[France] Tour du vallon d'Ambin


L'occasion était belle (comme quoi les confinements et les couvre-feux en rapport avec la pandémie de Covid-19 n'ont pas eu que des désagréments en libérant du temps pour pratiquer des "activités" à la maison...) de pouvoir ressortir après 20, 30 ans (voire plus...) d'oubli de leurs boîtes de rangement les séries de diapositives réalisées lors de courses d'alpinisme ou à l'occasion de quelques mini treks principalement en France et plus largement dans les Alpes. Alors, j'ai sorti de l'armoire le scanner diapos Epson et l'ai remis en marche. Jour après jour, j'ai transposé les diapos Fuji Sensia 100 au format numérique. Comme le résultat n'était pas mauvais (c'est assez bluffant de constater a posteriori que les diapos de la marque Fuji n'ont absolument pas bougé, bien que certains clichés datent de près de 30 ans !), je me suis laisser entraîner et aujourd'hui je viens compléter la liste des treks par quelques uns des mini treks d'autrefois. Il est vrai que je m'étais toujours insurgé contre le fait que ces réalisations sur le terrain que j'avais beaucoup appréciées à l'époque n'apparaissaient pas sur le site alors qu'elles sont encore aujuord'hui tout à fait réalisables. Tout n'a pas évolué sur la mauvaise pente... Que de souvenirs remontent du passé. Un coup de jeune assurément...

Le prieuré de Saint-Pierre d'Extravache avec la Dent Parrachée en arrière-plan

Alors bienvenue sur ce petit circuit un peu "hors des sentiers battus" réalisable en 3 jours sous tente mais aussi, en modifiant quelques étapes et peut-être en passant à 4 jours, en faisant étape dans les trois refuges présents au coeur de cette micro-région, je dois le dire, assez oubliée des acteurs du tourisme. Alors que c'est d'une grande beauté... Pour finir, il est tout à fait envisageable de se servir de la cabane Walter Blais située au col d'Ambin et appartenant au CAI pour envisager des ascensions sur la crête frontière (un petit bouquin bien fait "Alpinisme Vanoise Haute-Maurienne" de Patrick Col pourra vous être bien utile...). Je vous livre ce topo succinct du Tour du vallon d'Ambin comme une base à votre envie de découverte du coin ! Topo succinct ? Ca ne me ressemble pas. Et pourtant... A l'époque, je ne prenais pas de notes lors des journées de marche et il m'est aujourd'hui difficile de vous donner des informations précises sur les temps de marche. Par contre, grâce aux diapositives que j'avais commentées à l'époque, j'ai pu dessiner l'itinéraire suivi. Ce n'est pas un no man's land par ici, vous serez juste dérangés par les quadrupèdes car les bipèdes n'y sont pas légion... Maintenant, c'est à vous de jouer !

Téléchargez la carte du circuit au format PDF : Pdf image 1 Le tour du vallon d'Ambin

Indispensable sur le terrain, munissez-vous de la carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3634 OT Val-Cenis / Charbonnel

A l'approche du hameau de Bramanette avec le Râteau d'Aussois, la Pointe de l'Echelle et la Dent Parrachée comme horizon

 

LE TREK JOUR PAR JOUR

Jour 1 : Saint-Pierre d'Extravache - Col de Bramanette - Côte Charbonnière

5h / +1200m / -200m.
Diaporama des 3 jours Depuis le parking du prieuré de Saint-Pierre d'Extravache situé à 1680m d'altitude, on remonte le coteau recouvert de mélèzes pour rejoindre au S le refuge de Bramanette (1h40, 2100m). On poursuit toujours au S en suivant la RD du ruisseau de Bramanette jusqu'à entrer dans la combe terminale qui à partir de 2450m commence à devenir plutôt minérale. On s'élève à flanc d'éboulis jusqu'au large passage du col de Bramanette (2h40, 2855m).

A l'approche du col de Bramanette

Une fois au col, on poursuit sur le chemin en descente directe un peu pentue pour rejoindre le plateau lacustre de Côte Charbonnière où l'on trouve à coup sûr une bonne place sur les espaces gazonnés qui jouxtent le lac pour établir le camp (40mn, 2650m, eau dans un des ruisseaux). Bel emplacement pour déguster un coucher de soleil sur les murailles frontalières détritiques tout au fond du vallon d'Ambin.

Jour 2 : Côte Charbonnière - Plan des Eaux - Plan d'Etache - Pas de la Coche - Lac d'Ambin

4h30 / +550m / -600m.
Pas mal non plus le lever de soleil sur les fonds du vallon d'Ambin... Une fois le bivouac désinstallé, on s'en va franchir le verrou de Côte Cornue pour descendre vers le Plan des Eaux où l'on traverse le ruisseau de Côte Cornue. Juste après, on laisse partir à main droite le sentier du col d'Etache alors que l'on poursuit à flanc jusqu'au ruisseau du Plan des Eaux avant qu'un ne le franchisse pour descendre tranquillement ESE dans les espaces gazonnés rejoindre le lac (1h, 2510m).

