[Italie-Suisse] Alpes - Tour du Cervin par les glaciers

Nous sommes au tout début du mois de juillet 2006. Richard et moi souhaitons cette fois-ci, un an après avoir effectué la Traversée du Mont-Rose, approcher de très près l'autre mastodonte de la vallée de Zermatt, le Cervin. Gigi Airone, notre guide de haute-montagne valdôtain, nous propose un itinéraire hors des sentiers battus :
J1 : Montée en téléphérique au col du Théodule et descente jusqu'au refuge de Schönbiel en passant par l'hôtel de Schwarzsee
J2 : Traversée de la Tête de Valpelline avant de nous diriger vers le refuge Aosta par le col de la Division
J3 : A/R au sommet de la Dent d'Hérens depuis le refuge Aosta
J4 : Traversée des cols du Mont-Brûlé et Collon pour rejoindre le refuge Nacamuli
J5 : A/R sur la Becca d'Oren avant de descendre dans la vallée vers Prarayer
J6 : Traversée du col de Valcournera puis, passant par le refuge Perucca, rejoindre le lac de Cignana en prélude au franchissement du col éponyme et de la descente sur Perrères, un village de la vallée de Cervinia.
Beau programme s'il en est !

La météo ne nous sera pas vraiment favorable et nous conduira à effectuer la traversée d'Aosta à Nacamuli par la vallée avant de nous supprimer l'ascension de la Becca d'Oren... Heureusement, il restera en mémoire les excellents moments des 3 premiers jours de raid et entre autres la spectaculaire ascension de la Dent d'Hérens par l'arête Tiefenmatten. Une merveille ! On en profitera pour "expérimenter" une nouvelle voie de descente en rappel très très récemment équipée, dont le départ se situe sur l'arête à mi-chemin entre le col et le sommet et qui permet de rejoindre le glacier des Grandes Murailles en 5 relais. Impressionnant quand même ! Que dire d'autre ? Les étapes seront superbes avec des panoramas étendus et intéressants sur l'ensemble du massif. Le col de Valcournera, passage du Tour du Cervin "officiel" (par les sentiers) présentera côté Perucca une pente de neige glacée plutôt touchy en début de saison bien que l'on soit sur un itinéraire de randonnée (de haute-montagne). Attention donc ! Sinon, un grosse envie de retourner sur place faire la traversée Aosta - Nacamuli et explorer un peu plus cet espace où s'inscrivent des pics bien méconnus mais qui doivent valoir "le coup". Le Diaporama présenté occulte donc les deux journées glaciaires qui n'ont pu avoir lieu à cause de la météo. On a bien apprécié la chaleur des refuges italiens alors que la tempête de neige faisait rage au dehors. Loin de l'industrie des refuges Q. Sella et Vallante du Tour du Viso, l'ambiance y était conviviale et attentionnée. La France et l'Italie allaient s'affronter en finale de la Coupe du Monde de football le week-end d'après, alors, les sujets de conversation ayant un rapport avec la montagne étaient un peu mis de côté. Il y avait quand même plus important, vous ne pensez pas ?

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau