Préparatifs

Documentation et cartographie

Les livres et guides papier :
Rien...!

Les cartes topographiques :
- Les cartes Nepa Maps au 1/100000e datant de 2011 du Numbur Cheese Circuit, au 1/125000e Jiri-Pikey-Everest ou au 1/125000e Lower Solukhumbu sont les moins mauvaises de toutes les cartes népalaises. Par contre la totalité des sentiers empruntés ne sont pas dessinés.
- Les cartes d'origine allemande Schneider au 1/50000e que l'on peut trouver par exemple au Vieux Campeur. Bien qu'assez anciennes, elles sont très précises avec des tracés comportant assez peu d'erreurs (il se peut aussi que depuis le temps les sentiers sur place aient été modifiés ou que de nouveaux sentiers aient été créés sur le terrain). Pour ce trek vous pourrez avoir besoin des références suivantes :

         - Nr 7 : Dudh Kosi
         - Nr 6 : Tamba Kosi - Likhu khola
         - Nr 5 : Shorong - Hinku

Equipement

L’altitude maximale atteinte lors de ce trek tourne autour des 4000m au niveau du sommet du Pike peak : il y a donc à redouter des effets du MAM, certaines personnes puissent être touchées dès 3500m. Prêter une attention particulière à faire une montée progressive vers ce col. Et bistare, bistare… Côté équipement, privilégiez les systèmes trois couches ainsi que de bonnes chaussures de rando puisque les sentiers sont pas mal rocailleux. On peut toutefois réaliser le trek en chaussures à tige basse. Les bâtons de marche pourront vous sécuriser sur des sentiers balcons. Prévoir un sac à dos pour vos affaires de la journée, plusieurs gourdes d'eau (il faut beaucoup s'hydrater à ces altitudes) et un sac marin pour le reste. Et lorsque vous montez en altitude n’oubliez pas de toujours avoir à portée de main le trio « chaleur garantie » comprenant gants, bonnets (ou encore mieux cagoule enveloppant le visage et le cou) et chaussettes : protéger les extrémités, c'est empêcher le refroidissement de s'opérer et la sanction immédiate du mal de tête de se déclencher.

Quant au mobile GSM, on peut se connecter sur une antenne NCell ou Nepal Telecom, deux opérateurs qui acceptent le roaming, sur les sentiers-bascons qui surplombent les vallées habitées ou dans les villages importants.

Traversée de la Likhu khola

Quand partir ?

Du fait du régime de moussons auquel le pays est soumis, les deux saisons de trek au Népal sont généralement le printemps (mi-mars à mi-mai) et l'automne (mi-octobre à mi-décembre) mais nul n'est à l'abri d'une queue de mousson ou d’un hiver précoce qui dérègle les statistiques... En automne, les après-midis voient les nuages présents sur le Teraï être réchauffés par le soleil ce qui a pour incidence qu'ils viennent occuper tous les fonds de vallées du piémont himalayen. Les matinées sont en principe claires mais en début d'après-midi, souvent en dessous de 3700 à 4000m, on est happé par le brouillard et le froid humide. Il vaut mieux s'arrêter car marcher dans ces conditions-là, ce n'est vraiment pas gratifiant. Par contre vers 16h, les nuages reculent et on assiste à de somptueux couchers de soleil sur les montagnes. Et là, c'est un peu beau...

Sur les crêtes du Pike peak

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau