[France] Bretagne - Belle-Ile

Il existe en France (au moins...) un itinéraire côtier d'importance qui profite à quasiment 100% des règles édictées par la loi littoral. Il se situe en Bretagne, sur Belle-Île, la plus grande des îles du Ponant, cet ensemble de 15 "rochers" essaimés du nord au sud de la côte bretonne (de Chausey à l'île d'Aix). A mille lieues de l'hyper urbanisation des côtes méditerranéennes sur lesquelles il est souvent difficile de se frayer un chemin en bord de mer entre les murs de beton qui cachent les villas somptueuses, Belle-Île est un paradis préservé où il fait bon s'y promener et en effectuer le tour. Ici, la nature s'écrit encore avec un grand N et dans ce petit microcosme on parle beaucoup d'écologie : tri des déchets, agriculture raisonnée, préservation des espaces de landes, et optimisation de la consommation d'eau par le contrôle des ressources hydrauliques. C'est que, contrairement à ce qu'on pourrait penser de ce coin de la Bretagne, il n'y pleut pas tant que ça, seulement 650mm de pluie par m² à l'année, pratiquement moins qu'à Paris, et qu'il faut maîtriser la consommation du précieux liquide uniquement venu du ciel.

Sur la plage des Grands Sables

Hors saison (avril, mai, septembre et octobre), l'île n'est pas envahie de touristes et même si ce n'est pas Ibiza, elle connaît une très forte fréquentation saisonnière au moment des vacances d'été. Ce n'est assurément pas le bon moment pour découvrir les paysages en toute sérénité. Sur les petites routes qui se croisent sur le "caillou", rouler en vélo ou en voiture ne doit pas être très sympa. Et à pieds, sur les étroits sentiers à flanc de coteau ou en bord de falaise, on doit avoir quelques problèmes de croisement.

A l'approche de Port Coton

Il est possible sur une petite semaine de parcourir les 85kms correspondant à la totalité du sentier littoral. Le circuit est présenté en 4 jours d'itinérance avec trois nuits en gîte d'étape (une de plus si vous arrivez en fin d'après-midi du premier jour). Si l'on ne veut pas porter un sac à dos sur cette période, le guide de l'office du tourisme présente des randonnées à la journée avec des déplacements matin et/ou soir avec le service d'acheminement par la route proposé par les Cars Bleus. Cela permet de réaliser le tour de l'île à pieds depuis un point unique de résidence qu'il est préférable de choisir plutôt dans le centre ou le nord de l'île (le tracé en boucle des trois lignes d'autocars a comme point commun la ville du Palais).

N’oubliez pas en fin de topo les sous-rubriques Préparatifs, Sur Place, Dossier de voyage (avec la carte téléchargeable en PDF) et bien d’autres choses encore.

Téléchargez la carte du circuit au format PDF : Carte générale GTAM1 Carte Tour de Belle-Ile

LE TREK JOUR PAR JOUR

Jour 1 : Le Palais - Port Gwen - Pointe de Kerdonis - Locmaria

4h45 / 15kms / +495m / -435m.
Arrivée à la gare maritime de Quiberon soit par autocar régulier depuis Auray soit en voiture que l'on aura laissée dans un parking payant et gardé en haut de la ville (Le Sémaphore par exemple car disposant d'un service de navette gratuite). Traversée entre Quiberon et Le Palais par l'un des deux ferries appartenant à La Compagnie Océane (service toutes les 1h30 avec 50mn de navigation, entre 15 et 17,5€ le trajet en 2017).

Sur le port de Quiberon

Diaporama Une fois sur le débarcadère du Palais au pied de la citadelle Vauban, on emprunte la rue principale du bourg (5m, tous commerces, hôtels, restaurants, etc.) pour rendre une visite à l'église Saint-Géran avant de retourner vers le port pour trouver sur la D une ruelle en escalier marquée de la première balise du GR340 blanche et rouge. Au-delà de l'hôtel Vauban devant lequel on dispose d'une vue plongeante sur le port, on s'échappe du goudron sur la G pour suivre un sentier bordé de bettes maritimes, succulentes en gratin, cotes et feuilles, une fois échaudées pour éliminer l'acide oxalique peu digeste. On s'élève en bordure des remparts. A la redoute (10mn, 30m), on tourne à D pour passer dans un tunnel (l'ancienne porte de Locmaria, fortifiée) pour suivre le goudron en descente. On retrouve rapidement la vision de l'océan alors que l'on traverse un lotissement de maisons traditionnelles cossues (lieu-dit "Romaned"). Et le régime des up/down s'initialise ! Descente à la plage, remontée pour franchir une pointe rocheuse, redescente à la plage, remontée... Ca va être le lot quotidien durant ces 4 jours...

A la pointe Ramoned

On dépasse la Pointe de Ramoned (10mn, 35m, fortin) pour se diriger au SSE et découvrir l'anse de Port Gwen. On longe à mi-hauteur la plage avant de suivre sur la G le goudron jusqu'à l'arrêt de bus n°3 (20mn, 10m, gîte d'étape à 200m établi dans une ancienne usine de conserves de sardines, tph +33 297570716). Au niveau de l'arrêt de bus on trouve les marques du GR340 qui nous invitent à traverser le vallon à la droite du muret. Le sentier ondule jusqu'à l'entrée de la plage des Grands Sables après avoir franchi la Pointe du Gros-Rocher. Un peu de goudron (ou de sable selon l'envie...) avant de passer auprès d'une redoute cachée au milieu de la végétation (1h20, 5m, arrêt du bus n°3).

Sur la plage des Grands Sables

On poursuit vers l'E pour rejoindre la Pointe de Kerdonis, la partie la plus orientale de l'île (1h15, 20m). Après une remontée dos à l'océan, voici que l'on retrouve une portion de goudron à l'approche du phare. On suit la route sur la G pour s'engager dans un large virage vers la droite et trouver le départ du sentier côtier à main G. Tracé en contrebas de la route, il permet de rejoindre la plage de Port Andro (20mn, 5m, arrêt du bus n°3, sandwicherie "La cabane en bois" ouverte en saison, tel +33 297317118). Au-delà de la cabane, on poursuit sur la route avant de partir à G après 150m pour aller franchir la Pointe de Kerzo (30mn, 30m). Puis on traverse à flanc une lande rase pour atteindre Port Maria (15mn, 0m).

Port Maria

Ici, on quitte le GR340 pour remonter à main D vers le bourg de Locmaria en empruntant la piste. On atteint la place de l'église (5mn, 45m, arrêt du bus n°3, crêperie, café-épicerie-presse). On poursuit 300m sur la route du Palais (visite au passage de la petite l'église) avant de tourner à D au niveau du panneau de fin de village (sandwicherie, supérette SPAR). On suit le goudron jusqu'à l'auberge Chouk'Aze située à l'entrée du hameau de Lannivrec. A G pour 200m et on atteint le gîte d'étape et camping (20mn, 65m, tel +33 297317092).

Jour 2 : Locmaria - Pointe du Skeul - Pointe Saint-Marc - Bangor

6h35 / 22kms / +545m / -560m.
Diaporama Du gîte d'étape, retour jusqu'à Port Maria (20mn, 0m) avant de reprendre le fil du sentier sur la D, en up/down bien sûr... A travers une végétation une peu envahissante on rejoint Port Blanc (20mn, 5m). On remonte jusqu'au parking pour suivre la piste sur la G pendant 200m et trouver sur la D le départ du sentier côtier sous une rangée de pins torturés par le vent. Puis on sort à découvert pour longer en bordure des landes les falaises qui précèdent la Pointe du Skeul, l'extrémité la plus méridionale de l'île (40mn, 45m). La suite de l'itinéraire paraît un peu moins chahutée mais ici, à Belle-Île, il faut s'attendre à tout question dénivelée, et c'est bien ce qui va se produire... On se dirige à présent vers le sémaphore du Talut à travers de larges plateaux herbeux au profil assez étale. Mais, comme annoncé, voici le premier ria à franchir, celui du Port de Lost-Kah (50mn, 10m, source). Encore 2 ou 3 up/downs pour éviter la Pointe de Pouldon (50mn, 40m) et se diriger vers le N pour rejoindre le Port de Pouldon (15mn, 0m). En face, c'est la remontée du coteau qui permet d'accéder à un plateau recouvert de landes et d'ajoncs bien épineux. Le sentier passe au niveau de la Pointe Saint-Marc (40mn, 40m).

A la pointe Saint-Marc

On poursuit tranquillement sur le plateau pour rejoindre la plage d'Herlin avant de longer le rebord des falaises et apprécier d'en haut la grandeur des barres rocheuses sur lesquelles viennent à longueur d'année se fracasser les vagues laissant de grandes traînées d'écume blanchâtre. On traverse la Pointe de Grand-Village pour distinguer à l'avant l'île de Bangor signifiant la proche fin de la bambée puisque juste derrière se trouve le Port Kérel, la plage de Bangor.

