roc de Gourdon...) puis elle effectue un large virage vers la D avant de descendre légèrement jusqu'au col (40mn, 834m).

A l'approche du col de Sarrasset

On traverse la RD122 pour suivre en face une piste herbeuse orientée au NW. Un peu plus haut, après que l'on ait négocié deux lacets, on se retrouve face à une fourche de chemins. On suit celui de D qui propose là encore un parcours en balcon au-dessus du bassin versant du ruisseau de Fromental. On explore le fond de la combe en passant sous les flancs du Rocher de Sarrasset et on atteint le croisement de sentiers du lieu-dit "Balay" (25mn, 864m, poteau indicateur, noter que l'on se trouve à 20m du tracé de la randonnée Autour de Saint-Julien-du-Gua). On poursuit tout droit en direction du hameau du Bouchet. Après avoir contourné le sommet de "La Truchette", on rejoint le goudron en amont du hameau du Bouchet. On le suit sur la D puis après 200m on tourne franchement à G pour emprunter la rue en impasse qui permet de rejoindre le hameau de Charrier (30mn, 670m).

Traversée du hameau de Charrier

On traverse le hameau aux maisons typiquement ardéchoises et restaurées avec goût pour suivre un large chemin herbeux qui descend rejoindre le fond du thalweg d'un des bras du ruisseau de Fromental. Un peu plus loin, au niveau du poteau indicateur "Chauchères" (5mn, 630m), on dispose de plusieurs possibilités pour rejoindre le col des Pierres de Faux, deux balisées et une non. On choisit celle de D, balisée, qui remonte dans une châtaigneraie exploitée. A mi-chemin (20mn, 765m), on rejoint une route goudronnée qui arrive du col de Sarrasset et que l'on suit vers la G pour atteindre le passage du col des Pierres de Faux (20mn, 793m). On va négocier les deux lacets de la RD260 qui ensuite suivra le fond de la vallée du Mézayon jusqu'à l'entrée de Privas (noter un très bref parcours commun sur 500m avec le circuit Le Serre de Pied de Boeuf).

Au col des Pierres de Faux

Juste avant de rejoindre la ferme des Faux (20mn, 750m, poteau indicateur), on quitte le goudron pour suivre à main D le chemin balisé en jaune et blanc qui s'en va franchir le Mézayon naissant. On évolue par la suite sur un large chemin forestier étale qui traverse la châtaigneraie du Bois de la Faye. D'ailleurs, ce chemin est très agréable à fouler puisqu'il propose un tapis de mousse, une attention bien agréable pour le randonneur qui termine sa randonnée. Lorsque l'on débouche dans le lacet de la piste stabilisée qui arrive du hameau de Chaumel, le balisage invite à poursuivre sur la G pour traverser une belle coulée basaltique en éboulis. Au moment où la piste se poursuit en contrebas vers la ferme de Pallières (30mn, 720m), on poursuit tout droit au SW pour passer au pied des ruines de la bergerie de Palières juste avant de traverser le 1er bras du ruisseau de la Roche. A la cote 685, le balisage invite à poursuivre tout droit (et non pas à gauche comme indiqué sur IGN...) et par une petite remontée s'en vient franchir une épaule qui donne accès au 2ème bras du ruisseau de la Roche (25mn, 675m). Au virage suivant en épingle, le nouveau balisage invite à suivre la piste franchement vers la G. Deux possibilités :
1) suivre les marques blanches et jaunes qui permettent de rejoindre le hameau de La Roche, franchir le 3ème bras du ruisseau de la Roche avant de négocier 3 lacets et se retrouver sur une piste stabilisée qui remonte jusqu'à la ferme de la Vernelle.
2) ou alors, plus direct mais traversant une propriété privée, laisser le balisage pour poursuivre tout droit sur un chemin un peu emcombré de branches mortes, traverser un thalweg et pénétrer dans une prairie, prairie que l'on remonte à main D pour passer au large d'un hangar et sortir par la barrière à bestiaux derrière laquelle on retrouve la petite route qui arrive de la ferme de la Vernelle.

A l'approche du col de l'Escrinet, on traverse une belle coulée de basalte au coeur du Bois de la Faye

Une fois que l'on a rejoint la petite route goudronnée (20mn, 690m), on l'emprunte sur la D jusqu'à retrouver la RD104 entre les deux aires de repos. A droite ou à gauche selon le parking où vous aviez choisi de vous arrêter ce matin...

Randos jour 2     Autres randonnées en Ardèche et en Rhône-Alpes