Le Grand Bec d'Etache vu depuis le lac du Plan des Eaux

On poursuit au S pour passer au pied et à gauche du Grand Bec d'Etache. Vers 2650m, on commence à incliner la marche vers la G pour remonter jusqu'au Plan d'Etache, le traverser vers le NE jusqu'au pied de la brèche du Pas de la Coche (1h, 2850m). Il ne reste plus qu'à monter à main D jusqu'au Pas de la Coche (15mn, 2968m) pour dominer la cuvette du lac Noir dans laquelle on descend assez directement (20mn, 2800m).

Sur le Plan d'Etache

De la pointe S du lac, on s'élève au SSE sur un chemin pour pouvoir contourner une barre rocheuse au point 2709. D'ici, la vue en enfilade sur le fond du vallon du Sommeiller est superbe de minéralité. Des cailloux et des pierres, rien d'autre ! Si, un peu plus haut, un reste de glacier bientôt fossile résiste encore aux assauts du soleil et du réchauffement climatique. Bientôt, on traversera la frontière franco-italienne sans poser le pied sur la glace... Ici, on laisse le sentier se poursuivre vers le NNE : il permet de descendre dans le vallon du ruisseau d'Ambin, vallon que l'on suivra intégralement au retour de notre escapade minérale au fond du cirque...).

Le vallon du Sommeiller

On poursuit notre route à l'E hors sentier pour passer au-dessus des lacs Blanc et s'engager sur des banquettes mi-herbe mi-éboulis qui par un parcours vers le SE d'abord en courbe de niveau puis descendant conduit au milieu de la combe d'alimentation du ruisseau d'Ambin (1h, 2550m). La (petite...) journée se clôt par la remontée du goulet dans lequel coule l'une des branches du ruisseau en provenance du lac d'Ambin. Vers 2620m, on dépasse sur la droite une plateforme gazonnée puis en poursuivant le long du torrent on atteint la rive N du lac (25mn, 2683m). Un peu plus tard, on redescendra légèrement pour rejoindre la plateforme gazonnée repérée précédemment où l'on établira le bivouac (10mn, 2620m, eau dans le torrent).

Jour 3 : Lac d'Ambin - Col d'Ambin - Ruisseau d'Ambin - Saint-Pierre d'Extravache

5h30 / +550m / -1400m.
Depuis la plateforme du bivouac, on redescend au point 2550 de la veille pour s'engager à main G dans le contournement du rognon qui surplombe à l'occident le lac d'Ambin. Le sentier conduit à longer (maintenant de loin...) la langue du glacier d'Ambin avant de s'orienter au SE pour rejoindre la base septentrionale des rochers levés sur la crête, rochers que l'on longe avant de déboucher sur la petite plateforme du col d'Ambin où les italiens ont construit une cabane-refuge (1h30, 2900m).

Le bivouac Walter Blais au col d'Ambin

Depuis le col, on peut redescendre côté italien par un excellent sentier en zigzags serrés jusqu'à la route qui relie Susa au tunnel du Fréjus mais on sera bien loin de Saint-Pierre d'Extravache... Avec une journée de plus et en dormant au retour au refuge Walter Blais, on peut tenter, en début de saison, de rejoindre le sommet de la Pointe Ferrand (en début de saison sinon on va "bouffer" de l'éboulis...). La descente côté français s'effectue par le même itinéraire qu'à la montée jusqu'au point 2550 avant d'enchaîner par une longue, très longue descente le long du ruisseau d'Ambin juste coupée au premier quart par une halte roborative au refuge d'Ambin (1h30mn, 2230m).

Le ruisseau d'Ambin

Au-delà, on rejoint un parking au lieu-dit "La Maroque" (40mn, 1980m). A partir du milieu de l'après-midi, possibilité de se faire prendre en stop au moins jusqu'à la chapelle Saint-Paul histoire de s'économiser 5kms de marche sur la piste poussièreuse... Sinon, c'est la piste jusqu'à retrouver les marques jaunes et rouges du GR de Pays du Tour de la Haute-Maurienne qui arrive du col du Mont-Cenis à hauteur du lieu-dit "La fesse du Bas" (1h, 1700m). Après, on suit le balisage qui quitte la piste pour monter après la chapelle Saint-Paul sur un sentier-balcon qui permet de rejoindre Saint-Pierre d'Extravache (1h15, 1680m).

3 jours de marche / 16h / +2300m / -2300m.

Relevés de terrain juillet 2002

Haut de page