Sur place

Comment y aller ?

De Paris, EasyJet vient de mettre à son catalogue une liaison aérienne quasi quotidienne pour Agadir. La bonne aubaine ! En s’y prenant un peu à l’avance, on peut disposer d’un vol depuis Paris-CDG à moins de 80€ A/R. Puis de l’aéroport d’Agadir à la région d’Ait Abdallah, 3h de voiture en grand taxi. Le départ de la randonnée s’effectue à 15 kms au N du village d’Ait Abdallah. Au retour, on peut envisager une journée farniente à Agadir, les hôtels, vides de touristes à cette période, n’attendent qu’à vous ouvrir leurs portes à un prix d’ami…

Logement et nourriture

Ravitaillement (souvent sommaire) dans les villages traversés avec un risque de manque de produits frais (légumes, fruits, viande,...) à moins d’avoir la chance de tomber sur le jour du souk (marché hebdomadaire de village). Un seul gîte d’étape recensé sur le parcours mais le dernier jour, donc tout en autonomie. On demandera aux villageois un emplacement où monter la tente sans oublier de dédommager le propriétaire des lieux… On trouve de l’eau partout dans les villages mais aussi dans les quelques sources mentionnées (utiliser systématiquement des pastilles purifiantes) au printemps c’est assuré, en automne cela dépend…

Points d'intérêt

L’Anti-Atlas se prolonge au nord jusqu’à Igherm. Rien ne vous empêche de coupler cette randonnée à une autre qui ferait le tour du Djbel Aklim ou celle de Tafraoute à Khemis Ait Moussa, en sens inverse de celle proposée sur le site. Nota : on rejoint Igherm en grand taxi et on pourra trouver des véhicules à Targa n’Touchka ou Khemis Ait Moussa pour repartir vers Ait Baha puis Agadir.

Ajouter un commentaire