[Ardèche] Les châtaigneraies de Beauvène

5h45 de marche / 17kms / +760m / -760m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 2936 SB Le Cheylard - Lamastre
Départ : Beauvène (à 20kms à l'W de La-Voulte-sur-Rhône)
Arrivée : Beauvène

Les autres randonnées du coin : Plan

Diaporama

Carte Beauvene 5h45 17kms 760m 760m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

Spéciale dédicace au créateur de ce circuit original, j'ai nommé mon camarade de randonnées Raymond Gautier, qui a su décrypter les itinéraires possibles de la région alors que c'était le black-out total sur les fonds de plans IGN ! Et pourtant, de la matière, il y en a : sur le terrain, on croise de nombreux sentiers balisés en blanc-jaune, le balisage officiel des sentiers de pays de l'Ardèche, et des poteaux indicateurs qui malheureusement ne proposent que les destinations finales alors qu'il ne serait pas totalement idiot d'y référencer la direction des lieux-dits sur lesquels se situent les poteaux suivants... Ca a l'air d'être une habitude dans ce département où il est commun de trouver sur un même poteau trois indications du même village dans des directions et bien entendu à des distances différentes... Mais par où passe-t-on ? Mystère et boule de gomme... Sympa pour le randonneur, qui tente à l'aide de la carte topographique, de décrypter un paysage et auquel on ne fournit pas les moyens ! Fin de ce billet d'humeur...

Sinon, cette micro-région autour de Beauvène, située un peu en retrait de l'axe principal de la vallée de l'Eyrieux, dispose d'atouts incomparables pour que la randonnée soit une réussite totale ! Et surtout en plein milieu du mois d'octobre alors que l'on ne peut pas faire autrement que de fouler des chemins et des pistes envahis par les châtaignes tombées à terre. Certes, on est dans la zone protégée "AOC Ardèche" au sein de laquelle il est interdit de ramasser les fruits. Mais nul n'est besoin de se mettre en infraction en pénétrant dans les propriétés privées pour glaner quelques fruits en souvenir de cette belle balade... Il y en a des tonnes qui recouvrent les chemins communaux et les routes, et pas que des petites ! Alors, il n'y a qu'à se baisser...

Le ruisseau de Boursout

Du large parking situé au bord de la RD120 qui traverse le village de Beauvène à 435m face au poubelles du tri sélectif (autres possibilités de stationnement en divers points du village), on descend le long de la route vers l'E pour passer en contrebas de l'église et trouver en face le départ du sentier de pays balisé en blanc-jaune à destination de Gluiras. On descend une petite ruelle aux grossiers pavés glissants entrecoupée par une série d'escaliers qui mène jusqu'à une passerelle qui enjambe la rivière du coin, le Talaron. En RD, on suit le petit chemin vers la G avant de traverser un ru qui descend du coteau sur une planche un peu vermoulue. On rejoint l'entrée d'une ferme ruinée avant de suivre le chemin d'accès vers l'W. On évolue en courbe de niveau jusqu'à Gallovesse (30mn, 360m) où l'on poursuit sur une piste gravillonneuse qui se transforme un peu plus loin en route goudronnée à l'approche du hameau de Dumas. On vient côtoyer le Talaron pour emprunter la RD264b sur 350m. Dans le virage serré vers la gauche, on franchit le ruisseau de Boursout et en RD on s'échappe du goudron pour suivre un chemin forestier en montée régulière dont on égrène les lacets. A la cote 440 devant une barrière à bestiaux, on incline sur la G dans le champ pour monter jusqu'à la ferme de l'Arbre (30mn, 495m). On y emprunte la route d'accès goudronnée jusqu'au croisement avec la route qui relie Extrémianoux à Anillon (5mn, 511m, poteau indicateur). Ici, le sentier "officiel" suit la route vers la droite (c'est une possibilité de raccourci et ce jusqu'à la ferme des Nicolaux...).

La ferme de Chaillac

Notre itinéraire par contre part sur la G en direction de Gluiras et suit la route goudronnée pendant une bonne centaine de mètres jusqu'à trouver à main D le départ d'un large sentier herbeux protégé par une barrière à bestiaux. On s'élève jusqu'à 620m pour franchir une seconde barrière et poursuivre tout droit en montée jusqu'à sortir à découvert un peu en dessous de la ferme de Chaillac (35mn, 670m). En se retournant, on peut contempler un large horizon sur la vallée de la Drôme d'où émerge le massif des Trois-Becs. On contourne largement les corps de bâtiment par leur G pour trouver à l'W de la propriété le départ d'un chemin qui sinue entre deux murets. Après 100m, on incline sur la D pour traverser une lande de genêts et pénétrer par une petite montée dans la pinède. On suit un vieux chemin puis on est améné à franchir une clôture. Une fois côté W de la clôture, on peut poursuivre tout droit sur le vieux chemin ou monter "dré dans l'pentu" sur la G hors sentier. La finalité des deux options est la même, rejoindre la maison ruinée de Rémy :
1) par le bas, on l'atteint en moins de 10mn après avoir traversé une tranchée dans la forêt dans sa partie basse sous la ligne THT (sentier non balisé tracé en pointillés sur la carte),
2) par le haut, ce sera un peu plus long et chaotique mais cela permettra de traverser hors sentier une vieille châtaigneraie à l'abandon où les troncs des arbres se dressent entre les rochers moussus éboulés.

