[Drôme] Saint-Nazaire - Tour du vallon de la Lance

5h20 de marche / 18kms / +850m / -850m
Carte topographique IGN Top25 au 1/25000e 3138 OT Dieulefit - St-Nazaire-le-Désert - Forêt de Saoû
Départ : Saint-Nazaire-le-désert (30kms au S de Saillans, vallée de la Roanne, parking de la mairie)
Arrivée : Saint-Nazaire-le-désert

Diaporama

Carte tour du vallon de la lance et saint thomas 5h20 18kms 850m 850m         Pdf image 1 Téléchargez la carte au format PDF

La vallée de la Roanne est une ode à Mère Nature. Si, si... Coincée entre la montagne de Couspeau à l'W et le plateau la Servelle à l'E, elle est le paradis des randonneurs en grande partie grâce à la réalisation il y a quelques années du GR de Pays du Tour de la vallée de la Roanne qui sert d'épine dorsale à de nombreux sentiers locaux, pédestres et équestres, tous balisés, enfin la grande majorité d'entre eux... Le déclencheur de cette randonnée en boucle fut, à l'automne 2020, le visionnage d'une réalisation de Vidéos Val de Drôme "Philomène sauvée de la ruine". Son réalisateur, Jacques Mouriquand, s'était penché sur cette chapelle et avait découvert que depuis des années elle avait été sauvée par l'implication d'une association locale Philomène qui n'a eu de cesse de collecter des fonds en vue de la réparation (et elle en avait besoin...). Mais les adhérents se sont grandement impliqué dans les travaux de restauration et il reste encore tant à faire. Mais le bâti est sauvé. Le cimetière "Le petit Père-Lachaise" (rapport à Paris et son "grand" Père-Lachaise...) attenant a, lui aussi, été défriché... Il n'en fallait pas plus pour que naisse en moi la volonté de créer un circuit original transitant par le site afin de rendre visite à l'édifice religieux. Perché sur son nid d'aigle au pied des pentes orientales de la montagne de Couspeau, de la plateforme sommitale, on domine la vallée de la Roanne certes mais le recul permet d'obtenir des panoramas grandioses tant au N sur les monts du Vercors (Grand-Veymont et Glandasse) qu'à l'E avec le plateau de la Servelle et la montagne de Praloubeau et qu'au S où la montagne d'Angèle émerge à l'arrière du col de Muse. Et puis, là-haut, quel calme, quelle sérénité ! On doit s'y entendre prier...

Saint-Nazaire-le-désert (mairie)

Du parking de la mairie (ou en face de l'église...) de Saint-Nazaire-le-désert situé à 560m d'altitude (café, boulangerie, épicerie), on suit les marques rouges et jaunes du GR de Pays du Tour de la Vallée de la Roanne sur la route du Petit-Paris qui longe le ruisseau de la Lance (la première partie de l'itinéraire fait parcours commun avec le circuit qui s'en va explorer les pentes orientales de la montagne de Couspeau et décrit précédemment dans le topo Saint-Nazaire - Couspeau jusqu'à la ferme Ronat avant de bifurquer vers le sommet du Serre Délègue). Au poteau indicateur "Pont de la Lance", on incline à D pour atteindre le poteau indicateur "Brame Faim" où l'on tourne franchement à D pour poursuivre sur une route qui vient passer au-dessus du bourg que l'on vient de quitter. On négocie 2 lacets et la route se transforme en piste sablonneuse qui reste en courbe de niveau. On se dirige vers le N jusqu'à atteindre le poteau indicateur "Clos de la Roche" (10mn, 645m). Dans le virage, on laisse partir tout droit le chemin de "Pré Neuf" alors que l'on poursuit sur la piste en montée sur la G en cela aidé par le balisage jaune-rouge du GR de Pays. A la cote 725, on quitte la piste pour s'engager à D dans un sentier à la pente un tantinet soutenue. Pour l'instant, on reste sous les frondaisons. Ce n'est qu'à 820m que l'on sort à découvert pour déguster un superbe panorama sur le plateau de la Servelle et la montagne de Praloubeau.

La montagne d'Angèle et le col de Muse vus depuis le sentier-balcon de Chaffoix

La suite propose une petite descente suivie... d'une belle grimpette, suivie elle-même d'une nouvelle descente. Sur le sentier-balcon que l'on suit en bordure de coteau détritique, on aura découvert au passage le mamelon au-sur lequel la chapelle Saint-Thomas est érigée. Tout au fond de la vallée de la Lance, le col de Muse donne accès au bassin des sources de la Roanne situé à l'aplomb des faces N de la montagne d'Angèle. Sur ce sentier bucolique et pas ennuyeux, on se dirige vers les remparts E de la montagne de Couspeau. On rejoint une piste désaffectée, piste que l'on suit tout droit pour atteindre la vaste clairière du lieu-dit "Chaffoix" (1h10, 1005m). On laisse partir le GR de Pays sur la droite en direction de Rochefourchat alors que l'on emprunte la large piste sur la G "un peu" défoncée par l'exploitation forestière. Dans le premier lacet de la piste on laisse à main droite une maison forestière (privé, source dans le thalweg 200m après la bâtisse). Ici, c'est un remake de "Massacre à la tronçonneuse" et au Caterpillar... Le seul avantage à tout avoir dégagé c'est que l'on dispose d'une vue imprenable sur les hautes vallées de la Roanne et de Lance, l'horizon étant fermé par la masse qui émerge de l'arrière du col de Muse, à savoir la montagne d'Angèle.