La plage d'Herlin

Sur l'entrée du parking de Port Kérel (25mn, 10m), on suit les marques du GR340 sur la G jusqu'à franchir la passerelle qui enjambe le ruisseau au milieu des dunes. Tout de suite après, on s'engage sur le sentier de D, sentier qui escalade en zigzags le coteau et rejoint en haut par une piste le hameau de Kerguélen. Au croisement des routes, on part pour 150m sur la D avant de trouver le pannonceau "Bangor" (10mn, 45m) qui invite à suivre à main D le sentier de descente dans le thalweg du ruisseau qui arrive de Bangor. On rejoint le diverticule Bangor - Port Kérel balisé en blanc-rouge et on le suit sur la G jusqu'à la route à l'entrée du village de Bangor. On rejoint la place de l'église (35mn, 50m, café-presse, crêperie, pizzeria, supérette PROXI en contrebas, arrêt des bus n°2 et n°3). Le gîte d'étape (centre d'accueil) se trouve à proximité des commerces, le camping et les mobil-homes à l'extrémité de la rue du cimetière qui part d'en face de l'église.

Port Kérel (Bangor)

Jour 3 : Bangor - Pointe du Talut - Port Coton - Pointe des Poulains - Sauzon

8h25 / 32kms / +730m / -750m.
Voilà la grande journée du périple ! Si vous trouvez cela trop long (il y a de quoi le comprendre...), il est possible de couper l'étape en deux portions en utilisant le service d'autobus n°1 qui dessert le site de l'Apothicairerie. Nuit au Palais par exemple puis retour le lendemain matin au même endroit par le bus n°1 pour poursuivre la randonnée.
Diaporama De Bangor, retour à Port Kérel en suivant la route puis le diverticule du GR jusqu'à l'embranchement de Kerguélen. Ne pas remonter au hameau mais continuer à suivre le balisage blanc-rouge sur la G. Le sentier poursuit son évolution en RD à flanc du vallon de Stang Per et rejoint la route d'accès au parking de Port Kérel à 200m du parking (35mn, 5m). On traverse le parking avant de s'engager comme la veille sur le sentier sableux et franchir la passerelle. Là, c'est tout droit (5mn, 0m) puis à D en direction du sémaphore du Talut. On explore nombre de fonds de rias et on suit pas mal de rebords de falaises avant d'atteindre Port Goulphar (1h35, 0m, arrêt du bus n°2). On poursuit en face pour passer au pied de l'hôtel de luxe "Le Grand Large" (on ne peut pas le louper tant sa couleur rutilante détonne avec l'ambiance du paysage...). Un peu plus loin, on atteint le parking du site remarquable (et donc touristique...) de Port Coton (15mn, 30m, arrêt du bus n°2). "Coton" parce qu'au moment d'une forte houle, les vagues qui heurtent les monolithes rocheux décharnés laissent des bancs d'écume dont la texture et la couleur rappelent celles du coton.

Port Coton

Après Port Coton, le relief est apaisé et on traverse de larges plateaux à l'herbe rabougrie sans trop devoir descendre (encore que...). On finit par atteindre l'anse du Donnant et sa plage que l'on imagine sans peine en été être colonisée par des centaines de vacanciers. A marée basse, il y a possibilité de poursuivre sur le sable jusqu'au pied des blockhaus construits dans le coteau N. Sinon, le sentier balisé fait le grand tour par les dunes (1h30, 5m, arrêt du bus n°2 à 800m dans le hameau de Donnant). A proximité des blockhaus on trouve un sentier d'accès direct au plateau tout de marches taillées dans la roche. En haut, on retrouve le balisage qui vient de la droite et on le suit vers la G pour rejoindre Port Kerledan (50mn, 10m).

Sur la plage du port de Donnant

On passe ensuite au lieu-dit "Borderun" (20mn, 15m, source). Puis on se dirige vers le second spot touristique de la journée après Port Coton, à savoir la Grotte de l'Apothicairerie (35mn, 50m, arrêt du bus n°1). Ici, la falaise a été creusée par le vent et les vagues pour former de nombreuses cavités dans lesquelles les rouleaux inlassablement viennent se fracasser. Impressionnant un jour de grand vent et de grande marée ! Au-delà, retour au calme alors que l'on s'approche de la Pointe du Vieux-Château (15mn, 50m). C'est une réserve ornithologique et il est préférable de laisser les oiseaux nicher en paix à moins que l'on ait quelque chose de précis à y faire... On descend vers Ster Ouen. A présent, on a en visée le phare de la Pointe des Poulains. Mais il va encore falloir patienter un moment pour l'atteindre : on compte pas moins de deux rias et un isthme à traverser. Alors ! Patience... Continuons d'apprécier le paysage. A l'approche de la pointe, voici que l'on passe à proximité d'un parcours de golf (50mn, 35m). Juste après, on dépasse le fort Sarah Bernhardt, fortin restauré et aménagé que la diva du théatre occupa de nombreuses années jusqu'à sa mort, recréant sur place le microcosme parisien "bobo" durant l'été (visite possible si on a le temps...). Au-delà du fort, on retrouve le goudron sur lequel on s'engage vers la G pour descendre traverser l'isthme qui donne accès au monticule où est dressé le phare des Poulains (25mn, 35m). Le site est le plus septentrional de l'île. Au N, on distingue le cordon dumaire de la presqu'île de Quiberon alors qu'à l'W et au S ce ne sont que les espaces infinis de l'Atlantique.

