[Ile-de-France] Marne-la-Vallée - De Lagny à Jablines

5h50 de marche / 25kms / +225m / -225m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 2414 ET Marne-la-Vallée
Départ : Gare SNCF Transilien de Thorigny-Lagny
Arrivée : Gare SNCF Transilien de Thorigny-Lagny
Diaporama
Cette grande banlieue E de Paris recèle des coins très sauvages, loins de l'urbanisation à outrance dont on qualifie trop souvent (parce qu'on ne la connaît pas...) la capitale française et ses alentours. On a pu apprécier à loisir la Vallée de Chevreuse dans les Yvelines ou le circuit des Forêts de l'ouest parisien qui proposaient, toutes deux, des espaces quasiment vierges d'urbanisation alors que l'on se situait à moins de 30kms du périphérique parisien... Là, on se déplace vers le soleil levant pour aller explorer les rives encore sauvages de la Marne puis une de ses boucles au milieu de laquelle était exploitée il y a quelques dizaines d'années une sablière. Celle-ci est devenue, grâce au Conseil Général du 77, en grande partie un espace dédié à la faune avicole mais aussi un lieu où l'on peut pratiquer de nombreux loisirs aquatiques. L'eau sera notre fil conducteur de cette journée Nature que ce soit sous la forme d'un fleuve, d'étangs mais aussi d'un aqueduc, aqueduc de la Dhuis sur lequel on évoluera entre Annet-sur-Marne et Thorigny. Bienvenue dans ce coin de campagne bien sympathique !

Carte-Lagny-Jablines      Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte du circuit au format PDF

De la gare SNCF de Thorigny-Lagny, sortir au S et emprunter la rue du Mal Foch pour s'en aller traverser le pont sur la Marne et prendre pied sur la RG du fleuve. A G sur le quai pour longer le fleuve un bon moment (au passage, on appréciera quelques ensembles Belle-Epoque, l'exposition qui leur est consacrée (voir diaporama) et des bâtiments hébergeant des clubs nautiques, etc.) jusqu'au moment où le chemin de halage disparaît et qu'il va nous falloir rentrer dans les terres. On rejoint une petite route goudronnée (35mn, 35m) que l'on suit sur la G. On dépasse le moulin de Quincangrogne et au-delà on peut retrouver une petite sente en forêt à proximité de l'eau. Au sortir des bosquets, on pénètre sur un vaste champ au bord duquel sont dressées de nombreuses statues taillées dans le calcaire : les sculptures de la Dhuis (25mn, 35m).

Les sculptures de la Dhuis (Chessy)

On se dirige par le large chemin jusqu'à l'écluse de Chalifert que l'on dépasse pour suivre les marques du GR14A qui nous invitent à grimper à D à flanc de coteau boisé (on peut poursuivre tout droit sur la piste en terre sans grimper mais on n'aura pas accès au panorama depuis le plateau). Après quelques zigzags on atteint la RD45. On laisse le GR14A poursuivre tout droit alors que l'on suit le goudron sur la G pour 150m. Là, on trouve un sentier qui rentre dans le bosquet sur la G et sort un peu plus loin à découvert. A l'extrémité de la clôture du champ, on tourne sur la G pour descendre rapidement rejoindre la piste (50mn, 40m). On suit la piste vers la D en direction de l'WNW (marques jaunes un peu défraichies d'un PR) jusqu'à venir buter sur la clôture du domaine de Jablines. Après un moment de frayeur surmonté (et si on ne pouvait pas entrer...), on laisse la piste stabilisée partir à droite pour s'engager dans un petit gauche-droite qui donne accès au passage officiel aménagé dans le grillage. Heureuse initiative qui va nous propulser dans un superbe lieu de biodiversité (15mn, 40m). Un fois entré sur le domaine, on incline en large courbe vers la G pour atteindre la rive du premier étang, celui du Paradis, où de nombreux volatiles nagent, s'ébrouent et s'envolent en criant. Ici, ça respire le calme et la sérénité ! De la berge N de l'étang, on s'engage plein N au milieu de la sablière désaffectée pour aller trouver le départ d'un sentier (20mn, 40m) sur la G marqué d'un poteau en ferraille recouvert de peinture rouge et blanche. On s'engage sur un chemin qui louvoie entre les buissons jusqu'à l'approche d'un hangar à la porte couleur jaune vif. On part au S sur la G pour s'en aller longer un nouvel étang et atteindre, en délaissant la piste stabilisée, une cabane de plage qui autrefois servait de buvette. On poursuit vers le S sur 150m pour incliner la marche vers l'W en empruntant une digue. A l'extrémité de la digue, on franchit un ancien grillage par un orifice (ce n'est pas interdit et cela évite de faire le grand tour...) donnant accès à un nouvel étang servant de support aux activités de téléski nautique. On reprend la marche vers le S et on part légèrement sur la D emprunter une large digue (25mn, 45m). Un banc et une poubelle judicieusement placés ici invitent à la pause de midi...

Jablines

On poursuit jusqu'au stand de tir à l'arc pour trouver en face légèrement à D (garder une direction W) le chemin qui suit la berge S du dernier étang de la base de Jablines. C'est le plus étendu et on peut apprécier sur la rive opposée à celle où l'on marche les infrastructures sportives mises à disposition des aficionados des jeux et sports d'eau. Délaissant la piste stabilisée et en poursuivant sur un petit chemin qui s'insinue dans le bosquet au bord de l'eau, on laisse à main gauche les terrains de tennis et on atteint la porte d'entrée NW de la base de Jablines (40mn). On sort par le tourniquet puis c'est à G en suivant la RD45 pour franchir la Marne et entrer au-delà du rond-point (faire attention à la circulation parfois intense) dans Annet-sur-Marne. 200m après le rond-point, on s'enfile sur la G dans la rue de la Marne. Au bout c'est un droite-gauche qui permet de s'engager dans la rue de Rigaudin que l'on va suivre jusqu'à son extrémité une fois que l'on aura traversé le plateau crayeux et franchi la ligne TGV-est par un tunnel. La remontée du coteau boisé permet de rejoindre le sillon de l'aqueduc de la Dhuis (45mn) au niveau duquel on trouve le GR14A qui arrive de la droite en provenance de la forêt de Bondy.

Aqueduc de la Dhuis

A G toute en suivant les marques blanches et rouges jusqu'au village de Carnetin où on laisse la Dhuis poursuivre son chemin tout droit alors que l'on descend la rue Albert Matar sur la D (50mn). Juste après avoir dépassé les pancartes Carnetin / Thorigny, le GR14A rentre à D dans une allée gazonnée agrémentée d'un ruisseau. Au niveau de la grosse citerne tagguée, on tourne sur la G pour rejoindre le Clos des Cerisiers (15mn, 100m). Il ne reste plus qu'à suivre la route sur la D et s'enfiler au niveau du tournant sur la D dans la rue de la Madeleine en forte pente descendante. On arrive en 10 à 15mn à la gare de Thorigny-Lagny, terme de la randonnée.

      Autres randonnées en Seine-et-Marne et en Ile-de-France

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau