[Inde] Jammu & Kashmir - Umasi La


La traversée de Phe (Ating) à Bugian via l'Umasi La est une liaison pédestre encore bien pratiquée par les locaux pendant l'été pour ceux d'entre eux qui souhaitent rejoindre la région de Jammu sans devoir suivre le fastidieux itinéraire routier qui contourne la chaîne himalayenne en passant par Kargil et Srinagar. En franchissant ce col, ils se retrouvent côté S de la Great Himalayan Range et peuvent en quelques jours atteindre les pistes qui leur permettront de descendre vers les villes du Sud. Restant dans le domaine de la randonnée, le circuit proposé permet d'explorer un superbe vallon "alpin" jusqu'au pied de l'Umasi La et jusqu'au col même si les conditions d'ascension vous semblent convenables.

Pour la suite de l'itinéraire, il faudra attendre l'une des prochaines années, car au début juillet 2014, il ne faisait vraiment pas bon mettre un trekkeur dehors d'où l'abandon du circuit Ating - Sani via l'Umasi La et les deux Muni La (un circuit neige, glace et rochers prévu avec porteurs sur 7 jours).

Diaporama

Télécharger la carte au format PDF : Carte Likir-Wanla Carte Umasi La

A 20 kms de Padum, le village très agraire d'Ating

LE TREK JOUR PAR JOUR

Jour 1 : Phe - Ating - Dzongkhul gompa - Camp dans la Malung Togpo

1h de Phe à Ating puis 3h10 / +500m / -220m.
Du centre de Phe (lodges, boutiques, C, E), ce gros village agraire situé sur la route Kargil - Padum et à 25kms de Padum, on marche sur la route vers le SE pendant 2km et après les dernières maisons de Phe on trouve la passerelle pour piétons qui permet de franchir la Stod Chu et se retrouver en RD au pied du village d'Ating. On remonte sur un petit chemin le long des prairies pour rejoindre la piste qui passe au milieu des maisons (1h, 3660m, T, C, E). On peut trouver à Ating pour quelques centaines de roupies un véhicule permettant d'atteindre la gompa sans effort, celle-ci étant située à 3850m et distante du village de près de 9kms. On franchit la rivière sur un pont avant d'entrer dans le vallon de la Malung Togpo. A pied, il n'est pas nécessaire de suivre les lacets de la piste lorsque celle-ci s'élève sur la droite pour contourner par le haut un gigantesque éboulement de terrain mais on peut continuer en faux-plat montant sur un sentier à mi-hauteur en RG pour retrouver la piste un peu plus loin au niveau d'un gué en béton. Après, on la suit jusqu'à ce qu'elle se finisse, au pied de l'ensemble monastique (1h30, 3850m, check-post, emplacement erroné sur la carte Olizane : elle se situe plus bas dans la vallée au-dessus du point coté 3810).

Dzongkhul gompa

Visite intéressante des différentes salles de prières et surtout celle qui se trouve tout en haut du bâtiment réalisée dans une grotte. Malheureusement les peintures murales sont très défraîchies et surtout trop noircies par la fumée pour pouvoir être appréciées à leur juste valeur. Dommage... La randonnée va pouvoir commencer : nul besoin de redescendre vers les étendues d'herbe situées au pied de la gompa car un sentier a été tracé à la base des falaises, sentier que l'on rejoint une fois que l'on a louvoyé entre les bâtiments monastiques. Au-delà, il descend doucement rejoindre le bord de la moraine caillouteuse à 3770m. Le sentier est bien viabilisé malgré l'ambiance hostile de l'éboulis de gros blocs. On passe un darchok puis juste derrière on est contraint de remonter vers la D pour contourner un couloir d'avalanche (45mn, 3870m). On redescend dans un creux verdoyant où pousse de la rhubarbe sauvage dont les zangskarpa sont très friands (10mn, 3855m). On poursuit RG pour rejoindre un peu plus loin un des bras de la rivière dans un grand méandre. On traverse un espace de pozzines en préalable à une petite grimpette jusqu'à un gros rocher effondré (35mn, 3915m, abri possible). Une légère descente conduit à la doksa de Sorpoche que l'on dépasse pour aller se poser 300m plus avant sur une large étendue gazonnée en bord de rivière (10mn, 3930m, eau de source), la dernière opportunité de trouver un espace accueillant avant deux heures de temps...

