[Provence] Calanques - Puget et Devenson

5h40 de marche / 17kms / +700m / -700m
Cartes topographiques IGN au 1/15000e Les Calanques ou au 1/25000e 3145 ET Marseille - Les calanques
Départ : Col de la Gardiole (embranchement sur la RD559 entre Marseille et Cassis puis 3kms de piste goudronnée ou arrêt "Carpiagne" du bus n°13)
Arrivée : Col de la Gardiole
Avertissement préalable : Prenez de l’eau en quantité pour la totalité de la randonnée !

Diaporama

Circuit Puget et Devenson     Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

Les Calanques qui viennent de se voir après une longue attente protégées par la création d’un parc naturel, s’étalent entre Marseille et Cassis. Vaisseau de calcaire intégral, le massif est parcouru de nombreux sentiers balisés permettant au randonneur de construire une foultitude de circuits de niveau plus ou moins dur. Même ceux qui qui conduisent au pied de parois d’escalade sont indiqués et balisés. Alors là, devant la paroi qui se redresse et dont l’ascension ne correspond pas à ce qu’il est venu chercher, il conviendra qu’il fasse demi-tour pour reprendre le bon sentier… Il laissera là les nombreux férus d’escalade en falaise qui apprécient ce type de rocher et s’adonnent à longueur d’année à leur passion. Comment savoir que tel sentier est praticable pour le randonneur et l’autre dépasse ses capacités ? Eh bien, sur le terrain, des itinéraires traversant le massif ont été balisés et ce balisage se retrouve dessiné sur la carte IGN au 1/15000e avec dans la marge l’indication du niveau requis :

          - 1 étoile, facile,
          - 2 étoiles, moins évident mais restant du domaine de la randonnée,
          - 3 étoiles, il convient de se méfier…

Cependant, contrôlez toujours que le sentier 3 étoiles n’est pas doublé d’un sentier 1 ou 2 étoiles sur la portion que vous voulez emprunter et dites-vous que c’est la moindre classification qu’il faut considérer. Un sentier 3 étoiles ne l’est pas sur la totalité de son parcours et de facto disposera de portions accessibles au randonneur.

A l'approche du sommet du Puget

Venir se garer au parking du col de la Gardiole (attention, n'arrivez pas trop tard car la route d'accès peut être fermée si le parking est plein ; il faudra alors vous garer le long de la RD559 et rejoindre le départ du circuit en suivant l'itinéraire 7 rouge... (compter 1h de plus au cumul horaire de la journée pour l'A/R). Idem si vous choisissez d'emprunter le bus n°13 de la ligne Marseille-Cassis qui vous dépose à l'arrêt "Carpiagne". Du parking à 260m, partir sur la piste caillouteuse plein W (balisage jaune) en direction du Mont Puget. On s'élève jusqu'à prendre pied sur un plateau de plaques de calcaire, un lapiaz (1h05, 520m). On poursuit à D (balisage jaune) avec comme point visé la deuxième bosse apparente sur la crête du Puget. On tombe alors sur des marques en pointillé vert arrivant de la droite du vallon de Sainte-Marthe (c'est le sentier d'accès au sommet depuis le col de la Gineste). On poursuit toujours vers l'W puis WNW pour atteindre les différents sommets du Puget (20mn, 563m), chacun d'entre eux proposant des vues plongeantes différentes, sur la calanque de Morgiou, sur la rade de Marseille, voire en partant vers le N en direction de l'aiguille Guillemin, sur le complexe universitaire de Luminy. Dans le lointain on distingue nettement l'autre sommet de la partie W des Calanques, le Marseilleveyre, qui a fait l'objet d'une précédente exploration.

