Sur place

Comment y aller ?

Le départ « classique » se fait à l’Echalp dans le massif du Queyras, village que l’on atteint par la route en suivant les somptueuses gorges du Guil depuis Guillestre. Au passage, on peut envisager une halte visite à Château-Queyras et, pour les sportifs, emprunter la via ferrata tracée au pied du château et qui se termine dans la cour... Heureuse initiative !

Logement et nourriture

Pas de ravitaillement possible car le circuit proposé reste en altitude et ne traverse pas de village. Dans les refuges, on dispose dans la majorité des cas d’un repas roboratif : minestrone, pâtes et riz. Les gardiens proposent des pique-niques si vous rechignez à porter quelques vivres pour le midi… L’accueil en refuge est, dirons-nous, industriel et sans relief. La mise à disposition de douches chaudes est certes un confort mais à un prix dispendieux : de 3 à 4,5€. Heureusement, quelques exceptions viennent confirmer la règle… Et là, c’est idéal !

On trouve de l’eau partout dans la montagne (privilégier les sources). Bien entendu, dans le torrent, utiliser des pastilles purifiantes car c’est une région d’élévage ovin et la faune sauvage – renards, bouquetins,… – est très présente.

Points d'intérêt

Les paysages décoiffants, la flore éclatante, la faune omniprésente, la nebbia elle aussi un peu trop présente…

Sur le J4, une opportunité « lourde » de conséquences du fait de la nécessité de transporter tout le matériel (casque indispensable) pendant les 6 jours… : l’ascension du Monte Viso par la voie normale.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau