faune

Aidez-nous à sauver l'ibis chauve

Il y a deux semaines, j'ai reçu le message suivant de Mohamed Aourir :

Bonjour,
Je suis enseignant-chercheur à la faculté des Sciences d'Agadir et membre du groupe de recherche pour la protection des oiseaux du Maroc. Je vous écris à propos de l'ibis chauve, un oiseau en danger critique d'extinction au monde. Je souhaite savoir si vous avez eu l'occasion d'avoir vu cette espèce en dehors de la zone comprise entre Aglou et Imessouane. Si c'est le cas, je vous prie de bien vouloir m'indiquer le lieu. Je souhaite également savoir si vous pouvez faire quelque chose pour sensibiliser les amateur de la randonnée au Maroc de signaler leurs observations de cette espèce.L'objectif est de constituer une base de données sur la dispersion et l'ératisme de l'espèce au sud du Maroc, en vue de mettre en place des mesures de conservation. Je vous remercie et reste à votre disposition pour d'amples informations.

Je lui ai demandé de rédiger un petit article sur ses besoins et quelques jours après voici la copie de ses deux courriers :

Bonsoir,
Je vous remercie pour avoir réagi aussi rapidement à mon mail. Je sais que vous randonner principalement dans l'arrière pays, mais, Je soupçonne la dispersion des ibis à l’intérieur du pays, car malgré une reproduction des ibis dans le littoral depuis deux décennies, le nombre de couples nicheurs à Tamri et à Douira est presque toujours constant ! La question qui se pose alors est de savoir quel est le devenir des jeunes adultes ? Il est très probable qu'ils nichent dans les falaises du Haut et de l'Anti-Atlas ! Je reviendrai vers vous pour vous soumettre une petite note à ce sujet avec une photo et mon mail. Bien cordialement.
 
Bonjour,
Je reviens vers vous au sujet des observations de l'ibis chauve. Je vous prie de trouver, en fichiers attachés, un texto et une photo à ce sujet. Je vous remercie pour votre collaboration. Bien cordialement.

Voici donc la publication de sa demande.

Ibis chauve

Lire la suite