Vue plongeante sur le bec de Morgiou

Retour au croisement de sentiers pointillé vert et jaune pour partir sur la D en descente RD du vallon de la Candelle jusqu'au col de la Candelle (35mn, 425m) où l'on croise le parcours commun des GR51 et 98 arrivant de la droite (de Marseille). A présent on va suivre les marques blanches et rouges des GR en descendant à main G traverser le fond du vallon de la Candelle avant de remonter en face sous les falaises du Cap Gros. Il s'ensuit un chemin étale maintenant en RG du vallon jusqu'à une grosse dégringolade sur une crête effilée face au rognon calcaire de la Grande Candelle. On traverse le col des Charbonniers (30mn, 270m). Du col, on dispose de belles vues plongeantes sur les falaises qui ceignent la calanque de l'Oeil de verre.

La Grande Candelle vue depuis le col des Charbonniers

On poursuit en face sur les GR pour une remontée suivie d'une descente qui conduit à une fourche de sentiers (30mn, 240m) : à gauche, le GR s'en va "tranquillement" rejoindre le puits de l'Oule en bordure du vallon des Charbonniers, à droite, le sentier n°8 vert propose de suivre au plus près le bord des falaises du Devenson proposant de nombreuses opportunités d'apprécier la verticalité desdites falaises. Partir sur la gauche permet de gagner à peu près 1h sur le temps de parcours de la journée, correspond à de la randonnée "pépère" mais on rate à tout jamais l'espoir de découvrir un paysage fantastique de verticalité ! Que choisir ? Un dernier coup d'oeil arrière à la Grande Candelle et on s'engage à D (balisage vert). Bien évidemment...

Les falaises du Devenson

Longer les falaises du Devenson ne représente aucun danger (sauf si un fort Mistral souffle en rafales...). La première partie est tranquille sur un large sentier quasiment étale. On atteint le bout de la crête au-dessus de l'aiguille de l'Eissadon. On dispose de vues splendides tant à l'W jusqu'au Bec de Morgiou qu'à l'E où le Bec de l'Aigle qui ferme la baie de Cassis est à son avantage, rutilant sous les rayons du soleil qui commence à décliner. C'est un peu beau ! Et puis, à nos pieds, cette surprenante aiguille cônique au nom bizarre, l'Eissadon, donne bien l'envie d'aller lui rendre visite, ne serait-ce que pour approcher les oiseaux qui se posent sur le faîte.

Les falaises du Devenson

La descente qui s'initialise sur la G est un peu chaotique avec plusieurs portions de désescalade sur des rochers patinés présentant quand même pas mal de marches taillées. Une quarantaine de mètres de descente avec au passage un ou deux pas de II (assurément c'est beaucoup plus aisé à monter...) et puis nous voici de retour sur un sentier qui conduit jusqu'à un collet (45mn, 110m) puis au fond du vallon à proximité de la grotte de l'Oule (10mn, 40m). A présent et jusqu'au bout de la randonnée on aura un parcours tranquille. D'abord on remonte la partie basse du vallon de l'Oule jusqu'au puits de l'Oule où l'on retrouve 20m plus loin les marques blanches et rouges des GR 51 et 98 qui arrivent de la gauche (20mn, 135m, puits à sec). On remonte jusqu'au col de l'Oule (5mn, 175m) pour s'engager à D en A/R sur le sentier 2 bleu qui permet de rejoindre l'extrémité méridionale du plateau d'En Vau au belvédère sur la calanque éponyme (15mn, 195m). Superbe vue en enfilade sur la calanque d'En Vau avec à l'horizon le Bec de l'Aigle.

Belvédère sur la calanque d'En Vau

Retour au col de l'Oule (15mn, 175m) pour s'engager tout droit sur le sentier 5 marron (pancarte "Gardiole"). On traverse une lande de genêts avant de descendre dans le fond du vallon des Rampes à l'endroit où il converge avec celui d'En Vau (20mn, 125m). On poursuit vers le N sur le parcours marron jusqu'à la MF de la Gardiole (20mn, 220m). Ici l'on quitte le balisage marron (qui conduit vers Cassis) pour emprunter sur la G l'itinéraire commun du 7 rouge et du 7 vert. Après 200m de piste caillouteuse, on trouve la route d'accès goudronnée à la MF qui permet de rejoindre rapidement le parking du col de la Gardiole (10mn, 270m).

     Autres randonnées dans les Bouches-du-Rhône et en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau