Sur place

Comment y aller

Deux compagnies low-cost Transavia (filiale d'Air France-KLM) et easyJet desservent Marrakech en 3h de vol depuis Paris pratiquement chaque jour. En achetant les billets trois à quatre mois à l’avance et en étant flexible sur les dates, l’aller simple se négocie sous les 60€ pour un service à bord correct mais sans fioritures… Le circuit proprement dit démarre à Imlil, le « Chamonix » marocain situé à 60 kms au S de Marrakech. Si on ne veut pas perdre trop de temps dans les correspondances de bus, il est préférable de s'y rendre en taxi. Le trek se termine à Tamraght duquel il est aisé de rejoindre Agadir en grand taxi. Retour sur Paris en avion depuis Agadir, mêmes compagnies et prix similaires que pour Marrakech. Important : on peut s’échapper du circuit à de multiples endroits : on emprunte des grands taxis dans les villages à destination des villes situées dans les vallées (Amizmiz par exemple). Entre autres, au niveau de la cuvette d’Argana (Timezgadiouine plus précisément) , il est possible de rejoindre Marrakech ou Agadir soit par d’autres grands taxis ou en bus.

Logement et nourriture

Ravitaillement (souvent sommaire) dans les villages traversés avec un risque de manque de produits frais (légumes, fruits, viande,...) à moins d’avoir la chance de tomber sur le jour du souk (marché hebdomadaire de village). Dans les gîtes d’étape (il y en assez peu sur ce circuit à l'exception de Tizi Oussem, Tisgui et Ameslane), on dispose dans la majorité des cas sur demande d’un repas roboratif. Un seul hôtel à prix abordable sur le chemin, l’hôtel Zolado à Tazarine.

Lorsque l'on arrive au Maroc par avion, on se trouve à l'aéroport sans cartouches de gaz. Si la cartouche C206 ce Camping-Gaz perçable ne pose pas de problème à trouver même dans les boutiques des villages, il n'en est pas de même pour les autres modèles à valve. On ne pourra s'en procurer qu'à Marrakech et vraiment pas partout ! Une adresse : le magasin qui se trouve 25m à l'intérieur des souks sur la gauche de la place Jemaa el-Fna (dos à la Koutoubia) à proximité du pépiniériste.

Bonne nouvelle : on trouve de l’eau partout et même lors de la traversée des plateaux de la dernière semaine (privilégier les sources, quand il y en a… et utiliser systématiquement des pastilles purifiantes).

Points d'intérêt

Ce circuit n’emprunte pas de sentiers « balisés ». Il se déroule en moyenne montagne avec deux incursions sur les sommets de l'Erdouz à 3535m et du Ras Moulay Ali à 3349m (ascensions optionnelles, on peut même aisément ajouter l’Idget ou l’Idoudan à la liste des courses). Les paysages que vous rencontrerez au cours de ce périple sont variés et en tous les cas splendides ; ils atténueront l’impression de longueur de quelques étapes. Les grosses journées (chaleur ou dénivelée importantes) sont souvent suivies de périodes de récupération prenant la forme d’une journée de marche réduite à la seule matinée. Une certitude, vous serez bien loin du grand flux touristique qui sature l’axe Imlil – Toubkal. Des grands moments de solitude contemplative au passage des cols, le bonheur de « faire » un sommet à soi tout seul, la gentillesse des villageois ou bergers que l’on rencontre dans la montagne… tout contribuera à vous persuader de la nécessité de revenir découvrir d’autres portions de l’Atlas marocain, et pourquoi pas sur les tronçons des Grandes Traversées précédemment réalisées comme la GTAM n°1 Agouti-Imlil, GTAM n°2 Imilchil-Hadida ou GTAM n°3 Midelt-Bou Taghar. Cette GTAM 4e du nom est sûrement la plus étonnante de toutes. Endurante mais assurément pas infaisable, elle vous permettra de parcourir de nombreux espaces habités « de manière raisonnable », c'est-à-dire avec des villageois et des bergers concernés par la pérénisation de leur présence dans ces vallées et sur ces plateaux. En tout cas, pour moi, la traversée la plus complète des 4, mais pour dire cela il faut toutes les réaliser.

Arrivée sur la plage de Taghazout (Hussein, Pierre, Jean-Marc, Hussein, Mohamed et Jacques)

Commentaires (1)

1. François Adoneth 19/08/2017

Bonjour,

Nous sommes un couple de trentenaire, et nous envisageons de partir une semaine au maroc en trek mi septembre. Nous avons parcouru attentivement votre site internet plein d'informations intéressantes. Nous sommes habitués à la randonnée en montagne et cherchons quelque chose de relativement sportif. Auriez-vous un itinéraire à nous suggérer? Nous aurions souhaité passer par un guide indépendant, connaîtriez-vous quelqu'un qui pourrait nous prendre en charge?

D'avance, merci.

Bien cordialement,

François Adoneth

Ajouter un commentaire