Jour 2 : Camp dans la Malung Togpo - Hinju Pullu

4h20 / +750m / -100m.
On quitte les espaces gazonnés de la doksa de Sorpoche pour s'attaquer à une journée au caractère minéral un peu plus affirmé. On poursuit la traversée des moraines RG de la vallée de la Malung Togpo en s'aidant de quelques traces et de cairns pour louvoyer entre les blocs de granit. On traverse maintenant un gros éboulis de rochers jaunes avant de descendre jusqu'à une large clairière gazonnée au milieu de laquelle poussent des jeunes saules (30mn, 4020m). On poursuit sur la moraine mais attention à ne pas oublier de tourner franchement sur la G (10mn, 4050m) pour descendre traverser la rivière sur un "pont" très particulier, en l'occurrence utilisant un entrelacs de pierres tombées sur lesquelles on traverse en toute sécurité avec le torrent qui gronde au-dessous. On évolue maintenant en RD à flanc de vallée alors que l'on commence à distinguer tout au fond le Malung glacier. Au niveau d'un large cône de déjection, on doit traverser un torrent qui présente un fort débit (30mn, 4120m) avant de poursuivre sur une étendue verdoyante. On atteint le site de Gaura (20mn, 4125m, emplacement erroné sur la carte Olizane, possibilité de camp).

La vallée de la Malung Togpo

De la plateforme gazonnée on part franchit un collet au milieu de blocs avant de descendre juste derrière rejoindre un alpage où paissent des yacks (10mn, 4125m). Puis on traverse une étendue de cailloux avant de bifurquer sur la G pour emprunter une allée entre deux moraines caillouteuses en direction du vallon qui s'ouvre sur la gauche. On s'élève à flanc de falaise sur des rochers effondrés et on peut apprécier au loin l'extrémité du Malung glacier qui présente des séracs grisâtres. La montée n'est pas très pentue mais le terrain n'est pas fait pour que l'on puisse conserver un rythme puisque l'on doit parfois chercher son itinéraire au milieu des blocs qui se chevauchent. On atteint enfin le verrou morainique agrémenté d'une pelouse alpine bien rase (1h, 4350m) ouvrant la vue sur un nouveau complexe glaciaire au pied duquel on va à présent se diriger. On part légèrement sur la D pour s'en aller emprunter un audacieux "pont de pierres", là encore bénéficiant d'un chaos rocheux et sous lequel rugit le torrent boueux. Puis on traverse un espace d'alpages jusqu'à arriver auprès d'une source qui sourd d'une moraine latérale (25mn, 4400m). On poursuit en direction du fond de vallée où la trace parfois cairnée aide à trouver le meilleur passage entre les blocs effondrés et les minuscules prairies présentes autour des sources qui jaillissent de partout. Vers 4480m on s'écarte du lit du torrent pour monter sur la D passer un collet et juste derrière atteindre Hinju Pullu (1h, 4575m) situé au confluent de deux vallées glaciaires et où l'on établit le camp (emplacements pour plusieurs tentes, petite maison à 2 pièces pouvant servir d'abri).

Umasi La BC          Umasi La BC

Jour 3 : Hinju Pullu - A/R Umasi La

Compter 3h pour rejoindre le pied du col, 1h30 pour le col et 2h pour le retour au camp.
Du camp sur la moraine, on traverse la grande étendue plane et on contourne par la G le mamelon morainique RG (cairns) pour prendre pied un peu plus loin sur le glacier noir recouvert de pierres. On remonte la langue glaciaire à la pente peu marquée jusqu'à l'altitude 5000m avant de pouvoir distinguer sur la D les drapeaux qui marquent le passage du col 300m plus haut (attention ! le col ne se situe pas au fond du bassin d'alimentation mais bien dans les pentes rocheuses de la RG). On remonte les banquettes rocheuses souvent recouvertes de neige pour atteindre l'Umasi La à 5300m.

Descente de l'Umasi La BC

Jour 4 : Hinju Pullu - Ating

6h30 / +65m / -1000m.
Descente par le même chemin que celui de la montée jusqu'à la traversée du gros torrent après Gaura (3h20, 4120m). Mais au lieu de rejoindre le "pont de pierres" en contrebas, on poursuit en RD et en courbe de niveau jusqu'à une large étendue gazonnée, Champu (20mn, 4000m, possibilité de camp, source sortant derrière le gros rocher au fond et à droite lorsqu'on regarde la falaise). On suit la rivière sur un sentier plutôt mieux viabilisé que celui de la RG et on arrive bientôt à faire face à la gompa de Dzongkhul (1h40, 3810m). Il ne reste plus qu'à suivre le sentier tracé à flanc de moraine pour atteindre le haut des alpages de Ating et rejoindre tranquillement le village (1h10, 3640m).

Ating (le vallon de la Malung Togpo est celui que l'on voit à l'horizon)

separateur.jpg

Relevés de terrain juillet 2014

4j / 20h30 / +2000m / -2000m.

Haut de page

Ajouter un commentaire