Dans une châtaigneraie entre la ferme de Chaillac et Extrémianoux

Donc, par le haut, on va remonter le coteau à main G en suivant peu ou prou le muret de séparation avant d'incliner à D pour aller traverser vers 740m la tranchée de la ligne THT dans sa partie haute. Une fois de retour dans une forêt clairsemée, on va commencer à descendre modérément en biais pour chercher à retrouver le sentier que l'on a abandonné au niveau de la clôture. C'est à cette occasion que l'on va traverser la vieille châtaigneraie aux rochers moussus (25mn, 700m) et y découvrir de monstres fruits... Au-delà, on poursuit toujours en biais grosso modo vers l'W au mieux des possibilités qui s'offrent pour se rapprocher du sentier "officiel" non balisé. Ne pas descendre en dessous de la cote 690 au risque de rater la ferme ruinée et se retrouver dans une pente caillouteuse pas si sympathique que ça... A la maison ruinée de Rémy (10mn, 680m), on a retrouvé le sentier passant par le bas qui présente un profil étale sur une centaine de mètres en direction de l'W. Puis on s'attaque à une courte descente un peu affirmée qui permet de rejoindre un sentier qui arrive de la droite à la cote 625m. On poursuit à main G pour traverser un thalweg assez creusé que l'on va descendre pour atteindre une large piste (10mn, 610m). Encore à G au NW en courbe de niveau puis en descente pour retrouver une nouvelle piste caillouteuse (c'est le support du sentier de pays qui arrive de la ferme de l'Arbre) et très vite la route goudronnée en contrebas à l'entrée du village d'Extrémianoux (15mn, 520m).

Extrémianoux

A la fourche de routes, on suit celle du haut (balisage blanc-jaune, parfois intermittent, jusqu'à Beauvène) en direction de la ferme des Nicolaux. A l'approche de la ferme, plutôt que de rester sur le goudron, on trouve à main G le départ d'un sentier coupe-lacet (5mn, 555m, poteau indicateur) qui conduit en aval de la bâtisse (5mn, 600m). On dépasse la ferme pour s'engager sur une piste agricole qui vient buter sur une barrière à bestiaux. En montant sur la G puis de suite sur la D on poursuit en montée régulière vers le SW sur un large chemin forestier pavé tracé sous les frondaisons de châtaigniers et à hauteur en RD du ruisseau de Boursout. Le balisage invite à monter davantage en tournant franchement à G (20mn, 660m). Après deux ou trois lacets, on finit par rejoindre le lieu-dit "La Freydeyre" aux alentours de 770m. Ici, le chemin va incliner sa course sur la D pour franchir successivement deux branches du ruisseau de Boursout avant qu'il n'atteigne la ferme du Don (5mn, 765m). Il poursuit au NNE puis tourne à l'W et revient N après avoir traversé la troisième branche du ruisseau de Boursout. Par une remontée à la pente maîtrisée, on rejoint la ferme de Haute Vialle (20mn, 765m) où on laisse partir à droite la piste stabilisée alors que l'on s'en va à main G traverser la cour de la ferme. Au N du bâtiment principal, on trouve le départ du sentier d'Avertoux. Au pied mais à bonne distance du pylône télécom qui coiffe le mamelon à main gauche, on peut s'octroyer une légère digression pour effectuer une traversée des prairies afin de disposer de vues panoramiques sur les vallées du Rhône et de la Drôme à l'E et sur les moutonnement des montagnes deu Vivarais au N.

Sur les prairies de la ferme de Haute Vialle

On descend la prairie par à-coups pour reprendre le fil du chemin. A 755m, on laisse la piste tourner à droite alors que l'on poursuit tout droit vers l'W sur 200m pour atteindre le croisement de chemins du lieu-dit "Riou Meyna". On incline sur le sentier de D pour retrouver un peu de goudron au niveau de la ferme de La Grange (25mn, 700m). A D sur 100m puis à G jusqu'au centre du hameau d'Avertoux (5mn, 660m). De la route, belle vue à l'orient sur la muraille du Glandasse éloignée de plus de 80kms, et pourtant si proche... Au coeur du hameau d'Avertoux, on poursuit à D sur la route goudronnée pour aller traverser celui de Cheynac et emprunter à la sortie NE la route qui descend sur la D.

Une grange à Cheynac

Après 100m, un poteau indicateur (20mn, 585m) invite à emprunter sur la G le petit sentier herbeux balisé en blanc-jaune qui s'en va contourner un champ clôturé avant de venir croiser en forêt une route goudronnée. On poursuit en face en descente maîtrisée et à nouveau dans une belle forêt de châtaigniers. On est sur le "chemin des Ecoliers" ; on imagine le nombre de gamins des fermes disséminées dans la montagne qui l'empruntaient chaque jour pour rejoindre l'école de Beauvène. Que de galoches ont dû s'user sur cette sente ! On s'en vient rejoindre le bord du Talaron (25mn, 395m). Il ne reste plus qu'à suivre le petit chemin en lacets pour passer à proximité du four banal et emprunter sur lla G la route d'accès à une maison afin de retrouver le goudron de la RD120 un peu au NW du parking (15mn, 435m).

Retour vers Beauvène

Randos jour 2     Autres randonnées en Ardèche et en Rhône-Alpes

Commentaires

  • GAUTIER
    • 1. GAUTIER Le 03/11/2020
    PIERRE
    UN GRAND MERCI POUR CE RECUEIL
    BON DESCRIPTIF
    BEL OUVRAGE OU JE ME SUIS REGALÉ ..
    AMITIÈS

    RAY