Le phare de la pointe des Poulains

Retour à proximité du fort Sarah Bernhardt où l'on trouve sur la G la continuité du sentier côtier. Les up/downs repartent de plus belle jusqu'aux plages de Deuborh (40mn, 5m) et Bordery. Puis c'est Port Puce (25mn, 10m) où l'on quitte le sentier côtier pour suivre la route d'accès à la plage et trouver à mi-montée le gîte d'étape "Le Relais Côtier" (tel +33 297310193) et plus haut après le croisement de routes le gîte d'étape "L'Escale" situé à l'arrière d'une bâtisse rouge (tel +33 297316623 ou +33 695017075). Nous sommes sur les "hauts" de Sauzon (15mn, 35m, tous commerces à 300m en contrebas vers l'E).

Sauzon

Jour 4 : Sauzon - Pointe du Cardinal - Pointe de Taillefer - Le Palais

4h30 / 14kms / +415m / -445m.
Diaporama Retour à Port Puce (10mn, 10m) pour reprendre le fil du sentier côtier sur la D et franchir aisément la Pointe du Cardinal (10mn, 30m). Au-delà, on suit le goudron pour traverser le village de Sauzon de part en part. A la sortie, le sentier ne poursuit pas sur le goudron (20mn, 5m, indication fausse sur carte IGN) mais emprunte un chemin tracé au milieu des ajoncs une vingtaine de mètres au-dessus de la route. On rejoint le pont routier qui permet de franchir le ria de Sauzon. Une fois en RD, un sentier pénètre à main G dans un bosquet (40mn, 5m) et on refait en sens inverse le chemin réalisé sur l'autre rive il y a quelques dizaines de minutes... Ce qui permet de disposer d'une superbe vue sur le village de Sauzon qui s'illumine sous les premiers rayons du soleil.

Sur les falaises entre port Jean et port Fouquet

Alors que l'on pourrait s'attendre à la poursuite des up/downs, le sentier certes monte et descend mais sans excès. On dépasse la Pointe de Kerzo (35mn, 35m) puis on traverse les rias de Port Jean (40mn, 5m) et de Port Fouquet (35mn, 5m). En ligne de mire, on découvre, se rapprochant, la Pointe de Taillefer sur laquelle est posé un sémaphore. On longe des grandes étendues de prairies et quelques champs cultivés avant de poser le pied sur la Pointe de Taillefer (35mn, 30m) occupée, certes, par le sémaphore mais aussi par une série de blockhaus qui donnent à cette portion de la côte un petit air de plages du débarquement en Normandie...

La plage de Castoul

On commence à distinguer à contre-jour les murailles de la citadelle du Palais. On traverse en suivant la route le hameau de Taillefer (la seule incartade d'importance au suivi intégral de la côte pour contourner un ensemble de bâtiments hégergeant des camps de vacances...) avant de redescendre à mi-hauteur de coteau au-dessus de l'océan et pénétrer par une porte fortifiée et un escalier dans la première enceinte de la citadelle (35mn, 30m). A l'intérieur de la citadelle, on continue à suivre les marques blanches et rouges du GR340 pour franchir une seconde porte fortifiée donnant acccès à la ville basse. Il ne reste plus qu'à traverser l'écluse et tourner à G suivre le bassin d'amarrage pour se retrouver au niveau de l'embarcadère du Palais (15mn, 5m). Terminus de la randonnée !

La citadelle du Palais vue du port

Retour sur Quiberon depuis Le Palais par l'un des deux ferries (service toutes les 1h30 avec 50mn de navigation, entre 15 et 17,5€ le trajet en 2017). Les billets retour s'achètent OBLIGATOIREMENT aux bureaux de La Compagnie Océane, bureaux qui se trouvent à 150m du débarcadère, au bout du quai vers l'E).

separateur.jpg

4 jours / 24h30 de marche / 83kms / +2200m / -2200m.

Relevés de terrain avril 2017

Haut de page

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau