[Drôme] Bathernay

4h30 de marche / 16kms / +500m / -500m
Cartes topographiques IGN au 1/25000e 3034E Anneyron et 3035E St-Donat-sur-l'Herbasse
Départ : Bathernay (Mairie)
Arrivée : Bathernay

Diaporama

Carte Bathernay         Carte générale GTAM1 Téléchargez la carte au format PDF

Pour une première incursion pédestre dans la Drôme des collines, j'ai choisi mon jour ! A peine 3 jours après une mémorable chute de neige à basse altitude avec beaucoup de vent, le (bien nommé...) Mont Froid était recouvert d'une vingtaine de centimètres de poudreuse et se donnait des airs de plateaux du Vercors, toutes proportions gardées quand même... Ceci dit, par temps sec et froid, cette micro-région qui s'inscrit entre 300 et 500m d'altitude permet de disposer de larges panoramas sur les remparts E du Vercors, du Moucherotte au Grand Veymont en passant par la Grande Moucherolle, bien entendus gavés eux aussi de neige.

Sur la crête du Mont Fort au-dessus de Bathernay

Du parking situé au niveau de la mairie de Bathernay, un charmant village situé sur une butte au N de Saint-Donat-sur-l'Herbasse (375m), on part vers l'W remonter la ruelle en pente qui se finit en escaliers une fois que l'on a dépassé les grottes qui servent encore aujourd'hui d'habitat troglodytique. On prend pied sur le petit plateau sur lequel sont posées l'église Saint-Etienne, un bijou d'art roman, et une maison forte qui a autrefois servi de presbytère. On y retrouve le balisage blanc-rouge du GR422 que l'on suit pour monter sur la crête S du Mont Froid (15mn, 440m, calvaire). On y domine la partie W de la Drôme des collines avec à mi-chemin du large sillon du Rhône la tour perchée de Ratières près de laquelle on passera en toute fin de randonnée. En suivant les marques du GR, on s'engage sur la D pour rejoindre le sommet du Mont Froid coiffé d'un pylône télécom. Côté N le sentier descend au milieu des champs jusqu'à rejoindre une piste (25mn, 410m), piste que l'on suit sur la D en tournant le dos à la ferme de la Guicharde. On atteint la RD584 que l'on traverse pour s'engager (balisage jaune) en direction du SE vers le ravin de la Pierrelle. Pas mal de vergers fruitiers dans le coin. 

A l'E de Bathernay à l'approche de Champ Guinot

Après 300m en descente, on incline à D pour suivre le tracé d'une conduite de gaz enterrée puis on remonte sur 250m vers l'E pour prendre pied sur une piste que l'on suit sur la D à hauteur et en RD du ravin. Un peu plus loin, on retrouve une piste qui arrive de la droite (35mn, 295m). On la suit vers le SSW avant qu'elle ne parte au SSE dans une pinède une fois dépassé le sentier d'accès à une ferme. On évolue dans un étroit ravin sur un terrain sablonneux jusqu'à déboucher à découvert au niveau d'une captation d'eau (30mn, 270m) où l'on s'engage à D sur la RD584 pour une grosse centaine de mètres. A la fourche, on part sur la G passer entre deux enclos à cochons en suivant la route du Laca. Sur le goudron, on s'élève dans la pente et on en sort à main D peu après une paire de lacets pour s'engager dans un chemin support du GR et du PR. Une fois sur le plateau des Blaches, on passe devant la ferme animalière des 1001 cornes (visites possibles en été, tel : +33 618584308), "un espace de sauvegarde des animaux rares" (dixit...). La piste se termine brutalement et on doit désescalader au creux d'un petit thalweg pour rejoindre le lieu-dit "Champ Guinot" (30mn, 350m, poteau indicateur).

A l'approche de la tour de Ratières

On laisse le GR422 filer tout droit vers Saint-Donat-sur-l'Herbasse alors que l'on va suivre sur la D la large piste qui traverse des espaces de maraîchage parsemés de serres (nota : pendant 1500m, on fera parcours commun avec le circuit proposé depuis Saint-Donat-sur-l'Herbasse). Ici, la terre très légère et sablonneuse prédispose à la culture des légumes fragiles comme les asperges. Mais on y trouve aussi la fameuse pomme de terre de la Drôme, la Delicatess. Au croisement avec la route qui conduit au village de Ratières, on laisse les marques jaunes emprunter le fond d'un ravin assez rarement débroussaillé pour marcher sur le goudron vers le N pendant 400m jusqu'à une fourche de routes où l'on part sur celle de G. Après 200m, on trouve à main D le départ du "chemin de la Tour" (15mn, 295m), large chemin en pente douce que l'on suit jusqu'au hameau des Cottes (25mn, 390m) puis au-delà pour se retrouver en contrebas de la colline sur laquelle est perchée la tour, un peu à sa droite. Au croisement, possibilité de se rapprocher du bâtiment (privé) en empruntant sur la G la piste d'accès à la ferme sur 300m (compter 10mn A/R). De retour au croisement de pistes à 400m, on poursuit la marche vers le NE en direction d'un large collet situé à la base du Mont Froid. Durant le parcours, la vue est bien dégagée sur les remparts E du Vercors au milieu desquels la Grande Moucherolle présente son pic aux pentes relevées.

Depuis le Mont Froid, vue sur le Vercors (Grande Moucherolle)

Dans le collet on retrouve une route goudronnée que l'on suit brièvement vers l'E avant de s'échapper sur la G pour "escalader" le Mont Froid coiffé d'un pylône télécom (35mn, 465m). On redescend à D pour suivre le sentier d'accès de l'aller et profiter jusqu'au calvaire de beaux panoramas à droite comme à gauche. Au calvaire (10mn, 440m), possibilité de monter au pied du monument de la Vierge (compter 5mn A/R) avant de descendre plein E sur Bathernay et l'église Saint-Etienne pour une visite du lieu sacré (statues en pierre polychrome). Puis c'est la redescente des escaliers pour retrouver la place de la mairie (5mn, 375m).

L'église romane St Etienne de Bathernay

012bis.gif     Autres randonnées dans la Drôme et en Rhône-Alpes

Ajouter un commentaire