A l'approche de la chapelle Saint-Thomas, vue arrière sur le Serre Délègue

Tout au loin vers le S, on peut identifier les montagnes qui dominent La Motte-Chalencon avec le Raton et Serre Longue. On dépasse la ferme Barnier puis celle de Ronat (20mn, 975m, fin du parcours commun avec le circuit Saint-Nazaire - Couspeau) où l'on bascule en descente sur la piste de G. Après avoir négocié deux lacets, on se retrouve dans le collet au pied de la butte sur laquelle est posée la chapelle Saint-Thomas (ou du Petit-Paris). Côté NE, on peut repérer deux montagnes caractéristiques du Vercors : elles encadrent le sommet de La Pâle, le Grand-Veymont à gauche et le Glandasse à droite.On laisse le goudron pour se diriger vers l'E, franchir une barrière et s'élever sur le large chemin herbeux jusqu'à atteindre la base du mamelon sur lequel la chapelle est érigée.

La chapelle du Petit-Paris (Saint-Thomas)

Une dernière petite montée à main G et nous voici sur le chantier de restauration de l'édifice religieux (25mn, 940m, début 2021 il y a encore du travail mais les fondations ont été sauvées de la ruine...). On redescend de la chapelle pour partir à G en courbe de niveau et déboucher sur une large plateforme gazonnée et dégagée. Le panorama qui y est proposé est assez gigantesque allant du NE au SE avec au premier plan le Serre Calliaud et les Rochers du Parquet. 30m plus avant vers l'E, on peut rendre une petite visite au cimetière du lieu, très intimiste. Au départ de la plateforme, on repasse sous la chapelle et on revient au collet (5mn, 908m).

Du collet, on poursuit notre route vers la G en descente pour rejoindre la RD202 qui passe en contrebas. Elle arrive de Saint-Nazaire-le-désert. Pas d'autre alternative que de suivre le goudron pendant 2kms pour rejoindre le col de Muse avec tout au long de cette liaison goudronnée l'opportunité de disposer de nombreux points de vue sur la partie orientale de la vallée de la Roanne fermée par le plateau de la Servelle et les montagnes de Boutarinard et de Praloubeau. Au col de Muse (45mn, 933m), on domine le bassin versant de la Roanne dont les multiples sources sortent des contreforts septentrionaux de la montagne d'Angèle.

La montagne d'Angèle vue depuis le col de Muse

On laisse le goudron pour s'engager à G sur une piste DFCI qui longe la clôture d'une prairie (balisage orange équestre et ancien balisage triangle jaune n°58 des sentiers drômois). On atteint une clairière située sur la crête qui sépare les vallées de la Lance et de la Roanne au S du Serre des Plaines (15mn, 1000m). On bascule tout droit en descente face au plateau de la Servelle sur une piste désaffectée qui commence à retourner au sauvage. Après avoir négocié un lacet, on vient se connecter à une piste stabilisée que l'on suit sur la G à hauteur du ruisseau de Bournieux. Après un nouveau lacet, on croise le ruisseau (25mn, 840m) pour maintenant évoluer en RD. Plus bas, on dépasse une maison forestière (15mn, 755m) et on poursuit la descente tranquillement jusqu'à atteindre un hangar (25mn, 605m). 

Sur le chemin de retour vers Saint-Nazaire-le-désert (La Servelle)

Un poteau indicateur invite à se diriger à G (si l'on suivait la piste, on se retrouverait sur la RD335 qui conduirait jusqu'à Saint-Nazaire en une trentaine de minutes, mais on raterait les panoramas depuis le plateau de Pourchier, et ce serait dommage...). Sur le petit chemin qui passe au N du hangar, on croise une source puis on arrive à quelques mètres de la ferme de l'Armanier où l'on tourne sur la G pour emprunter un large chemin. Un peu plus haut, on sort à découvert. A la cote 715, on traverse vers la D le petit thalweg (un fossé, quoi...) pour trouver au-dessus du premier champ de lavande la suite du chemin qui monte au NNE franchir une épaule à 750m. On contourne le deuxième champ de lavande par le bas pour trouver en face la piste d'accès (25mn, 755m). On contourne un troisième champ de lavande par le haut avant de trouver à main G un échappatoire. Histoire d'égayer notre recherche d'itinéraire, voici qu'apparaissent à l'avant les trois pointes du massif des Trois-Becs affublées sur leur gauche du Grand-Delmas (sommet N de la montagne de Couspeau). Le quatrième champ de lavande que l'on rencontre se contourne par le bas.

A l'approche de Saint-Nazaire-le-désert on traverse le plateau de Pourchier

La suite et fin de ce circuit est plus aisée à décrypter : on se dirige vers le N avec en point de mire l'enfilade des gorges de la Roanne qui s'inscrivent entre le proéminent Serre Calliaud à gauche et les Rochers du Parquet à droite. On rejoint la piste d'accès à la ferme de Pourcier. On la suit à G pour entrer sous les frondaisons, négocier quelques lacets en descente et se retrouver à contourner par la G le bâtiment de captation d'eau. L'étape suivante amène sur la place de l'église où l'on emprunte le pont à main G pour rejoindre le parking de la mairie (35mn, 560m).

Randos jour 3     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes