Préparatifs

Documentation et cartographie

Pour ce trek d'une semaine, nul n'est besoin d'être accompagné (c'est toujours sympa d'avoir un compagnon népalais avec soi...). Vous devez juste disposer du TIMS (le "passeport" du trekker) et avoir acquitté les Rs3000 au check-post du Parc à Dhunche. Sur le chemin il y a pas mal d'indications rédigées en anglais.

Côté cartes, la CL819 d'Himalayan Map House est pas mal faite. Et même s'il est annoncé qu'elle a été mise à jour après les séismes de 2015, il n'en reste pas moins qu'elle est fausse sur pas mal de points. Enfin, pas pire que les autres... Par contre au niveau de la haute vallée de la Langtang khola c'est pas trop mal...

Equipement

L’altitude maximale atteinte lors de ce trek ne dépasse pas 3840m à Kiangjin Gonpa et 5000m pour le sommet (optionnel) du Tserko Ri : il y a donc peu à redouter des effets du MAM (mais on ne sait jamais... surtout si c'est votre première expérience en altitude). Côté équipement, privilégiez les systèmes trois couches ainsi que de bonnes chaussures de rando. On peut réaliser le trek en chaussures à tige basse. Les bâtons de marche pourront vous sécuriser sur des sentiers-balcons. Prévoir un sac à dos pour vos affaires de la journée. Un sac à dos de 50 litres doit suffire à contenir tout ce dont vous aurez besoin pendant cette semaine d'excursion. Et pas besoin de vous charger comme une mule : vous pouvez laisser le duvet à la maison car il y a des couvertures et des couettes dans tous les lodges.

Dans cette région, l’électricité est présente dans tous les villages et même dans la haute vallée de la Langtang khola où les villages se sont dotés de micro-centrales solaires ou hydrauliques. Il est donc assez aisé de pouvoir recharger ses batteries d’équipements électroniques. Quant au mobile GSM, toute la région est couverte par Nepal Mobile qui propose le roaming avec les opérateurs étrangers. Vous ne disposez pas de mobile ? Nombre de lodges disposent de téléphones fixes raccordés aux antennes télécom en CDMA. Et la plupart d'entre eux utilisent ce médium pour proposer une connexion WiFi.

 

Quand partir ?

Du fait du régime de moussons auquel le pays est soumis, les deux saisons de trek au Népal sont généralement le printemps (mi-mars à mi-mai) et l'automne (mi-octobre à mi-décembre) mais nul n'est à l'abri d'une queue de mousson ou d’un hiver précoce qui dérègle les statistiques... Il est possible de réaliser ce trek en automne mais vous passerez à côté du plaisir de cheminer au milieu des rhododendrons qui fleurissent au printemps. Cette région est le théatre de la confrontation entre les chaleurs du Terai et les froidures glacées de l'Himalaya, vous pourrez subir au printemps des chutes de grêle lors des orages parfois extrêmement violents de l’après-midi (cape de pluie indispensable). Et puis les sangsues sont voraces dans ce coin…

Ajouter un commentaire