[Rhône-Alpes] La forêt de Saou - Le Veyou par la Vèbre

6h de marche / 21kms / +1150m / -1150m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3138 OT Dieulefit - St Nazaire le désert - Forêt de Saoû
Départ : Forêt de Saoû, Parking de l'Auberge des Dauphins, 20 kms SE de Crest
Arrivée : Forêt de Saoû

Diaporama

Carte saou vebre veyou         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

Nouvelle incursion dans la forêt de Saoû pour une boucle d'envergure qui propose d'explorer les parties centrale et E de cet étonnant massif calcaire, ce vaisseau qui semble émerger du fond des océans préhistoriques. Tout au long de l'itinéraire on pourra apprécier des paysages contrastés : en premier lieu on sera immergé dans un océan de végétation limite primaire avant de sortir à "l'air libre" pour rejoindre le bord du coteau en haut du Pré de l'Ane, on fera l'ascension du point sommital des Trois Becs et son panorama de légende sur les Alpes du sud et on reviendra au point de départ en empruntant les pistes forestières créées pour les nécessités de l'exploitation du bois. Longue journée certes, mais si variée. Et pas de problème pour la réaliser en plein été puisque 70% du parcours est en forêt. Sympa non ? Toutefois n'oubliez pas vos réserves d'eau car c'est sec !

L'Auberge des Dauphins

Du parking de l'auberge des Dauphins à 470m, on rejoint le bâtiment en suivant une large allée vers l'E. On dépasse les constructions à présent restaurées par le département de la Drôme en poursuivant vers l'E jusqu'à entrer en forêt après avoir longé quelques champs inondés des rayons du soleil matinal. Profitez-en car... le soleil c'est fini pour au moins deux heures ! Voici que l'on remonte une gorge resserrée creusée dans les strates calcaires par la Vèbre (ruisseau à sec en été). L'ambiance devient un peu oppressante avec ces falaises qui se rapprochent les unes des autres et qui ne laissent que bien peu de place pour évoluer. En plus, il fait sombre... La végétation arbustive s'est composée des troncs de géant pour essayer de capter un peu de lumière, là haut, tout là haut. Au pied, les mousses colonisent le moindre morceau de bois.

En suivant les gorges de la Vèbre

On franchit un ressaut en haut de la Grande Combe à l'aide de 4 ou 5 lacets (1h05, 810m). Juste après, les falaises se font moins présentes, le soleil arrive parfois à percer dans la hêtraie. La montée se poursuit de manière soutenue sans excès. On atteint un espace plan, idéal pour une petite pause (50mn, 1115m). Un peu rasséréné, on suit à présent le fond d'un thalweg où les roches calcaires ont disparu et on sort enfin au grand jour, d'un coup, alors que l'on croise la piste support du GR9 (20mn, 1210m, lieu-dit "Virage du Pré de l'Ane"). On poursuit tout droit au milieu des herbes folles jusqu'à atteindre le rebord du plateau d'où l'on domine de belle façon le col de la Chaudière avec de l'autre côté du passage la montagne de Couspeau. Encore un petit effort pour monter à main G rejoindre le poteau indiquant le Pas de Siara (15mn, 1300m, possibilité de descente sur le col de la Chaudière).

Le Pas de Siara et le sommet du Veyou

Du Pas de Siara, grosse grimpette d'une centaine de mètres de dénivelée "dré dans'l'pentu" en direction du sommet avant d'incliner vers la G pour reprendre une pente un peu moins affirmée et rejoindre un bosquet de jeunes chênes (25mn, 1500m). Un panneau invite à quitter le chemin suivi pour partir à D emprunter le sentier qui parcourt la crête et permet d'explorer les trois sommets des Trois Becs. Aujourd'hui on se contetera du plus haut d'entre eux, le Veyou, dont on atteint le sommet par quelques zigzags serrés (20mn, 1589m). Vue époustouflante à 360° sur la région : si l'on commence par la vallée de la Gervanne au N et que l'on explore l'horizon dans le sens des aiguilles d'une montre, le regard croisera les Hauts Plateaux du Vercors (Grand Veymont et Mont-Aiguille), Belledonne, les Ecrins (de la Meije au Sirac en passant par la Barre des Ecrins), le Dévoluy (Obiou et Grand-Ferrand), au S, la montagne d'Angèle, la Lance et tout au fond le Mont-Ventoux, et retour par les plateaux agraires de Bourdeaux et Crest qui précèdent les monts d'Ardèche. Waouhhh ! C'est assez exceptionnel...

Panorama sur l'Oisans depuis le sommet du Veyou (Trois Becs)

On s'arrache à la contemplation en suivant le même chemin qu'à l'aller jusqu'au bosquet, puis on repasse au Pas de Siara et on descend jusqu'au virage du Pré de l'Ane (40mn, 1210m). A cet endroit, on va suivre vers la G le GR9 (blanc-rouge) qui emprunte la piste jusqu'à la Porte de Barry. On traversera le Bois de la Roche et le Bois Vert. On passera devant la bergerie de Bois-Vert (15mn, 1160m, eau annoncée non potable). A la Porte de Barry (30mn, 1060m), on laisse donc le GR9 filer à gauche vers Bourdeaux pour poursuivre sur la piste en contrebas, négocier un lacet serré et rejoindre le Refuge des Princes (30mn, 920m, abri possible, source très intermittente 150m en contrebas sur la piste non entretenue). On continue sur la piste stabilisée pendant 200m jusqu'au virage à droite où l'on s'engage tout droit sur le chemin forestier.

A la Porte de Barry

Un peu plus loin, on dépasse le sentier qui arrive du Grand Pomerolle (10mn, 850m, lieu-dit "Les Berches", voir topo). La descente un peu plus affirmée nous conduit à croiser la piste stabilisée que l'on avait quittée juste après le refuge (10mn, 730m). Encore de la descente en forêt jusqu'à la piste des Coupes (10mn, 640m). On continue vers la G sur le chemin qui démarre derrière le poteau indicateur. La suite n'est pas trop bien balisée mais avec quelques déductions (par exemple de choisir plutôt la descente que la montée...) on se retrouve à l'orée de la forêt devant l'un des deux champs que l'on avait longés ce matin. On poursuit sur la G et on incline à D au niveau du pont rococco pour rejoindre l'Auberge des Dauphins et au-delà le parking automobile (30mn, 470m).

012bis.gif     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau