Sur place

Comment y aller ?

A l'aller : Arrivée à la gare maritime de Quiberon soit par autocar régulier depuis Auray soit en voiture que l'on aura laissée dans un parking payant et gardé en haut de la ville (Le Sémaphore par exemple car disposant d'un service de navette gratuite). Traversée entre Quiberon et Le Palais par l'un des deux ferries appartenant à La Compagnie Océane (service toutes les 1h30 avec 50mn de navigation, entre 15 et 17,5€ le trajet en 2017).

Au retour : Liaison vers Quiberon depuis Le Palais par l'un des deux ferries (service toutes les 1h30 avec 50mn de navigation, entre 15 et 17,5€ le trajet en 2017). Les billets retour s'achètent OBLIGATOIREMENT aux bureaux de La Compagnie Océane, bureaux qui se trouvent à 150m du débarcadère, au bout du quai vers l'E).

Sur le ferry au départ de Quiberon

Logement et nourriture

Des milliers d'offres de logement sur l'île (de l'hôtel de luxe au camping en passant par les chambres d'hôtes et les gîte d'étape ! Hors saison, on peut sans problème, en s'y prenant quelques jours à l'avance, disposer de place dans les gîtes d'étape proposés dans ce jour par jour. Ils disposent tous d'une cuisine que vous pouvez utiliser. Certains proposent la 1/2 pension, d'autres pas. Dans ce cas, on trouvera pour dîner à Locmaria, Bangor ou Sauzon, restaurants, pizzerias, crêperies, etc., et le lendemain un café ou une boulangerie qui propose des petits-déjeuners. Et pour le midi, les supérettes de ces trois villages vous procureront le nécessaire à glisser dans votre sac à dos (et pour le restant du temps aussi si vous avez décidé de vous débrouiller seul en cuisine).

Autre moyen d'effectuer le circuit sans portage ni besoin de recherche de ravitaillement : utiliser le service de bus des Cars Bleus pour vous ramener à votre lieu de résidence unique pour toute la semaine...

A noter que l'on peut trouver au Palais une boutique qui vend du whisky de Belle-Île. Pas fan, mais il convient quand même de présenter les initiatives...

Whisky belle-Ile

Points d'intérêt

Comme décrit en introduction du topo, le tour de Belle-Île est un itinéraire côtier d'importance qui profite à quasiment 100% des règles édictées par la loi littoral. A mille lieues de l'hyper urbanisation des côtes méditerranéennes sur lesquelles il est souvent difficile de se frayer un chemin en bord de mer entre les murs de beton qui cachent les villas somptueuses, Belle-Île est un paradis préservé où il fait bon s'y promener et en effectuer le tour. Ici, la nature s'écrit encore avec un grand N. Et si vous avez le bonheur de réaliser tout ou partie de cette circumambulation sous le soleil radieux, vous serez transporté à des centaines de kilomètres vers le S en traversant des paysages aux couleurs semblables à celles de l'on rencontre sur le pourtour méditerranéen, la chaleur étouffante en moins.

Lézard     Ajonc

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau